AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 La fuite ou la bagarre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: La fuite ou la bagarre   Sam 23 Juil 2011, 22:58

Zachary était dans une course effrénée. Son cœur devait battre plus fort que jamais, le sang pompait avec peine jusqu’à ses organes et le souffle commençait à lui manquer. Quelques minutes précédemment il avait joué une mélodie féérique au violon, ce qui avait eu pour conséquence immédiate de lui attirer un public essentiellement féminin. Ce qu’il n’avait aucune prévu par la suite c’est le regard tendre qu’elle lui portait allais lui amener bien des ennuis.

- Que tu joues bien troubadour.

- Ta musique est si douce je n’en ai pas entendu de pareil depuis si longtemps.

- Oh tu es doué mon petit, ça me rappelle mes folles années.

- J’aimerais tant que mon mari puisse jouer si allégrement, c’est si romantique.


Mais dans tout ce tintamarre il n’en écoutait pas une seule. Il avait l’habitude des petites foules désireuses mais si chacune s’émerveillait à la seconde où il terminerait ce chant il partirait et il n’en reverrait surement plus aucune. L’amour qu’il portait à la musique était suffisant pour le maintenir plus que vivant et l’amour que recherchaient ces dames, n’était autre qu’un peu d’attention.

- Alors tu crois que tu en ramèneras combien dans ton lit ce soir vermine

- Moi je crois qu’il n’en ramènera aucune Bertrand.

- C’est bien ce que je croyais …


Aussitôt quelques fausses notes fusèrent. Les voix si mélodieuse qu’il entendait venaient de se transformer en un aboiement fort peu gracieux. Il eut un mince sourire plus inquiétant que rassurant s’efforçant au mieux de ranger son violon avant que les hommes ne s’approche trop … Il connaissait cette scène nul besoin de leur répondre juste fuir. C’était la meilleure solution. Le premier gaillard tenait un bâton de bois fort rigide qu’il s’amusait à tapoter sur le sol, le deuxième un peu plus petit semblait plus traditionnelle avec ses poings.

- Pardon messieurs je n’ai pas eu l’intention de vous importuner je crois que je ferais mieux de partir.

Pourquoi leur avait-il répondu ? Mais diable pourquoi l’avait-il fait, alors qu’il jetait son sac en bandoulière sur son épaule et sentit son pied se dérober au sol. Dans un fracas bien ressentit-il s’étalât sur le pavé des froides pierres. Il esquiva un premier coup habilement mais ne put résister au deuxième qui l’effleurât. La force énorme que son adversaire venait d’y mettre le dissuadât de tout espoir de victoire.
Avec agilité il se défit de l’emprise barbare qui le retenait au sol et sans même se retourner pris la poudre d’escampette. Heureusement il courrait vite, mais Zachary préférât ne pas regarder derrière…. Ces précieuses secondes lui étaient fatales sachant qu’il avait déjà le bord de la lèvre enflé et qu’il y perlait quelques gouttes de sang frais.

Dans son empressement il n’aperçut qu’a la dernière seconde l’homme devant lui et ne put l’esquiver. Il venait littéralement de lui foncer dessus a pleine vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Dim 24 Juil 2011, 00:26

Il courrait depuis maintenant.. et bien disons qu'il faisait nuit et qu'il avait commencé quand le soleil était encore haut dans le ciel. Pourquoi courrait il ? c'est simple, il n'avait tout simplement pas envie que les gens puissent voir sa tête sur la place principale.. tête qui serai entrain de pendre au bout d'une corde..

Alors il courrait, encore et encore, la population et les bâtiments ne faisaient qu'un pour lui, défilant à une vitesse qui lui semblait hallucinante, il ne sentait plus son corps, ne sentait plus son coeur battre. Il n'était plus qu'une machine devant sortir de la ville au plus vite.

Il senti soudain ses pieds décoller du sol et un choc lui coupa le souffle, il n'eu pas le temps d'analyser la situation qu'il se retrouva sur le dos , une vermine humaine au dessus de lui.

Un humain ? il n'en était pas très sûr, il avait l'allure générale d'une de ces vermines c'était indéniable, mais ses oreilles étaient légèrement pointues et ses yeux étaient d'une beauté.. elfique.

Et bien à croire que toutes les personnes qu'il rencontre sont des elfes, mais cette fois c'était différent puisqu'il avait à faire à un demi elfe, mi humain mi elfique à en juger par son physique.

Ce serait parfait pour ses projets, aussi se releva t-il et attrapa le jeune homme par le bras avant de se remettre à courir, celui ci n'avait pas eu le temps de réagir et semblait trop épuiser pour réfléchir, voila que la chance lui sourit à présent, mais il est vrai qu'il avait toujours été chanceux dans toute sa vie.

Heureusement le demi elfe était rapide et ne le ralentissait donc pas, mais lui même commençait à faiblir et le bruit de la course de sa vingtaine de poursuivants en armures se faisait de plus en plus proche.

Deux humains lui barrèrent alors le passage, l'un possédait un bâton qu'il ne s'arrêtait pas de tapoter sur le sol avec un air menaçant, l'autre était plus petit mais semblait tout aussi agressif. C'est alors que le plus grand prit la parole.


