AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Dim 12 Fév 2012, 15:48

Cela faisait longtemps...


Depuis combien de temps ? Depuis combien de temps, le jeune homme qu'était Karot n'était pas revenu aux alentours de Lan Rei Est... Cette ville qui était celle où il était né lui avait particulièrement manqué il devait bien l'avouer. Mais qu'aurait-il bien pu faire d'autre que ce qu'il avait décidé de faire quelques mois auparavant ? Rien malheureusement. Vous vous demandez de quoi je parle peut-être ? Laissez-moi vous expliquer en quelques lignes, ou peut-être en quelques paragraphes ce qu'il s'était passé pour Karot durant ces 6 derniers mois, il était utile de préciser que le jeune homme approchait ainsi de ses 17 ans avant de toute chose si vous permettez. Karot avait rencontré pas mal de personnes juste après avoir commencé son périple, c'est à dire dans la partie Est de Lan Rei, ce qui faisait qu'il était resté un petit moment dans cet endroit qu'il aimait tant. Il n'aurait jamais voulu aller dans l'ouest de celle-ci d'ailleurs, il était dégoûté quand il pensait à tout ce qui pouvait bien se passer dans cet endroit, tout en sachant que son imagination n'était pas assez grande pour imaginer à quel point les horreurs commises là-bas étaient grandes et nombreuses. C'était vraiment triste quand on y pensait mais bon... Que voulez-vous ? C'était un peu ça la vie, certains avaient de la chance, d'autres non malheureusement pour eux.

Mais vous vous demandez peut-être ce qui l'avait poussé à partir de Lan Rei Est ? C'était un peu un choix pour vous dire la vérité. Il pensait qu'il devait réellement voyager et se perfectionner autant au niveau de ses techniques, qu'au niveau de son corps ou qu'au niveau de ses transformations en loup voyez-vous. Cela venait du fait qu'il avait failli perdre un combat juste avant de partir, il avait un peu eu de la chance en gagnant s vous voyez ce que je veux dire ? Non vous ne voyez pas ? Ce n'est pas très important de toute façon, le fait était qu'il s'était inquiété d'avoir été si proche de la défaite. Son voyage d'environ 6 mois lui avait d'ailleurs appris beaucoup de choses... Mais bon, avant de passer à la fin et aux enseignements de ce voyage initiatique, nous allons faire diverses autres choses si vous voulez bien ? Il fallait bien suivre un ordre lorsqu'on racontait une histoire, vous êtes bien d'accord ? Bon ce n'était pas tout le temps cas mais bon, disons que pour cette histoire, Karot préférait la raconter dans un ordre bien compréhensible de tous et de ce fait chronologique. Mais bon, tout ce que je vous dis là n'est que de la logique de bas-étage, aucun intérêt de faire un débat dessus. C'était juste toutes les choses que se disaient Karot alors qu'il tentait de rapporter son aventure dans cahier d'aventurier, chose qu'il n'avait pas vraiment eu le temps de faire ces 6 derniers mois.

Pour commencer... Le jeune homme avait bientôt entendu dû trouver un bateau, pour cela, il avait été dans la capitale portuaire de Reilor et avait acheté un bateau plutôt résistant à un marin. Il s'était un peu fait arnaquer au niveau du prix mais le bateau semblait de toute façon des plus robustes donc il n'allait pas faire plus d'histoires que cela vous voyez ? Il était pressé de partir à ce moment et le marin l'avait bien vu, pour cela qu'il lui avait proposé un prix aussi hors-norme, bien entendu il avait négocié environ 5 minutes et avait donc réussi à faire baisser le prix qui à la base était des plus exorbitants, mais il n'avait pas pu négocier assez longtemps pour ne pas se faire arnaquer en gros. Une fois qu'il eut enfin pris la mer, et après avoir acheté une carte du monde au marin au question qui l'avait lui-même acheté à un antiquaire ou quelque chose du genre si il avait bien compris ce que ce dernier lui avait dit pour l'endormir et lui vendre la carte plus chère que sa valeur de base. Mais passons, comme je disais, une fois que tout cela fut fait, le jeune Loup-Garou qu'était Karot avait décidé de se diriger vers une île qui se trouvait au Sud-Ouest de Lan Rei, il aurait été plus simple de passer par Lan Rei Ouest mais il n'en avait ni le droit ni l'envie alors, il avait dû faire un petit tour pour aller sur cette île qui portait le nom de Rosiel.

Karot était arrivé sur la plage de l'île de Rosyel, il n'avait pas cherché de port et il semblait de toute façon qu'il n'y en avait aucun. Il laissa donc son bateau ici et se dirigea vers la forêt qui s'étendait devant lui. Cette forêt recouvrait une grande partie de l'île si il ne se trompait pas, elle n'avait pas l'air très dangereuse même si elle n'était pas forcément très sécurisante non plus. Il avait réussi à un endroit qui se trouvait être une grande tour où vivait apparemment le Roi des elfes de Madran, il avait rencontré quelques elfes et avait même vécu avec eux pendant quelques temps. Il avait dû rester à peu près un mois parmi eux, jusqu'à ce que ces derniers ne lui parle de la Vallée du Dragon, un territoire dangereux où les elfes noirs avaient élu domicile et où il ne fallait surtout pas aller. Vous ne connaissez pas vraiment Karot alors vous ne pouvez peut-être pas deviner la chose suivante quoi que... Il suffisait de savoir qu'il était parti en voyage pour s'entraîner pour trouver un indice à la réponse à cette question qu'était, pourquoi allait-il dans un endroit aussi dangereux, non ? Quoi qu'il en soit, lorsqu'il arriva sur les lieux, il put voir à quel point il n'était pas le bienvenu sur ces terres, c'était parfait. Pendant deux mois durant, il se battit contre les elfes noirs et les dangers naturels et animaux de la Vallée du Dragon avant d'enfin partir de l'île.

Après cela, il s'était dirigé vers le Sud, en direction d'une île ou plutôt d'un rocher qui se nommait Ghurol, lorsqu'il arriva sur celui-ci... Il se rendit compte que la terre était extrêmement sèche en ces lieux et que les seuls végétaux qui poussaient semblaient plus dangereux qu'autre chose. En gros c'était tel un désert, presque aucun homme ne vivait sur cette île. Survivre sur cette île allait s'avérer être très difficile, il semblait que seuls des trolls, des orcs, des succubes et des vampires vivaient en ces lieux... Ou plutôt, arrivaient à survivre en ces lieux ce qui était plutôt compréhensible lorsqu'on regardait bien l'île et qu'on savait à quel point elle était dangereuse. Les trois mois que Karot passa sur ce rocher, il les passa sur le territoire des Anubites, dans les plaines ardentes. Un des endroits les plus dangereux de toute l'île avait-il notifié après avoir fait le tour de l'île. Il avait d'ailleurs failli mourir plus d'une fois sur cette île, encore plus que sur le territoire des elfes noirs à la Vallée du Dragon. Il avait bien heureusement ses deux Katanas qui lui permirent de survivre pendant ces trois mois et qui lui avaient aussi permit de survivre pendant les deux mois qu'il avait passé à la vallée du Dragon. Bien qu'il s'était aussi battu au corps-à-corps dans des combats où il avait mit sa vie en jeu. Il était d'ailleurs enfin arrivé au niveau de Lycan et pouvait se contrôler lorsqu'il se transformait. Aujourd'hui, il écrivait tout cela dans son cahier d'aventurier alors qu'il se trouvait dans les Collines d'Or... Alors qu'il avait presque fini d'écrire, il sentit une présence. Et oui, ses cinq sens ainsi que son sixième sens qu'était l'instinct animal s'étaient aussi énormément développés. Il se retourna alors vers la source du bruit avec un petit sourire.


"A qui ai-je l'honneur en cette belle matinée ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Dim 12 Fév 2012, 18:47

L'air est plutôt sec et le temps ensoleillé. L'océan calme s'étale à l'infini, pourtant, malgré la certitude qu'il ne se termine pas, je ne me lasse pas de l'observer. Tout en scrutant doucement l'horizon du coin des yeux, je me perd doucement dans mes pensées, comme souvent à cette heure de la journée où le soleil vient tout juste d'entamer sa longue et paresseuse montée.

Sytry est intransigeant mais juste, après tout, son but est le même que le mien : me faire progresser au sein de l'équipage. Quoi de mieux que d'affronter tous les jours l'un des capitaines du navire ? Rien à ma connaissance et cette vie me sied bien, c'est le grand luxe par rapport à tout ce que j'ai connu. Même si ça ne vaut pas le confort de l'Académie elfique, ou bien la douce chambre de la guilde, ou même encore une quelconque chambre de quelque auberge obscure, je me plains pas. C'est vrai, j'aime la mer, le Vent, le soleil. Un navire tel que celui de Dante représente bien plus que la passion des voyages, c'est la liberté elle-même. Le Mary Céleste est un peu comme moi en fait : indomptable et entièrement libre, quelques fois mélancolique avec ses immenses voiles gonflées par les embruns.

Ma dernière aventure m'avait conduit à Lan Rei, où j'avais revu Unded, un ancien camarade. Si ces souvenirs restent bien frais dans ma mémoire comme le reste de ma vie, cette histoire-là remonte tout de même à quelques semaines déjà, je dirais même un ou deux mois. Mais le temps est un farceur qui joue avec nous, les êtres vivants qui peuplent ces terres. Pourtant, il n'a qu'une faible influence sur les membres de ma race, je ne sais si je dois m'en réjouir ou en pleurer.

Pleurer.

Acte que je m'étais juré de défier et qui pourtant m'a été obligé certaines fois. Ranarel, Sédriel, Draren...

D'un mouvement désinvolte, je chasse ces pensées noires. Pas question de ruiner cette belle journée par l'humeur mélancolique qui m'est quelques fois caractéristique. Non, aujourd'hui, je vais sourire et m'amuser. Je sais d'ailleurs ce que je vais faire.

Je me lève et tout de suite, le Vent me happe dans ses courants d'air. Comme toujours, les marins du pont lèvent la tête en se demandant si j'allais tomber du haut du grand mât, là où je me trouve actuellement. Cet endroit est devenu l'un de mes lieux préférés sur tout le bateau. Ce sentiment de surpuissance et l'ivresse de liberté qui l'accompagne flottent souvent sur mon visage et enivre mon âme.

Attrappant l'une des cordes de la vigie, je la déroule rapidement et me lance dans le vide, avec pour unique lien, le fin cordage qui s'enroule autour de mon avant-bras gauche, assurant la sécurité de mon atterrissage précipité. Je tombe sur le sol, toujours avec cette grâce dont je suis la seule à posséder le secret. J'entre dans le ventre du navire et atteins ma cabine sans problèmes. Une fois à l'intérieur, je récupère mon sac de voyage, abandonné dans un coin de la petite mais amplement suffisante pièce. Là, je me change. Je quitte ma tunique verte ainsi que ma jupe assortie pour enfiler la tenue que j'ai récemment acquéri : tout un ensemble bleu duquel je suis littéralement tombée amoureuse. En plus, il est très pratique en mer.

Je range mes deux lames à mes côtés, White Moon, sabre d'argent à gauche et Black Sun sabre d'acier à droite. Cela a toujours été ainsi. J'enfile de fins gants puis les cuisardes brunes aux bordures dorées. La petite sacoche sur les hanches et tout y est. Passant mon arc et mon carquois dans mon dos, je range quelques autres objets dans mon sac : une boîte remplie de baies colorées, deux bouteilles de rhum, quelques lotions et crèmes, des bandes extensibles pour les blessures graves et enfin une aiguille et du fil. Voilà, j'ai tout ce qu'il me faut. Avant de sortir de ma cabine, je jette un dernier regard à la petite pièce. J'ai tellement de fois changé de maison qu'il m'est parfois difficile de me sentir chez moi. La maison de mes parents à Jennelden, celle de mon ancêtre Tinuldor dans le même village, la chambre que je louais dans l'auberge des parents d'Alita à Nanalaena, puis la chambre du dortoir de l'Académie elfique, toutes les fois où j'avais dormi dehors, à même le sol ou bien à dos de cheval, ou encore dans les arbres, la maison d'Ibéreth, ma cousine, le camp des Chevaucheurs, toutes les chambres de tavernes, la chambre au sein de la guilde de Lodola, chez Len, chez Cactus, à bord de l'Opale et maintenant sur le navire de Dante. Vraiment, j'en ai connu des Nuits !

Je sors sur un dernier soupir. Au coin d'un couloir, je croise Sytry. Il m'observe et s'aperçoit bien vite de mon changement d'équipement.

