AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Ven 01 Juil 2011, 20:02

Sa blessure lui faisait de plus en plus mal tendis qu'il courait dans les rues du port, essayent tant bien que mal de semer ses poursuivants.
Seul il n'avait aucune chance, même en contrôlant une de ces brutes qui le poursuivait. Quelle idée il avait eu de vouloir faire du chantage à un criminel comme Leuds.
Et pourtant ce n'était pas forcement une mauvaise idée au début, infiltrer le trafique grâce à ses pouvoirs mentaux, puis tout simplement en apprendre assez pour avoir de quoi faire chanter le patron de l'organisation.
Le problème , et dieux sait qu'il était de taille, c'est que le boss n'avait pas marché et que les autorités ne m'ont pas crus.
Résultat il se retrouvait à courir dans ce port délabrés à la recherche de quelqu'un d'assez costaud à contrôler pour le tirer d'affaire, ou au moins lui laisser le temps de fuir.

Plus il avançait et plus l'entaille à son flanc droit lui semblait douloureuse, à tout les coups ça allait s'infecter et il allait se retrouver agonisant quelque part, du moins s'il réussissait à se sortir de ce pétrin vivant.

Plus il accélérait pour prendre de la distance sur ses poursuivants et plus ils repensait à ce que lui avait dit un marin un jour ou il avait essayer le vol à la tire la première fois.
Cella devait un peu sonner comme "petit branleur si je te reprend à essayer de voler quoi que ce soit je te balance à la flotte, et maintenant va t-en , ce port ne veut pas d'un démon sur son sol !"

Il était bien gentil le vieux loup de mer mais Idraks avait toujours vécu ici, ayant était adopté par une famille d'humain, il n'avait jamais rien connu d'autre que les rues de ce port.

Ce qui pour le moment lui semblait plutôt une aubaine puisque de ce fait il connaissait tout les recoins de la ville et de ses environs.
C'était surement ça qui jusqu'à maintenant lui avait permis de ne pas perdre de terrain face à ses tueurs.
Bifurquant sur sa droite, il s'engouffra dans une rue totalement vide hormis une elfe qui semblait plutôt jeune pour sa race.

*voila qui est parfait , elle ne m'a pas l'air bien résistante mais elle devrait au moins les retarder quelques secondes !*

-Hey miss ! dit-il tout en lui posant sa main sur son épaule
Elle aurait due être à lui à partir de ce moment, un simple contact physique sur une jeune fille, rien de bien compliqué. Sauf qu'elle n'était surement pas si ordinaire que ça puisque, en plus de ne pas pouvoir la contrôler, il n'arrivait même pas à rentrer dans sa tête.

C'était peut être pas si mal, si elle était aussi puissante d'esprit elle le serais probablement physiquement.
Il laissa retomber sa main et pris la voix la plus gentille qu'il avait entendu jusqu'à aujourd'hui :


-Hum-Hum, j'ai un petit problème vois tu..

Mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase que Leuds et ses hommes était pratiquement sur lui.
-Choppez moi cet enfoiré ,ça va être sa fête !
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Ven 01 Juil 2011, 21:44

Je sortis de la chambre que je louais chez Cactus avant qu'il ne me fasse un autre trou de balle. Je l'aimais bien Cactus, il était drôle avec ses grands airs d'avare mais il ne rigolait pas quand à la ponctualité. Il était capable de sortir son fusil et de l'utiliser correctement si un client n'avait pas quitter les lieux avant la date qu'il avait fixé. Sacré Cactus !

Je me dirigeais ensuite d'un pas lent vers le port. Le capitaine avait prit quelques jours de vancances chez un ami avec Pampelune et Keivnor. Du coup, le reste de l'équipage avait quartier libre pour une semaine. J'en avais profité pour faire un petit tour chez ce vieux bougre de Cactus et récupérer ainsi quelques affaires. J'avais mon sac de voyage et mon arc, Bèll' Bètt, les deux seuls objets que je trimballais toujours avec moi, hormis tous les petits atouts que je cachais ailleurs.

Arrivée au port, je trouvais l'Opale et observais rapidement la coque. Elle avait souffert dernièrement mais rien d'alarmant ne s'était produit. Il y avait sûrement un marin de Kaplen à bord, mais je ne me suis pas donné la peine de monter. J'ai ainsi passé la journée dans Reilor, me promenant un peu partout, revisitant les endroits que j'avais fréquenté des centaines de fois si ce n'est plus. Je devais passer chez Len, un ancien médecin de guerre. J'avais quelques commandes à récupérer mais cela pouvait attendre demain. Demain seulement, je me mettrais sérieusement au travail.

Je souris à cette pensée et me dirigeais vers une bonne taverne de ma connaissance. C'était l'une des rares où la patron me pardonnait les bagarres que je déclenchais à chaque fois pour de multiples raisons. Il me pardonnait car je payais bien et beaucoup. Suffisant du moins pour couvrir les réparations.

Pour y aller, j'empruntais donc une rue déserte. Il faisait sombre, le soleil s'étant déjà couché. J'avançais quand soudain je m'arrêtais, pensive. Je regardais le toit de la bâtisse de gauche et souris. Le bord du toit était légèrement arrché. C'était la fameuse fois où je m'étais enfuie avec la Souris. Nous étions passés par les toits pour fuir la police après s'être battu dans une taverne. Il était blessé et glissait souvent, il avait dérapé à cet endroit-là et je l'avais retenu de justesse. J'allais continuer ma progression quand un bruit fit frémir mes oreilles et trembler les sept anneaux d'argent.

Je me retournais en direction du bruit et attendit que celui-ci vienne à moi en plaignant celui ou ceux qui allaient me tomber dessus. Des bruits de course, des bottes, ainsi que des éclats de voix. Des soldats poursuivant quelqu'un qui, visiblement était seul. Soudain, un jeune homme déboula dans la rue et s'approcha rapidement de moi. Il était blessé et avait l'air de soufrir le martyre. Enfin, je remarquais à quel race il appartenait.

Il avait les yeux entièrement noirs, deux cornes recourbées sur la tête et des griffes noires elle aussi. Un démon. Il ne manquait plus que ça ! C'est pas que je n'aime pas spécialement les démons, c'est juste que certains m'ont joué des petits tours comme pénétrer dans ma tête et se servir de moi alors je ne les aimaient pas trop.

Il s'approcha de moi, tout content et posa la main sur mon épaule. Manque de chance pour lui, Ysamir, un ancien combattant de LODOLA m'avait apprit à contrer ce genre de techniques, de plus, il parait que mon mental est très fort, ce qui facilite nettement la tâche. Voyant qu'il n'arrivait pas à prendre possession de mon corps, il se contenta de se cacher derrière moi et de dire :


-Hum-Hum, j'ai un petit problème vois tu ...

-Choppez moi cet enfoiré ,ça va être sa fête !

Ce n'étaient pas des soldats, c'étaient de grosses brutes, sûrement des criminels. Ils étaient une vingtaine. Ils s'approchèrent et me remarquèrent enfin, moi et mon regard glacial. Bon, le démon pouvait se cacher derrière moi le temps de la bagarre mais pas question qu'il s'enfuit entre temps, javais l'intention de lui régler son compte après. Il avait essayé de me jouer un sale tour, il allait devoir s'expliquer. Seulement les explications pouvaient attendre un peu mais visiblement ces gars non.

Ils s'arrêtèrent en me reconnaissant. Celui qui était sûrement leur chef s'avança et je vit le démon se faire encore plus petit. Bingo, c'était bien le boss.


- Qu'est-ce qu'il y a? Pourquoi vous vous arrêter bande de larves ?!

Il était visiblement d'une humeur massacrante. Il regardait ses hommes et enfin l'un d'eux lui répondit en tremblant.

- Mais ... chef ... c'est ... la bagarreuse de bars ! Elle a déjà défoncé plus d'une centaine d'hommes balèzes à elle toute seule ! C'est elle qui détruit les tavernes les unes après les autres !

- Quoi ?! Alors, choppez moi aussi cette merdeuse !!! C'est donc elle qui nous empêche de boire tranquille !

Un sourire psycopathe apparut sur mes lèvres. Les premiers hommes se jetèrent sur moi. Je dégainais rapidement White Moon, ma lame d'argent et Black Sun, ma lame d'acier. Nous entrâmes toutes les trois dans la danse. Les cinq premiers hommes finirent par terre, la gorge ouverte. Les deux suivants urent le torse ouvert. Plus que treize. A chaque ennemi à terre, je faisai le décompte. Je sautais, prenais appuis sur les murs rapprochés pour me propulser rapidement et précisement dans les airs.

Trois autres tombèrent sans même savoir ce qui leur arrivait. Plus que dix. Les suivants m'attaquèrent avec des sabres. Intéressant, mais trop facile. Cinq tombèrent. Plus que cinq. Le suivant réussit néanmoins à tracer un trait de feu sous mon corset, ouvrant ainsi la chair nue. Je reculais précipitament et inspectait la blessure. Elle n'était pas profonde mais faisait un mal de chien ! Elle me gênait un peu et nécessiterait un point de souture ou deux.

Trois autres ennemis s'effondrèrent. Plus que deux plus le boss. Je virvoletais dans les airs tout en surveillant du coin de l'oeil le petit démon. Il n'avait pas bougé. Mes lames ouvrirent deux autres crânes et tous les gaillards étaient hors jeu. Ne restait plus que le chef, c'était la cerise sur le gâteau. Il sortit une lourde épée qu'il maniait à deux mains.

Notre combat dura quelques secondes. Finalement j'ai sauté pour l'abattre depuis les airs et il leva son épée dans un geste circulaire. Heuresement pour moi, le timing était parfait et la lame passa juste sous mon nez tandis que j'arrivais en piquée sur lui. Je relevais en m'époussetant et descendis du cadavre du chef.

Puis, je m'approchais du démon qui me regardais avec de grands yeux. Ce n'est pas parce que j'ai été gâtée par dame nature au niveau du physique que je ne sais pas me battre. Visiblement, il n'avait jamais vu un guerrier de LODOLA combattre. Comment aurait-il pu? Après la disolution du groupe, tout le monde s'est efforcé d'oublier ce nom, même ceux qui en avaient faits parti. De plus, ce groupe avait existé il y a plus de vingt ans, ça se trouve, cet inconnu n'était même pas né à l'époque.

Je soupirais et m'approchais de lui. Le saisissant par le col, je me mis à le secouer dans tous les sens en hurlant.