-Alors Le musicien tu t'es fais un nouveau copain ? c'est quoi , un démon ? c'est notre jour de chance .. deux vermines pour le prix d'une !

Bon sang il n'avait vraiment pas de temps à perdre avec deux idiots dans leur genre, des cris derrière lui semblaient se rapprocher de plus en plus tendis que les deux humains les chargés.

Il allait y avoir de la baston, super.. il détestait avoir à se battre !
La plus grande des deux brutes était à deux pas de lui quand le jeune démon bouscula le demi elfe sur le côté de la rue, esquiva un coups de bâton, fis un pas en arrière pour éviter le poing du plus petit, déjà le plus grand attaquait, trop tard.. Le jeune démon avait prévus l'attaque et s'était juste décalé d'un pas sur la gauche, avait posé sa main sur le bras de la brute, c'était la fin du combat.


*Tu es à moi ! tue ton ami, il ta trahi, tue le, ensuite quand des gardes arriveront attaque les !*

L'humain ne résista pas longtemps à l'ordre du jeune génie avant de s'attaquer à son petit camarade.

Idraks se tourna vers le demi elfe qui était resté sur le côté de la rue et lui tendit un bras.


-Tu grouille ou faut que j'te force ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Dim 24 Juil 2011, 01:17

Voilà son corps qui balançait d’un bord puis de l’autre. Et puis un tournant, ses pieds venait de racler le sol de près, et les os de son dos supportait mal les courbes abruptes qu’il leurs fessaient subir. Pour quel raison d’ailleurs ? Ah oui ! En fait c’est parce que l’inconnu qu’il venait de percuter l’avait agrippé. Peut-être pour faire de lui un bouclier qui sait. Ils courraient si vite qu’il n’avait pas même l’occasion de voir les gestes ou les détours dans lesquelles ils se lançaient, seul le bruit était encore perceptible et lui annonçait un mauvais début.

- Eh bah bonjour …

Des bruits d’armures, un cliquetis qui résonnait sur le pavé avec profondeur, ils ne pouvaient s’agir que de garde. Mais alors es-ce que l’idiot qui le tirait à bout de bras était un hors-la-loi ?? Zachary tenta de reprendre ses esprits. Inutile de vouloir s’échapper maintenant les soldats devaient déjà l’avoir vu en mauvaise compagnie et s’imaginer qu’il était complice. Voilà pourquoi il aimait la musique. C’était calme, serein… ça ne fessait pas couler le sang et en général sauf quelques exception comme ce soir, il n’avait pas à courir comme une poule sans tête dans les ruelles pour échapper à de quelconques poursuivants.

Brusquement ils firent demi-tour, avant même que le demi-elfe n’ai pu intervenir pour décourager son ... ‘’ kidnappeur ‘’ de trouver une autre route ils tombaient sur les anciennes connaissances du barde. Et puis enfin il put s’arrêter l’espace de trois secondes. Il se tourna manquant de souffle vers l’inconnu qui lui tenait toujours fermement le poignet. Il fut bouche bée quelque secondes de plus. Non pas qu’il eut assez de souffle ou l’intention de vouloir dire quoi que ce soit mais l’apparence de son ‘’compagnon’’ le laissait pantois.

On aurait pu dire qu’il était son exact opposé. Il avait le teint blême presque grisâtre alors que Zachary avait une peau luisante du couleur du soleil. Il n’y avait rien à ajouter sur ses cheveux l’homme était chauve mais pourtant, il exposait des cornes peu rassurante. Son regard noir lorsqu’il le croisât ne put que lui arracher un frisson. Il n’avait aucune pupille. Étais-ce seulement possible ?

Sans comprendre les exactes gestes commis par le démon, il sut pourtant que le grand gaillard les avait laissé filer tranquille. Lorsqu’il lui tendit le bras, Zachary ne sut quoi en faire… il hésita mais le temps se fessait une denrée rare. Il entendait déjà résonner sur le pavé les pas hâtifs d’une garde maintenant en colère.


- Tu grouille ou faut que j’te force ?

L’elfe eut un regard noir pour son interlocuteur qui en disait long. Il savait très bien qu’il n’avait pas le choix de le suivre maintenant. Aussi prit-il le bras qu’on lui tendait pour se relever.

- Je suppose que je n’ai pas le choix de toute façon alors je vais aider. Prochaine rue sur la droite et puis tout droit, on arrivera dans un quartier plus délabré les autorités ne s’y risquerais pas surtout la nuit.

Il se trouvait un peu idiot de dire cela parce qu’en fait … ils seraient peut-être tout autant en danger là-bas. Mais ils avaient plus de chance de survie la bas que ici. Aussi le demi-elfe pris les devants. Ce n’était pas dans ses habitudes d’aider un démon à s’enfuir de la milice mais diantre ... il n’avait pas vraiment le choix. Il tourna sur la droite comme précisé. Au bout de la ruelle sinueuse s’élevait une clôture peu rigide et de pauvre envergure il entama la remonté et en un bond fut de l’autre côté. Son agilité lui avait permis à de nombreuses reprise de ce sortir d’un pétrin du même genre.