- Ainsi, tu as encore décidé de partir ?

- Ne t'inquiète pas, je reviendrai dans peu de temps. Je reviens toujours.

- Je sais. Je transmettrai le message au capitaine.

Dante n'avait pas son mot à dire dans chacun de mes déplacements. J'avais bien insistée sur ma liberté, j'étais libre de partir quand je le souhaitais et, malgré ma passion pour cette vie de pirate, j'avais besoin de mettre fréquamment pied à terre. Pourquoi ? Je n'en ai aucune idée. Peut-être à cause de mes origines sylvestres. Il n'y a pas de forêt sur un navire, aussi grand soit-il. Pourant, je restai toujours fidèle au capitaine, s'il avait besoin de moi, il n'avait qu'à me solliciter, je viendrai au quart de tour. Il pouvait me contacter n'importe quand et n'importe où, ce sont les bases même de notre relation. Cela dit, il n'a pas vraiment eu besoin de moi récemment donc je devrai pouvoir être tranquille pendant un bout de temps. Au pire, je reviendrai.

Je monte sur le pont, salue au passage les marins quand l'un d'eux m'interpelle :

- Alors, Luni ! Tu pars où cette fois-ci ? Quelle taverne vas-tu donc démolir encore ?

Comme d'habitude, une petite allusion à mon passé de bagarreuse de bars. Mais c'est vrai, les tavernes miraculeusement épargnées et dans lesquelles je suis passée se comptent sur les doigts d'une main.

- Lan Rei ! J'en ai marre de voir ta tête, 'faut bien que je me saôule pour t'oublier, non ?

Et avant qu'il n'ait le temps de me répondre par une autre boutade, je saute par-dessus bord et atterris dans la petite chaloupe qui m'attendait patiemment. La traversée fut rapide, le Mary Céleste se trouvant à quelques encablures de l'île de Lan Rei.

Que de souvenirs à la vue de ces falaises d'un blanc écumeux. Enfin, les collines d'or m'appraissent au loin. Amarrant la chaloupe sur la plage, je l'attache soigneusement aux vestiges d'un arbre ancien. J'emprunte ensuite un petit chemin qui coupe à travers les falaises puis entre dans les prairies d'herbe drue. Un papillon s'envole à mon passage, j'entend les oiseaux chanter, que de bonheurs retrouvés !

C'est alors qu'au détour d'un sentier, je sentis une présence. Tous les sens en alerte, je me met à avancer à pas de loup. Une odeur mi-humaine, mi-autre chose me parvint ainsi que le bruit d'un crayon qui râpe une feuille de papier. Le bruit cesse, la personne, qui qu'elle soit, semble m'avoir repérée. Je m'arrête et calme les battements de mon coeur, automatiquement emballé à l'idée d'un quelconque affrontement. C'est alors que je l'aperçois : pas très grand et portant encore les marques caractéristiques de l'adolescence, c'est un jeune homme aux cheveux blonds qui me lance :

"A qui ai-je l'honneur en cette belle matinée ?"

Ses yeux sont bleus, un carnet est posé sur ses genoux et il tient un crayon dans une main, son geste suspendu. Deux puissants katanas reposent à ses côtés. Il a l'air calme et bienveillant mais la vie m'a apprit à me méfier des apparences car derrière la petite fille innocente peut se cacher un terrible monstre.

Plaçant indiscernablement mes pieds en position de garde, je lève fièrement la tête et réponds avec une note d'amusement dans la voix :

- La politesse exige que l'on se présente en premier, mais je vais vous répondre. Je me nomme Lunielle Elwindor, Luni pour les intimes.

Inutile de lui en révéler davantage, s'il le mérite, il l'apprendra plus tard. Quand à ma race, mes longues oreilles devraient le mettre sur la voie, quoique je ne pense pas qu'il ai déjà rencontré d'elfes dans sa vie, surtout d'elfes portant les sept anneaux d'argent que je porte. Mais, après tout, peut-être qu'il connait bien ma race, les apparences sont trompeuses et imbécile et celui qui ne s'en méfie pas.

- Pourrais-je maintenant savoir qui vous êtes ?

La tentation de l'appeler "petit" est forte mais la prudence me défend de prononcer ce mot. Toujours en garde, je l'observe en silence, attendant qu'il me réponde, prête à la moindre éventualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Mar 14 Fév 2012, 19:35

J'en oublie même la politesse..



Maintenant qu'il était rentré, il pouvait aussi le dire, il avait beaucoup pensé à son île natale pendant ce voyage d'à peine six mois... Comme vous le savez sans doute, la situation de l'île de Lan Rei était plutôt particulière, on parlait de la partie Ouest et de la partie Est comme deux nations totalement différentes si on pouvait se permettre de dire cela. Et ces deux nations étaient séparées par ce qu'on appelait la Ceinture de Brendian et qui était un mélange de pics rocheux et de forêts de ronces, une chaîne de montagnes en gros. Pour tout vous dire, et vous le savez aussi sans doutes, c'était plus que deux nations... C'était pratiquement deux mondes dont l'existence était connue de part et d'autre mais n'avait jamais été réellement vérifiée car personne de l'Est ne voyaient ceux de l'Ouest et l'inverse était aussi vrai. Personnellement, Karot n'avait pas du tout envie de savoir ce qu'il se passait à l'Ouest, même si l'Est n'était pas un Paradis sur Terre, l'Ouest semblait être un véritable Enfer sur Terre justement. Et puis, il avait l'habitude de côtoyé les marchands, les paysans, les pêcheurs et j'en passe. Il y avait une simplicité qui plaisait énormément à Karot même si il était beaucoup plus ambitieux que la plupart des personnes de cette partie de l'île, il ne pouvait en tout cas en aucun cas remettre en question leur dévouement à Dieu. Et puis, c'était un pays où il faisait bon vivre et avec une grande ouverture sur l'extérieur, presque un Paradis pour certains en fin de compte.

Pour être sincère avec vous, Karot avait repéré la présence depuis bien longtemps grâce à ce qu'on appelait chez les animaux le flair et chez les humains l'instinct la personne qui approchait de l'endroit où il se trouvait... D'ailleurs, maintenant qu'il y pensait, si pour les animaux c'était le flair et pour les humains l'instinct... Qu'est-ce que c'était pour les hybrides comme lui ? Bah oui, il était à la fois un humain et Loup, donc un Lycan en gros. Enfin, il s'en moquait un peu en définitif, mais comme la question lui avait frôlé l'esprit un instant il se l'était posé un instant justement. Le fait était qu'il avait toujours qualifié cela de sixième sens et qu'il n'y avait pas de raisons pour que cela change en ce jour, si ? En tout cas, cette même personne que Karot sentait se rapprocher de lui semblait aussi avoir détecté sa présence puisqu'elle avait commencé à avancer plus lentement que précédemment à partir d'un certain moment. L'odeur qui émanait d'elle n'était pas animale, elle rappelait au jeune homme l'odeur qu'il avait senti dans la forêt des Elfes sur l'île de Rosyel. Cela signifiait sans doute que c'était une elfe, quoi qu'il en soit elle continuait à se rapprocher et c'était la raison pour laquelle le jeune homme avait cessé d'écrire pour lui parler, on ne savait jamais qui cela pouvait-il être après tout, la prudence était la mère de la sûreté.

Karot observa alors la jeune femme en un simple coup d'oeil bien qu'il continua à la regarder après celui-ci. Comme le jeune Lycan l'avait deviné à l'odeur, elle était belle et bien une Elfe, elle avait sept anneaux d'argent pendus à ses oreilles ce qui rappelait légèrement quelque chose à Karot... Mais il ne parvenait plus à se souvenir quoi. Ses cheveux étaient quant à eux de couleur blonde et très longs, c'était une bien belle chevelure qu'elle avait là. Et parler de ses yeux n'était pas vraiment utile, c'était plutôt obligatoire tant ils étaient magnifiques. En effet, ces derniers étaient d'un bleu azur donnant l'impression de plonger dans une mer infinie. C'était une fille assez mignonne en définitif. La jeune demoiselle avait un sac de voyage, cela signifiait sans doute qu'elle était en expédition ou quelque chose du genre ? Ou peut-être simplement qu'elle passait dans le coin que pouvait-il en savoir hein ? Elle portait un ensemble bleu qui lui allait plutôt bien de l'avis de Karot mais ce n'était pas vraiment important. Elle avait un sabre de chaque côté de son corps et semblait aussi avoir de fins gants. Elle avait en plus de cela une sacoche sur les hanches et un arc ainsi qu'un carquois dans son dos. Elle semblait de toute évidence être une guerrière comme l'était lui-même Karot désormais, depuis qu'il avait quitté le cocon familial dans lequel il était en apprentissage permanent.

Elle était de toute évidence sur ses gardes, ce n'était pas forcément visible au niveau de sa position et autres choses du genre, mais c'était une chose qui se ressentait et qui était en plus parfaitement logique étant donné qu'elle était en face d'un inconnu qui possédait deux Katanas. Lui ? Il était toujours assis et n'était pas du tout en position de garde mais il aurait pu parer n'importe quelle attaque ou presque, il avait appris beaucoup durant ce voyage je vous dis. Comme la jeune femme l'avait si bien dit, la politesse aurait normalement exigé qu'il se présente avant de poser la moindre question... Quelle stupidité d'oublier une telle chose, vraiment. Enfin, elle lui avait quand même répondu, elle avait donc dit qu'elle se nommait Lunielle Elwindor ou plus simplement Luni pour les intimes. Eh bien, c'était bel et bien un nom typiquement elfique n'est-ce pas ? Une chose était sûre, plus il regardait la jeune femme avec ses sept anneaux d'argents au niveau des oreilles, plus il avait l'impression d'avoir déjà vu ça quelque part il n'y avait pas si longtemps de ça... Il pouvait très simplement lui demander me direz-vous mais il fallait faire les choses dans l'ordre et... La moindre des choses maintenant qu'elle s'était elle-même présentée, était de se présenter. Chose qu'il aurait dû faire en premier d'ailleurs mais passons.

Et d'ailleurs, elle demandait à savoir qui il était maintenant qu'elle avait répondu à son interrogation quelque peu déplacée... C'était dans les ordres des choses en même temps alors il n'était pas vraiment surpris qu'elle veuille savoir à qui elle avait à faire. Elle ne lui avait pas dit grand chose sur elle-même mais bon... Pourquoi l'aurait-elle fait ? Elle n'avait aucune raison de faire confiance à l'inconnu qu'était Karot comme il n'avait aucune raison de faire confiance à la jeune elfe lui-même. Est-ce qu'il lui faisait confiance?C'était une question assez étrange quand on savait qu'ils venaient à peine de se rencontrer vous ne trouvez pas ? Impossible de répondre réellement à cette question en définitif, juste qu'il était pratiquement sûr qu'elle n'était pas lâche et qu'elle n'allait donc pas l'attaquer par surprise. Le jeune Loup-Garou de 16 ans se leva après avoir rangé son carnet, son crayon dans son sac et avoir récupéré ses deux Katanas pour ensuite les mettre de chaque côté de sa taille. Il s'approcha alors de la jeune femme et la regarda droit dans les yeux du haut de son mètre 90. Aucune provocation dans ce qu'il était en train de faire, il souriait même franchement et avec un air légèrement désolé. Elle semblait être en position de garde donc... Peut-être voulait-elle se battre ? Karot était quelque peu sans gêne alors il n'hésita que peu.


"Désolé, j'aurais en effet dû me présenter d'abord. Je me nomme Karot Dragon, vous êtes bien une elfe non ? Il me semble avoir déjà vu une personne avec ce type d'anneaux aux oreilles. Seriez-vous venue ici pour vous battre ? Je vois que vous êtes en garde. Si c'est le cas, disons que je suis votre homme. Excusez ma franchise, je n'aime pas forcément faire de détour."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Mer 15 Fév 2012, 21:03

"Désolé, j'aurais en effet dû me présenter d'abord. Je me nomme Karot Dragon, vous êtes bien une elfe non ? Il me semble avoir déjà vu une personne avec ce type d'anneaux aux oreilles. Seriez-vous venue ici pour vous battre ? Je vois que vous êtes en garde. Si c'est le cas, disons que je suis votre homme. Excusez ma franchise, je n'aime pas forcément faire de détour."

- Je suis bien une elfe en effet et je suis la seule, à ma connaissance, à porter ces anneaux particuliers. Quand à la raison de ma venue sur ces terres, disons que j'ai besoin de prendre l'air et que le duel qui s'annonce tombe parfaitement bien. Petit, j'espère que tu sais ce que tu fais !

