AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Pikalkol, ou comment casser l'ambiance [Idraks]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Pikalkol, ou comment casser l'ambiance [Idraks]   Jeu 04 Aoû 2011, 14:59

Une ange.. qu'elle possède un caractère de démon ou pas ne changerais rien à la donne, elle resterait toute sa vie une proie potentielle pour le jeune démon.

-Une ange tu dis.. qu'elle soit déchu ou pas je m'en fiche elle reste néanmoins un de ces chiens avec des ailes de pigeons !

Lodola.. peut être que si cette guilde existait toujours il aurait pu essayer d'y rentrer.. il aurait été refusé c'est sur mais.. qui sait peut être qu'un jour il ferait parti d'une de ces organisations.
Après tout ça devait avoir des parties positives comme par exemple un endroit ou se cacher quand on est recherché ou de l'aide en cas de problèmes..


-Dis moi, en règle générale les missions qu'on fait pour la guilde à la quelle on appartient.. on est payé ou pas ? parce que c'est pas qu'il n'y a que l'or qui m'attire mais bon c'est quand même le principal.. mais bon tu répondra plus tard parce que j'ai très soif ! reste te reposer un peu si tu veux de toute façon j'ai de quoi payer pour pas mal de temps et puis je connais bien le patron..

Il replia alors ses ailes en un rictus de douleur avant de r'enfiler ses habits et de descendre les escaliers jusqu'au bar.
Marc le fixait d'un regard sévère.. qu'est ce qu'il avait encore pu faire pour s'attirer les foudres de son ami ?


-Idraks je crois qu'on va devoir parler !

-D'accord.. mais euh, juste une petite question comme ça tu préfère pas qu'on parle au tour de quelques bières ?

Le Tavernier ne dit rien et se contenta de lui servir une chope de bière avec le même regard sévère .

-Ecoute moi bien démon.. l'elfe qui t'accompagne, elle est plutôt pas mal.. et elle ma aussi dit que vous n'aviez rien fait ?! c'est quoi ce bordel ça te ressemble pas mon vieux !

Le démon ne répliqua pas, se contentant de vider sa chope avant de remonter les escaliers en direction de sa chambre.

-J'te payerais en partant.

Il fit un petit détour à la chambre du nain qui semblait compter ses pièces avec une concentration peu commune à cette petite race.. au moins il y avait encore des personnes sur cette terre qui tenaient plus à l'or que le démon..

Il franchit la porte de sa chambre pour trouver Luni sur son lit, une bouteille de rhum à la main, impressionnant.. il ne savait pas trop si c'était le fait d'être dans une taverne mais elle ne s'arrêtais jamais de boire et sa bouteille semblait presque vide, mais c'était Luni.. elle devait en avoir quelques unes de rechange caché quelque part !

Il repensa aux personnages en capes noires, ou pouvaient ils êtres.. ils étaient plutôt doué à en juger l'état de Luni, aussi n'avaient ils surement pas laissé tomber comme ça !
Ils attendaient surement la nuit, le démon ne voyait que ça.. ben ils allaient être déçus !


-Alors pour cette histoire d'argent pour les membres d'une guilde ?
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Pikalkol, ou comment casser l'ambiance [Idraks]   Jeu 04 Aoû 2011, 16:16

-Alors pour cette histoire d'argent pour les membres d'une guilde ?

Je soupirais, puis terminais ma deuxième bouteille de rhum de la journée. J'en avais encore trois dans mon sac mais je les gardais pour plus tard. M'installant dans une position confortable, je commençais ensuite mon explication.