De l’autre côté un quartier beaucoup plus dépravé semblait animer les rues. Le sol était jonché de débris en tout genre. Des mégots de cigarettes des emballages à moitié déchirée des journaux jaunis par le temps. Les pierres du pavé était vieille et usée si décalé que entre les fissures du plancher coulait un liquide visqueux et peu rassurant. Zachary retint un soupir de dégout mais l’expression sur son visage valait mille mots.


- Besoin de moi pour traverser la petite clôture étranger ?


Il riait bien. Lui qui l’avait balancé dans tous les sens il comptait bien se moquer un peu, pourtant il savait bien qu’il était le premier à lui avoir foncé dedans.

- C’est un quartier pauvre. On rencontre a tous les coins de rue une femme de peu de grâce et non loin un voleur pour détrousser. Et c’est que vous auriez de la chance qu’il ne vous enlève pas la vie en même temps que l’argent. Je peux savoir à qui j’ai affaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Dim 24 Juil 2011, 01:53

Ils venaient d'arriver devant un quartier qui semblait idéal pour passer des vacances en famille.. selon les critères d'un démon cella va s'en dire. Il semblait y avoir beaucoup d'animation et cella serait parfait pour se fondre dans la masse, en effet ce que l'elfe ne savait pas c'est que le jeune démon avait dérobé les plans de la prison de Reilor, des plans qui permettraient à n'importe qui possédant un sens moral peu développé de faire évader n'importe quel prisonnier.. Car en plus des plans il avait aussi volé la fiche de garde, toutes les heures de changement de garde et d'autres petits détails y était couché noir sur blanc, il allait se faire pas mal d'argent ce coup ci..

En bref, quartier mal famé ou pas, cette fois les gardes n'auront pas peur de s'y aventurer..


- Besoin de moi pour traverser la petite clôture étranger ?

Il faisait de l'humour maintenant le petit demi elfe.. il ne sait vraiment pas à qui il a à faire.
il escalada la clôture avec agilité et attendit l'elfe de l'autre côté.
Il en profita pour examiner ce quartier plus en détail, tout semblait à l'abandon et pourtant tout grouillé de vie.. Il pu même apercevoir ce qui devait probablement être quelques filles de joies aux coins des rues.. il fallait absolument qu'il visite cet endroit plus en détail un autre jours.

Le demi elfe se laissa souplement tomber à côté de lui ce qui le sorti de ses pensées
.

- C’est un quartier pauvre. On rencontre a tous les coins de rue une femme de peu de grâce et non loin un voleur pour détrousser. Et c’est que vous auriez de la chance qu’il ne vous enlève pas la vie en même temps que l’argent. Je peux savoir à qui j’ai affaire ?


Ce demi elfe était bien bavard.. trop au gout d'Idraks, en effet depuis qu'il était devenu une sorte de mercenaire il avait prit l'habitude de ne pas parler pendant ses missions, et seulement quand c'était nécessaire à sa mission.

-Je ne suis personne, le premier voleur qui m'approche n'aura même pas le temps de voir ma bourse, et toi je te conseille de la fermer et de me conduire à l'auberge la plus proche.

Il pris alors le jeune demi elfe par la nuque et le bouscula brusquement en avant ce qui eu pour effet une rencontre immédiate entre le sol et le visage de celui-ci.

Des bruits d'armures en mouvement commençaient à se faire entendre au bout de la rue, les gardes ne tarderaient pas à arriver, il fallait qu'ils fassent vite.

-Allez debout on a pas toute la nuit..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Dim 24 Juil 2011, 02:16

Soit son compagnon n’était pas de grande parole … Et il n’avait aucun sens de l’humour. Le demi-elfe l’avait rapidement remarqué alors que son visage observait le sol de très près. Trop près à son gout. Il n’était pas d’un naturel batailleur. Quand il était jeune il l’avait été, dans les folles années il n’avait pas mâché ses mots et c’était une manie qui restait. Aujourd’hui il semblait particulièrement espiègle, peut-être que parce qu’il n’avait ni femme ni enfant pour le déploré cela ne lui créait aucune barrière.

Ainsi ses mots coulèrent crûment. Pour tout dire il n’avait jamais apprécié grandement les démons, il avait déjà eu une histoire forte peu plaisante avec l’un d’eux et il en gardait une certaine hargne. Finalement son interlocuteur n’était pas mieux à croire que la force arrangeait tout.

Ainsi il n’était personne ? Hé bien qu’à cela ne tienne il le traiterait comme personne. Une entité vide et non réelle qui n’était que fictive issue de son trop plein d’imagination.


- Oh hé bien si tu n’es personne tu n’as pas besoin de moi. J’aurais préféré évité les gardes mais je crois néanmoins que je peux les amadouer et m’en sortir mieux que toi.


Il n’aimait pas l’orgueil avec lequel son interlocuteur lui répondait. En fait sa propre voix devenait un rictus envenimé de sarcasme. Il se battait adroitement avec les mots mais si besoin était-il ferait appel au point. Soit il n’avait pas de corne, il semblait plus angélique que le démon qui le cloitrait au sol mais ce n’était qu’une apparence bien trompeuse. Il était aussi à moitié humain et dieu sait comme les hommes sont impulsifs et empli de haine.

- Sache que les blessures ne me font pas peur. Si tu souhaites mon aide tu sauras te montrer plus amical.