- CA VA PAS DE ME TOMBER DESSUS COMME CA ET DE RAMENER TOUS TES POTES ?! EN PLUS, TU T'ES CONTENTE DE TE CACHER DERRIERE MOI ! ET PUIS, CE PETIT TOUR DEMONIAQUE, TU VAS PAYER POUR L'AVOIR ESSAYER SUR MOI !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Ven 01 Juil 2011, 22:29

La jeune elfe ne lui avait rien dit mais le jeune démon savait bien qu'elle avait compris ce qu'il avait essayé de faire, il s'attendais donc à se prendre une claque bien méritée. Mais au lieu de cet acte au quel il se préparait, la jeune fille ne fit aucun geste et se contenta de se tourner vers Leuds et sa bande.

Etrangement les brutes s'était figées en la voyant, peut être qu'ils la connaissaient..
C'est alors que l'un d'eux répondit quelque chose à son chef.

- Mais ... chef ... c'est ... la bagarreuse de bars ! Elle a déjà défoncé plus d'une centaine d'hommes balèzes à elle toute seule ! C'est elle qui détruit les tavernes les unes après les autres !

Ce à quoi Leuds répondit furieux.

Quoi ?! Alors, choppez moi aussi cette merdeuse !!! C'est donc elle qui nous empêche de boire tranquille !

Bon et bien maintenant au moins le jeune démon pouvait être sûr d'une chose, cette elfe n'était pas n'importe qui, il avait entendu parler à plusieurs occasions d'une certaine folle s'amusant à tabasser des piliers de bars quand elles buvaient trop.

Sauf que jusqu'à maintenant il n'y croyait pas plus que ça, c'est vrai qui pourrait facilement croire qu'une frêle jeune fille pouvait mettre un gros balèze hors combat..

Non décidément ce n'étais pas possible, et c'est avec cette idée en tête qu'il commença à s'éloigner discrètement.. jusqu'au moment ou le combat eu commencer.
Il n'en croyait pas ses yeux, celle qu'il avait pris pour une simple ado de prime abord était en fait une véritable machine à tuer !

Elle semblait danser entre ses adversaires qui tombaient comme des mouches. Ses deux lames semblait n'être pour elle que le prolongement de ses bras.. Mais malgré ses virevoltes et son agilité elle finit par être touché par Gordon, Idraks le connaissait pour être le lieutenant de Leuds. Lieutenant qui ne mis pas longtemps à suivre ses camarades de jeux dans la mort..

Suivis de prés par leur ordure de patron, à ce moment le jeune démon était rongé entre deux sentiments, le premier était la joie de savoir qu'il allait rester en vie.
Le deuxième était de savoir qu'étant donné sa sauveuse et le coup qu'il avait voulu lui faire, ça n'allait peut être pas durer..

Elle soupira tout en s'approchant de lui.

*Elle n'a pas l'air si dangereuse finalement..

Mais à peine eu t-il eu cette pensée que l'elfe le saisit par le col et se mis à le secouer comme ..bah comme un démon qui s'était contenté de se cacher derrière elle et avait voulu la posséder ! Ce qu'elle, en passant, ne se gêna pas pour le lui rappeler.

- CA VA PAS DE ME TOMBER DESSUS COMME CA ET DE RAMENER TOUS TES POTES ?! EN PLUS, TU T'ES CONTENTE DE TE CACHER DERRIERE MOI ! ET PUIS, CE PETIT TOUR DEMONIAQUE, TU VAS PAYER POUR L'AVOIR ESSAYER SUR MOI !!!

Cette fois il était mort, à moins de la jouer finement , la jeune fille étant tout aussi mal en point que lui, elle avait besoin de soin.

-Voyons , pas la peine de nous énerver, nous sommes entre personnes civilisés et tu est aussi amochée que moi, je propose donc que l'on reparle de ça plus tard non ?

S'il jouait les bonnes cartes il avait peut être une chance.

-De plus si tu crois que leuds n'avait que si peu d'hommes tu te trompe, les autres ne vont pas tarder à arriver et quand ils vont apprendre ce que tu à fais..

Le jeune démon qui n'avait jusqu'alors pas pris la peine d'examiner l'elfe, se rendit compte qu'elle n'étais pas mal fichu du tout, bien au contraire la couleur de ses cheveux se mariée très bien avec ses yeux, et quels yeux !
Mais il ne devait pas s'attarder sur des choses si futiles maintenant !

-Je connais ce port comme ma poche, il te suffirais de me suivre.. qu'en dit tu ?
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Ven 01 Juil 2011, 23:13

Ainsi, le petit démon voulait jouer au plus malin. Eh bien soit, jouons !

Il m'observa alors et dévisagea mes attributs, puis regarda mes yeux. J'avai déjà subi cette réaction un nombre incalculable de fois, je ne me formalisait donc pas là-dessus. Ce qui m'énerva par contre fut que le petit démon essayait de m'avoir, encore une fois. Il essayait de se sortit de ce pétrin en me disant que j'allais avoir des ennuis. La colère se transforma peu à peu en amusement et je me prit au jeu qu'il me tendait malgré lui. Pas de chance, je gagne presque à tous les coups ...


- Tu as raison, nous avons besoin de soins. Je voulais justement me rendre chez un ami médecin et tu vas m'accompagner. Quand à ce brigand, m'en fiche de ses hommes, qu'ils viennent, 30 de plus ou de moins ça ne change pas grand chose, ils ne sont pas très doués au combat. Quand à toi ...

Je m'approchais si près de lui que je pouvais sentir son haleine. Il était un peu plus grand que moi. Plantant mon regard farouche dans le sien, j'ajoutais.

- Je connais aussi très bien ce port, j'y ai passé plus de vingt ans ! Et je ne te suivrais pas, c'est toi qui vas me suivre. Si tu tente de t'enfuir, je te tue. Une fois en état de marcher, je déciderais ce que je ferais de toi, peut-être que tu resteras en vie mais suis moi pour le moment. S'il te faut une raison pour me suivre, disons simplement que tu m'es plus que redevable !

Et je me dirigeais vers le bout de la rue, en direction du sud. Len, chez qui j'avais prévue d'aller, va avoir du boulot ce soir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Ven 01 Juil 2011, 23:34

- Tu as raison, nous avons besoin de soins. Je voulais justement me rendre chez un ami médecin et tu vas m'accompagner. Quand à ce brigand, m'en fiche de ses hommes, qu'ils viennent, 30 de plus ou de moins ça ne change pas grand chose, ils ne sont pas très doués au combat. Quand à toi ...

Bon et bien la bonne nouvelle c'est que le démon n'allait peut être pas mourir finalement, la mauvaise c'est qu'il était sûr que l'elfe lui préparait un coup tordu d'ont elle semblait avoir le secret. Bah après tout c'était un démon alors les coups tordus il lui en avait préparés plus d'un.
Mais pas avant d'avoir était soigné, ayant bloqué ses capacités mentales pour éviter des troubles psychologiques courants chez lui, il n'avait pas pu prendre possession de l'esprit de la jeune fille. Mais s'il débloquait toute ses capacités peut être réussirai t-il au moins à rentrer dans sa tête..
Ainsi serait-il en mesure de jouer à son jeux préférer qui est de casser ses victimes, déceler leur secret le plus intime, leur souffrance caché et leur faiblesse morale, les exposer au grand jour, il adorait voir l'expression de ses victimes quand il s'adonnait à ce passe temps.

Hélas débloquer tant d'énergie l'épuiserai à un tel point qu'il ne pourrais plus marcher pendant des heures, et vue la puissance de cette fille il pouvait bien rallonger cette durée en jours..


- Je connais aussi très bien ce port, j'y ai passé plus de vingt ans ! Et je ne te suivrais pas, c'est toi qui vas me suivre. Si tu tente de t'enfuir, je te tue. Une fois en état de marcher, je déciderais ce que je ferais de toi, peut-être que tu resteras en vie mais suis moi pour le moment. S'il te faut une raison pour me suivre, disons simplement que tu m'es plus que redevable !

Effectivement il avait oublié un détail important, étant une elfe , il y avait de grandes chances que l'âge qu'il lui donnait était largement faux. Elle avait surement plus d'un siècle.. Bon au moins pour ce qui est de "qui à passer le plus de temps dans ce port" ils étaient à égalité. Au moins ne perdait-il pas sur ce point. S'il avait à s'échapper peut être arriverai t-il à tenir la distance assez longtemps pour rejoindre un coin sombre.

Et en parlant d'obscurité le soleil commençait à décliner, et bientôt une noirceur totale s'emparera du port, décuplant ainsi ses sens et ses pouvoirs.
Ce qui était encore une chose jouant en son avantage.

Mais il était certain que l'elfe n'avait pas dévoilait le quart de sa force en se battant contre cette bande d'abrutis.

-Bon puisque tu me donne tellement le choix.. je vais te suivre et tu me tuera si j'essaye de m'échapper. C'est quand même pas très original comme façon de faire si ?

Il se rapprocha d'elle jusqu'à s'y coller.

*Si elle veut jouer à ça elle va être servie.

Il la regarda dans les yeux avec un sourire mesquin, l'embrassa et s'éloigna rapidement afin d'éviter que ses parties génitales ne finissent en bouilli, bien écrasé par un coup de pied bien déplacé.

Décontenancer les gens c'étais son truc à lui, et il espérait bien avoir réussi son coup.
Ce fut donc avec la voix la plus innocente possible qu'il lança.

- Bon alors tu avance ou il faut que je passe devant finalement ? Faut se décider miss !
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Sam 02 Juil 2011, 12:30

Alors comme ça, le petit démon voulait continuer de jouer avec moi ? Très bien.

Soudain, il fit une chose des plus bizarres. Il m'embrassa. Puis recula vite fait avant que je ne le prive de descendance pour l'éternité. Sur le coup, je dois avoir que ça m'a surprit. Les seuls hommes que j'avais enbrassés de ma vie furent quelques elfes ainsi que Draren et une autre personne. Pour moi, embrasser quelqu'un signifiait faire passer un message dans ce geste or visiblement dans ce que venait de faire le démon, il n'y avait pas grand chose.

Il avait eu le bon réflexe de reculer. Il m'avait déstabilisé, c'était bien joué. Maintenant à mon tour.


- Bon alors tu avance ou il faut que je passe devant finalement ? Faut se décider miss !

Je souris. Le jeu devenait intéressant !

M'approchant rapidement de lui, le me collait presque à son corps, faisant passer mes attributs sur son torse. Un sourire sensuel flottait sur mes lèvres entrouvertes, mes yeux pétillaient, mes doigts se firent joueurs et se promenèrent sur sa nuque dépourvue de cheveux. Je plantais mon regard dans le sien et nos vêtements se frottèrent quand soudain je posait fermement ma main sur sa nuque et lui attrapant solidement le cou, je lui sussurrait à l'oreille :


- Echec ...