Je ne peux l'empêcher mais ce gars m'intéresse de plus en plus.

- Tu possèdes deux katanas, très bien. Voyons ce que tu vaut fasse à mes deux sabres !

Déposant mon sac, mon arc et mon carquois au pied d'un arbre adjacent, je porte ensuite les mains à mes deux lames. White Moon et Black Sun sortent de leurs fourreaux respectifs avec le chuintement si caractéristique aux lames de qualité. Elles brillent un instant sous le soleil, l'une projetant de doux reflets grisâtres, l'autre de doux reflets bleutés. Ces lames portent une telle histoire que je me demande quelques fois comment il m'est encore possible de les porter avec autant d'aisance. Ce n'est pas le nombre de vie qu'elles ont enlevées qui compte, c'est quelle vie.

Chassant cette vague de mélancolie qui manque de me submerger, je me tourne vers mon adversaire. Je recule de trois pas et me mets en garde sérieuse cette fois-ci. Les jambes écartés, pied gauche devant face au nord-ouest, pied droit derrière face à l'est, le genou droit légèrement plié. Le bras gauche levé devant le visage, le bras droit en dessous, au niveau du buste. Technique basique révisée des centaines de fois, travaillée jusqu'à la perfection. Je n'avais presque que ça à faire pendant mes cinq années à l'académie. Après plusieurs défaites cuisantes, on apprend à se défendre et survivre. Ne plus se laisser marcher sur les pieds devient alors un réflexe de survie, comme un instinct animal.

Les elfes ont aussi la particularité d'entendre, voir et sentir mieux que les humains, tous leurs sens sont décuplés. J'ai aussi passé des années à travailler sur ces sens, pistant divers animaux, traquant, chassant. Et encore, poursuivre une vampire s'était avéré beaucoup plus coriace que prévu malgré des dizaines d'années d'entrainement. Combattre un humain était un jeu d'enfant. J'espère donc que Karot, puisque c'est ainsi qu'il s'est présenté, va tenir un peu plus longtemps que les buveurs de bas étage avec qui j'ai parfois l'occasion de combattre.

Malgré toutes mes aptitudes au combat, comme n'importe qui il m'arrive de faire des erreurs. Mais je ne pense pas que cet jeune homme réussira à les diserner et surtout s'en servir. Après tout, quel âge a-t-il ? On dirait un enfant. De plus il ne semble pas tout à fait humain, je dirais plus un mélange avec une race animale comme un loup-garou ou une chimère voir même un neko.

Le fait qu'il ai parlé de mes anneaux est étrange aussi. À moins que je n'ai lancé une nouvelle mode, je ne vois absolument pas qui pourrait chercher à m'imiter. Ma cousine à la limite mais je n'ai pas souvenir d'un tel équipement sur elle et surtout, je n'ai pas eu de nouvelles d'elle depuis plus d'un an. Partir à sa recherche n'est pas ma priorité numéro une mais je ne peux m'empêcher de m'inquiéter un peu, même si je sais qu'elle est capable de se débrouiller. Pourtant, elle n'est pas aussi sauvage que moi.

Un bruit interrompt mes pensées : Karot vient de s'emparer de ses lames.

- C'est parti !

Ce murmure se perdit dans le Vent.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Lun 20 Fév 2012, 16:07

Cool, un combat.


Alors comme ça, elle était la seule à porter ces anneaux hein ? Enfin à sa connaissance en tout cas... C'était sans doute dans les livres qu'il avait lu dans les bibliothèques elfiques, car il avait eu le droit d'accéder aux bibliothèques elfiques après maintes et maintes négociations avec le chef de la forêt des Elfes où il se trouvait et surtout après avoir gagné sa confiance. De quelle manière dîtes-vous ? Eh bien, disons que c'était un peu un secret entre Karot et le Chef donc il valait mieux qu'il garde cela pour lui n'est-ce pas ? En plus, il n'était pas du genre à trahir un secret ou rompre une promesse et puis... On ne savait jamais ce qu'il pourrait lui arriver si il en venait à trahir un tel secret. Alors comme cela, elle voulait confronter la puissance de leurs armes respectives hein ? Y avait-il une meilleure manière de proposer un combat à quelqu'un ? Karot en doutait, quoi qu'il en soit, il trouvait que cette jeune femme était intéressante à bien des niveaux. Elle avait l'air d'être plutôt forte et la confiance qu'elle avait en elle en était la preuve car... Elle avait confiance en elle mais n'était aucunement prétentieuse dans ses paroles et dans ses actes ce qui était plutôt rare, quoi que... Le jeune homme était un peu pareil, il avait confiance en sa technique en ce moment-même mais il n'était aucunement sûr du résultat ni même de la tournure qu'allaient prendre les choses dans peu de temps.

Déjà une chose était sûre, la jeune elfe qu'était en face de lui et qui se nommait Lunielle Elwindor possédait des lames de qualité, le bruit qui résonna lorsqu'elle les sortit de leur fourreau en était la preuve, une possédait des reflets grisâtres, sans doute était-elle en acier tandis que l'autre possédait des reflets bleutés caractéristique, sans doute à nouveau, d'une lame en argent. C'était plutôt intéressant, elle possédait aussi une position en garde qui semblait être très solide et qui ne laissait pas entrevoir beaucoup de failles bien qu'il y en avait pour un œil affûté et... N'oubliez pas qu'en tant que Lycan, Karot avait ses cinq sens développés de manière exacerbés. Enfin bref, vu qu'elle s'était mise à se préparer, il fallait peut-être que le jeune homme fasse de même, après tout ils allaient se battre tous les deux. Il ne lui restait que peu de choses à faire en définitif, il sortit ses deux Katanas dont le bruit faisait aussi penser aux lames de qualités, normal puisqu'elles étaient d'une qualité hors du commun et il se mit en garde passive. C'était bien simple, il avait des failles volontaires et visibles par l'ennemi, et à tous les endroits où il avait des failles, il possédait aussi des contre-attaques surpuissantes. C'était plutôt dangereux, pour ça qu'il l'utilisait seulement en début de combat pour jauger la puissance de son adversaire, un peu comme une sorte de rituel qui lui permettait ensuite de se battre de façon optimale à chaque fois.

A la seconde où Karot avait pris ses Katanas en main, il savait que le combat allait justement commencer dans les secondes à suivre et il ne s'était pas trompé. En effet, lorsqu'il eut prit ses Katanas, la jeune femme annonça que s'était parti et... Ce simple murmure sembla se perdre dans le vent, cela signifiait sans aucun doute qu'elle fonçait vers lui. Le jeune homme ne bougea pas d'un millimètre, il était telle une feuille sans vent, aucun mouvement n'était perceptible et il ne semblait même pas se préparer à esquiver. C'était la garde passive après tout, il attendit que la jeune femme arrive devant lui, si tant est qu'elle l'attaque par devant d'ailleurs. Quoi qu'il en soit, il attendit qu'elle se décide enfin à attaquer, à moins qu'elle ne désire seulement l'observer pour le moment ? Ce n'était pas vraiment nécessaire puisqu'on observait souvent quelqu'un pour déceler ses failles mais celles de Karot étaient déjà toutes parfaitement visibles... Bref, quoi qu'il en soit, si elle attaquait, Karot avait déjà prévu une parade, si il s'agissait d'un coup d'estoc, il ferait un pas sur le côté et tenterait une attaque horizontale venant du côté vers les côtés de la jeune femme, si il s'agissait d'un coup de taille, il reculerait légèrement avant de foncer vers elle pour lui mettre un coup. Et si c'était autre chose, il se protégerait ou parerait le coup dans la mesure du possible. Enfin il verrait bien ce qu'elle comptait faire dans très peu de temps, elle était si rapide après tout. Peut-être qu'il aurait à enlever ses poids à un moment d'ailleurs.


[Désolé du retard, problème de connexion internet:/.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Lun 20 Fév 2012, 21:26

La position du jeune homme est intéressante.

C'est bien la première fois que je vois quelqu'un dans une pose aussi relâchée. Même les pires combattants que j'ai jamais affronté avaient une meilleure garde que celle-là. Ouverte de tous les côtés, je peux facilement placer une dizaine de coups différents. On dirait un gruyère tout plein de trous.

J'efface immédiatement le sourire jusqu'alors présent sur mes lèvres roses. Ce n'est pas possible, il ne peut pas être aussi mauvais que ce que laisse présager sa garde, pas au bruit de ses lames. Elles sont belles et d'une qualité extrêmement supérieure, ça se voit au premier regard. Mais qu'est-ce qu'il manigance ?

Sans plus de questions, je me lance en avant, pied droit en premier.

Rapide.

Efficace.

Mortelle.

Tout mouvement n'est qu'harmonie, précis afin de causes le plus de dégâts à la cible. Quatre mètres nous séparent. Seulement quatre mètres.

C'est alors qu'un souvenir me revient en mémoire. Cette même scène, tout semble identique : la forêt remplie de vie, le ciel bleu en cette belle matinée, le soleil tout haut, chauffant nos muscles, l'océan dans mon dos brisant ses vagues sur la falaise proche. C'est la même scène que quelques années auparavant. À l'exception près que cette fois-ci, je ne suis pas juchée sur le dos de mon cheval, ni accompagnée de toute une troupe de valeureux soldats qui se comptent par centaines, ni les autres milliers d'hommes qui nous attendent devant, toutes lances dehors. Le tonnerre des sabots des puissants destriers, les chants guerriers, l'éclat des lames sous le soleil, la poussière se soulevant sous le galop des montures, le tremblement du sol débutant une bataille épique, les cris d'encouragements de chaque camp, la fierté de chaque guerrier, le premier sang du à la première vague et enfin l'effroyable choc de la mêlée.

Non, cette fois-ci ce n'est pas pareille. Je ne revivrais pas la bataille de Red Lagoon une deuxième fois. J'ai tournée la page.

Prenant fermement cette résolution et bien décidée à ne pas la lâcher, je me rapproche de mon adversaire qui m'attend, une intense concentration dans ses yeux sombres. Il prépare quelque chose c'est sûr. Moins de deux mètres nous séparent. Ça y est, le moment tant attendu est enfin arrivé.

Je glisse mon sabre droit de quelques centimètres vers le sol, même chose avec le sabre gauche mais vers le ciel. Un fois toute proche de Karot, je tire mes bras vers l'extérieur, un genou plié, l'autre jambe en arrière, les lames écartées. Il pare mon attaque et en lance une vers mon côté droit. Rencontre mon sabre d'argent. J'enchaine ainsi plusieurs coups, bottes astucieuses et parades improvisées.

Voyant que cette technique ne mène nul part, j'opte pour une autre : la voie des airs, une de mes tachniques préférées. Prenant appuis sur le sol herbeux et fleuris, je saute en l'air, un sabre pointé vers sa tête, long trait mortel, l'autre arme en travers de mon corps, unique protection contre une quelconque blessure grave.

S'il me touche, je me serais pas gravement blessée mais je prends des risques énormes.

Ça tombe bien : j'aime le danger !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Mar 21 Fév 2012, 18:50

Elle est forte, c'est indéniable.


Enfin de compte, la jeune demoiselle qu'était Lunielle s'était approché de manière plutôt prudente de Karot, sans doute qu'elle avait compris qu'une telle garde devait cacher quelque chose. Bon au moins elle était intelligente c'était déjà ça, il s'en doutait de toute manière, cela se voyait dans les yeux de cette dernière de toute façon. Alors qu'il n'y avait que quelques mètres entre eux, environ 4 pour être précis, il semblait que l'approcha de Lunielle dura un très long moment, c'était sûrement la concentration dont était obligé de faire preuve Karot pour être capable de combattre contre cette personne qui avait l'air si puissante sans perdre bêtement la vie ou simplement du sang de manière inutile. L'attaque qu'avait tenté la jeune elfe était assez impressionnante et surtout d'une grande puissance et d'une grande rapidité, il n'y avait pas à dire... Elle connaissait plutôt bien l'art du combat, au moment où elle avait bougé vers lui pour l'attaquer, voilà ce que le jeune homme avait vu en elle... Une guerrière qu'il ne fallait pas sous-estimer et qui avait énormément d'expérience, peut-être même plus que le jeune homme n'en avait... En même temps, elle était en vie depuis beaucoup plus longtemps que lui étant donné qu'elle était une elfe et qu'elle semblait un peu plus vieille que l'était en ce moment Karot.