Au loin les pas se fessaient moins saccadé, plus rapproché. Les gardes cherchaient leurs pistes. Ils ne tarderaient pas à les trouver. Zachary ne comprenait pas pourquoi il était pourchassé ce devait être assez grave pour que la milice se fasse si insistante malgré le quartier dangereux ou ils se trouvaient. Il siffla attirant ainsi les pas à leur rencontre.

- Non c’est vrai on n’a pas toute la nuit.

Il s’était relevé essayant sur le bord de ses lèvres un coulis de sang brillant. Il avait un sourire carnassier. Ceux qui le connaissaient savaient que ce n’était pas bon signe. La nature de l’elfe reprisait les envies si sombres. Mais l’être humain est une personne forte dont les sentiments s’empreigne facilement de haine et que la souffrance ne fait que nourrir. Il attendait patiemment que son hôte lui annonce son nom.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Dim 24 Juil 2011, 02:48

Cette fois cet enfoiré était allez trop loin, en plus de lui avoir manqué de respect il avait en plus alerté la garde qui se rapprochait à présent rapidement de la clôture.

Il fallait qu'il agisse vite, et avec ce demi elfe à moitié fou dans les pattes ça n'allait pas être possible.. il s'approcha alors doucement de lui jusqu'à s'y coller et lui chuchota un seul mot à l'oreille, il avait déjà vécu ça et avait toujours voulu le refaire..

- Echec..

Et il envoya son poing dans l'estomac du demi elfe qui se plia en deux privé de souffle, il ne lui laissa pas le temps de récupérer qu'il lui asséna un coup de coude sur le dos et regarda l'elfe s'effondrer sur le sol, inconscient. les bruits de pas se firent plus proches , aussi le jeune démon s'empressa t-il de mettre le corps du jeune demi elfe sur ses épaules avant de s'élancer dans un dédale de rue.

- Tu veux un peu de compagnie mon mignon ?

C'était une catin se trouvant au coin de la rue qu'il venait d'emprunter qui s'était adresser à lui.

-Non merci, je suis déjà acompagné, et si tu ne veux pas finir dans le même état que lui tu ferais mieux de t'empresser de me dire où est la taverne la plus proche..

Il était à présent tourné vers la fille de joie qui pouvait voir l'intégralité de son visage, elle semblait à la fois choquée et effrayée, aussi ne mit elle pas longtemps à coopérer.

-Au.. au bout de la rue, tu tourne à gauche et tu tombera sur "la taverne des pendus".. mais laissez moi en vie je vous en pries !

Il ne pris pas le temps de répondre à son interlocutrice et suivi le chemin qu'elle lui avait dictée. En effet elle n'avait pas menti et devant lui se dressée.. plus ou moins fièrement.. "la taverne des pendus", quel nom charmant, il poussa la porte en espérant obtenir une chambre pour la nuit.
Sa première réaction en rentrant dans la taverne fut la surprise, en effet tout le monde le fixait comme un animal de foire.. il n'avait pourtant rien fait..
Il se souvint alors de l'elfe qu'il portait sur le dos.. oui, ça devait être ça.

Il fit donc abstraction des regards indiscrets et se dirigea vers le tavernier qui le regardait avec des yeux aussi ronds que deux boulets de canon..


-Une chambre, la moins chère.

-Un ou deux lits ?

-J'ai dit la moins chère je me fiche des détails !

-Bien alors ce sera un lit.. tenez , chambre 6.

Idraks prit la clef que le tavernier lui tendait et se dirigea à l'étage suivi par une horde de regards curieux.. Une fois devant la porte portant le numéro 6 il inséra la clef dans la serrure qui s'ouvrit facilement, enfin une taverne avec des portes qui s'ouvrent sans qu'on est à l'enfoncer.. parfait !

Il rentra dans sa chambre en fermant la porte à clef derrière lui. Comme l'avait dit le tavernier elle ne possédait qu'un lit, aussi l'utilisa t-il pour y déposer le demi elfe, il prit ensuite une chaise se trouvant à côté d'un petit meuble et s'assit à prés de la fenêtre, il ne pouvait pas dormir en cas que les gardes fouillent la taverne.. la nuit allait être longue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Dim 24 Juil 2011, 03:16

Le demi-elfe ne regrettait pas ce qu’il avait dit. Il savait qu’il avait mis le démon en colère et en fait s’en félicitait. Il n’eut pas l’ombre d’un regret même en sentant la douleur lui arracher le souffle dans un cri silencieux. Sitôt qu’il sentit cette douleur se rependre dans son corps sa vue devint floue comme la surface d’une eau qui se brouillait sous la pluie. Le coup qu’il lui asséna par derrière finit de l’assommer. Il retombât inerte au sol mais avec un sourire non camouflé. Le noir total s’en suivit.

***

Une douce caresse le réveillait. Une main parcourait son visage. Angélique, si douce et chaude. Pourtant ses yeux avait peine s’ouvrir et il ne pouvait voir de qui il s’agissait. Une hallucination forte probablement. Un rêve splendide.


- Kisa !