Puis je lui explosait la tête contre le mur. Il tomba par terre et je le relevais d'un simple mouvement de bras. Il saignait de la tête, c'était une jolie entaille, profonde et ça devait faire très mal. Je souris. Je m'étais retenue pour ne pas le tuer, je n'avais pas encore fini de m'amuser avec lui. Je tournais ensuite les talons et sortis de la rue. Je savais que les démons sont plus puissants dans l'obscurité mais s'il croyait pouvoir me jouer un sale tour il se trompait lourdement. Ce n'est pas pour rien que l'on m'appelle "Chevaucheuse du Vent et de la Nuit". Je sourit amèrement. Il allait être servit.

Je continuais d'avancer et sans me retourner, j'ajoutais.


- Bon alors, tu viens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Sam 02 Juil 2011, 15:05

Au début le démon avait cru que son plan n'allait pas marcher, l'elfe, au lieu de s'énerver et de le tabasser, et bien.. elle était resté plus que calme et avait commençait à jouer à son petit jeux.

*Et merde, soit elle a devinée, soit je suis tombé sur une tordue.
*


Mais au moment où il commençait à se désespérer de l'aptitude de la jeune fille, celle-ci avait solidement attrapait son cou en lui murmurant à l'oreille.


-Echec ...

Et lui avait explosé la tête contre le mur.

*petite idiote, tu ne sais donc rien ..?
C'est ce qu'il pensa en établissant le contact mental, s'il y avait bien quelque chose qu'il avait compris avec cette elfe c'est qu'elle n'aimait pas du tout les démons, et la haine qu'elle avait eu en lui explosant le crane avait suffis à briser ses protections une demi seconde ..
C'était plus qu'il ne lui en fallait pour rentrer dans la tête d'une personne aussi puissante soit-elle. Bon ce n'était pas assez pour la contrôler mais il pouvait en apprendre pas mal..

Il était indéniable que les protections de la jeune fille était puissante, elle avait bien était formée.. mais la technique était tellement ancienne.
Et les démons savent s'adapter, aussi puissante soit-elle il avait bien réussi à passer finalement..
En effet avec ce genre de barrière mentale est certes surpuissante mais peut facilement être brisée un court instant en perturbant son adversaire, lui faisant engendré soit de la peine , soit de la haine..

Maintenant que le contact mental était passé il était étroitement lié à l'elfe, le problème est que cette technique le contraignait à ressentir ses douleurs.
Mais à partir de maintenant et en se concentrant suffisamment il pourra capter certaines des pensés de sa proie. Parce qu'à partir de maintenant elle l'était.. car si elle le tuait, si elle lui infligeait la moindre douleur, elle la ressentirais aussi. elle ne tarderais pas à s'en rendre compte avec les blessures qu'il avait déjà.

Mais il comptait bien garder ce secret pour plus tard, elle voulait jouer, tant mieux il adorait ça. Par contre il allait un peu s'amuser en route.


- Bon alors, tu viens ?

- Mais avec plaisir.. Ô Chevaucheuse

Et laissant un court silence.

-Je dit ça parce que je trouve que ta force est surprenante la nuit, à croire que tu peux la chevaucher, c'est impressionnant ce que tu m'a fait, j'ai rien pu faire.. Tellement rapide et puissant, tu aurais pu me tuer si tu l'avait voulu, j'en suis sûr. Alors je pense que je n'ai pas d'autre choix que de te suivre, allons y miss !

Il se rapprocha donc de la jeune fille prêt à la suivre.

Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Sam 02 Juil 2011, 17:17

Nous marchions en silence. Le démon marchait derrière moi, il boitait. Petit à petit, je commençais à me sentir mal. Ce n'était pas à cause de la blessure que j'avais à l'abdomen, elle me faisait toujours mal mais ce n'était pas la même douleur. Je commençais à avoir mal à la tête et au flanc droit. D'où venaient ces sensations, aucune idée mais le petit démon semblait assez content de m'avoir provoqué. Allez savoir pourquoi d'ailleurs ...

Nous avons montés une rue puis sommes arrivés devant une petite maisonnette aux murs blancs. Je toquais. Trois coups rapides, deux secondes de silence, un gratement et sept coups encore. La porte s'ouvrit sur un homme d'une trentaine d'années. Il me sourit et regardant si personne ne nous avait suivis, il nous fit entrer. Cependant, il regardait méchamment le démon.


- Luni, c'est un démon que tu m'ammène cette fois ... tu sais très bien que ...

- C'est bon ... Len, ausculte nous, s'il te plaît.

Nous le suivîmes à l'étage et il indiqua au démon un lit sur lequel celui-ci s'assit. Je me contentais d'une chaise. Len soigna rapidement le démon et lui mit des bandages, ensuite il me fit sortir de la chambre afin de le laisser se reposer.

- Vous allez passer la nuit ici, dans votre état, c'est le plus raisonnable. Demain, vous me raconterez tout et pas question que l'un de vous deux s'enfuis pendant la nuit !

J'acquiesais et le démon aussi. Après quoi, Len me fit sortir de la chambre et une fois dans le couloir, m'indiqua une autre pièce. J'entrais dans la chambre et m'assis sur le lit. Il examina rapidement ma blessure.

- Mais qu'est-ce que tu as encore foutu, Luni ?! C'est qui lui d'abord ? Tu as encore démolis une taverne ?

- Non, pas cette-fois. Ce petit merdeux démoniaque a essayé de me posséder car il était poursuivit par une bande de brutes. Je leur ai réglé leur compte et me suis fait blessé par l'un d'entre eux. Il a essayé de me jouer plusieurs autres petits tours ensuite et je ne sais pas encore ce que je vais faire de lui.

- La blessure n'est pas très profonde mais il faut recoudre. Ne bouge pas ... Voilà, c'est terminé. Maintenant je vais devoir te coller un anti-douleur ...

- C'est bon Len ... ça va aller ...

Je me levais pour sortir de la pièce mais il m'attrappa par le bras.

- Luni, tu ne bouge pas ! Je suis médecin et toi non, je sais donc mieux ce qu'il te faut ! commença-t-il à se fâcher.

- Len, je t'assure, tout va ...

Soudain, le sol se déroba sous mes pieds. Il me rattrappa de justesse.

-Tu vois que j'avais raison ! T'es toute pâle mais qu'est-ce que tu as foutu encore ?

- J'en ... sais rien ...

Il me porta et me mit dans le lit. Enlevant mes cuisardes et mon équipement, il m'examina ensuite globalement.

- Ton état général est faible, Luni. Tu as mal quelque part ?

Doucement, je passait ma main sur mon front, ma hanche droite et le ventre.

- C'est ce que je craignais. Luni, tu t'es fourrée dans un sacré pétrin. Tu es lié avec ce démon ! Il t'as joué un autre tour ! Il n'y a que lui qui peut briser ce lien, tout ce dont il souffre, tu en souffre aussi et vice-versa. Dors pour le moment, vous verrez ça demain.

Et sans m'en rendre compte, je m'endormis aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Sam 02 Juil 2011, 18:00

Le jeune démon n'avait rien dit de tout le trajet, mais il était encore plus heureux qu'un gamin à qui on aurait acheté un jouet. De temps en temps il appuyait sur ses blessures et constatait avec un petit sourire mesquin que son lien avec l'elfe avait parfaitement réussi.

Après avoir remonté une rue nous sommes arrivés chez le "docteur", charmant personne, un regard de haine superbe, il l'aimait déjà !


- Luni, c'est un démon que tu m'ammène cette fois ... tu sais très bien que ...

Quoi, elle sait très bien quoi ? bah qu'importe le démon s'en fichait pas mal, il jubilait à l'idée de la tête qu'allait faire la jeune fille en apprenant la nouvelle concernant son nouveau lien avec lui.

- C'est bon ... Len, ausculte nous, s'il te plaît.

*J'espère que ça ne sera pas rapide que je puisse profiter de la nuit pour la faire souffrir..

En y repensant c'est dans ce genre de moment qu'il regrette de ne pas être un incube, il avait parfois une envie irrésistible de pourrir la nuit des gens..
Lui ne rêvait pas, comme tout les démons d'ailleurs.. il ne pouvait donc pas savoir ce qu'était de faire un mauvais rêve ou l'attirance qu'une certaine île avait sur les autres.

Le docteur se dénommant Len, ou du moins c'est ce qu'il en avait déduit, semblait avoir une trentaine d'années, semblait tellement aimer les démons qu'il pris juste le temps de me poser des bandages sans même sembler vérifier si j'avais mal autre part..


- Vous allez passer la nuit ici, dans votre état, c'est le plus raisonnable. Demain, vous me raconterez tout et pas question que l'un de vous deux s'enfuis pendant la nuit !

L'elfe venait de hocher la tête, le démon trouva donc normal d'en faire autant tout en regardant les deux personnages sortir de sa chambre d'occasion.

-Pas mal ici, ça me change du pavé de ma rue.. en plus il fait pas froid, j'adore ma vie !

*Alors alors ... voyons un peu ces blessures, je vais quand même pas la laisser s'en tirer comme ça !*

Le jeune démon allait commencer à appuyer sur ses plaids pour la faire souffrir quand la curiosité l'emporta sur le sadisme, Ainsi quitta t-il discrètement la pièce et se servit des voix des deux autres pour les repérer.
Il plaqua son oreille droite contre la porte pour écouter.


-Tu vois que j'avais raison ! T'es toute pâle mais qu'est-ce que tu as foutu encore ?

*Héhé , question facile, elle a croisait un démon qui n'aime pas qu'on lui éclate la tête contre les murs !*

- Len, je t'assure, tout va ...

*Mal ? c'est plutôt ça que tu essaye de dire ?

Le démon jubilait, il se demandait si ce fameux docteur allait trouver la cause de ses douleurs invisibles.

- C'est ce que je craignais. Luni, tu t'es fourrée dans un sacré pétrin. Tu es lié avec ce démon ! Il t'as joué un autre tour ! Il n'y a que lui qui peut briser ce lien, tout ce dont il souffre, tu en souffre aussi et vice-versa. Dors pour le moment, vous verrez ça demain.

Hum, pas mal , cet homme était doué, il avait compris tout seul les bases de son emprise mentale, en effet le démon était le seul à pouvoir le rompre , et pour l'instant il avait plutôt envie de se reposer, c'est ainsi qu'il se rendis rapidement dans sa chambre avant que le docteur ne sorte.

La journée de demain sera surement plus qu'intéressante, il lui tardait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Sam 02 Juil 2011, 19:41

Je me réveillais une ou deux heures après l'aube. Je regardais la pièce dans laquelle je me trouvais : c'était une des chambres de Len. Je souris mais mon sourire disparut aussitôt quand l'image du démon s'imposa dans ma tête. Satanée conn*** de put*** de merd** et d'enmer**** à la c** !!! Il ne manquait pas de culot, celui-là ! Profiter ainsi de moi et me faire souffrir alors que je venais de lui sauver la peau !