Sur un pied d'égalité ? Karot ne savait pas vraiment si on pouvait dire que les deux personnes étaient dans une situation d'égalité, mais en tout cas, personne n'avait pris le dessus pour le moment et... Même si cela pouvait sembler similaire à une situation d'égalité, ce n'était que le début du combat donc il était trop tôt pour parler d'égalité ou même d'équilibre à propos du combat. Quoi qu'il en soit, la jeune femme était assez impressionnante, c'était une chose que le jeune homme se devait d'admettre dès le début du combat, voilà pourquoi il ne fallait jamais sous-estimer une femme guerrière car... Homme ou Femme, un Guerrier demeurait un Guerrier. Voyant que la situation semblait s'éterniser, la jeune Lunielle sauta dans les airs, une attaque venant d'en haut hein ? Plutôt dangereux, assez dure à parer et pouvant être mortelle... En contre partie, il y avait une énorme faille à cette technique, enfin on devrait plutôt appeler cela un danger, la menace du contre éclair. Aussi, Karot aurait assez facilement pu éviter le coup mais c'était un peu trop passif à son goût tout d'un coup, il avait vu de quoi elle était capable alors il changea sa garde, cette fois... Il n'y avait presque aucune faille visible pour ne pas dire aucune mais quelle importance puisqu'il venait de sauter à la rencontre de Lunielle. La lame de la jeune femme frôla sa joue lui coupant légèrement, il ne garderait cependant pas de cicatrices et pendant ce temps, Karot écarta ses deux Katanas de chaque côté de Lunielle pour les abattre sur chaque partie de son corps au niveau des côtes, endroit qui semblait le moins protégé, mais toujours avec le plat de la lame. Il avait mit un peu de temps à faire cela et une personne entraînée pourrait sûrement minimiser les dégâts voire complètement les éviter ou les contrer, surtout que Karot n'avait plus grande protection pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Mar 21 Fév 2012, 21:54

Ainsi, il réussit à éviter ma lame...

C'est plutôt pas mal je dois l'avouer. Même mieux que ça. Il avait simplement choisit de frôler ma première lame, celle-ci laissa un trait de feu sur sa joue. Sa technique cependant était parfaite. Aucune faille dans son attaque directe et rapide, une technique forte et longuement travaillée, sans nul doute digne d'un grand combattant.

Le jeune homme monta dans mon estime.

Je ne m'attendais pas du tout à ça, mais alors pas du tout. Voici la preuve que la vie n'est qu'une ligne continue d'accomplissements et d'apprentissages. Même après un siècle d'expérience la vie continue de me surprendre. C'est ce qui est le plus excitant. Chercher à atteindre la perfection tout en sachant qu'on ne l'atteindra jamais. Mais l'espoir fait vivre comme on dit.

Il prend un risque aussi en venant me rejoindre, surtout en plaçant son attaque qui le laisse complètement à découvert. Il me faut maintenant minimiser ses dégâts. Ses deux katanas se dirigent vers mes côtes, de chaque côté de mon corps. Gauche ? Droite ? Ma lame de garde ne me suffit qu'à protéger un côté. Je choisi le gauche, celui du coeur. Mettant toute la force dont je suis capable dans mes deux bras, je me décale vers la gauche, ma lame contre me corps et le plat de ma main, son arme vint s'y cogner sans me toucher. Mon déplacement fut sûrement la chose qui me sauva la vie : le katana ne mordit la chair que superficiellement mais de façon suffisament gênante pour ne pas être prise à la légère. Le sang gicle un peu, petite tache sur le gazon.

Nous tombons tous les deux, lui en dessous, moi au-dessus. Il fixe ma blessure tandis que je regarde la sienne. Avant de toucher le sol, j'incline mon premier sabre vers son épaule droite. Va-t-il réussir à l'éviter ? Je ne sais pas, le sol est déjà sur nous. Il retire vivement ses lames et nous nous préparons mutuellement pour l'impact imminent. L'atterrissage fut brutal. Le sol dur, pas du tout ami, me recueillit comme une vieille chaussette qu'on balancerai dans un coin. Malgré tout, l'herbe amortit légèrement ma chute, suffisament pour m'éviter une fracture quelconque mais pas un joli bleu sur l'épaule.

J'effectue une roulade plus ou moins contrôlée, mes deux lames collées contre mes cuisses, pointes derrière moi. Quelques mètres plus loin, je m'arrête et pose un genou à terre, à demi-avachie. Ma respiration est saccadée, enfin les choses sérieuses ont commencées. Une douleur me tire une grimace et je porte le bout de mes doigts au-dessus de ma hanche droite où un long filet de sang coule.

Je relève la tête. Je ne sais pas si je l'ai touché. Sans attendre plus longtemps, je me relève en vitesse et fonce de nouveau vers mon adversaire, de plus en plus prise par le jeu et l'envie de gagner, certaine de faire un combat magistral.

Mais le plus amusant ne fait que commencer.

Avec un hurlement de guerrier sanguinaire, je place mon premier sabre devant moi, gardant le deuxième de côté pour une attaque latérale. Va-t-il se relever et continuer de me faire face ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Mar 21 Fév 2012, 22:39

C'est de plus en plus intéressant.


Comme Karot s'y attendait, la jeune guerrière avait réussi à minimiser les dégâts causés par l'attaque de ce dernier grâce à un mouvement vraiment magnifique. Du sang de la jeune femme vint cependant rejoindre le sang de Karot sur le sol au dessus duquel avait momentanément lieu leur affrontement. Une chose était sûre, cette jeune demoiselle était très forte et il allait falloir que le jeune homme y aille réellement sérieusement si il voulait avoir une chance contre elle, mais pour le moment il devait déjà se préparer à la chute qui allait suivre. Si il tombait, il se ferait sûrement extrêmement mal étant donné qu'il était en dessous de son adversaire qui tentait en plus de lui planter son épée dans l'épaule droite. Si elle y arrivait, il aurait énormément de mal à utiliser ses deux Katanas donc il fallait absolument qu'il évite la lame de celle-ci... Ses instincts sauvages et animaux provenant de sa nature de Lycan lui sauvèrent la vie pour le coup, grâce à ceux-ci il put en effet faire une vrille en plein air, la lame de la jeune femme frôlant simplement son épaule de sorte à laisser un filet de sang sur celle-ci. Il avait déjà retiré ses lames au moment de faire cela et il les utilisa pour les planter sur le sol d'un coup sec afin de retomber sur ses jambes, bien qu'un genou presque à terre à cause de la fatigue. Heureusement qu'il était endurant.

Alors que Lunielle était assez légèrement tombée sur le sol, enfin légèrement signifiait surtout qu'elle n'avait pas l'air d'avoir de blessures gravissimes, Karot se dit qu'il était peut-être temps pour lui de passer à la vitesse supérieure, au sens propre du terme comme au sens figuré qui plus est. Ainsi, il enleva les poids qui se trouvaient à ses chevilles, à ses poignets et en dessous de son Kimono d'entraînement. 100 Kilos en moins, ça faisait quand même pas mal de bien vous ne pensez pas ? Petite précision, il était capable de combattre avec un tel poids car il s'était toujours entraîné aussi et grâce à sa nature de Lycan, bref. Il faisait cela car il savait que Lunielle allait augmenter le rythme étant donné que les choses sérieuses avaient commencé. Elle fonçait d'ailleurs sur lui alors qu'il se relevait, pourquoi était-il par terre ? Pour enlever les poids à ses chevilles pardi. Karot décida d'attendre son assaut dans une garde parfaite, des failles ? Bien entendu comme dans toutes gardes, mais rien à voir avec les gardes précédentes. C'était sa garde ultime. Elle attaqua alors avec son arme, mais Karot disparut, ou plutôt se déplaça à très grande vitesse donnant l'impression qu'il venait de disparaître, il était désormais derrière elle et s'apprêtait à lui asséner un enchaînement rapide visant toutes les parties de son corps sauf les points vitaux. Cependant, il se déplaçait certes trop vite pour la plupart des humains mais il ne fallait pas oublier qu'elle était une Elfe elle, et une guerrière entraînée en plus alors... Il ne la toucherait peut-être pas, c'était en tout cas très intéressant comme combat là. Et puis, il fallait aussi prendre en compte le facteur endurance, car il était légèrement essoufflé après leur combat aérien même si il avait vite repris un rythme cardiaque normal. Il fallait faire attention à tout, même de manière inconsciente dans un combat, c'était comme ça qu'on devenait un vrai guerrier, enfin c'était en tout cas l'une des voies selon Karot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Mer 22 Fév 2012, 19:02

Finalement, j'ai réussi à le toucher une deuxième fois. Son épaule saigne un peu, moins que je saigne sur le côté. J'estime donc que nous sommes à égalité. Pour le moment.

Franchement, je ne sais pas qui de nous deux gagnera. Ce sera serré et peut-être même que personne ne remportera la victoire. Qui sait ? Seul le destin nous le dira mais je ne suis pas pressée d'entendre la réponse.

En attendant, le combat continue. Je cours vers lui, précipitation ou détermination ? Les deux, je dirais. En tout cas, il se relève bien vite et dépose quelque chose sur le sol. Des... des poids ? On dirait bien. Vu leurs forme et taille, je dirais qu'ils doivent bien valoir dans les cent kilos au total.

Je réalise alors le gouffre qui nous sépare. Pourtant, un pont le surmonte. Nos capacités et techniques sont toutes extrêmement puissantes et mortelles, travaillées jusqu'à la perfection et affinées au maximum pourtant, d'une certaine manière, nous sommes différents. Si mon expérience est bien supérieure, sa force brute et son endurance dépassent largement les miennes. Nos gardes sont identiques ainsi que notre détermination. Des isotopes, voilà ce que nous sommes.

Complémentaires, nous nous repoussons pourtant, l'un dressé contre l'autre dans un même élan d'envie de victoire. Intéressant.

C'est alors que Karot disparait. Instinctivement, je sais qu'il est derrière moi, je le sens, les mouvements très rapides, surhumains qu'il a effectué pour se placer dans mon dos, ce glissement de l'air si caractéristique des pas sur le côté, le cuintement presque inaudible du Vent sur ses lames, son empreinte sur le sol et surtout son odeur. Il n'est pas humain, c'est sûr. Quelque chose me pousse de plus en plus à penser que c'est un loup.

Comment j'ai cette intuition ? Facile, Unded est un lycan mais surtout Draren. Croyez-moi, quand vous couchez avec un lycan un nombre incalculable de fois, vous savez les reconnaitre ensuite les yeux bandés. Ainsi donc, il joue sur les sens ? Très bien, je vais jouer aussi.

Tandis qu'il s'apprête à viser l'arrière de mon corps, je roule en avant, mettant deux bons mètres entre nous. Il était certes inuhumainement rapide mais je l'étais aussi. La vitesse est un facteur essentiel lors de la chasse, tout autant que la discrétion et l'art de pister. Tous les sens interviennent. Voilà en quoi consiste mon combat : la pleine utilisation des sens, allant de l'oûïe la plus fine, à la vision la plus perçante, en passant par l'odorat le plus ambitieux et le toucher le plus sensible. Le goût est accesoire lors d'un combat. Un sixième sens peut intervenir, sûrement celui qu'a fait naitre la prudence ou le danger.

Sur ce terrain, je viens de découvrir un adversaire. Jouons donc. Il se remet en garde tandis que je repart vers lui, chargeant pour la troisième fois de la journée. Il m'attend, je le vois à sa position parfaite. Mais il ne sais pas encore ce que je lui réserve. J'ai plus d'un tour dans mon sac ! Voyant qu'il n'a pas l'intention de bouger, je plante mon sabre gauche dans le sol, juste devant lui. Puis je saute et appuie sur mon bras gauche. Mon corps effectue un arc de cercle horizontal et ce n'est pas ma lame droite qui le percute mais mon pied droit qui touche sa lame, la poussant légèrement. Je cale l'autre pied sous la lame et par un mouvement de levier, je tourne sur moi-même, autant que mon appui me le permet.

C'est très dangereux ce que je fais là, j'en ai bien conscience. Mais l'enjeu est tel que la créativité est à l'ordre du jour. Au même moment, il abaisse sa deuxième lame qui s'enfonce profondément dans mon épaule droite. Mon bras gauche cède alors, au même instant que je le désarme de l'un de ses sabres. Avant de tomber sur le sol, j'utilise mon deuxième sabre et m'apprête à le frapper aux chevilles. Vais-je toucher son mollet ? Peut-être.

En tout cas, la balle est dans son camp. S'il m'attaque tout de suite, je suis foutue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Dim 04 Mar 2012, 18:45

Nous devrions peut-être nous arrêter là.