Le jeune homme se réveillât en sueur, la douleur cambrait ses membres. Et lorsque dans son sursaut il s’assit sur le lit la douleur lui arrachât une mimique tordue et un soupir roque. Il avait rêvé encore une fois d’elle. Mais un rêve n’est jamais la réalité même avec tout le bon vouloir du monde. Ou se trouvait-il par ailleurs ? Il observât curieusement les environs se rappelant brièvement des épisodes passés.

Cela devait bien faire quelques heures qu’il dormait profondément. Sur une chaise tout près le démon fixait le néant. AH mais oui le démon !! Voilà pourquoi il était ici, il faillit lui rétorquer encore une remarque venimeuse mais remarquât avec stupeur qu’en fait il n’y avait que lui. De ce fait, c’est lui qui devait l’avoir amené dans cette auberge après l’avoir malmené. Qui plus ai il lui avait légué le lit. Il jaugeât la situation et préférât mettre de côté le sarcasme. N’empêche il avait sacrément mal.


- Oh j’aurais préféré une femme … m’enfin on fait avec les moyens du bord.


Il s’arrachât à lui-même un sourire forcé. Le démon ne semblait pas apte à vouloir parler et il ne savait comment l’amadouer ou commencer une quelconque conversation.

- Les gardes sont partis ?

Voilà la seule question auquel sont interlocuteur accepterait peut-être de répondre. C’était aussi sa porte de sortie. Et il espéra de tout cœur une réponse positive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Dim 24 Juil 2011, 03:58

La nuit était magnifique.. il aurait tellement voulu pouvoir s'envoler et ne plus avoir à poser les pieds sur cette terre immonde. Il se tourna vers le jeune demi elfe pour vérifier qu'il dorme réellement avant d'enlever son manteau puis sa veste qu'il posa sur la chaise. Il s'approcha ensuite du miroir se tenant à côté de l'armoire et étendis lentement ses ailes estropiés.

Il lâcha un petit gémissement de douleur quand elles furent tout à fait dépliés.. cella doit bien faire quelques mois qu'il ne les a pas examinés.. des ailes pareilles à celles des chauves souries mais en mauvais état,.. et encore c'était un doux euphémisme.

En effet que ce soit la droite ou la gauche, elles étaient toutes les deux trouées , déchirées.. il ne pourrait probablement plus jamais voler, il faudrait un miracle pour cella. Il replia ses ailes et renfila ses habits avant de reprendre sa place prés de la fenêtre..

La nuit, elle l'avait toujours attiré, le rendait puissant..
Soudain un cris le sorti de sa torpeur.


- Kisa !

Il se tourna vers le demi elfe qui s'était redressé sur son lit, il avait mauvaise mine, il y était peut être allez un peu fort tout à l'heure.. leurs regards se croisèrent et le demi elfe ne pu réprimer une petite blague d'on il semblait avoir le secret.

- Oh j’aurais préféré une femme … m’enfin on fait avec les moyens du bord.

Constatent mon silence il continua.

- Les gardes sont partis ?

Il aurait voulu dire oui, ou même non, mais il n'en savait rien et c'est bien ce qui le dérangeait par dessus tout.. ne pas savoir où sont ses ennemis. Il se tourna vers la fenêtre pour observer les rues en contrebas, tout semblait calme, peut être trop.. mais il n'allait pas s'en plaindre.

- Bah voyons, tu veux pas que j'aille me trouver une tenue sexy tant qu'on y est, dans ce quartier ça doit pas être compliqué .. franchement tu n'a aucun sens des priorités ? cependant je n'en sais rien pour les gardes.. et cette Kisa, c'est qui ?

Il se laissa tomber sur sa chaise en fixant le demi elfe, attendant sa réponse.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Dim 24 Juil 2011, 04:32

Il supposât que le silence qui suivit sa question répondait par un non ou par un peut-être à sa question. Les blessures l’avait calmé aussi se sentait-il moins irritable. Il laissât aller au moins le démon tentât tout de même une approche. Cependant il touchait un point sensible. Il ne croyait pas avoir crié haut et fort le nom de Kisa et pourtant ce devait être vrai puisqu’il lui demandait qui elle était. Cela fessait déjà de longues années … et pourtant la blessure restait toujours présence, les souvenir ne partiraient peut-être jamais.

- Pour la tenue je me priverais de cette invitation bien tentante. Pour le sens des priorités… Je suis un barde. Je vie de l’argent que les vieilles dames accepte de me donner en fantasmant sur leur jeunesse.

Il esquissât un sourire qui cette fois n’étais pas faussé. Ce n’était pas faux. Il vivait du bon vouloir des femmes plus que des hommes et celle-ci plus elle était vieille plus lui donnait. Il n’avait pas d’endroit à appeler son foyer. Il n’avait pas de famille tout court. Les priorités était peu nombreuses.

Son regard parut soudain si lointain. Un voile de tristesse pesait sur son être en entier. Il se rappelait avec chaque détail qui elle était.

- Quand a Kisa… C’est une femme … il y en a toujours une pour briser le cœur de chaque homme. Une j’espère aussi pour le guérir. En attendant je reste but tant que je n’aurais pas trouvé comment refermer la plaie béante qui me fut infligé.

Il tentât de se lever. Mais son visage se crispa, exactement au même moment on entendit résonner ce bruit étrange, un petit déclic fort peu rassurant qui devait surement émaner d’un os qui craquait vers son tibia. Le tout était surement du a sa chute.