Et le pire dans tout ça, c'est que je ne peux rien faire sans me blesser moi-même ! Mon regard se posa alors sur la table. Mes affaires y étaient, Len avait prit soin de ne pas y toucher, il savait que j'avais horreur de ça. Me levant, je pris un rapide petit-déjeuner et regarda ma blessure. Len n'était pas elfe, mais il savait très bien soigner les gens !

J'appuyais alors sur ma blessure pour le réveiller. Je grimaçais mais jubilais à l'idée que lui aussi souffrait. Sortant de ma chambre, je me dirigeais vers la sienne, bien décidé à en finir. Quitte à mourir ici, je suis sûre que Len va me faire un enterrement digne de ce nom. Après tout, c'est moi qui lui ai sauvé la vie quand il était gosse et c'est avec ma cousine qu'il est fiancé.

J'entrais dans la chambre sans frapper, suivie de près par Len. Visblement, le petit démon m'attendait déjà et c'est avec un grand sourire qu'il m'accueillit. Bon, au moins, il s'était tenu tranquille pendant la nuit c'était déjà ça.


- Nous allons avoir une petite conversation, toi et moi ...

Je m'approchais du lit, menaçante mais Len me retint et me fit assoir sur une chaise. En prenant une lui aussi, il s'adressa au démon.

- Tout d'abord, évitez de vous entretuer, vous deux, je n'ai pas envie de me retrouver avec deux cadavres sur les bras. Ensuite, je suis Len et voici Lunielle Elwindor, chevaucheuse du Vent et de la Nuit, guerrière de LODOLA.

Je ne répondis rien, me contentant de fixer le plafond en croisant bras et jambes. Je me balançais doucement sur ma chaise. Il n'était pas obligée de donner autant d'indications ... Mais visiblement, il l'avait fait exprès. Il me demanda ensuite de lui raconter ce qu'il s'était passé et je lui dis tout dans les détails. Le démon hocha la tête, d'accord sur l'histoire.

- Bon alors, il va falloir trouver une solution au problème, vous n'allez pas pouvoir rester lier pour l'éternité ! Mais d'abord, j'aimerais connaitre ton nom, dit-il au démon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Sam 02 Juil 2011, 20:17

Comme il l'avait prédis la nuit avait était longue, il avait passez son temps à regarder par une des fenêtres en face de son lit. Il aimait regarder le ciel, les étoiles..
Quand l'aube fut levée il se mis à s'habiller et s'assis sur son lit, elle ne devrait plus tard à présent, mais il savait qu'elle n'était pas encore réveillé ,il l'aurait senti sinon.

Il repensait à hier, il aurait tellement voulu soutirer les informations d'ont il avait besoin à leuds.. Ainsi aurait-il pu en savoir plus sur ses vrais parents, après tout l'ancien patron qu'il était avant de finir six pieds sous terres savait toujours tout.

Mais ce n'était pas grave, il savourait ce moment de solitude, cella faisait longtemps qu'il n'avait pas était seul, toujours avec une des brutes de leuds pour essayer d'avoir des infos, ou avec le patron lui même.. Il ne pouvait même pas allez pisser sans qu'un de ses "collègues" d'occasion ne le collait.

Toujours cette obligation de faire la personne souriante ou énervante, jamais ce qu'il était vraiment. Mais comment était il vraiment ? lui même n'en avait aucune idée à force d'endosser tout ces rôles..

Tout à coups une douleur brûlante le fit sortir de sa torpeur..
Il se souvient alors de la jeune elfe, bien sûr il avait appris pas mal de choses en fouillant dans sa tête pendant la nuit mais, il n'avait rien appris sur son âge.
Puis une autre douleur encore plus cuisante le refis sortir de ses pensés.

*Sal*** !!

Il y avait toujours de mauvais côtés avec les liens.. Mais les bons viendrait bien à un moment.

Soudain la porte de sa chambre s'ouvrit pour y laisser passer la fameuse elfe et son ami le raciste envers les démons. Il se remit donc à afficher un grand sourire, masque qu'il avait pris l'habitude de porter.

- Nous allons avoir une petite conversation, toi et moi ...

Evidemment il ne s'attendais pas à qu'elle lui dise "c'est bon tu peux partir , bye , tu a un peu de nourriture dans le frigo !!"

Elle s'approcha de moi menaçante mais son ami la retint et la fis s'assoir sur une chaise, puis il se tourna vers moi et dit.

- Tout d'abord, évitez de vous entretuer, vous deux, je n'ai pas envie de me retrouver avec deux cadavres sur les bras. Ensuite, je suis Len et voici Lunielle Elwindor, chevaucheuse du Vent et de la Nuit, guerrière de LODOLA.

Bien sûr je savais déjà tout ça à présent que j'étais lié avec elle je savais le principal, même si je n'avais pas approfondi mes recherches pour le moment. L'elfe ne semblait pas totalement d'accord avec la méthode du docteur, en effet elle avait croisée ses bras tout en se balançant doucement sur sa chaise tout en racontant toute l'histoire, ce à quoi je hochait la tête pour montrer mon accord.

- Bon alors, il va falloir trouver une solution au problème, vous n'allez pas pouvoir rester lier pour l'éternité ! Mais d'abord, j'aimerais connaitre ton nom, dit-il au démon.

- Je sais déjà tout ça et mon nom est Idraks, Idraks Kyrien's, un génie et .. non je ne romprait pas ce lien , il va falloir trouver autre chose..,

Le jeune démon ne savait pas trop où il allait en venir pour l'instant mais il finirais bien par trouver..
Il allait continuer à leur chercher des noises quand des cris se sont fait entendre à l'extérieur.

- C'est ici , je les est suivi après le massacre ! c'est vous les autorités, alors mettez les en prison sur le champs !!

-Super, tu a surement du en oublier un et il est allez chercher les gardes.. et puisque je suis guéri et en forme , et que qui plus est nous sommes liés je propose que nous combattions ensemble.. ou que nous fuyons ce d'ont je préfère te prévenir je suis pas doué..
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Sam 02 Juil 2011, 22:03

Mais quel abruti ! Et il se disait génie ?! Bon d'accord, il a réussi à me piéger mais je peux facilement mettre fin à mes jours, ce n'est pas un problème. Même si j'accomplis pas ma vengeance, je suis sûre que mon esprit viendra perturber ma proie. Sa peut même être une solution ...

Des cris retentirent et j'arrêtais mon balancement. Enfin de l'action. Alors comme ça, il s'appellait Idraks ... Tout de suite je le surnommais Idra, ça ira bien plus vite de l'appeller comme ça et ça sera utile pour les combats car visiblement, il n'avait pas l'intention de briser le lien. Maudit démon ! La dernière fois que j'ai du subir ce genre de choses ce fut avec Ysamir, un guerrier de LODOLA. Il n'était pas très doué à l'époque mais nous sommes quand même resté lié pendant une semaine !

J'avais complètement oublié ces petits tours. Il faut dire qu'Ysamir ne m'en a plus jamais parlé ...

Bon, il allait y avoir de la bagarre. Je souris. Bien sûr, ma blessure était presque guéri et le Idra semblait en forme. C'était une bonne chose pour nous. Laissant la causette pour plus tard, je me levais.


- Ca marche, on causera plus tard, une bagarre s'impose ! Par contre Idra, t'as pas intérêt à entrer dans ma tête sinon je te frappe au risque d'avoir mal ! Bon, Len, tu possède toujours ton fameux cocktail ? J'en aurais besoin d'une dose !

- Tu ne changeras jamais Luni, au fait, j'ai placé ta commande dans ton sac.

Il me tendit ensuite une petite fiole contenant un liquide violet. Je la bu cul sec sans hésiter.

- Merci et tu sais bien qu'entre l'alcool et bois c'est le grand amour ! Au fait, simple question mais c'est du combien ?

- Treize chopes de rhum, quatre de vodka et de l'essence de violette, ce qui fait un total de 59%.

- C'est bon, c'est suffisant. Allez Idra, on y vas ! On passe par la fenêtre, ça ira plus vite !

Sans attendre de réponse, j'ouvrais en grand la fenêtre et sautais dehors. J'atterris souplement et sans peine sur le sol. Dégainant mes deux lames favorites, je fonçais dans le tas en hurlant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Sam 02 Juil 2011, 22:53

- Ca marche, on causera plus tard, une bagarre s'impose ! Par contre Idra, t'as pas intérêt à entrer dans ma tête sinon je te frappe au risque d'avoir mal ! Bon, Len, tu possède toujours ton fameux cocktail ? J'en aurais besoin d'une dose !

Mais de quoi parlait-elle ? un cocktail ? là il ne comprenait pas trop, mais ce n'étais pas le plus important

- Tu ne changeras jamais Luni, au fait, j'ai placé ta commande dans ton sac.

L'humain lui tendis une fiole qu'elle bue cul sec, de l'alcool ? probablement s'il en croyais les rumeurs concernant la "folle des tavernes" . Etrange, une elfe qui bois pour combattre..

- Merci et tu sais bien qu'entre l'alcool et bois c'est le grand amour ! Au fait, simple question mais c'est du combien ?

*bah voyons, et ça se disait une elfe ça ?

- Treize chopes de rhum, quatre de vodka et de l'essence de violette, ce qui fait un total de 59%.

- C'est bon, c'est suffisant. Allez Idra, on y vas ! On passe par la fenêtre, ça ira plus vite !

Là il ne comprenait plus rien, des pourcentages ? 59.. ça voulait dire quoi tout ça ?
Il allait poser la question quand la jeune fille sauta par la fenêtre.

-Super, une folle, tout simplement tarée.. et je partage ma vie avec ça ?

Il se rapprocha de l'encadrement de la fenêtre pour regarder en bas, ouah ! ils étaient plutôt nombreux, des policiers.. Il se tourna vers Len pour lui demande.

-Dite, vous qui soignez les blessés, si un démon saute d'une fenêtre il a combien de chance d'y passer ?

Pas de réponse.

-Ok, toujours aussi bavard avec moi.. gardez moi ça vous serez gentil.

Idraks sorti une bourse et la posa dans les mains de l'humain, s'approcha une fois de plus de la fenêtre et regarda encore une fois en bas.

*Quand faut y aller !*

Il sauta sur le sol avec agilité et se redressa juste à temps pour éviter l'épée d'un des gardes.

-Waouh tout doux mon mignon, dit moi t'a l'air plutôt costaud..

Mais déjà le garde se lançait vers le jeune démon.
Celui-ci esquiva un coup d'estoc, fis un bon en arrière, en esquiva un autre, déjà le garde se préparait pour sa prochaine attaque.
Trop tard, le démon était bien plus rapide qu'il ne pouvait le laisser paraitre, il bondis sur son adversaire pour le plaquer au sol posa sa main sur le front du garde.