Vous voulez savoir où se trouvait la principale différence entre Lunielle et le jeune homme qu'était Karot ? Alors laissez-moi vous expliquer de manière assez brève afin de ne pas vous bourrer la tête avec des choses que vous considérerez peut-être comme inutiles en définitif. Il n'y avait aucun doute quant au fait que Lunielle avait infiniment plus d'expérience que Karot en combat bien que ce dernier en possédait pourtant énormément, cela était sans doute dû à leur différence d'âge entre d'autres choses mais... Pour ce qui était de la force à proprement parlé, il n'y avait pas d'illusions à se faire, Karot était meilleur et quant aux techniques. Il n'était pas prétentieux de dire qu'ils étaient sûrement proches d'un pied d'égalité, on pouvait voir que chacun des deux combattants avaient été soumis à un entraînement personnel très dur. Bien entendu, on pouvait aussi voir que les deux personnes en présence dans ce combat avaient toutes les deux une forte envie de gagner, quoi de plus normal lorsqu'on commençait un combat même si il n'était que d'entraînement. Ainsi Karot était passé à l'attaque comme vous le savez mais les sens de la jeune femme et son instinct semblaient aussi être très développés puisqu'elle fut capable d'esquiver en effectuant une roulade agrandissant la distance qu'il y avait entre eux. Est-ce qu'elle fuyait ? Non, c'était quelque chose de totalement différent de cela, elle semblait plutôt se préparer à attaquer, voilà qui demeurait de plus en plus intéressant, ne trouvez-vous pas ?

La position de garde Karot semblait être parfaite, sans aucune failles visibles mais il y en avait comme toujours. Juste que le fait qu'il s'était délesté de ses poids avait aussi un effet moral sur lui-même et peut-être même sur Lunielle qui n'était bien entendu sans doute pas intimidée et qui chargeait à nouveau vers lui. Il n'avait pas besoin de bouger, il pouvait parer le coup qu'elle allait lui effectuer tout en restant immobile, vous pensiez qu'il allait dire cela ? Il donnait cette impression mais la tonicité de ses muscles et ses petits sauts imperceptibles peu importe l’œil le préparait à effectuer tout type de mouvement. Heureusement qu'il s'était préparé à cela d'ailleurs car, comme on aurait pu s'y étendre d'une personne avec un sens du combat et une expérience aussi extraordinaires, la jeune elfe avait effectué un enchaînement de mouvements et d'attaques tout à fait magnifiques dans le but de toucher le jeune homme. Elle avait d'ailleurs réussit à le désarmer d'un de ses Katanas et l'avait touché au niveau de son mollet, rien de bien dangereux en somme mais elle... Elle se trouvait dans une position des plus dangereuses face à quelqu'un qui possédait encore une de ses armes. Il pourrait finir ce combat à la prochaine attaque, enfin c'était ce qu'il semblait mais quoi qu'il advienne cette attaque serait la dernière car sinon ils risquaient de tomber dans un combat à mort. Aussi pointa-t-il le cœur de la jeune femme avec sa lame restante et la rattrape juste avant qu'elle ne tombe sur le sol avec un sourire.


"Nous devrions peut-être nous arrêter là, je n'ai pas vraiment envie d'un combat à mort avec toi. Tu es en tout cas très forte, ton sens du combat est assez extraordinaire je dois l'avouer. T'affronter a été un plaisir. Nous pourrons reprendre ce combat si tu le désires mais soignons nos blessures avant toute chose, veux-tu ?"

[Désolé du retard, et si besoin de modifications, MP comme toujours Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Mar 06 Mar 2012, 15:08

Spoiler:
 

Nous devrions peut-être nous arrêter là, je n'ai pas vraiment envie d'un combat à mort avec toi. Tu es en tout cas très forte, ton sens du combat est assez extraordinaire je dois l'avouer. T'affronter a été un plaisir. Nous pourrons reprendre ce combat si tu le désires mais soignons nos blessures avant toute chose, veux-tu ?

Je lève mon regard azur vers le sien. Sa lame est placée sur mon coeur, si proche que je pourrais presque sentir la fraîcheur de l'acier. Un frisson parcourt mon échine. Son regard est déterminé et pourtant, il n'a pas l'air prêt à me tuer.

Il serait incapable de m'achever.

Je sais très bien combien c'est dur de retirer la vie de quelqu'un, la morale a cela d'excellent qu'elle nous empêche en général de faire ce genre de conneries. Sauf en temps de guerre. Devenir une machine à tuer n'est pas l'objectif de l'Homme mais il peut y être contraint parfois. Tuer par pur plaisir est le maitre mot d'un psycopathe.

D'ailleurs, nous n'étions pas parti dans un combat à mort, si ?

Le fait qu'il m'ait rattrappée est une preuve de sa galanterie, un guerrier dur et bourru m'aurait laissé tomber comme une vieille chaussette.

Je ferme les yeux et esquisse un sourire.

- Tu as raison, aller plus loin ne servirai à rien. Je pense qu'on en a découvert suffisamment l'un sur l'autre. Reprendre ce combat plus tard serai inutile, en faire un autre dans quelques temps, ça c'est une meilleure idée. Mais pas tout de suite, pas maintenant.

Je me relève doucement. Je me dirige vers mon sac de voyage.

- Si tu veux, Karot, j'ai de quoi me soigner. Je partage.

Je me pose alors contre un arbre proche, à l'ombre et sous l'aile d'un petit alizé de passage. Je plonge la main dans mon sac et en sort deux fioles remplis d'un liquide orangée qui glougloute quand je le secoue. Je sors aussi une paire de ciseaux et des bandes extensibles propres ainsi que quelques morceaus de tissu déchiré. La blessure que je porte sur le côté est sérieuse, celle légère sur mon bras gauche est accessoire.

D'un geste lissé par l'usage, je débouche l'un des flacons et le verse entièrement sur un morceau de tissu immaculé. Je plaque le tout sur la plaie. Serrant les dents. Ça brûle. Après quelques minutes, je sors une bouteille de rhum. Je ne peux m'empêcher d'en boire une gorgée. Puis j'en verse un peu sur mes doigts et je tends la bouteille à Karot. Ensuite je palpe la blessure. Ça a l'air correct, pas de côtes cassées mais la plaie est large.

- Tu peux prendre la deuxième fiole. Ne t'inquiète pas, c'est une lotion cicatrisante elfique. J'en utilise tout le temps.

Je me rappelle encore la première fois que j'en ai utilisé. Ou plutôt que quelqu'un en a utilisé sur moi. C'était lors de mon combat contre le leader de l'Académie de magie. Je l'avais défié car il m'avait exclue d'une compétition. Je l'avais donc défié et j'avais gagné, sans savoir que je devenais ainsi le nouveau leader. Ran m'avait ensuite porté à l'infirmerie, inconsciente. J'étais salement amochée, c'est vrai. Mais c'était il y a bien longtemps. Je me demande d'ailleurs ce qu'il est devenu, ce cher Ran...

Posant la main gauche à côté de moi, j'invite Karot à s'assoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Dim 11 Mar 2012, 18:48

[Merci beaucoup Very Happy].

C'était un très beau combat, je dois l'admettre.


Tuer la jeune femme qui était en face de lui ? Bien sûr qu'il en avait la capacité, enfin... Sans doute mais là n'était pas vraiment la question, le fait était qu'il n'en avait de toute manière pas la volonté. Il ne voulait créer ni peur ni quoi que ce soit de négatif chez les personnes qu'il affrontait de manière amicale, il voulait juste se donner à fond pour ne pas avoir de regrets après et aussi par respect pour la personne qu'il affrontait. Et puis, il n'aimait pas ôter la vie d'une personne sans aucune raison, il avait certes été obligé de le faire quelques fois pour sauver sa propre vie mais... Cela avait été dans des cas qu'on pouvait vraiment qualifier d'exceptionnellement rare, et il ne regrettait pas vraiment mais disons que... Qu'il n'oubliait jamais qu'il avait enlevé la vie d'une personne, peu importe les raisons qui l'y avaient poussé. Enfin, c'était ainsi qu'était faite la vie des guerriers de toute manière, il n'y avait certes pas de place pour la miséricorde, enfin... Il y en avait peut-être une, mais très petite en tout cas mais, ce n'était pas une raison pour instaurer des règles mettant de côté toutes formes de pitié. Ce n'était en tout cas pas le genre de Karot et sûrement pas le genre de choses qu'il soutenait, d'une manière ou d'une autre. Mais bon, il avait assez réfléchi à cela, ce n'était pas si important que cela dans la situation actuelle puisque le combat était terminé.

Il était vrai qu'il n'était pas vraiment nécessaire de se combattre à nouveau pour le moment, ils en avaient fait bien assez durant leur petit combat amical. La preuve en était les blessures plus ou moins graves qu'ils avaient sur eux. La preuve qu'il n'y avait aucune colère dans le combat qui avait eu lieu était peut-être la galanterie dont avait fait preuve Karot en retenant Lunielle plutôt que de la laisser tomber ce qui était parfaitement normal pour lui mais passons. Elle lui avait dit qu'elle avait de quoi se soigner si il voulait, il devait avouer que cela l'aiderait bien même si la plupart de ses blessures étaient minimes, il fallait toujours se soigner lorsqu'on en avait l'occasion. Mais avant toute chose, il alla récupérer ses poids et les mit en quelques secondes, il ne les enlevait que pour certains combats, sinon il vivait tout le temps avec, ou presque. Il prit finalement la fiole que lui avait proposé Lunielle, prit aussi un bout de tissu comme elle l'avait fait et l'appliqua sur ses blessures, il cicatrisait très vite de base alors autant vous dire qu'avec la lotion cicatrisante elfique, il n'aurait bientôt plus rien. Il alla ensuite s'installer aux côtés de la jeune elfe après que celle-ci l'y ai invité. Il regarda quelques secondes le paysage ainsi que l'horizon tandis que ses yeux changeaient actuellement de couleur, prenant une teinte verte magnifique, il ne s'en était bien entendu pas rendu compte comme souvent, il regarda alors l'elfe avec qui il venait de combattre avec un sourire.


"Ta blessure ne te fait pas trop mal ? Tu restes ici longtemps ou t'es juste de passage ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Dim 11 Mar 2012, 19:21

- Ta blessure ne te fait pas trop mal ? Tu restes ici longtemps ou t'es juste de passage ?

- Ça va, j'ai connu bien pire crois-moi ! Ne t'inquiète pas, même si je ne cicatrise pas aussi vite que toi, je vais bien. J'ai juste besoin de porter un bandage pendant quelques jours.

Ceci dit, je fis ledit bandage. Puis je bu une gorgée de rhum tout en cherchant une réponse à sa deuxième question.

- Au début, j'avais prévu d'être uniquement de passage, j'ai des obligations envers mon capitaine mais comme à chaque fois que je pose pied à terre, il m'attendra. Ça fait parti de notre contrat. Je pensais me promener un peu dans la région, histoire peut-être aussi de revoir certaines personnes.

Je pensais à Ran en particulier, la dernière fois que je l'avais vu remonte à si longtemps...

- Disons simplement que je ne suis pas pressée de rentrer sur le navire. J'ai un peu de temps libre devant moi. Et toi ? Tu m'as l'air bien jeune et pourtant ton expérience clame le contraire.

Je m'adosse contre le tronc noueux de l'arbre choisi, ferme les yeux un instant, perdue dans des pensées inaccessibles à Karot. La douleur à ma hanche me réveille pourtant.

Ses yeux sont jolis, je n'avais pas remarqué la magnifique teinte émeraude de ses iris. Ran avait de beaux yeux aussi, d'un violet profond.

J'attends sa réponse tout en laissant le Vent et le soleil caresser mon visage.

- Je ne suis pas pressée, ceci dit, si tu vas quelque part, je pourrais t'accompagner. Je dois avouer que tu m'intrigue, Karot. C'est la première fois que je rencontre un combattant pareil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Mar 13 Mar 2012, 00:31

Pour la suite.


Elle avait connu bien pire que cela hein ? Cela n'étonna pas vraiment le jeune homme qu'était Karot pour vous dire la vérité. Comme déjà dit précédemment, on pouvait voir qu'elle possédait énormément d'expérience au combat, même plus que Karot alors il n'était pas difficile d'imaginer qu'elle avait sûrement bien plus souffert que cela au cours de sa vie bien que ce ne soit pas une raison de ne pas s'inquiéter. Apparemment, elle avait juste besoin de porter un bandage, qu'elle se fit elle-même, pendant quelques jours et tout irait pour le mieux. Oui, c'était juste une question de cicatrisation après de toute manière, tout le monde n'avait pas le chance de guérir aussi vite que le jeune homme après tout. Capitaine hein ? Alors cela devait signifier qu'elle était une Pirate, Karot en avait rencontré durant son voyage, ils n'étaient pas aussi violents que disaient les rumeurs enfin... Cela dépendait surtout du type de pirates sur lequel on tombait, c'était comme tout en fin de compte... Il y avait de bons pirates et de mauvais pirates, enfin bref. Alors elle avait eu une vie ici puisqu'elle avait plusieurs personnes revoir, enfin c'était sûrement le cas en tout cas mais il ne pouvait aucunement en être sûr. Disons simplement qu'il supposait souvent très bien si vous voyez ce que je veux dire ? Vous voyez pas ? Tant pis.