- Tu ne m’as pas manqué dis donc …


Il retenu la fin de sa phrase. Il sentait … une drôle d’odeur … remarque ils se trouvaient tous deux dans un quartier malfamé et fort peu enviable ceci aurait dû suffire à le rassurer. Mais la salubrité des lieux ne semblait pas avoir le fin mot de l’histoire. Son odorat plus raffiné que l’homme bien que dégouté continua sa recherche. Qu’est-ce que sa sentais… Et soudain le déclic !


- Ah bah c’est ça, c’est une odeur de brulé … très vague …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Dim 24 Juil 2011, 05:16

L'histoire classique sans doute, mais il avait raison, il y a toujours une femme pour vous briser le coeur..

Il regarda le jeune demi elfe se redresser en un craquement sonore plutôt ignoble.. craquement venant de son tibia, cette fois c'est sur, il y est allez trop fort..


-Tu ne m’as pas manqué dis donc …

Cependant le jeune demi elfe ne fini pas sa phrase, quelque chose semblait l'intriguer tendis qu'il reniflé l'air avec dégoût.

-Ah bah c’est ça, c’est une odeur de brulé … très vague …

C'était donc ça ? bah probablement le tavernier qui cuisinait ses plats pour le matin..
Maintenant que les tentions s'étaient un petit peu calmées il voulait s'excuser au prés du demi elfe. Après tout il l'avait emportait dans une histoire qui le dépassait de loin, le vol de documents confidentiels et les poursuites éventuels qui s'en suive sont une habitude pour lui, mais probablement pas pour l'elfe..


-Je.. je suis désolé de t'avoir emporté dans tout ça, et je m'excuse aussi de t'avoir frapper tout à l'heure et..

Il retint sa phrase en observant l'extérieur, si calme.. il n'y avait personne dehors, toutes les lumières étaient éteintes, toutes les fenêtres clauses.. dans un quartier comme ça ?!
Même pas une fille de joie, aucun malfrat une heure si tardive ? et ce silence..

L'odeur de brûlé se faisait de plus en plus présente tendis qu'il ouvrait la fenêtre pour mieux regarder le bâtiment dans le quel ils se trouvaient.
Il se tourna rapidement vers l'elfe.


-Il faut qu'on parte, tout brûle et des gardes sont probablement dissimulés aux coins des rues ! Allez debout mieux vaut souffrir que mourir.

Tendis que le demi elfe essayé de se lever le jeune démon sortit une bourse d'une poche de son manteau, ouvrant la bourse il en sortit une bague qu'il accrocha à un collier en argent autours de son cou. Il souleva doucement la bague qui pendant à présent à son collier et chuchota.

-Pas tant que je n'aurai pas trouvé le moyen de me faire pardonner..


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Dim 24 Juil 2011, 06:05

Il écoutât avec un haussement de sourcil les excuses du démon devant lui. Il avait pourtant l’air sincère et se voulait soudainement conciliant … il aurait pu trouver cela étrange s’il n’avait pas fait la même chose précédemment. Néanmoins il ne lui accordait pas toute sa confiance tout de suite.

- Excuse accepté, mais je ne connais toujours pas ton nom.

Il croyait que vu les rapports étrange qui les reliait il se croyait en mesure de pouvoir le tutoyer. Il n’avait pas prêté attention au manque de vie du quartier en fait sa fessait bien son affaire il avait un mal de crane tonitruant. Mais en voyant son compagnon de fortune observer avec inquiétude les environs il ne put que suivre son regard et remarquer que … Ils étaient seuls. Et pour un endroit aussi malfamé ne pas avoir au moins deux truands qui tentaient d’arnaquer les passants était douteux.

Il n’avait pas tort mieux vaut souffrir que mourir. Dans un craquement sonore qui replaça douloureusement son tibia a la bonne place le demi-elfe se tint non sans peine verticalement bien que son corps tendait maladroitement vers la gauche. Il l’observât avec curiosité sortir un anneau de métal brillant d’une petite bourse et l’accrocher à son cou. L’elfe était extrêmement curieux. Il le savait mais préférât ne pas argumenter tout de suite.

- Il semblerait que tu sois toujours au centre de l’action.

Au loin un cri résonnât. C’était beaucoup plus de la peur que de la couleur mais il glaçait le sang tout de même. Zachary avait rapidement comprit que le son venait du même bâtiment ou les deux hommes se trouvaient il sans prendre garde il s’enfonçât dans l’escalier qui commençait lentement à s’enfumer. Il passât sa manche sur sa bouche comme il commençait à étouffer. Le feu en était déjà arrivé au bar.

- Oh merde …
Une bouteille d’alcool explosa tout d’abords. Non loin, un vieil homme soul de toute évidence devait être la source du cri. Il s’agitait dans tous les sens comme une poule, si bien que Zachary avait peine à le voir bouger dans toute cette fumée. Il avait une énorme chevelure rousse qui venait de prendre en feu. Après plusieurs tentative désespéré l’homme se lança bêtement sur le bar ou une antique bouteille de rhum de mauvais gout lui éclata au visage. La scène était tout simplement indescriptible. Zachary préférât préserver sa vie et ne s’en approchât pas devinant que l’homme devait déjà être mort.