*Combat pour moi ! Tue tes collègues !!*

Heureusement pour le jeune homme, si cet humain était balèze physiquement, le mental lui ne suivait pas , aussi ne résista que très peu à Idraks avant de se lancer dans le combat au coté de la jeune elfe.

Mais cette fois il ne comptait pas rester derrière sans rien faire, il voulait montrer qu'il était capable de se battre.


*Bon mes belles, cella fait longtemps mais je vais avoir besoin de vous !

Il se baissa pour prendre Ying et Yang, sa paire de dague qu'il avait nommé ainsi pour représenter ses deux parties mentales.
Le jeune démon fonça dans le combat, esquiva un coup fusant vers sa gorge, égorgea un soldat, planta Ying entre les côtes d'un tandis qu'un autre se retrouvait avec Yang dans la gorge.
Tandis qu'il dansait entre ses ennemis, il jeta un regard sur l'elfe entrain de décapiter un autre , puis sur son esclave luttant contre un de ses frères d'armes.
Tout deux se débrouillaient bien, lui même esquiva un coup d'une roulade sur le côté, envoya son pied dans la mâchoire de son agresseur, un en moins.
A peine eu t-il le temps de se relever qu'il cru se faire écraser par la masse d'un des gardes, heureusement son esclave avait agi à temps, perforant l'autre d'un coup d'épée.

Il se remis aussi tôt en garde, prêt à se battre, rien, il se retourne vers l'elfe qui venait d'achever le dernier ennemi, puis vers son garde personnel pour lui planter Ying dans la gorge.
C'était la fin du combat.

- C'étais des policiers, j'en déduit donc qu'on va avoir des problèmes non ? Si on partait maintenant ? moi j'dit ça j'dit rien..
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Dim 03 Juil 2011, 22:12

Alors comme ça, il voulait partir ? Quel lâche ! Il a de la chance que je ne peux pas le toucher, sinon je n'aurais pas hésité une seconde pour l'écorcher comme l'n de ces soldats. Je soupirais. Visiblement, j'allais devoir me plier à ses directives ... mais pas complètement.

-Tu veux partir ? Très bien ! Mais avant, j'ai besoin de savoir une chose ... Quand as-tu l'intention de me relâcher ? Parce que si tu compte profiter de moi pour l'éternité, ne compte même pas là-dessus, je préfère te tuer tout se suite et mourir au passage plutôt que de devoir te supporter ! Les autres gars ne vont pas arriver avant deux bonnes minutes, je vais donc te proposer un marché ...

Len sortit alors du bâtiment et se plaignit que je venais de lui saccager l'entrée de son cabinet. Je lançais une bourse bien remplie et il la rattrappa avec agilité en me souriant, puis rendit à Idra son bien. Je me tournais ensuite vers le petit démon.

-Comme tu dois sûrement le savoir, les elfes sont les protecteurs et serviteurs de la nature. Nous utilisons une magie très puissante et il n'ya rien de plus juste que Dame Nature. Ou, du moins, c'est auprès d'elle que tout se passe.

Len soupirait et marmonnait dans sa barbe des choses du genre "mais qu'est-ce qu'elle raconte ?", "où veut-elle en venir?" ou encore "elle est encore plus folle qu'avant !" Je regardais le démon et levais les deux bras.

-Nous ne pouvons tout simplement pas jouer avec la nature, ni mentir à Dame Nature, c'est contre nos principes et notre source de vie. Si une promesse est faite sur Dame Nature et qu'elle n'est pas rompu, l'elfe qui l'a faite est fouroyé sur le champ. Et crois moi, il ne survit pas après un truc pareil, c'est tout simplement mortel.

Je le regardais droit dans les yeux et portais la lame vers ma main que j'ouvrit, paume ouverte vers le ciel.

- Je te propose donc un marché. Tu dois bien avoir une raison d'avoir cherché ces grosse brutes. Ce que tu voulais découvrir, je t'aiderais à le découvrir et je te promets que je ne porterais pas la main sur toi. Mais à deux conditions. Que tu brise le lien qui nous lie et que tu ne le refasse plus jamais sur moi. Une fois nos sang échangés dans une poignée de main et ces différents conditions placés devant Dame Nature, je ne pourrais pas me dérober. Et je ne plaisante pas.

Len s'approcha et me saisit le poignet droit.

- Ca va pas Luni ?! Tu es complètement folle ! Si tu brises cette promesse, tu en mourras !!! Ne plaisante pas avec ce genre de choses , c'est dangereux ! J'ai vu des gens mourir à cause de ça !

Je retirais vivement ma main et sans quitter le démon des yeux, j'ajoutais :

- Je sais très bien, Len. Et je ne le ferais pas si je n'avais pas le choix. Mais je ne supporte pas de vivre quand ma liberté est entravé. Si Idra refuse, alors je n'aurais rien à perdre et je n'aurais plus qu'à nous tuer ...

Je m'entaillais alors la main avec White Moon, ma lame d'argent. Le sang se mit à couler, formant une tâche vermeil sur les gros pavé de la rue. Tendant ma main ensanglanté vers le démon, je dis d'une voix forte :

- Alors, Idraks Kyrien's ? Va tu accepter mon aide ou préfère tu mourir ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Dim 03 Juil 2011, 23:04

Le jeune démon rangea ses lames tout en attendant la réponse de la jeune elfe, se battre à ses côtés avait était encore plus impressionnant que de la voir faire.
Il la vue soupirer, en effet il savait qu'elle n'avait pas le choix, il ne pouvais pas penser qu'elle mettrait fin à sa vie en s'en prenant à lui, elle devait bien avoir quelque chose à perdre.


-Tu veux partir ? Très bien ! Mais avant, j'ai besoin de savoir une chose ... Quand as-tu l'intention de me relâcher ? Parce que si tu compte profiter de moi pour l'éternité, ne compte même pas là-dessus, je préfère te tuer tout se suite et mourir au passage plutôt que de devoir te supporter ! Les autres gars ne vont pas arriver avant deux bonnes minutes, je vais donc te proposer un marché ...

Quoi , elle voulait en finir ? là maintenant ? On peut dire qu'il s'était bien trompé sur ce coup, s'il avait su il ne se serait jamais lié à elle. C'est alors que le docteur sorti nous rejoindre en se plaignant de l'état dans le quel nous avions mis sa devanture. Ce à quoi l'elfe se contenta de lui envoyer une bourse bien rempli qui eu pour effet de remplacer les protestations de son ami en un large sourire.

*Les humains sont tous pareils.. il n'y a que l'argent qui les intéresses.. pitoyable.

Il rendis ensuite au jeune homme ce qui était à lui. L'elfe se remis à parler, aussi l'écouta t-il attentivement étant donné la position dans la quel il se retrouvait.

-Comme tu dois sûrement le savoir, les elfes sont les protecteurs et serviteurs de la nature. Nous utilisons une magie très puissante et il n'ya rien de plus juste que Dame Nature. Ou, du moins, c'est auprès d'elle que tout se passe.

Bah voyons, et il devait la croire ? elle qui devait se bourrer la gueule pour mieux combattre et qui déambulait de taverne en taverne ?
Il entendis Len marmonner dans sa barbe, il devait trouver ça aussi ridicule que lui, pour une fois qu'ils étaient d'accords..


-Nous ne pouvons tout simplement pas jouer avec la nature, ni mentir à Dame Nature, c'est contre nos principes et notre source de vie. Si une promesse est faite sur Dame Nature et qu'elle n'est pas rompu, l'elfe qui l'a faite est fouroyé sur le champ. Et crois moi, il ne survit pas après un truc pareil, c'est tout simplement mortel.

Le démon ne savait pas trop où elle voulait en venir, qu'est ce qu'un promesse pouvait changer à tout ça ? Il était vrai que pour un démon les promesses n'étaient que des moyens de manipulation, promettez la lune à quelqu'un qui en rêve et sa vie vous appartient.. lui n'était pas dupe à ce point et ne comptait pas se faire avoir aussi facilement.
Il écouta néanmoins ce que l'elfe avait à lui dire, après tout c'était ça ou mourir ici..


Soudain la jeune elfe pris sa lame, Idraks s'était déjà mis en position de combat quand la lame continuait vers la main dénudée de l'elfe pour l'ouvrir, laissant échapper un liquide rouge de la plaid ouverte.

*Non d'un chien mais à quoi elle joue ?*

à présent sa main lui faisait atrocement souffrir et il n'avait qu'une seule envie, tuer cette jeune arrogante une bonne fois pour toute, mais ettant liés, c'était tout bonnement impossible.
D'ailleurs même s'il ne l'étaient pas elle ne ferait qu'une bouchée de lui.


- Je te propose donc un marché. Tu dois bien avoir une raison d'avoir cherché ces grosse brutes. Ce que tu voulais découvrir, je t'aiderais à le découvrir et je te promets que je ne porterais pas la main sur toi. Mais à deux conditions. Que tu brise le lien qui nous lie et que tu ne le refasse plus jamais sur moi. Une fois nos sang échangés dans une poignée de main et ces différents conditions placés devant Dame Nature, je ne pourrais pas me dérober. Et je ne plaisante pas.

Alors c'était donc ça ? elle lui proposait de l'aider dans son périple à condition que celui-ci brise le lien ? Malgré son air sérieux il ne la croyait pas, toute ce blabla elfique lui semblait un peu trop beau pour être vrai, de plus cella ne collait pas trop à ce qu'il croyait d'elle.

- Ca va pas Luni ?! Tu es complètement folle ! Si tu brises cette promesse, tu en mourras !!! Ne plaisante pas avec ce genre de choses , c'est dangereux ! J'ai vu des gens mourir à cause de ça !

Ce fut la réaction du docteur combinait à la fouille mentale qu'il effectua qui le convint du contraire.
Il devait réfléchir..

- Je sais très bien, Len. Et je ne le ferais pas si je n'avais pas le choix. Mais je ne supporte pas de vivre quand ma liberté est entravé. Si Idra refuse, alors je n'aurais rien à perdre et je n'aurais plus qu'à nous tuer ...

Elle s'ouvrit ensuite la main encore plus profondément ce qui eu pour effet d'accentuer la douleur du jeune démon, cette fois s'en était trop, il allait le couper ce lien, cette fille était trop folle pour qu'il continu ainsi, de plus elle ne rigolait pas quand elle le menaçait de mort.

- Alors, Idraks Kyrien's ? Va tu accepter mon aide ou préfère tu mourir ici ?