En gros, d'après ce qu'elle lui avait dit, elle avait encore du temps devant elle, elle était plutôt libre en définitif et ça, c'était plutôt cool. Lui ? Qu'allait-il faire ? C'était une bonne question qu'elle posait là, il ne savait pas encore réellement pour l'instant. Il comptait surtout profiter de l'endroit étant donné qu'il ne l'avait pas vu pendant un long moment et il repartirait sans doute pas longtemps après. Où allait-il pouvoir aller cette fois-ci ? Visiter ce qu'il n'avait pas encore pu visiter, ou partir à la découverte de choses dont personne n'avait jamais entendu parler... Enfin, il avait plusieurs solutions qui s'offriraient à lui au moment de partir mais comme pour l'instant il était encore ici pour un petit moment, vraiment petit certes mais bon c'était déjà ça, il allait penser à ce qu'il allait faire ici et la réponse était plus ou moins la même en fin de compte. Il aviserait sur place, il aimait bien laisser la place aux envies soudaines parfois, sans rien calculer, juste se laisser porter par ses envies, le vent et tout ça quoi. C'était une vie assez simple qu'il vivait en réalité, de l'entraînement, de la chasse, des amitiés, des rivalités, un rêve, un but... Rien de bien original à première vue et pourtant, Karot était différent de la plupart des personnes vivant à Aiklando en bien des points, mais il fallait le connaître pour savoir cela. Enfin bref, elle attendait sa réponse et elle lui avait même proposer de l'accompagner là où il irait, c'était assez gentil. Il remarqua que sa hanche semblait toujours lui faire mal mais il fit comme si de rien était, elle avait sûrement sa fierté en tant que guerrière et quand on était un guerrier, on ne pouvait se permettre de se plaindre à la première douleur, aussi lancinante soit-elle. Il sourit alors, comme toujours en la regardant.


"Pour ma part, cela fait plusieurs mois que je n'ai pas vu mes terres natales donc je pense simplement rester un petit moment ici sans réellement savoir ce que je vais faire. Mon expérience vient du fait que je m'entraîne depuis que j'ai 4 ans et que je combat depuis à peu près le même âge. De plus, avec mon voyage autour du monde que je viens plus ou moins d'achever et les conseils qui m'ont été donné durant celui-ci, j'ai gagné d'autant plus d'expérience. Pour le moment restons simplement ici, et parlons veux-tu ? Parle-moi de toi par exemple, d'où te vient toute cette expérience au combat ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Mar 13 Mar 2012, 20:31

- Pour ma part, cela fait plusieurs mois que je n'ai pas vu mes terres natales donc je pense simplement rester un petit moment ici sans réellement savoir ce que je vais faire. Mon expérience vient du fait que je m'entraîne depuis que j'ai 4 ans et que je combat depuis à peu près le même âge. De plus, avec mon voyage autour du monde que je viens plus ou moins d'achever et les conseils qui m'ont été donné durant celui-ci, j'ai gagné d'autant plus d'expérience. Pour le moment restons simplement ici, et parlons veux-tu ? Parle-moi de toi par exemple, d'où te vient toute cette expérience au combat ?

Ainsi donc j'avais raison, il vient bien de Lan Rei. Il combat depuis l'âge de quatre ans ? Supposant qu'il en possède seize ou dix-sept, ça en fait pas mal de années d'entrainement.

Rester ici ? Excellente idée !

- D'où me vient mon expérience au combat ? Sans entrer dans les détails, disons simplement que mes sens ont été affutés pendant mon enfance, j'ai passé plus de cinquante ans à pister les animaux forestiers. Ensuite j'ai passé cinq ans à m'entrainer avec d'excellents combattants et amis. Puis je suis entrée dans une guilde tout en effectuant beaucoup de voyages. Je connais Lan Rei Est et Rosyel comme ma poche. J'ai participé à de grandes guerres et à des duels difficiles. J'ai toujours lutté pour ma survie, ayant perdu mes parents très jeune et n'ayant presque personne vers qui me tourner. De plus, je défie toujours les plus forts, afin de m'améliorer.

Je lui raconterais mon histoire s'il me le demande. Je n'avais pas précisé l'importance de certaines personnes. Car un voile de mystère doit persister après tout.

J'ai quand même hâte de partir à la recherche de Ran. Je ne l'ai pas vu depuis vingt-cinq ans, depuis qu'il a disparut dans ce conflit. Je ne saurais l'expliquer mais j'ai comme l'impression que je vais le revoir bientôt, qu'il me faut aller à sa rencontre. Hélas, je ne sais même pas s'il est encore en vie...

Le Vent se lève doucement et le soleil entame sa lente decente dnas le ciel, anonçant la fin de l'après-midi. La sueur me colle au front par plaques grasses, je ferais bien un petit plongeon dans l'océan proche. Même salée, l'eau fait du bien à la peau. Surtout après un combat pareil. Il faudrait aussi que je chasse, même si ma boîte à baies est pleine à craquer, je préfère les garder en cas d'extrême famine. Elle m'avait beaucoup aidé à Ghurol...

Quelques triles mélodieuses montent alors dans le ciel pâle et une nitescence flavescente se dépose commence à se déposer doucement sur l'herbe drue à nos pieds. Bercée par les sifflements joyeux, je me laisse porter, oubliant tout pendant quelques instants.

Me rendant alors compte que je n'avais pas du tout écouté les dernières paroles de Karot, je m'exclame :

- Excuse-moi, j'étais ailleurs. Tu disais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Ven 16 Mar 2012, 15:34

Elle en a vécu beaucoup plus que moi.


Et oui, maintenant qu'il y repensait, cela faisait maintenant bien longtemps qu'il s'entraînait tous les jours comme un malade. Depuis qu'il avait environ quatre ans comme dit précédemment, et dîtes-vous bien qu'il allait bientôt avoir 17 ans, ce qui faisait environ 13 d'entraînements ce qui était beaucoup pour un humain de cet âge. Et il était loin d'avoir terminé son entraînement pour engranger de l'expérience, de la puissance et tout le reste. Il ne prétendait pas à devenir le meilleur du monde, il prétendait simplement à être assez forts pour protéger toutes les personnes qui comptaient pour lui, peu importe la menace qui pesait sur eux... Ce n'était peut-être pas le discours qu'on entendait normalement sortir de la bouche d'un homme mais c'était en tout cas le discours que le jeune homme avait toujours proféré et auquel il croyait dur comme fer. Oui, ce petit homme d'à peine 17 ans à peine possédait déjà une volonté inébranlable. Elle avait passé plus de cinquante ans à pister des animaux dans la forêt hein ? Il n'était même pas à la moitié de cinquante années lui, pas étonnant qu'il n'ai pas autant d'expérience qu'elle, heureusement que son sang de Lycaon et son organisme particulier lui avaient permit d'apprendre des choses en un temps record. Elle s'était battu cinq années, avait été membre d'une guilde, avait participé à de grandes guerres et ayant perdu ses parents jeunes, elle défiait toujours les forts... Karot comprenait mieux maintenant.

Karot était en train de réfléchir à tout cela tandis que le soleil partait se coucher, l'après-midi s'était donc terminé hein ? Karot n'avait pas vu le temps passer pour être sincère avec vous, mais bon... C'était toujours comme cela lorsqu'on avait fait des choses intéressantes au cours de la journée. C'était d'ailleurs une bonne astuce de s'occuper un maximum lorsqu'on voulait que la journée passe vite parce qu'il y avait quelque chose d'important le soir... Et oui, le temps était joueur après tout, à moins que ce ne soit simplement le cerveau des êtres vivants qui avait une conception du temps assez étrange ce qui était tout aussi plausible. Enfin, Karot n'en savait rien et il s'en moquait un peu, il savait juste que le temps passait et qu'il ne fallait pas le laisser filer. C'était l'une des raisons pour laquelle, peu importe ce qu'il faisait, il se donnait à fond. Il n'aimait pas perdre de temps justement et il n'en perdait jamais, il trouvait toujours une raison à ce qu'il faisait. Enfin bref, l'ambiance était plutôt bonne en ce début de soirée, le temps était doux et parfaitement propice à une nuit à la belle étoile... Karot avait pris l'habitude de faire cela d'ailleurs à force de voyager, mais bon là n'était pas la question. Quoi que si en fait. Aussi demanda-t-il à la jeune demoiselle si elle voulait aller en ville ou si elle préférait dormir à la belle étoile et aussi... Il remarqua qu'elle était ailleurs et n'avait pu l'écouter ce qui le fit sourire, lorsqu'elle fut enfin de retour dans le monde normal dans un certain sens, il lui répéta la même chose, enfin plus ou moins, avec un sourire et en la regardant dans les yeux.


"Je disais tout d'abord que je comprenais mieux d'où venait ton expérience. Je t'ai ensuite demandé si tu voulais dormir à la belle étoile ou si tu préférais aller en ville ? Personnellement, je pense que je vais rester ici et peut-être aller en ville demain, mais je ne suis pas encore sûr."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Sam 17 Mar 2012, 17:36

- Je disais tout d'abord que je comprenais mieux d'où venait ton expérience. Je t'ai ensuite demandé si tu voulais dormir à la belle étoile ou si tu préférais aller en ville ? Personnellement, je pense que je vais rester ici et peut-être aller en ville demain, mais je ne suis pas encore sûr.

- Même si un lit confortable ne serait pas de refus, je préfère de loin la compagnie des étoiles. Ce matin encore je me trouvais sur le Mary Céleste, bien à l'abri dans ma cabine. Dormir dehors me fera le plus grand bien.

Et cela me rappelle tellement de souvenirs ! Tous les moments passés avec Draren ou Ran, je les avais passés dehors, sous la pluie, sous la neige, au soleil, dans le Vent, la Nuit, le jour, dans les marbres, les marécages, les déserts, les montagnes isolées, les villages abandonnés, les plaines herbeuses s'étendant à perte de vue.

J'aimais cette vie, à la fois d'insouciance et de mystère, remplie d'aventures les unes plus folles que les autres, de joie et de tristesse. Une vie passée, avec un retour impossible, mais une tonne de souvenirs. J'aimais cette vie mais il est temps de tourner la page. Pourtant, c'est tellement difficile de passer à autre chose. On ne peut pas oublier, même après tant d'années...

- Il ne devrait pas faire trop froid cette Nuit. Si tu veux aller à Reilor demain matin, je te conseille de partir à l'aube. Je suppose que tu le sais déjà mais il faut deux bonnes heures pour rallier la capitale à pieds depuis les Collines d'Or.

Le soleil continue sa lente descente dans le ciel. Je finis par me lever en disant :

- Bon, puisque nous allons passer la Nuit ici, autant veiller un peu, tu ne crois pas ? Dans ce cas, il nous faut un feu de camp et rien de mieux que du bois pour ça.

Sur ce, j'entre dans la forêt en quête de petit bois. L'air se fait frais, l'obscurité se profile au moyen d'ombres silencieuses et impassibles. Je ramasse quelques branches tombées du sommet des arbres, puis prends quelques poignées de brindilles et d'herbe sèche. Enfin, je m'empare d'une pierre pointue.

Je reviens ensuite vers Karot et dépose mon butin sur le sol, puis, me mets à frotter la pierre contre le bois, provoquant ainsi quelques petites étincelles. Le tout s'embrase doucement et une fumée noirâtre commence à monter du tas de bois. Une odeur de brûlé commença à se faire ressentir et je recule, m'adossant contre un arbre.

La Nuit est tombée et je tends mes mains vers les flammes orangées qui dansent au-dessus du tas de bois. Je frissonne en sentant le froid s'infiltrer entre les plis de mes vêtements légers.

- Dis Karot, et si on se racontait des histoires ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Dim 18 Mar 2012, 20:09

Une Nuit à la Belle Etoile.


