AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Rencontre au port.. [Kaplen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Jeu 12 Aoû 2010, 20:45

Spoiler:
 

- Je ne sais pas.


Elle ce tourna vers Kaplen.

-Je dois recevoir un message grâce à un pijon voyageur dans deux jours. Elle va ainsi m'anoncer ou est le rendez vous. Mais je sais que vous tenez tend a avoir une detination alors...

Pam se pencha sur la carte et regarda les 5 grosses îles.


-Allons sur Ghurol. J'aimerais me rendre là bas pour dessiner la faune et la flore... Cela vous convient il?

C'est à ce moment que la jeune fille perdit connaissance avant d'avoir put écouter la réponse du capitaine. Elle tomba par terre comme une grosse pomme sans avoir compris ce qu'il venait de se produire. Une énorme trace rouge barrait sa chemise blanche prêt de la hanche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Ven 13 Aoû 2010, 00:25

Kaplen avait les yeux rivés sur la carte lorsqu'il entendit un bruit sourd contre le sol. Tournant la tête, il aperçut la jeune femme allongée par terre, les yeux ouverts mais sans vie.
-Putin de merde! T'as vu ce qu'il s'est passé?
Son second haussa les épaules et s'accroupi au niveau de Pampelune. Il posa deux doigts contre son cou et ferma les yeux un petit moment. Dehors, la tempête se faisait de plus en plus forte, le bateau tanguait de plus en plus entre les différentes vagues, et des langues de mer arrachaient les marins à leur occupation. Lorsque son second releva la tête dans sa direction, le bateau fit une embardée qui les repoussa tous les trois contre la coque.
-TOUT VA BIEN!

Les hurlements du vent qui s'engouffraient dans l'escalier, entre les écrous du hublot, ainsi que le fracas des vagues contre la coque les forçait à hurler. Nouvelle embardée, nouvelle glissade contre un des murs de la cabine. La jeune femme ne bougeait toujours pas. Les lèvres à demi ouvertes, les yeux dans le vide, elle ressemblait à une poupée désarticulée. Avisant le temps qui ne s'arrangeait pas et les cris qu'il entendait sur le pont, Kaplen fit signe à son second de remonter. Lorsqu'il sortit de la cabine, le jeune homme le rattrapa comme il put et lui attrapa le bras.
-JE M'OCCUPE D'ELLE, J'AI EU LE TEMPS DE CALCULER, MAINTIENT LE CAP A 13° SUD!
L'homme acquiesça et se dépêcha de retourner sur le pont. Lorsqu'il ouvrit les portes de l'escalier, une vague l'attaqua de plein fouet et dévala les escalier.

Kaplen se redressa sur ses jambes et attrapa la jeune femme sous les épaules et les genoux. Elle était légère, et sentait vraiment très bon. C'était agréable de porter ce corps tout chaud contre sa poitrine. Il parvint tant bien que mal à la poser sur le lit et à la maintenir en place. La nuit promettait d'être longue. Le jeune homme posa ses doigts contre la carotide de la jeune femme et posa son oreille sur sa poitrine. Son coeur battait lentement et régulièrement, comme si elle dormait. Sa respiration était calme, non saccadée. Ce n'est qu'après une longue recherche qu'il aperçut la tache rouge qui s'étendait au niveau de sa hanche.

Crachant un nouveau juron, le capitaine entreprit de défaire le haut de Pampelune et de lui retirer lentement son pantalon au niveau de sa hanche. Le corps de la jeune femme, lourd et comme mort, ne lui facilitait pas la tache, de plus que la tempête ne se calmait pas, et que le bateau oscillait entre des vagues hautes comme des montagnes.
Lorsqu'il y parvint, le spectacle qui s'offrait à ses yeux le fit frissonner.
-Qu'est-ce que c'est que ça? Lança t-il tout en examinant la plaie.
Lorsqu'il posa son doigt un peu plus bas et longea la plaie, la jeune femme se réveilla en sursaut, prenant une grande inspiration. Elle le dévisagea et regarda autour d'elle.
Pampelune n'avait plus de haut jusqu'au dessus du nombril, son pantalon avait été défait, et Kaplen était à quatre pattes au dessus d'elle. Il lui lança un sourire gêné tout en descendant le plus lentement qu'il pouvait du lit.
-Ce n'est pas ce que tu crois! Dit-il en baissant la tête. Il rougissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Ven 13 Aoû 2010, 01:48

-Ce n'est pas ce que tu crois!