Il repensa alors à ce qu'elle avait fait pour elle, alors qu'il était poursuivit par les hommes de leuds, elle l'avait sauvé, ensuite il avait attiré des ennuis au docteur qui l'avait soigné..
Idraks était peut être un démon, mais un démon qui avait grandis dans une famille humain, ce fut donc ce côté de lui qui pris la parole.


-Je te propose autre chose, tu me propose de l'aide en échange de la rupture du lien.. moi je te propose la rupture du lien sans que tu est à faire la moindre promesse.

Il s'approcha de la jeune elfe et posa sa main droite sur son front tout en la regardant dans les yeux, c'était vrai qu'elle était belle, Idraks avait toujours eu une attirance pour les yeux, on disait qu'ils étaient les miroirs de l'âme, et il n'avait pas besoin d'être un génie pour y lire, non pas de l'espoir comme dans ceux des humains ou des elfes ordinaires..
Mais de la souffrance, de la haine aussi.. et cette sensation d'un amour perdu depuis bien longtemps.. Il rompit le lien, recula de trois pas et dit.


-Tu devrais sentir un petit mal de tête, c'est la preuve que le lien est à présent rompus. De plus, et si ta proposition tient toujours, j'accepte. Mais je comprendrais que ne veuille plus maintenant que tu n'a plus rien à y gagner, si tu veux me tuer c'est maintenant, sinon adieu.

Le jeune démon n'avait jamais agi comme ça, ces sentiments humains , celle ne lui ressemblait pas, il attendit la réponse de Lunielle.
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Lun 04 Juil 2011, 14:32

Alors là, si je m'attendais à ça ... Il venait de rompre le lien sans rien en échange ! Il remonta un peu dans mon estime. Peut-être qu'il n'était pas aussi mauvais après tout ?

Il avait raison, le lien était bel et bien rompu. Je souris et nettoya la lame puis la rangea. J'étais enfin libre ! En plus, il se laissait faire, il était prêt à mourir ici ! D'un côté, j'avais envie de lui faire payer tout ces petits tours mais de l'autre, il venait de me rendre ma liberté, ce que j'appréciais tout particulièrement. Je n'avais pas mentis avec cette histoire de promesse, j'aurais vraiment pû mourir en faisant ça. J'étais plutôt contente de m'en être aussi bien sorti.

Utilisant un petit sort pour cicatriser ma main coupée, je regardais le démon. Comme il semblait attendre ma réponse, une fois le soin terminé, je m'approchais de lui et lui mis un solide coup de genou dans le ventre. Il tomba par terre sous le choc.


- Alors, ça c'est pour les quelques petits tours que tu m'as joué. A partir de maintenant, je ne te frapperais plus, c'est promis, partenaire. Je vais t'aider. De plus, ce Leuds, j'avais une affaire à régler avec l'un de ses lieutenants ... Si on combine nos deux quêtes, ça marche je te suis. Merci d'avoir rompu ce lien.

Je l'aidais ensuite à se relever et lui tendis ma main pour qu'on signe notre accord. Ensuite, une fois les choses au point, des cris retentirent à l'autre bout de la rue. Nous avions de la compagnie. Je m'approchais une dernière fois de Len et il me fit un grand câlin, puis me lança une dernière chose avant de rentrer dans son cabinet et faire semblant qu'il ne nous connaissait pas.

- Luni, tu vas chercher des noises à ce lieutenant ... c'est pour Ibéreth, n'est-ce pas ? Alors rappelle toi bien que ce lieutenant porte une grande moustache noire bien lisse. Tu ne devrais pas te tromper. Je compte sur toi.

-T'inquiète pas Len et encore merci pour tout !

Et c'est là que les soldats débarquèrent tandis que le démon et moi nous foncions dans le tas, impatients d'en découdre. Je ne saurais dire lequel de nous deux avait été le plus démonique dans la bataille. Sûrement que nous étions à égalité ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Lun 04 Juil 2011, 15:14

Le démon était impatient de connaitre la réponse de Lunielle, il n'espérait pas vraiment qu'elle lui vienne en aide, plutôt que la réponse se fasse rapidement pour qu'il puisse se remettre en route, ou mourir.
Elle semblait surprise, normal c'est pas tout les jours qu'un démon rompt de lui même un de ses tours démoniaques.
Elle cicatrisa ensuite la plaid qu'elle c'était faite plus tôt à la main grâce à ses pouvoirs elfique avant de s'approcher du jeune démon.


*Bon et bien je crois que c'est la fin, dommage..*

Il s'attendais à recevoir un coup mortel, mais au lieu de ça il se retrouva par terre, le souffle coupé par un le genou de l'elfe.

- Alors, ça c'est pour les quelques petits tours que tu m'as joué. A partir de maintenant, je ne te frapperais plus, c'est promis, partenaire. Je vais t'aider. De plus, ce Leuds, j'avais une affaire à régler avec l'un de ses lieutenants ... Si on combine nos deux quêtes, ça marche je te suis. Merci d'avoir rompu ce lien.

Partenaire, merci, deux mots qu'il n'avait jamais entendu , ou du moins plus depuis bien longtemps. En fait la dernière fois qu'il avait du les entendre remontaient au temps ou il vivait avec sa famille humaine. Des souvenirs aux gout amer.. Ce mélange à la fois doux de l'amour de parents.. et le fait que ce même sentiment avait était un mensonge..

Soudain des cris venant de l'autre bouts de la rue se firent de plus en plus forts, super de l'ambiance.. L'humain pris la jeune elfe dans ses bras et lui dit une dernière chose avant de foncer dans son cabinet.


- Luni, tu vas chercher des noises à ce lieutenant ... c'est pour Ibéreth, n'est-ce pas ? Alors rappelle toi bien que ce lieutenant porte une grande moustache noire bien lisse. Tu ne devrais pas te tromper. Je compte sur toi.

Idraks connaissait bien les lieutenants du défunt Leuds, aussi comprit il immédiatement de qui parlait le docteur, le lieutenant le plus dévoué qu'il avait connu de sa vie, il ne se souvenait plus de son nom.
Mais il savait où le trouver, il avait du reprendre les affaires maintenant que son patron était mort.

-T'inquiète pas Len et encore merci pour tout !

Les soldats débarquèrent alors, l'elfe et lui foncèrent vers le pauvre groupe voué à une mort certaine..

Le combat ne fut pas long, des cadavres de soldats jonché maintenant la rue qui, avant la nuit, était aussi propre qu'elle put l'être.


-Le lieutenant que tu cherche, je sais où le trouver, peut être qu'il sait quelque chose en rapport avec ce que je cherche, maintenant que Leuds est mort c'est avec certitude que je peux dire qu'il a du prendre sa place. Il doit donc se trouver dans leur planque, c'est dans une taverne près de la caserne.. après tout quels gardes peuvent penser à chercher à la porte à côté ? Je ne sais plus le nom de cette taverne mais je suppose que tu la connait...

Il fit une pause le temps de ranger ses deux sœurs d'armes, Ying et Yang.

-Mais je pense qu'il nous faudrait du repos.. tu est une guerrière impressionnante, c'est vrai. Mais si tout cella tourne mal, en plus d'avoir tout les hommes du défunt Leuds contre nous, nous devrons aussi luter contre toute la garde. Mais si tu te sent d'attaque.. sinon tu dois bien connaitre une taverne adaptée non ?

Le jeune démon s'assis sur le corps inerte d'un des gardes pour se reposer en attendant que Lunielle ne réfléchisse à la question.
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Lun 04 Juil 2011, 17:20

Je ne mis pas longtemps à me décider. Cette taverne, je la connaissais bien en effet. C'était l'une des rares dans laquelle je n'étais allé qu'une fois. Malgré cela, j'en connaissais le nom sur le bout des doigts.

-Juste à côté de la caserne, tu dis ? Alors c'est la taverne de "La Licorne Blanche", il y a un dessin de licorne sur l'enseigne. Je n'y suis allé qu'une fois et c'était bien avant que Leuds y établisse sa base. Je préfère y aller maintenant. Je suis prête mais si tu veux te reposer, c'est bon, on peut s'arrêter quelques heures, il est seulement sept heures ou huit heures du matin. On pourra passer à l'attaque juste après midi, comme ça, ils seront tous occupés à bouffer. Si tu veux te reposer, il y a une bonne taverne dans le coin, le patron m'aime bien car je bois beaucoup et paye les réparations. C'est l'un des seuls qui n'a pas peur de moi d'ailleurs.

Il se leva alors et me suivit. Très vite nous arrivâmes à la taverne de "La Sirène qui chante". Je poussais la lourde porte et le patron me sourit en me voyant arriver. Je m'asseyais au bar et Idra juste à côté de moi.

- Alors, Luni, je te sert quoi ? Comme d'habitude ? Et pour le jeune homme ?

- Quatre bouteilles de rhum, svp avec une large chope, je vais me débrouiller. Merci, Georges.

Je laissais Idra choisir et Georges nous apporta bien vite nos commandes. Je vidais d'un seul coup une chope et de 62%. Je n'avais aucun mal à calculer à combien de pourcent j'étais bourré. Tout allait bien si je restais à 99% maximum. Après, je devenais une véritable machine à tuer et ne différenciais pas ami et ennemi. Ca ne m'étais arrivé que 7 fois et c'était 7 fois de trop. Beaucoup trop de gens étaient morts ces jours-là.

Le tavernier revient ensuite vers nous et se mit à nettoyer des verres avec un chiffon.


-Dis Georges, ce serait possible de louer une chambre jusqu'à 13h? On a un truc à faire dans quelques heures.

- Ca marche, Luni. Sans vouloir être indiscret, tu as l'intention de faire du ménage en ville ?

- Exactement, sauf que moi je ne porte pas le parfait costume de la bonne sui fait le ménage dans les maisons de riches. Je préfère nettement cette tenue et mes manières !

Je vidais encore deux chopes et la première bouteille fut vide. J'ouvris la deuxième et mit les deux restantes dans mon sac de voyage. Georges me passa alors une petite clé. Je me levais, imité par Idra et, sans faire exprès, tapait dans le bar. Un son métallique me revint.

-Oh, alors comme ça, tu as blindé ton bar ?

- Faut bien, tu as quand même détruit mon bar plus de quatre fois déjà !

Je lui lançais alors une petite bourse, il y avait pile le compte et montais l'escalier, suivie de près par le démon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Lun 04 Juil 2011, 17:52

Il s'étaient arrêté à une taverne plutôt sympathique, "La Sirène qui chante" si le démon avait bien lue, pourquoi les tavernes portaient toujours ce genre de nom ? Après "La licorne blanche" il y avait la Sirène qui chante.. Elle existait "Le démon qui es crevé ?".
En effet à ce moment précis le démon ne pensait qu'à une chose, se reposer.. Non pas qu'il était toujours fatigué à ce point mais il n'était pas habitué à se battre comme ça.