- Il faut déguerpir …

De la fenêtre qui s’embuait, il aperçût au coin de la prochaine ruelle une ombre qui s’activait. Nul doute. Le démon avait raison. Les gardes était non loin et attendais simplement de les voir sortir pour tirer. L’elfe avait tout de même plus d’une ressource dans son sac. Il se retournât et escalada les marches d’escalier. Dans un mouvement limpide et étrangement familier il tira vers lui le drap qui l’emmitouflait précédemment. Il aurait de loin préféré rester dans les draps.

En enroulant son bras droit il cogna avec force sur la vitre du premier étage qui éclata en un magnifique feu d’artifice. Voilà leur porte de sorti, devant eux le toit de la maison suivante. Elle ne serait pas aisé à atteindre mais pour le demi=elfe rien de plus facile lui qui avait passé son enfance dans les branches d’arbres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Dim 24 Juil 2011, 16:58

Le jeune démon était entrain de réfléchir à la meilleure façon de se sortir de ce pétrin quand le demi elfe remonta dans la chambre avec un regard terrifié en bafouillant.

-Il faut déguerpir …

Alors ça c'est du scoop, Idraks ne l'aurait jamais deviné seul, mais vu la situation il préféra réprimer ses sarcasmes et regarda le demi elfe entourer son bras dans les draps du lit pour ensuite briser la vitre.


-Ca mon vieux.. ça sent l'vécus.. cella dit, ça va être plus facile pour toi que pour moi. Par contre si je peux te donner un conseil, je connais les gardes par coeur, ils n'abandonneront pas donc.. fais gaffe aux projectiles .

Il observa ensuite le jeune demi elfe sauter avec souplesse sur le toit d'en face, .. ça semblait si facile pour lui, mais il semblait aussi très léger ce qui hélas n'était pas le cas du démon.. et étant donné l'état du quartier il avait bien le droit d'avoir des doutes sur la résistance des bâtisses.

- Quand faut y aller..

Et ce fut sans réfléchir qu'il franchit la fenêtre en priant pour que le toit ne se brise pas sous son poids, engloutissant ses espoirs et surtout sa vie, ce qui heureusement ne fut pas le cas, il se releva vite et se mit à courir rapidement de toits en toits, il n'avait pas besoin de regarder si l'elfe le suivait, il n'avait pas le choix..

Ce qu'il voyait par contre, c'était des arbalétriers se poster dans les bâtiments leur faisant face, il voulu faire demi tour mais constata que des gardes avaient étés assez courageux ou assez stupide pour grimper eux aussi.


Il jeta un regard en bas de la rue pour y constater une vielle charrue remplie de foin..

-Raaah la bonne technique de la charrue remplie de foin, je compte même pas le nombre de fois où j'ai pu l'utiliser..

Il fixa l'elfe qui semblait se demander comment se sortir d'une situation pareille, le pris par le bras et le bouscula assez fort pour que celui-ci tombe pile dans la charrue. Il se tourna ensuite vers les gardes et leur fit un petit salut de la main avant de suivre le demi elfe.

Celui ci se débattait dans le foin quand le démon le repris par le bras et l'attira dans un dédale de ruelles, il avaient quittés le quartier délabré et connaissait maintenant son trajet.
Il fallait absolument qu'il aille chez son client pour lui refiler les plans et encaisser l'or..


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Dim 24 Juil 2011, 17:16

Le demi-elfe se promenât avec agilité entre les toits. Ce n’était pour lui qu’une danse dont il connaissait les pas depuis sa tendre enfance. Ou peut-être moins tendre enfance… Peu importait. Le démon semblait être apte à le suivre bien qu’il avait un peu plus de difficulté. Quand il était atterrit sur le toit l’elfe avait senti une légère secousse et cette fois ce n’était pas ses os qui avait craqué mais la bâtisse.

Le bois pourrit sous leur pieds tint néanmoins le décharge et l’elfe ne put qu’en être satisfait. Le démon s’élançait déjà sur le prochain toit et il s’empressât de le suivre. Son sourire s’estompât néanmoins quand il aperçut qu’un des gardes tentait non sans peine de les rejoindre sur le toit. Ces hommes n’avaient décidément aucune peurs…. Et surtout ils ne se fatiguaient jamais. Zachary avait beau se dire qu’ils avaient été entrainé dans ce seul but il n’en croyait tout bêtement pas ses yeux quand à son compagnon de mauvaise fortune avait-il simplement dormi ou était-il le seul dans les environs qui avait un corps normal et non surhumain ?
Il entendit non loin un sifflet fort retentissant. Ses oreilles d’elfe l’avait prévenu…. A quelques centimètres une balle venait de fendre l’air.


- Mais tu leurs as-fais quoi pour qu’il veuille ma peau à ce point ?