- La plupart des guildes fonctionnent de la même manière, c'est-à-dire qu'il y a un maître, une personne forte et responsable. C'est lui qui gère toutes les affaires de la guilde en général, paperasse et choses dans ce genre. Ensuite il y a les membres. À Lodola, il n'y avait pas de différences entre les membres, pas de classement sauf l'élite 13 qui était un cas à part, je t'en parlerai après si tu veux. Chaque membre peut effectuer des missions de rang C (la plus faible), B et A. Ensuite les missions de rang S sont les plus dangereuses et il faut une autorisation du maître. Plus la mission est grande et plus la récompense est élevée. Il y a des missions de tout genre. Chaque membre peut effectuer seul certaines missions mais dans la plupart des cas il appartient à un groupe. Chaque groupe fait une mission ensemble et partage ensuite la récompense en part égales entre les membres du groupe. Bon, chaqcun recoit moins mais ça permet de faire certains missions difficiles et puis quand un groupe est formé, les membres deviennent vite d'excellents amis. C'est comme ça que fonctionnait Lodola qui était une guilde guerrière. Bien sûr on accueillait tout le monde mais il fallait savoir se battre.

Je fis une pause.

- Certaines missions prennent plusieurs jours, d'autres quelques heures et puis elles sont diverses et variées. Ça peut aller de la récupération d'un objet, au massacre de monstres en passant par la protection de quelqu'un ou d'autres choses encore. Les guildes de lumière ne font pas dans les assassinats, ce qui est au contraire la spécialité des guildes noires. Aujourd'hui, tout ça se mélange, on ne peut plus dire comment est une guilde. Mais tant qu'elle ne pose pas de problèmes au conseil des guildes qui dirige tout ça, c'est bon. Parfois, le conseil demande aussi à des membres de telle et telle guilde de faire une mission d'état, dans ce cas, c'est le conseil qui fournit la récompense alors qu'avant c'était le client.

Je posais la bouteille vide par terre et plaçais mes bras autour de mes genoux, me balançant légèrement.

- Alors, tu veux savoir ce qu'était l'élite 13 de Lodola ? Si oui, je vais devoir te faire aussi une rapide explication de l'histoire de ma guilde ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Pikalkol, ou comment casser l'ambiance [Idraks]   Jeu 04 Aoû 2011, 16:57

Les explications de l'elfe étaient complexes.. aussi s'assit il tranquillement sur son lit et sortit ses dagues ainsi qu'un morceau de silex et entreprit de les aiguiser en écoutant néanmoins les paroles de son amie.

- La plupart des guildes fonctionnent de la même manière, c'est-à-dire qu'il y a un maître, une personne forte et responsable. C'est lui qui gère toutes les affaires de la guilde en général, paperasse et choses dans ce genre. Ensuite il y a les membres. À Lodola, il n'y avait pas de différences entre les membres, pas de classement sauf l'élite 13 qui était un cas à part, je t'en parlerai après si tu veux. Chaque membre peut effectuer des missions de rang C (la plus faible), B et A. Ensuite les missions de rang S sont les plus dangereuses et il faut une autorisation du maître. Plus la mission est grande et plus la récompense est élevée. Il y a des missions de tout genre. Chaque membre peut effectuer seul certaines missions mais dans la plupart des cas il appartient à un groupe. Chaque groupe fait une mission ensemble et partage ensuite la récompense en part égales entre les membres du groupe. Bon, chaqcun recoit moins mais ça permet de faire certains missions difficiles et puis quand un groupe est formé, les membres deviennent vite d'excellents amis. C'est comme ça que fonctionnait Lodola qui était une guilde guerrière. Bien sûr on accueillait tout le monde mais il fallait savoir se battre.

Blasphèmes ! partager de l'or ?!.. c'était totalement inimaginable pour le démon.. de plus travailler en équipe n'était pas ce qu'il préférait, et les seuls cas où il avait du le faire sur demande de ses clients il était revenu seul s'étant débarrassé de ses partenaires pour toucher toute la récompense..