La compagnie des étoiles... C'était quelque chose que Karot appréciait tout particulièrement, les étoiles ne pouvaient pas mentir elles. Elles étaient pures, un corps céleste qui vivait pour éclairer les autres et qui laissait la place à un autre corps lorsqu'il explosait. Cela rappelait un peu à Karot les légendes sur les Phoenix et sur les Licornes pour la deuxième partie. Une vie laissait toujours la place à une autre dans le monde. C'était bien pour cela qu'il y avait des naissances et des décès tous les jours hein... Enfin c'était une vision un peu simpliste du monde et de la vie et la mort mais elle n'était pas forcément fausse, mais pas forcément vrai non plus. Le froid n'était pas vraiment un problème pour Karot étant donné qu'il ne le ressentait pas mais quant à ce que lui avait dit Lunielle en deuxième lieu, elle n'avait pas tort mais... Il ne fallait pas oublier que Karot n'était pas comme les autres, sauf qu'il allait sûrement y aller tranquillement, il n'était pas pressé après tout et en plus... Il était en ce moment-même en très bonne compagnie donc encore moins pressé que d'habitude. Veiller était une bonne idée mais il était vrai qu'il fallait du feu... Karot y aurait bien été mais la jeune Lunielle avait déjà décider d'y aller tandis que le soleil continuait à se coucher et que la lune allait bientôt faire son apparition.

Pendant le temps qu'elle met à chercher ce qu'il faut pour faire du feu, la lune finit par se lever. Elle n'est pas pleine donc il n'y aucun risque mais de toute façon il se contrôlait maintenant... Il s'était tellement entraîné à cela qu'il avait finit par être capable de faire ce que beaucoup de Lycaons n'étaient pas capables de faire, se contrôler lorsqu'il était sous sa forme animale même quand c'était la pleine lune. Enfin bref, la jeune femme avait fini par arriver avec un tas de bois et une pierre afin d'allumer un feu. Eh bien, elle avait vraiment beaucoup d'expérience de la vie dehors... Elle était sur Aiklando depuis tellement plus longtemps que lui en même temps que c'était un peu normal... Enfin, ça ne voulait pas forcément tout dire, il y avait des gens incapables de faire quoi que ce soit même après plusieurs siècles de vie. Enfin bref, la jeune femme semblait avoir froid puisqu'elle eut un frisson, il faut dire qu'elle avait des vêtements plutôt légers. Karot la regarda avec un sourire, il avait une petite veste dans son sac qu'il ne portait jamais étant donné qu'il ne ressentait pas le froid. Le jeune homme la prit et la mit sur les épaules de Lunielle avec un sourire, il ne fallait tout de même pas qu'elle attrape froid après tout, et ce même si elle était solide et qu'elle avait sûrement déjà vécu pire dans son passé qui n'avait pas été facile. Il souriait comme toujours.


"Tiens, prends ça. Des histoires hein ? Je peux toujours te raconter ce que j'ai vécu durant mes voyages, mon enfance et mon adolescence si tu veux ? Ou des anciens contes humains. Mais j'aurai sûrement moins de choses à raconter que toi, je n'ai que 16 ans après tout."

[Oh mais tu n'es pas longue du tout ^^].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Dim 18 Mar 2012, 21:09

Spoiler:
 

J'apprécie le geste de Karot et le remercie d'un sourire. Je focalise ensuite mon attention sur les flammes dansantes jusqu'à ce que les paroles de mon compagnon me tirent de mes pensées, commençant ainsi notre veillée :

- Tiens, prends ça. Des histoires hein ? Je peux toujours te raconter ce que j'ai vécu durant mes voyages, mon enfance et mon adolescence si tu veux ? Ou des anciens contes humains. Mais j'aurai sûrement moins de choses à raconter que toi, je n'ai que 16 ans après tout.

- Comme tu veux, je te laisse réfléchir à l'histoire que tu vas me raconter, en attendant, je t'en raconte une. Celle-ci remonte à plus de trente ans. À cette époque, je n'étais pas encore considéré comme majeure par mes congénères, le passage à l'âge adulte s'effectuant à l'âge d'un siècle chez les elfes. Cette époque donc, c'était le temps de mes cinq années d'Académie. Cinq années magnifiques, remplies d'émotions, de découvertes, le premier pas vers le monde réel. Après les examens d'entrée, la première année au sein de l'Académie de magie elfique avait été facile. La deuxième pas plus compliqué. Mais c'est pendant cette année-là que tout a changé.

Je laisse mon regard dériver vers l'horizon, replie mes genoux sous mon menton, passe mes bras autour d'eux.

- En effet, je trainais tout le temps avec deux elfes, ensemble nous formions un trio inséparable. Alita, Sédriel et moi étions aussi soudés que des frères. Puis, un autre elfe est arrivé. Il s'appellait Ranarel Legendor. Il avait un an de plus que moi, aussi, il était en troisième année. C'était le gars le plus populaire du campus, tout le monde l'admirait. Il pouvait avoir n'importe quoi, être avec n'importe qui. Pourtant, parmis toutes les filles de l'Académie, c'est moi qu'il a choisit. Nous sommes sortis ensemble pendant trois ans. Trois années de bonheur à l'état pur. Nous passions nos Nuits ensemble, s'aimant dans ce lit dont je n'oublierais jamais le parfum. C'était magique et tout semblait éternel. Tout comme moi, Ran possédait le sang d'un elfe pur, il était immortel. La vie nous souriait et l'avenir nous apparaissait aussi clair et limpide qu'une cascade printanière.

Je soupire et lève les yeux vers le firmament.

- Cette voute étoilée, je l'ai observée des milliers de fois avec lui. Tout allait bien jusqu'à la fin de la quatrième année. Je me rappelle trop bien cette journée. Extrêmement chaude comme toutes les journées d'été, avec un soleil de plomb et pas une once de Vent. C'est sans doute ça qui nous a perdu. Toute une armée d'elfes noirs ont alors attaqués l'Académie, chose qu'ils préparaient depuis plusieurs années déjà. Il a fallut que ça tombe sur nous. J'étais alors le leader de l'Académie, j'ai du me battre. Alita est morte au combat et nous avons perdu beaucoup d'autres élèves. Puis, alors que j'étais au plus bas moralement, malgré notre victoire, il est parti. Ayant achevé ses études de magie, Ran m'a abandonné pour rejoindre les forces de combat du nord. Je ne l'ai plus jamais revus. Un an après, quand j'ai terminé mes études, mon chemin et celui de Sédriel se sont séparés. J'ai cherché Ran. Je l'ai cherché partout, sans résultat. La faction dans laquelle il s'était enrôlée avait disparu depuis des mois, sans laisser de trace.

J'esquisse un pâle sourire.

- Désolée si mon histoire est triste où ennuyeuse, mais c'est celle-là qui m'est venue à l'esprit la première. Enfin, juste avant de partir, Ran m'avait donné rendez-vous à un endroit où l'on verrait deux soleils à la fois, l'un d'un or pur, l'autre d'un bleu splendide. Il ne connaissait pas lui-même l'emplacement exact de cet endroit mais était persuadé qu'il existait quelque part. Je suis sûre qu'il l'a trouvé et qu'il m'attend là-bas, malgré les années, malgré les épreuves que nous avons endurés. Même si j'ai refais ma vie, je l'ai détruite aussi, sans le faire exprès. J'avais rencontré un lycan du nom de Draren. Nous nous étions fiancés, avons même eu une petite fille. Mais il est mort, il y a de cela treize ans. Je ne suis pas fataliste. Je vais à nouveau refaire ma vie, survivre pour avancer. Encore et toujours. Je ne saurais l'expliquer, mais je sens au plus profond de moi, que Ran est encore en vie et qu'il m'attend comme je le cherche. Et un jour, je finirais par le trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Ven 23 Mar 2012, 00:19

Une Partie de Mon Histoire...


Le geste de Karot envers la jeune femme ? Il trouvait que c'était un geste parfaitement normal étant donné qu'elle semblait avoir froid et que lui-même ne ressentait pas le froid. Il n'était pas du tout individualiste, même si il n'avait pas vécu aussi longtemps que la jeune femme qui était devant lui, il savait à quel point il était important de se serrer les coudes peu importe la situation. C'était de la simple gentillesse dans un certain sens, mais c'était aussi une action qui pouvait avoir une grande signification dans certains contextes enfin... Pour le coup, il n'y avait pas de sens caché ou quoi que ce soit de ce genre, c'était vraiment de la pure gentillesse, rien d'autre. Enfin bref, elle avait commencé à lui raconter une histoire qui remontait à un peu plus de 30 ans... Quand Karot pensait qu'il n'était même pas né et que ses parents eux-mêmes devaient être tout petits à l'époque et ne se connaissaient sûrement pas, c'était assez étrange de parler à une personne qui avait plus d'un siècle mais qui semblait avoir votre âge. C'était tellement magique et étrange, pas effrayant ni quoi que ce soit de négatif hein. Juste que cela prouvait à quel point le monde était impressionnant de par ce qu'il pouvait offrir au niveau de sa diversité ne serait-ce qu'au niveau des races qu'on pouvait y trouver. Il n'y avait pas de races dominantes et ça, c'était cool.

Enfin bref, Karot écouta l'histoire qu'était en train de lui raconter Lunielle avec la plus grande attention possible. Enfin, toute son attention était d'ailleurs focalisée sur elle en fin de compte pour faire court. Il était sûr que l'histoire qu'elle allait lui raconter allait être intéressante car... C'était notre passé qui faisait de nous ce que nous étions aujourd'hui et, elle était intéressante en bien des aspects. Il ne pensait pas qu'on pouvait entendre plus triste histoire pour être sincère avec vous, il était au courant que la vie n'était pas facile mais à ce point... Après tout, cela ne faisait que 16 ans et quelques mois qu'il était en vie, ce n'était aucunement comparable à plus de 130 ans de vie sur Terre, chose qu'il atteindrait peut-être en tant que Loup-Garou vous me direz, mais dans bien longtemps. Un endroit où on pouvait à la fois voir un Soleil d'Or pur et un Soleil d'un Bleu Splendide ? Karot ne voyait qu'un endroit mais il ne savait pas où il était, un endroit où on pouvait à la fois voir l'aube et le crépuscule peut-être mais il n'en était pas sûr. Il avait arrêté de rechercher cet endroit, enfin... Il le cherchait toujours en réalité mais il savait qu'il ne le trouverait pas avant un moment. Pourquoi le cherchait-il ? Tout le monde avait ses petits secrets n'est-ce pas ? Les raisons de son envie d'aller là-bas en faisaient parti.


"Ne sois pas ridicule, ton histoire n'est aucunement ennuyeuse ou quoi que ce soit d'autre. Elle est tristement belle, je suis sûr que tu le retrouveras un jour. Pour ma part, je n'ai pas d'histoires aussi longues à raconter juste... Je me souviens du premier jour où j'ai failli mourir il y a plusieurs années de cela, peut-être 6 si ce n'est un peu plus d'ailleurs. C'était un jour où il neigeait je m'en souviens, j'étais comme tous les jours en train de m'entraîner pendant des heures et des heures, ma formation de futur guerrier avait commencé depuis mes 4 ans donc j'avais déjà pris l'habitude mais... Pour le coup, mes parents m'avaient laissé finir plus tôt que prévu comme une amie était venue me demander de l'accompagner quelque part. J'étais très content comme il est facile de le deviner. On devait passer par la forêt pour rejoindre l'endroit où elle devait aller, et elle avait peur d'y aller seule, elle me l'avait dit très franchement. Cette forêt était pourtant censée être calme, sans monstres ni rien. Mais après quelques minutes de marche dans cette forêt, une bande d'imbéciles vinrent et tentèrent de l'embêter comme ils se plaisaient apparemment souvent à le faire et elle ne me l'avait jamais dit, sans doute pour ne pas m'inquiéter. Bien entendu, j'ai remis ces abrutis en place en moins de deux secondes chacun me préparant à les laisser inconscient mais... Un loup apparut devant nous, suivit d'une petite meute d'une dizaine de loups. Il aurait été certes facile de s'enfuir avec mon ami, mais il y avait ces 5 imbéciles étendus sur le sol et je ne pouvais pas les laisser ici, j'ai donc été forcé d'affronter ces dix loups à mains nues tandis que mon amie tentait de réveiller la bande d'imbécile. Je n'avais que 10 ans environ donc je n'étais pas habitué à combattre des loups et puis... Ils avaient l'air d'être enragés et je n'étais pas armé, je ne connaissais pas l'astuce. Un des loups m'a mordu au niveau de la gorge et avait failli me trancher l'artère au passage mais je lui ai rompu le cou par instinct... Mais pendant ce temps un loup avait commencé à poursuivre mon amie et les cinq imbéciles qui s'étaient finalement réveillés. J'étais pris entre deux feux, si j'allais la sauver, les loups restants pourraient me sauter dessus et je serai en danger mais c'était mon amie alors j'ai foncé à toute vitesse et j'ai sauté sur le dos du loup pour lui rompre le coup à son tour avant de tomber par terre tout en leur ordonnant de courir. Les loups ont commencé à se jeter sur moi et je ne sais comment je me suis retrouvé chez moi quelques heures plus tard. Peut-être fut-ce ma première transformation en Loup-Garou ou mon père qui me sauva, en tout cas je ne m'attendais pas à me réveiller un jour. Voilà, je n'ai que peu de choses à raconter alors ce ne sont peut-être pas des choses très intéressantes, juste des souvenirs qui me viennent comme cela."