Hein... Pampelune était surprise... Une douleur fulgurante l'avait ramener à la réalité et en ouvrant les yeux elle avait rencontrer les yeux du capitaine à quatre pattes au dessus d'elle. Un léger frisson la parcourrut et en baissant son regard elle apperçut qu'elle était à moitié dénudé. Elle ouvrit de grand yeux.

-Binh c'est que je vous croyez pas comme ça capitaine!...

Soudain une vaguye violent les projetas contre le mur et fit glisser davantage le pantalon de la demoiselle et remonta la chemise de Kaplen. N'ayant pas put rester sur ses appuis il s'était afaisser sur la jeune fille et leur deux ventre nus s'épousait. Les boyaux de la jeune fille se tordir sous l'effet du désir. Elle poussat un gémissement. Une autre vague les jeta violemment par terre puisque le lit n'étais pas très large et kaplen posa sans faire expré sa main sur la poitrine de la jeune fille qui réagit en conséquence. Elle ferma les yeux affreusement gêner. Elle essaya de se relever mais un nouveau roulis important du bateau fit qu'elle se cogna a kaplen, et l'embrassa. Elle hurla et recula le plus vite possible tout en perdant le reste de son pantalon. elle aimait bien Kaplen et voulait pas que cela se passe aussi vite entre eux... Mais l'effort et le sang perdu fit qu'elle s'évanouit a nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Ven 13 Aoû 2010, 12:40

Spoiler:
 

Kaplen était complètement perdu. Les chocs des vagues devenaient de plus en plus importants et les repoussaient sur tous les cotés de la cabine. Il avait essayé de se défaire de la jeune femme, mais à chaque seconde, une nouvelle vague frappait la coque et les envoyait tous deux contre le mur en face. Le jeune homme ressentait les effets des coups. Il ne s'était pas rendu compte de sa proximité avec le corps de Pampelune. Ce qui l'importait, c'était de pouvoir se remettre debout le plus rapidement possible. Lorsqu'ils tombèrent l'un sur l'autre et s'embrassèrent, Kaplen sursauta et chercha à se séparer le plus rapidement de la jeune femme. Mais rien n'y fit, une secousse plus importante que les autres les repoussa l'un contre l'autre jusqu'au bureau. Se prenant les pieds du meuble dans le dos, le jeune capitaine poussa un gémissement de douleur.

La porte de sa cabine s'ouvrit soudainement sous l'effet d'une vague qui était passée par dessus le pont et qui se déversa sur eux. L'eau était glacée, et elle les cueillit sans ménagement. Lorsqu'il se rendit compte que la jeune femme s'était à nouveau évanouie, le sang qui coulait de sa hanche s'était mélangé à l'eau de mer et continuait de couler.
D'un coup de pied bien visé, Kaplen parvint à s'écarter de la jeune femme, et à se relever en attrapant une caisse qui se trouvait devant lui. Tout était sans dessus dessous dans la cabine, et un odeur de sang, écœurante et douceâtre emplissait le lieu en masquant l'odeur de l'eau salée et de l'océan. C'était comme dans un rêve éveillé. Le jeune homme avait rarement eut à faire à des tempêtes aussi violentes.

Ainsi debout, il se dirigea tant bien que mal en direction de Pampelune, qui, trempée, gisait sous le bureau dans une flaque d'eau qui passait lentement du rose au rouge. Attrapant le bureau, le capitaine passa un bras dessous et attrapa l'épaule gauche de la jeune femme. L'eau et le sang étaient bienvenus, il put la faire glisser jusqu'à lui sans trop de problèmes et la caler entre ses pieds. La porte de la cabine s'ouvrit à nouveau et laissa entrer une autre langue de mer. Elle nettoya le sang qui maculait le sol et stagna sur le sol. Pampelune faisait peur. Elle avait le teint affreusement pâle, les cheveux trempés et collés sur la tête, et la bouche entre ouverte.