- Certaines missions prennent plusieurs jours, d'autres quelques heures et puis elles sont diverses et variées. Ça peut aller de la récupération d'un objet, au massacre de monstres en passant par la protection de quelqu'un ou d'autres choses encore. Les guildes de lumière ne font pas dans les assassinats, ce qui est au contraire la spécialité des guildes noires. Aujourd'hui, tout ça se mélange, on ne peut plus dire comment est une guilde. Mais tant qu'elle ne pose pas de problèmes au conseil des guildes qui dirige tout ça, c'est bon. Parfois, le conseil demande aussi à des membres de telle et telle guilde de faire une mission d'état, dans ce cas, c'est le conseil qui fournit la récompense alors qu'avant c'était le client.

Et en plus il pouvait arrivé qu'on ne puisse pas menacer son client.. la vie dans une guilde n'était vraiment pas faite pour lui enfin de compte, il préféré son travail de mercenaire même s'il aimerait parfois pouvoir se tourner vers quelqu'un en cas de problèmes..
Mais il devait se renforcer , devenir plus fort, toujours plus !

Il rangea ses bagues ainsi que le morceau lui servant à les aiguiser avant d'enlever ses gents, il se demandait à quoi il ressemblerait s'il laissé pousser ses griffes. il serait plus efficace en combat mais il passerait beaucoup moins inaperçu, ce qui n'était déjà pas facile avec des cornes..


- Alors, tu veux savoir ce qu'était l'élite 13 de Lodola ? Si oui, je vais devoir te faire aussi une rapide explication de l'histoire de ma guilde ...

Il leva son regard vers Luni qui avait posé sa bouteille et commençait à légèrement se balancer en plaçant ses bras autour de ses genoux.
Soit elle allait se remémorer un souvenir douloureux.. soit elle était bourrée !


-Pourquoi pas, après tout j'ai aucun signe de mes poursuivants et j'ai pas envie de partir tout de suite , de plus pas question que je te laisse avec tes blessures, de plus j'ai finalement refusé de donner le nain alors il me doit de l'or.. je suppose donc que nous avons le temps, je t'écoute !

Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Pikalkol, ou comment casser l'ambiance [Idraks]   Jeu 04 Aoû 2011, 17:52

-Pourquoi pas, après tout j'ai aucun signe de mes poursuivants et j'ai pas envie de partir tout de suite , de plus pas question que je te laisse avec tes blessures, de plus j'ai finalement refusé de donner le nain alors il me doit de l'or.. je suppose donc que nous avons le temps, je t'écoute !

- Bon, tout d'abord, il faut que tu sache que Lodola n'était pas comme les autres guildes. Tous les membres se considéraient comme une immense famille, les bagarres et beuveries dans la salle commune étaient les meilleures ! Les problèmes, on les réglait toujours ensemble, d'où aussi les nombreux groupes au sein même de la guilde. J'ai rencontré Draren Seiwyr, mon ancien fiancé lycan il y a maintenant dix-neuf ans. Je voulais venger mes parents et il m'a accompagné dans ma quête, pour réaliser son rêve : construire une guilde qui accueillerait tout le monde, toutes races confondus. Nous voulions aussi être prêt à toutes guerres éventuelles. J'ai donc accepté de l'aider et de faire parti de sa guilde.

Ressasser ces vieux souvenirs n'était pas facile mais j'avais fait un trait sur mon passé, ce n'était plus aussi douloureux à raconter qu'auparavant.

- Nous sommes donc partis. En chemin, nous avons enrôlés Apaat Hatisa un ange, Owen Rynry un humain, Ondia Boréalis une sirène ainsi que Laralen Black une vampire. Tous les six, nous avons terminé ma quête puis avons décidés de réaliser le rêve de Draren. Nous avons construit la guilde nous même, ce fut long et laborieux mais nous l'avons faits. Puis Kénan Seiwyr, l'oncle de Draren est devenu le maître de la guilde, il nous avait aussi aidé pendant le trajet et la construction. Lodola a donc été fondée par nous six.

Je repris mon souffle, me remémorant ces fabuleux moments.