En règle générale ce sont les autres qui se battaient pour lui, pas d'eux même bien sur.. il fallait qu'il les obligent un petit peu.. beaucoup en fait .

Le Tavernier était plutôt gentil.. il n'avait même pas dit la phrase mythique que Idraks avait l'habitude d'entendre en s'asseyant à un bar et qui était toujours "Tu veux quoi raclure démoniaque ?"
Ce par quoi il avait pris l'habitude de répondre "Arrêtez vous allez me faire rougir.."


Mais là rien, il l'avait juste appelé jeune homme et lui avait apporté son rhum dans une bouteille qui n'était même pas sale. Mais surement qu'il n'en aurait pas était ainsi s'il était venu sans Luni, parce qu'il avait décidé de l'appeler ainsi..
Après tout tout le monde en faisait de même alors pourquoi pas lui ?


Ce fut après quelques bouteilles en trop qu'il suivit, non sans peine, la jeune elfe qui venait de se lever pour aller à l'étage. Bah oui, il était complètement bourré, mais étant donné que ce n'était pas lui qui payé et que l'elfe semblait riche, il ne s'était pas gêné, il ne faudrait pas qu'on le prenne pour quelqu'un de gentil à force..

Il arrivèrent devant une porte que Luni ouvrit grâce à la clef que venait de lui donner le tavernier.. d'on il ne connaissait toujours pas le nom soit dit en passant. Et puis il s'en fichait, à peine la jeune elfe eu ouvert la porte qu'il s'élançait déjà vers le seul lit de la pièce en bredouillant quelque chose du genre.

-J'prend le lit, trop bu, voix pas trop clair.

Et puis d'ailleurs, était elle si jeune que ça ? C'est avec cette question en tête qu'il essaya tant bien que mal d'aligner quelques mots.

-Hum, au fait, en âge humain ça te fait combien exactement ? Moi je sais que j'ai vingt ans en âge humain mais en âge démon, je sais pas.

Il savait qu'il n'avait pas était très clair mais au pire des cas, soit elle comprenait, soit elle le laissait se reposer et il poserait la question une fois qu'il y verrait moins flou.
Il essaya cependant de s'expliquer.


C'est à dire que, éduquer dans une famille d'humain, alors euh.. voila quoi !


Heureusement qu'il avait rompu le lien.. sinon il aurait eu son taux d'alcool plus celui de Luni, et ça n'aurait surement pas était bon, ni pour lui ni pour elle.

Il sorti ensuite ses dagues et les posa sur une petite commode à côté du lit, puis s'assis sur le bord de celui-ci pour éviter de s'endormir. Il sentait que la matinée allait être très longue..
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Lun 04 Juil 2011, 18:13

Idra s'assit sur le lit et commença à me parler. Visiblement il était complètement bourré. Deux ou trois bouteilles de rhum seulement et il était déjà dans cet état ! Je souris. Je tenais très bien l'alcool, j'avais appris à boire à l'âge de 55 ans, quand j'avais été banni et que j'avais atterris à Reilor. Ca revient à un peu plus de 10 ans en âge humain.

En ce moment, avec la potion de Len et les deux bouteilles de rhum que je venais de m'enfiler, j'étais à 89%. Me rapprochant dangereusement de la limite de la folie, j'avais décidé de na pas boire plus et puis c'était plus que suffisant pour ce que nous avions l'intention de faire.

C'est alors qu'il me demanda mon âge. Peu de gens le savait, la plupart ayant une vague idée mais seules quelques personnes savaient exactement quel jour et année j'étais née. Alors comme ça, Idra avait la vingtaine et avait été élevé dans une famille humaine. Je soupirais et m'asseyant sur une chaise que je venais de retourner, je lui répondis.


- J'ai 117 ans mais ça donne environ 24 en âge humain. Les elfes vieillissent 5 fois moins vite que les humains mais ce n'est rien par rapport aux vampires ou aux nains ! Je suis une elfe de sang pure mais je ne leur ressemble pas vraiment. C'est parce qu'après l'assassinat de mes parents quand j'étais une gamine, j'ai été élevé par les loups, les renards et les cerfs. J'ai aussi longtemps trainé dans des villes comme Reilor et j'ai été ainsi humanisée, on peut dire ... Et toi?

Je lui avais révélé même pas un quart de mon histoire mais c'était suffisant pour le moment. Et il ne fallait pas qu'il en profite non plus. Je continuerais s'il me le demande et s'il se dévoile lui aussi. J'attendis alors sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Lun 04 Juil 2011, 18:45

Bonne question, et lui ? il n'y avait pas grand chose à dire, mais retrouvant ses esprits et puisqu'elle le lui demandait..

-Et bien j'ai donc la vingtaine, je ne connais pas mes vrais parents.. c'est pour cella que j'ai entrepris de faire chanter Leuds, mais ça n'a pas marché, comme tu a pue t'en apercevoir il n'a pas était très.. coopératif. En tout cas .. je ne sais pas trop si je suis un démon pur souche ou un hybride, mais je compte bien le découvrir un jour, je n'aime pas rester dans l'ignorance. Mais tout comme toi et ta race, je ne suis pas exactement comme les autres démons.. eux passent leur temps à piller et à tuer, moi tout cella ne m'intéresse pas.

Il marqua une pause, se demandant s'il pouvait lui en révéler plus.. Bah après tout elle lui avait sauvé la vie plusieurs fois déjà, il lui devait bien ça.

-Mes soit disant parents humains se sont suicidés quand j'étais encore tout jeune, je ne me souviens plus très bien de l'âge exact, à croire que ça ne m'a pas choqué plus que ça. Ensuite j'ai vécu dans la rue et je n'ai alors était proche que d'une personne , moi même, et Leuds mais bon je ne pense pas que l'on peut le compter celui là..

Il ne lui avait pas tout dit, mais il y avait des choses qu'il était bon de garder pour soit.
Et avoir abandonné la seule fille qui l'avait aimé en étant une.


-Voila, tu sais tout de moi je suppose, mais dit moi, après l'assassinat de tes parents, personne n'a voulu de toi ? tu devais bien avoir de la famille non ?

Il savait cette question indiscrète mais puisqu'ils en étaient à se raconter leur passé..
Il se leva alors, s'approcha de la fenêtre et l'ouvrit en grand, il avait besoin d'air frais.
Il devait être environ dix ou onze heure à présent, il pouvait voir la mer de loin, c'était beau, infini.. et dangereux. Le soleil éclairait le visage du jeune démon qui regagnait de plus en plus ses idées.
Le temps semblait figé.. il pensait.
Oui, il pensait à son passé, à son avenir , à sa famille humaine, et surtout, il pensait à l'après midi qu'il allait passer.


Il commençait à connaitre l'elfe, aussi savait il que ça allait vite finir en baston générale pas très discrète qui allait surement attirer les gardes.. combattre tout les hommes de Leuds et une patrouille de garde séparément était une chose, mais les combattes réunis en était une autre

-Je ne t'ai pas tout dit, la garde d'ici est depuis un moment à la botte de Leuds, donc il est certain qu'on va vite avoir à faire à une véritable armée, je sais que tu t'en sent capable mais il faut voir les choses en face, si on y va de front on va se faire trucider vite fait.. Ecoute , j'ai un plan, je connais les habitudes des hommes du défunt Leuds, s'il nous voient ils nous tuerons immédiatement. Je sais aussi que le peu de prisonniers qu'ils font, ils les emmènent à leur chef qui se trouve dans une salle caché derrière le bar. Si on pouvait se faire prisonnier soit disant sous les ordres du lieutenant, on pourrait facilement se débarrasser des quelques gardes de la salle, et ainsi avoir tout le loisir de questionner le boss.. et toi de lui faire ce d'on tu a envie, cella ne me regarde pas. Ce qu'il faudrait c'est que pendant que tu distrait un des brigands avec tes atouts physiques ..bah moi je passe par derrière et je le contrôle. Je sais que je n'ai pas était très clair, mais ta compris ?

Le jeune homme se doutait bien qu'une partie du plan aller la déranger, en fait il se doutait que TOUT le plan la dérangerait.. c'était une guerrière et cette technique de lâche ne lui plairait pas, ensuite essayer de séduire une des brutes n'allait surement pas lui plaire non plus, mais il ne voyait que ça..
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Lun 04 Juil 2011, 20:08

Puisqu'il posait la question sur ce qu'il c'était passé ensuite ...

-Tout d'abord, mes parents ont été assassinés par une démone du nom de Shamera Bloodfiever, ce pour ça que je n'ai pas été très aimable avec toi au début, j'avais alors 25 ans. Tu la connait peut-être d'ailleurs mais je l'ai tué il y a un demi-siècle. Ensuite, c'est mon grand-père du côté de ma mère qui m'a recueillit. Mais ce vieux débris me battait sans cesse. Il se vengeait sur moi car il n'a jamais accepté mon père qui venait d'un peuple elfique du nord. J'ai donc passé 25 ans à fuguer. Une fois, j'ai même disparut pendant plus de deux ans. Mais je revenais toujours, rien que pour voir la tête qu'il allait faire et surtout que la forêt n'était pas toujours tranquille et qu'en ce temps-là, les humains faisaient de grandes excurtions à Rosyel. J'ai donc souvent vécu parmi les loups, les renards et les cerfs.

Je passais sous silence la fois où les humains m'avaient capturés et torturé pendant plus de six mois avant que je ne détruise le village entier ...

-Puis un jour, j'avais alors 50 ans donc 10 en humain, j'ai failli tuer un des autres gamins du village. Il avait insulté ma mère. Les avis dans le village étaient partagés mais soient ils me détestaient soit ils ressentaient de la pitié. Or, je ne voulais d'aucun des deux. J'ai été jugé devant le conseil des anciens et bannie pour 50 ans de l'île. Je suis alors arrivée ici et j'ai beaucoup voyagé.

Je soupirais en pensant à toute cette longue période de solitude.

-Lors de l'un de mes voyages, j'ai rencontré le frère de mon père. Il avait une fille. À la mort de ses parents, elle m'a suivie un bout de chemin et puis un jour je l'ai laissé dans un village, elle avait à peine trente ans ! Ibéreth est resté à Lan Rei Est et moi j'ai continué de voayager. Puis quand j'avais 98 ans, avec 12 autres amis de races différentes nous avons fondés le groupe de puissants guerriers du nom de LODOLA. Mais ce groupe à été dissout il y a douze ans. Je n'ai plus aucun contact aves les autres et ils ont tous abandonnés leur titre de guerrier de LODOLA, tous sauf moi. Lors d'une autre de nos missions bien avant l'a dissolution du groupe, j'ai sauvé la vie d'un gosse humain et l'ai emmené dans le village où vivait ma cousine. Ce bonhomme cétait Len, le médecin. Puis ma cousine a eu un problème avec le lieutenant de Leuds. Il aurait voulu profiter d'elle et elle lui aurait cassé la figure. Alors il a appellé ses gars et elle est revenue à demi-morte au village. Je ne sais pas ce qu'il lui a fait mais il le payera cher !