Il se disait que les deux gaillards précédents aurait surement été plus aimable avec lui. Une ou deux petites cicatrices, un mal de dos peut-être une jambe cassée et puis voilà. En ce moment sa tournait à la folie. Sa question semblait s’être envolé entre deux ruelles qu’ils venaient de surplomber au vol. Les gardes se rapprochaient dangereusement Zachary voulais prévenir son compagnon mais avant qu’un seul sol ne sorte de l’embrassure de ses lèvres il sentit une pression sur son poignet. Il commençait à en avoir l’habitude ce n’étais pas cela qui l’affolait mais plutôt le cul-de-sac devant. Il savait très bien que le démon n’avait pas la force et l’agilité nécessaire pour se hisser sur le toit trop haut qui suivrait. Aussi ses yeux s’agrandissaient lentement. Il n’avait pas très envie de foncer dans le mur… si son compagnon y tenait tant il pouvait y aller seul pas besoin de l’amener avec lui. Puis il l’entendit parler.

Dans le tintamarre il ne comprit que ‘’ charrue’’ et ‘’foin’’. Êtes-ce censé le rassurer ? il allait lui demander mais il se sentit soulever de terre. Voilà une autre sensation qu’il ne lui était pas inconnu il espérait seulement ne pas se retrouver encore la tête au sol et le dos dans un sale état. Étrangement loin d’avoir mal, sa chute fut amortît par un petit quelque chose de doux voir moelleux, pas aussi bon qu’un lit mais rudement mieux que les dalles de pierres.


- Ah ce truc ?! Par ce que merci de m’avertir moi je ne l’avais encore jamais fais.


Voyant arriver à grande vitesse le corps de son tendre ami qui lui tombait directement dessus il se reprit rapidement et sautât sur ses pieds. Le démon avait vite repris l’allure on dirait qu’il avait fait cela toute sa vie s’en était un peu troublant … voilà qu’il l’attirait dans un nouveau dédale de ruelle sombre.

- Tu as un endroit … qui serait soit dangereux au point où…. ils ne s’y aventureraient pas, soit assez caché ou fortifié… pour éviter de mourir aujourd’hui ?

Le demi-elfe était haletant il avait peine à reprendre son souffle et sa phrase était entrecoupé de grande respiration.


- Je crois… que ce serait pour le mieux … si on fessait une pause… ? Ou alors … Donne leur ce qu’ils veuillent ou débarrasse t’en !

Il n’était pas dupe. Si c’était seulement lui qu’ils recherchaient les gardes aurait pu aisément le retrouver demain sans perdre une journée à leur courir après. Mais il le voulait maintenant. Et s’ils acceptaient de le tuer avec autant d’aisance c’est qu’il devait transporter sur lui un objet ou un secret qui était dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   Lun 25 Juil 2011, 19:21

Il ne pouvait vraiment pas se taire deux secondes ce demi elfe ?! il commençait vraiment à l'énerver...

-Je ne vais pas te le demander deux fois.. tu ferme ta grande gueule et tu me laisse me concentrer, on arrive à la porte Sud..

En effet une immense porte se dressait à présent devant les deux hommes, gardée bien sûr.. Sinon ça aurait été trop facile. Super il fallait qu'ils arrivent à passer sans se faire repérer sans quoi les gardes sauraient qu'il était sorti et lancerait les chercheurs à ses trousses ..

Il avait une idée mais ça n'allait pas plaire à son compagnon de fortune..


-Tu va m'aider.. je vais courir vers le bâtiment de l'autre côté de la porte, les gardes vont courir vers moi, toi tu passe à ce moment.. une fois que j'aurai semé les gardes je te rejoindrais. Si je te trouve pas derrière cette porte, je peux te promettre que je te retrouverais et toutes les souffrances que tu a connu jusqu'à maintenant ne serons qu'un heureux souvenir pour toi..

Il ne se tourna même pas vers le demi elfe et commença à courir devant les gardes qui se mirent à lui courir après , il ne devait surtout pas les tuer et s'engouffra donc dans une ruelle adjacente. Les gardes étaient à ses trousses et gagnaient de plus en plus de terrain, il aurait du s'en douter étant donné leurs armures légères, elles étaient en cuir ce qui leur permettaient de se déplacer aisément.

Ils s'engouffraient derrière le démon tel des anguilles, mais le démon avait l'habitude et se faufilait avec agilité le long des murs.

Soudain un bruit familier attira son attention, un sifflement aigu, le même sifflement suivant .. une flèche ! Il bifurqua rapidement dans une rue adjacente juste à temps pour entendre le projectile se planter à l'endroit où se trouvait sa tête quelques secondes plus tôt.

l'archer semblait se trouver sur les toits, il ne pourrait donc pas le poursuivre , tant mieux, plus que les deux gardes.. heureusement pour lui la rue dans la qu'elle il s'était engouffré était parfaite pour les semer. des caisses étaient empilées en plein milieu bloquant ainsi le passage, pour deux soldats du moins.. Il grimpa donc avec agilité au dessus des caisses et atterrit avec souplesse de l'autre côté en entendant les gardes se crier dessus de faire le tour.. c'était trop tard, le démon était déjà loin et se dirigeait maintenant vers la porte, Si le demi elfe n'y était pas ça lui ferait une proie en plus..






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La fuite ou la bagarre   

Revenir en haut Aller en bas
 

La fuite ou la bagarre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!
» Rapport de bataille: Méchant bagarre entre les Nids et Nurgle 1500 pts
» La fuite du tyran
» Haïti : fuite des cerveaux la plus élevée au monde
» Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Lan Rei :: Lan Rei Est :: Reilor-