- On a alors commencé les missions et le recrutement. Pendant les missions que l'on effectuait, on rencontrait beaucoup de monde et sept autres personnes se sont jointes à nous : Tia Itfish une neko, Kallista Alycla une succube, Réli Waebard un centaure, Mylonna Nyderann une chimère, Soali Zumos un anubite, Fibur Begnus un nain ainsi qu'Ysamir Peredoc un démon. À nous treize nous formions l'élite 13. Nous formions des petits groupes aléatoires de trois ou quatre personnes pour les missions. Beaucoup d'autres membres nous ont rejoints après. Nous avons essuyé de grandes batailles, des missions d'état, des missions de rang S voir même SS. Puis un jour, tout ça s'est terminé brusquement.

Je ne savais pas s'il allait me poser des questions mais j'en arrivait à la partie la plus difficile de mon récit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Pikalkol, ou comment casser l'ambiance [Idraks]   Jeu 04 Aoû 2011, 19:11

- On a alors commencé les missions et le recrutement. Pendant les missions que l'on effectuait, on rencontrait beaucoup de monde et sept autres personnes se sont jointes à nous : Tia Itfish une neko, Kallista Alycla une succube, Réli Waebard un centaure, Mylonna Nyderann une chimère, Soali Zumos un anubite, Fibur Begnus un nain ainsi qu'Ysamir Peredoc un démon. À nous treize nous formions l'élite 13. Nous formions des petits groupes aléatoires de trois ou quatre personnes pour les missions. Beaucoup d'autres membres nous ont rejoints après. Nous avons essuyé de grandes batailles, des missions d'état, des missions de rang S voir même SS. Puis un jour, tout ça s'est terminé brusquement.

- Ysamir dis tu ?.. il me semble avoir entendu ce nom quelque part, il faudra que tu me parle de lui plus en détail.. Il est étrange de penser qu'une guilde comme Lodola est pu être érigé par seulement six personnes, il est vrai que je me suis toujours dit que les guildes devaient être à l'origine de beaucoup plus de créateurs mais on dirait bien que je me trompais.. bah pour changer !

Il éclata soudain de rire, c'était vrai.. quand il y repensait il se trompait en permanence, à se demander si il n'aimait pas ça au fond. Il calma ses rires comme il put avant d'enfiler ses gants pour cacher ses griffes noires, tout était noir chez lui.. ses yeux, sa langue , ses griffes .. son âme.
En fait seul sa peau n'était pas noire, non.. elle , elle était grise.. il n'y avait aucune couleurs chez lui, ni à l'extérieur , ni à l'intérieur.


-Excuse moi.. il m'arrive parfois de rire sans même savoir pourquoi, je dois être un peu dérangé, probablement.. mais je t'en pris continu ça m'intéresse !

Il s'approcha ensuite de la fenêtre pour y constater une toute autre ambiance que celle d'il y a quelques minutes, le ciel s'était étrangement couvert et une pluie fine faisait à présent fuir les habitants chez eux.
Son regard fut soudain attiré par une forme noire passant d'une ruelle à une autre en direction de la taverne.. surement son imagination, ou alors les crétins en capes noires les avaient retrouvés..

En y faisant un peu plus attentions il n'y avait plus aucun bruit venant du bar.. c'était plutôt anormal, dans ce genre de village et même avec la pire des tempêtes il y avait toujours quelques piliers de bar prêt à chercher la bagarre à des personnes y répondant facilement comme une certaine elfe de sa connaissance.

Il en était certain, quelque chose se tramait, il ne voulait cependant pas couper Luni dans ses explications et prit une chaise pour bloquer la poignée de la porte tendis que l'elfe le regardait étrangement.


-Quoi ?! Simple mesure de sécurité.. c'est tout, allez continu !




Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Pikalkol, ou comment casser l'ambiance [Idraks]   Jeu 04 Aoû 2011, 20:03

- Ysamir dis tu ?.. il me semble avoir entendu ce nom quelque part, il faudra que tu me parle de lui plus en détail.. Il est étrange de penser qu'une guilde comme Lodola est pu être érigé par seulement six personnes, il est vrai que je me suis toujours dit que les guildes devaient être à l'origine de beaucoup plus de créateurs mais on dirait bien que je me trompais.. bah pour changer !

- Nous étions sept avec le maître, la construction de la guilde nous a prit plusieurs mois et les habitants de Cerisia nous ont beaucoup aidés aussi. Cerisia était une toute petite ville au début et, en partie grâce à la ville, elle est devenu très marchande. Je me rapelle encore comment les maisons se multipliaient en ville. Mais c'est vrai qu'au début nous n'étions pas beaucoup, ce ne fut pas facile de s'installer.

Idra se mit alors à rire et je levais un sourcil interrogateur.

-Excuse moi.. il m'arrive parfois de rire sans même savoir pourquoi, je dois être un peu dérangé, probablement.. mais je t'en pris continu ça m'intéresse !

- Puis il y a dix ans, l'élite 13 a connu un petit coup de froid. Nous avions tous besoin de prendre un peu de recul pour mettre les choses au point. Surtout Draren et moi. Nous étions alors fiancés depuis quelques semaines. Nous nous sommes donc séparés pour quelques mois. Je suis revenue à Rosyel dans ma forêt natale, apprendre quelques puissants sortilèges chez une vieille ermite. Je suis alors entrée en apprentissage chez elle pour un an. Sauf que je n'étais alors pas conscience d'une chose ... j'étais enceinte.

Je fis une petite pause, laissant ainsi quelques secondes de silence s'écouler et Idra s'approcha de la fenêtre.

- J'ai ensuite mis au monde Lucy' Lana, une petite fille mi-elfe mi-louve. Elle ne survécue pas à l'accouchement et j'ai failli y rester moi aussi. Quelques mois plus tard je suis revenue à Lodola et la via a reprit son cours. C'en est suivie une immense bataille puis le calme est revenu encore. Il y a douze ans de cela, une partie de l'élite 13 a été envoyée en mission d'état, c'étaient les six fondateurs. C'était ma dernière mission.

C'est alors qu'Idra coinça une chaise sous la poignée de la porte et me dit :

-Quoi ?! Simple mesure de sécurité.. c'est tout, allez continu ! Tandis que je le regardais bizarrement.

- Lors de la mission, nous nous sommes arrêtés près d'une rivière pour permettre à Ondia de reprendre des forces, étant demi-sirène, elle ne pouvait ignorer complètement sa partie sirène. C'est alors que Laralen m'a défiée dans un combat à mort, voulant Draren pour elle toute seule. Elle n'était pas au courant pour Lucy. Un long combat sanglant s'en suivis alors que je n'aurais jamais dû accepter. Au dernier moment, nous avons toutes les deux attaqué et Draren s'est interposé. ce fut ma lame d'argent qui le tua.

Je sortis la lame et fis jouer les rayons du soleil dessus.

- Ensuite, Laralen s'est enfuie, tandis que mes trois amis sont revenus à Cerisia, annoncer l'échec de la mission. De mon côté, j'ai dû passer une bonne partie de la journée à pleurer et hurler, puis je suis partie à la poursuite de Laralen. Ma chasse a duré douze ans. Récemment, je l'ai trouvée au pic de Rei Dên, nous nous sommes affrontées à nouveau et j'ai gagné mais elle est partie, non à cause du passé mais parce que c'était son caractère et dans sa nature d'être seule. Beaucoup de membres de Lodola sont morts mais ...

C'est alors que des pas résonnèrent dans le couloir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Pikalkol, ou comment casser l'ambiance [Idraks]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pikalkol, ou comment casser l'ambiance [Idraks]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Kana, comment vas-tu te casser la figure aujourd'hui ? ^^
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Lan Rei :: Lan Rei Est :: Port de Reilor-