[Désolé du retard.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Sam 24 Mar 2012, 17:40

Je connais bien les loups-garous. À la fois homme et loup, créature des ténèbres maudite par la lune. Je les connais bien pour avoir été très proche de l'un d'entre eux. Extrêmement proche. Trop proche peut-être.

- Ta vie n'a pas du être facile, je ne peux pas partager tes transformations car je ne les subis pas mais au moins je peux les comprendre. Car vois-tu, Draren, feu mon fiancé, était un lycan.

Je ferme un instant les yeux, laissant le flot de souvenirs m'envahirent doucement comme une pendule qu'on remonte avec précaution. Je revois les courts cheveux bruns, le doux sourire, les yeux noirs, ces yeux qui m'avaient tellement étonnée et ensorcelée, yeux que je n'avais jamais vu auparavant, yeux humains tellement sincères, tout comme ses sentiments.

- J'ai rencontré Draren dans une taverne. Je n'étais que de passage dans la région et je me suis arrêtée pour la Nuit dans un étrange établissement. Draren s'y trouvait et buvait comme un trou. Il n'était pas encore ivre mais ne marchait déjà pas droit. Dès qu'il m'a vu, il m'a lancé un défi, celui de boire le plus. Bien évidemment, il a perdu au bout de dix minutes. Avant de s'évanouir, il m'a parlé de ses idéaux, de son projet de créer une guilde où tout le monde pourrait venir faire la fête, où tout le monde serait le bienvenu, où tout le monde combattrait dans une parfaite harmonie. Une guilde qu'il a fini par créer, un an plus tard. Le lendemain, lorsqu'il n'était plus sous les effets de l'alcool, je lui ai fais part de ma quête, celle de venger mes parents. Ensemble et avec l'aide de quatre autres amis, nous l'avons menés à bien puis avons fondés la guilde de Lodola. Hélas, cette guilde n'est plus aujourd'hui.

Je regarde Karot droit dans les yeux.

- C'est si dur parfois de regarde le ciel en face, de se dire que tout peut être éphémères, que rien n'est éternel. Que chaque histoire a une fin...

Je clique des paupières, une unique larme coule sur ma joue de porcelaine.

Pourtant, je m'étais promis de ne pas pleurer, peu importe la tournure des évènements.

- Certaines fois, quand je regarde ce ciel étoilé, ou les reflets azur de l'océan, je me dis qu'il est là-haut, quelque part à veiller sur moi. Je revois encore son visage, ainsi que celui de notre chère descendance. La pauvre petite, elle n'avait pas un jour quand elle est partie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Mar 27 Mar 2012, 19:49

Éphémères mais si importantes...


Être un loup-garou ? Je vous accorde que ce n'était pas une chose aisée, surtout lorsqu'on était victime de la lune et qu'on ne pouvait se contrôler. Combien de personnes avaient assassinés toute leur famille la nuit de leur première transformation ? La nuit de loin la plus difficile n'avait pu s'empêcher de remarquer Karot. Après, c'était vrai qu'il n'avait pas vraiment vécu une vie facile mais il savait aussi que certaines personnes avaient plus souffert que lui-même. Sa vie ainsi que ses problèmes pouvaient être considérés comme de la gnognotte comparé à ceux de certains. Lorsqu'il entendait par exemple Lunielle parler de la vie qu'elle avait vécu, il se disait qu'il n'avait même pas le droit de se plaindre ou même quelque chose s'en rapprochant. Elle avait vécu un premier amour qui n'avait pas survécu parce que l'être aimé avait disparu et qu'elle ne savait même pas où il se trouvait... Etait-il seulement vivant ? Elle le croyait et Karot avait aussi envie d'y croire. Et pour ce qui était de la deuxième personne qu'elle avait aimé et avec qui elle avait voulu refaire sa vie, celui-ci avait fini par être emporté par la mort et il n'y avait pas de doutes à ce sujet pour le coup. Karot était presque triste pour la jeune demoiselle, enfin... Il était même carrément triste pour elle, il ne savait pas à quel point ça pouvait être dur de perdre l'être aimé, surtout deux fois... Et de manière définitive, ce n'était pas un au revoir mais un adieu et les adieux étaient souvent déchirants...

Ephémère... Ce mot était tellement représentatif d'énormément de choses... Dans un certain sens, tout ce qui n'était pas infini pouvait s'avérer éphémère. Tout dépendait du point de vue, l'Humain était une race éphémère comparée à beaucoup d'autres, comme celle des Elfes de laquelle était issue la jeune demoiselle qu'était Lunielle et qui se trouvait en ce moment avec lui pour la nuit... Oui, ils allaient passer la nuit à la belle étoile, sans doute ainsi en continuant à se parler jusqu'à ce que l'un d'entre eux s'endorment ou qu'ils n'aient plus rien à raconter. A ce moment, ce serait sûrement une certaine magie qui se mettrait en place, celle qui n'existait que lorsqu'on était proche de la nature et des étoiles, de la voûte céleste comme certains l'appelaient. On pouvait presque penser qu'on passait dans une autre dimension, oui, le monde était différent en certains endroits à certains moments, cela paraissait très étrange certes mais c'était en tout cas l'impression qu'avait Karot, c'était peut-être purement subjectif me direz-vous... Peut-être avez-vous raison, ou peut-être pas... Quelle importance en réalité ? Le plus important n'était-il pas qu'il se sentait extrêmement bien dans ces moments ? Nous sommes bien d'accord, le sourire du jeune homme n'avait pas disparu du visage du jeune homme comme toujours, un petit sourire à l'air à la fois innocent et empli de maturité, assez étrange n'est-ce pas ?


"Oui, il est sûrement en train de t'observer pour être sûr que tu vas bien. Tant qu'il est dans ton cœur, il sera sûrement heureux... Votre fille aussi. C'est en tout cas ce que je pense. Tu es vraiment très forte, je n'ai pas vécu le quart de ce que tu as vécu, je ne sais pas si je vivrais assez longtemps pour cela d'ailleurs mais... Quoi qu'il arrive, je me souviendrai de cette force dont tu fais preuve et je tâcherai de faire de même. Beaucoup de choses sont ainsi... Éphémères mais si importantes... Oh ! Une étoile filante... As-tu fait un vœu ? Crois-tu seulement encore aux vœux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Mar 27 Mar 2012, 20:38

J'eu un rire clair et léger.

- Bien sûr que je crois encore aux voeux ! Tout comme au miracles ! C'est l'une des choses qui rend la vie si passionnante et imprévisible. Oui, j'ai fais un voeu, mais comme le veut la légende, je ne te le dirai pas.

Je lui tire la langue gentimment.

- N'hésite pas à en faire un toi aussi, si ce n'est déjà fait. Croire est une chose magnifique qu'hélas certaines personnes ne peuvent faire.

Je remarque alors les traits marqués de son visage.

- Ne soit pas triste ! Si ma vie a été très difficile pendant un moment, ce n'est pas une raison pour s'abattre. Des gens sont morts, d'autres mourront encore, bien après notre passage dans ce monde. C'est presque insurmontable parfois, je sais, mais il faut avancer. C'est ce que je m'éforce de faire depuis des années. Et rien de mieux qu'un véritable travail pour se changer les idées et prendre un peu de recul sur les évènements.

Je ferme les yeux, pensant à Dante et Sytry qui faisaient maintenant parti de mon quotidien, comme avant Finarfin et Mirielle, puis Sédriel, Alita et Ranarel, puis Ibéreth, puis Draren et toute la bande, puis l'équipage de l'Opale et enfin celui du Mary Céleste.

Comme une grande famille, la boucle se ferme et une page du livre se tourne. De nouveaux protagonistes apparaissent, baignant dans une douce nitescence ou sombrant dans les abîmes les plus profondes. De nouveaux évènements apparaissent, de nouvelles intrigues, de nouvelles aventures. Ce n'est peut-être pas si mal que ça d'être immortel ? Ou presque...

- Bon, et si nous parlions un peu de ce qui nous amène à Lan Rei ? Tu veux allez à Reilor demain ? Soit. Mais peux-tu me dire quelles sont les raisons qui t'ont poussé à revenir sur cette terre ? Même si ton voyage est fini, tu aurais pû rester en mer... ou découvrir de nouveaux horizons. Alors ?

Je l'écoutais attentivement, me préparant à raconter mes raisons une fois qu'il aurait fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤Crocs Nocturnes¤~

avatar

~¤Crocs Nocturnes¤~

Nombre de messages : 151
Localisation : En plein entraînement
Métier/Fonction : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   Mar 03 Avr 2012, 17:22

Les Raisons de ma Venue hein ?


Le rire de la jeune femme fit grandement sourire le jeune homme, il était tellement clair et revigorant... Il avait l'air d'une innocence sans limites, dire qu'elle avait vécu des choses atroces dans sa vie... La preuve que le jeune homme n'était pas le seul à cacher sa peine, ou plutôt à garder sa joie de vivre quoi qu'il arrive, afin de vivre pour les personnes qui n'étaient plus là pour vivre justement. Elle avait fait un vœu hein ? Tant mieux, c'était important de croire aux vœux et aux miracles et d'en faire le peu de fois où on avait l'occasion de pouvoir le faire. Karot avait toujours cru aux miracles et certaines fois, il en avait vu se produire même si c'était très rare... Il avait vu un des plus beaux miracles qu'on pouvait voir, le miracle de la vie donnée par une mère à un nourrisson. Il avait même aidé des mères à enfanter plus d'une fois lors de son voyage à travers le monde, enfin bref... Faire un vœu hein ? C'était ce que le jeune homme venait de faire, avant même de demander à la jeune femme si elle l'avait fait, pouvoir faire un vœu était l'affaire de quelques secondes à peine, on ne pouvait pas se permettre de rater une telle occasion, surtout qu'il était rare d'apercevoir une étoile filante. Karot non plus ne dirait pas son vœu, tout simplement parce qu'il voulait qu'il se réalise, plus que tout. Normal puisque c'était un de ses vœux les plus chers.

"Oh bien sûr que c'est déjà fait pour ma part. Et cela restera aussi secret que le veut la tradition."

La tristesse ? C'était une chose que le jeune homme avait déjà ressenti plus d'une fois, comme toutes les personnes qu'il connaissait en fin de compte. Tout le monde était soumis au moins une fois dans sa vie à la tristesse, bon après il y avait des degrés mais inutile d'expliciter cela en ces lieux. Karot était par exemple très rarement triste pour sa propre situation, il pouvait souffrir et être soumis à plein de choses difficiles, il ne se sentait pas mal ni rien... Enfin, si mais il ressentait beaucoup plus d'émotions négatives comme la tristesse ou des trucs du genre lorsque c'était des choses qui touchaient des personnes qu'il connaissait personnellement... C'était dur à expliquer comme cela mais je pense que vous avez bien compris ce que je voulais dire non ? Enfin, je l'espère en tout cas car je ne saurai le dire plus clairement pour être totalement sincère avec vous. Enfin bref... Elle lui avait demandé ce qui l'avait poussé à revenir en ces lieux... Eh bien, c'était une bonne question contrairement à ce qu'on pouvait penser aux premiers abords... Oui, cette question semblait bizarre et la réponse tomber sous le sens mais ce n'était pas aussi simple que cela en réalité. Enfin, il savait tout de même plus ou moins ce qui l'avait poussé à revenir sur ces terres, il devait juste trouver les mots à mettre sur ses idées, toujours avec le sourire bien entendu.


"Les raisons sont tellement simples... Je pense que j'avais envie de revoir mes terres natales, la nostalgie que je ressentais sur les Mers m'a poussé à revenir ici même quelques jours. On est jamais mieux que chez soi à ce qu'il paraît, et je n'ai pas encore trouvé d'autre chez moi et je n'en cherche pas encore pour être franc. J'aime cet endroit et j'y suis attaché. Et toi ?"

[Désolé du retard].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les résultats du Voyage [PV : Lunielle Elwindor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Lan Rei :: Lan Rei Est :: Collines d'Or-