Une fois mon récit terminé, il me donna alors son plan.

-Je ne t'ai pas tout dit, la garde d'ici est depuis un moment à la botte de Leuds, donc il est certain qu'on va vite avoir à faire à une véritable armée, je sais que tu t'en sent capable mais il faut voir les choses en face, si on y va de front on va se faire trucider vite fait.. Ecoute , j'ai un plan, je connais les habitudes des hommes du défunt Leuds, s'il nous voient ils nous tuerons immédiatement. Je sais aussi que le peu de prisonniers qu'ils font, ils les emmènent à leur chef qui se trouve dans une salle caché derrière le bar. Si on pouvait se faire prisonnier soit disant sous les ordres du lieutenant, on pourrait facilement se débarrasser des quelques gardes de la salle, et ainsi avoir tout le loisir de questionner le boss.. et toi de lui faire ce d'on tu a envie, cella ne me regarde pas. Ce qu'il faudrait c'est que pendant que tu distrait un des brigands avec tes atouts physiques ..bah moi je passe par derrière et je le contrôle. Je sais que je n'ai pas était très clair, mais ta compris ?

- Ça marche, j'ai compris. Je charme le brigand, par contre faudra que tu m'indique lequel, s'il en faut un en particulier ... Et ensuite toi tu prend le contrôle de ce mec, on se fait emprisonner, on s'évade, on chope le lieutenant, tu lui extrais tes infos, moi je venge ma cousine et on s'enfuis. Ok, ça marche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Lun 04 Juil 2011, 22:32

Shamera ? Non il ne connaissait pas.. il n'avait que très peu de contact avec les membres de sa race, les trouvant trop violents pour la plus part et trop "brutal", Idraks avait toujours préféré manigancer dans son coin plutôt que de foncer dans le tas en tuant tout ceux que se mettait en travers de son chemin.


Luni n'avait pas eu une vie facile, plus il l'écoutait et plus il trouvait que sa propre vie était superbe à coté de celle de l'elfe. Il comprenait à présent ce qu'elle voulait au lieutenant, c'était logique après tout, il semble que la vengeance est la seule chose qui anime cette elfe..




Le sous lieutenant Bridge, il est celui le plus respecté par ses hommes après le lieutenant lui même, la plupart du temps on peut le trouver dans des bordels, à ce que j'ai compris il adore ça.. Je n'en connais personnellement aucun, alors soit tu en connais un soit il va falloir qu'on s'informe, peut être que le tavernier sait quelque chose.. Je dois par contre te prévenir, le sous lieutenant étant quelqu'un d'habitué aux bordels il sera probablement dur de le charmer.. Il a tellement l'habitude des belles femmes..

Le jeune démon se détourna de son observatoire pour regarder l'elfe de haut en bas et inversement, il supposait que pour une elfe elle était plutôt belle, il ne regardait jamais vraiment le physique, lui il était plutôt attiré par les yeux. Au moins personne ne peut lui mentir pour peu qu'il le regarde en face.
Il y avait toute fois quelque chose qui jouait en leur avantage, il savait que Bridge ne se payé que des femmes de luxes, et une elfe dans un bordel ce n'était pas commun..


Il pausa ensuite son attention sur ses habits.

-Ca ne va pas du tout, habillé comme ça il ne te prendra jamais pour une catin, excuse moi du terme mais.. En te voyant habillé comme une guerrière il va plutôt sortir son épée.. Il va falloir que tu te trouve de meilleurs habits..

Il approcha ensuite dangereusement sa bouche de la sienne puis chuchota.

-Et par pitié enlève cet air déterminé de ton visage..

Il se retourna pour s'élancer une fois de plus sur le lit, il aimait bien son plan, après tout il était sûr qu'il allait marcher, c'était le sien !

Il se retourna ensuite vers Luni, il se demandait si elle n'allait pas craquer, elle qui n'était pas du genre à se laisser faire allez devoir jouer la soumise devant un enfoiré assez de temps pour donner au jeune démon le temps de le contrôler.

-Et si ce n'est pas trop demandé je voudrais que tu évite de le tuer.. une fois qu'il sera sous mon contrôle je lui demanderai de nous attacher les bras pour que ça fasse plus.. vrai. Mais pas trop non plus pour que l'ont puisse défaire nos liens le moment venus. A présent les détails, en règle générale il n'y a que deux gardes avec le boss, celui-ci possède néanmoins une arbalète qu'il pose toujours sous son bureau, la salle étant assez grande ,s'il trouve le temps de s'en saisir nous sommes morts.. Il va donc falloir le désarmer en premier, pour cella rien de plus facile, tu continu ton petit jeux , tu t'approche de lui charmeuse.. tu te saisi de l'arme au moment où il s'y attend le moins en défaisant tes liens, c'est la que j'intervient avec le sous lieutenant pour tuer les deux gardes. Cella doit être rapide et efficace.. ensuite pour être tranquilles j'enverrais mon esclave garder l'entrée de la salle secrète en interdisant les autres de rentrer par "ordre direct du boss", si tout ce passe bien.. on aura plus qu'à sortir rapidement en tranchant autant de tête que tu le désire avant que la garde ne puisse intervenir.. Tu devrais allez demander au tavernier de te trouver des habits décontracté et de les apporter ici.. et une fois de plus, enlève cet air de guerrière de ton charmant petit visage OK ?
Revenir en haut Aller en bas
*Elfe*

avatar

*Elfe*

Nombre de messages : 2128
Localisation : Toujours sur tes pas
Métier/Fonction : Chevaucheuse du Vent et de la Nuit / Démolisseuse de tavernes

MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Lun 04 Juil 2011, 23:07

Bon, au moins le plan était clair. Vu la façon dont il me donne des conseils, il doit penser que je ne suis pas très doué pour ce genre de choses. Mais il se trompe : j'adore jouer ... et user de mes attributs est une chose facile pour moi, j'en est déjà fait l'expérience avec Alex ou plutôt l'autre ...

Bon, d'abord Bridge, ensuite le lieutenant. Par contre, je ne sais absolument pas comment il s'appellait. Ça ne va poser problème, on va facilement pouvoir obtenir des informations. Mes vêtements ne vont pas ? Va falloir que j'ajoute des pièces d'or dans la bourse ... Bon, ce n'est pas très grave, j'ai bien l'intention de faire les poches de ce lieutenant ...

Puisque nous avons mis le plan au point, autant aller manger un morceau et se changer ensuite, histoire de partir vers les 13h. Ça nous laisse donc une petite heure. C'est suffisant.


- Je vais voir Georges et manger un truc au passage, il est déjà midi. Si tu veux manger un morceau, sort ta bourse, j'ai été assez généreuse pour aujourd'hui ...

Je descendis ensuite en bas et rejoignis Georges au bar. Je lui chuchotais quelques phrases à l'oreille et il sourit puis m'emmena en cuisines. Il me passa les vêtements dont j'avais besoin c'est-à-dire un corset, une jupe courte fendue sur le côté ainsi qu'une paire de bottes, le tout dans une magnifique couleur azur. Je mangeais rapidement un morceau et demandais à Georges de prolonger la chambre jusqu'à demain soir. Je lui tendis ensuite quelques pièces d'or et remontais me changer dans la salle de bain de la chambre. Je sortis ensuite de celle-ci et posant devant Idra, je lui demandais :

- Alors, c'est mieux comme ça, non ? J'ai payé la chambre jusqu'à demain, j'u laisserais donc mon sac et mon arc puisque je ne pourrait pas les emmener là-bas ... Par contre ... je garde mes deux lames, il ne les trouvera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   Lun 04 Juil 2011, 23:36

Le jeune homme ne savait plus où se mettre, même lui qui n'avait pas pour habitude d'être dérangé par le physique d'une femme , et bien.. il restait sans voix.

-Heu, hum oui .. oui oui c'est très bien , tu peux garder tes lames on en aura surement besoin pour sortir en force..

Le jeune homme détourna son regard pour ne pas rougir, elle était vraiment très belle..

-Bon , je n'ai pas d'argent donc je propose que l'on parte sur le champ. Tu a des infos concernant le meilleur bordel des environs?

En effet même s'il en avait beaucoup entendu parler il ne les avaient jamais fréquenté, non pas qu'il n'en avait pas envi.. mais il était surtout question du manque d'argent. Et puis le peu qu'il arrivait à voler il préférait le dépenser en nourriture, mais il était fauché en ce moment..

Il aurait bien sur pu contrôler certaines personnes pour les obliger à lui donner de l'argent mais il n'en avait pas l'envi.. il avait deux règles, ne pas tricher avec les bourses, et surtout ne pas tricher avec l'amour. Il lui arrivait pourtant de contrôler de jolies femmes pour les obliger à coucher avec lui mais.. les obliger à l'aimer il ne pouvait, ce n'était pas impossible techniquement mais .. il ne savait pas trop, il ne voulait tout simplement pas tricher à ce niveau là.

En parlant de bourse l'elfe avait du croire que celle qu'il avait demandé à Len de garder était remplie de pièce d'or, et pourtant ce n'était pas du tout le cas.. elle ne contenait qu'une bague qu'il voulait offrir à celle qu'il aimait avant qu'elle ne se fasse tuer. Il aurait pu la vendre, se faire un peu d'or, mais cella non plus il ne s'en sentait pas capable, c'était son seul souvenir d'elle..

Il reposa son regard sur Luni.


-Avoue que ça t'amuse de vouloir me faire rougir comme ça hein ?

Il s'approcha de la commode pour prendre Ying et Yang avant de les cacher dans ses bottes. Il sorti ensuite sa bourse qu'il ouvrit pour en sortir une bague argenté, elle n'avait rien de spécial, pas de diamant, aucun bijoux la sertissant.. mais il la trouvait magnifiquement belle. Il sorti ensuite une chaine du même argent à la quelle il accrocha la bague, puis s'attacha le tout autour du cou. Il regarda l'elfe et lui donne pour toute explication.

-Pour la chance, et pour me souvenir de ne plus jamais fuir..

Il marqua ensuite une pause avant de retrouver son masque habituel, un largue sourire.

-Alors ce bordel, faut que j'aille chercher tout seul pendant que tu te détend ici ou quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne fuis pas, c'est une retraite stratégique !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» UIMM: des complèments de retraite
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» " RETRAITE SEREINE SANS AUTOMOBILE "
» maisonde retraite
» occupations à la retraite
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Lan Rei :: Lan Rei Est :: Port de Reilor-