Kaplen se contorsionna pour atteindre la poitrine de la jeune femme et son cou. Là, il eut un moment de panique. Son coeur ne battait plus. Oubliant la tempête, les hurlements du vent, les vagues qui venaient le frapper de front et lui glaçaient les os, le balancement incessant du bateau... Le jeune homme se mit à quatre pattes pour essayer de la caler tant bien que mal et prit une grande inspiration. Il connaissait les gestes à faire lorsque l'un de ses hommes étaient tombé à l'eau et avait commencé à se noyer... Cela ne devait pas être bien différent. Il boucha le nez de Pampelune et plaqua ses lèvres contre les siennes. Il souffla une fois, poussa violemment sur sa cage thoracique, recommença, et recommença encore...

Une nouvelle vague entra dans la cabine et le frappa de dos. L'eau le fouetta violemment et manqua de le faire tomber. Son bras droit avait été percuté lors des nombreux chocs, et la blessure s'était réouverte. L'entrée de l'eau salée le brulait plus que de raison. C'était horriblement douloureux. Lorsqu'il posa les yeux sur la jeune femme, elle était en train de tousser et de se débarrasser de toute l'eau qui avait coulé dans ses poumons. Kaplen grimaça et tenta de lui sourire. Mais il n'en pouvait plus. Les combats de l'après-midi et la tempête avaient doucement raison de lui. Il se releva et attrapa la jeune femme qu'il garda contre sa poitrine. La reposant sur son matelas, il attrapa ses mains et ses pieds et les maintint ainsi le temps de trouver une nouvelle idée.
-TOUT VA BIEN!

A ce moment ci, tout se tut. Il n'y eut plus aucun bruit, plus aucun choc, plus aucune vague... Son second débarqua. Il était trempé et avait écopé de vilaines blessures sur le visage et sur les mains. Mais il souriait.
-C'est fini mon capitaine.
-Tu es sur que ce n'est pas un cyclone?
-Ce n'est pas l'oeil Kaplen, c'est fini.
Il était essoufflé. Ils étaient tous essoufflés. Le jeune homme se pencha sur Pampelune et lui lança le plus beau sourire qu'il put.
-C'est fini.
Oui, c'était bel et bien terminé. Profitant du calme, Kaplen tourna sa tête en direction du hublot. Il faisait presque jour... Ils avaient passé toute la nuit à se battre contre la tempête, alors qu'il avait l'impression que cela ne faisait que quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Sam 14 Aoû 2010, 00:40

- C'est fini.

Pampeluen souffla. Enfin. Elle avait très mal à la hanche mais le sourire que lui avait offert le capitaine lui mettait du baume au cœur. Elle avait eu tellement peur... Elle tourna la tête vers le second qui avait l'air légèrement gêner. Lorsqu'elle se rendit compte pourquoi elle poussa un gémissement et récupéra la couverture du seul lit du bateau pour se couvrir. le capitaine la regarda surprise et le second bafouillat.

-On s'est mis d'accord capitaine, dormez pour la nuit et vous aussi mademoiselle. Deux batailles en une journées... C'est beaucoup pour un homme...

Il ferma la porte de la chambre et Pam repporta son regard au visage qui l'observait. Le plaisir de la fin de la bataille résonnait toujours dans ses entrailles, et elle sentait que la bataille les avait unis d'une étrange manière... Elle ne savait pas comment. Elle attrapa le capitaine par la taille l'attira contre elle et le serra doucement.

-Merci de m'avoir tenue durant la bataille.

Elle le repoussa. Elle avait besoin de calme pour pouvoir respirer et une liberté de mouvement qu'un calin ne lui offrait pas.

-Je crois que j'aurais du mal à dormir cette nuit. La dernière tempête que j'ai vécut ... J'ai dormis dans les bras de kaleya... Mon amie. Accepter vous de rester ici pour me servir de nounours? Accepcter vous de dormir avec moi cette nuit?

Elle regarda par le hublot et laissa échapper un rire gêner.

-Enfin se matin plutôt...


Dernière édition par Pampelune le Sam 14 Aoû 2010, 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Sam 14 Aoû 2010, 19:59

Kaplen se posa. La tempête avait laissé des bourdonnements dans ses oreilles, son cerveau n'acceptait pas le soudain silence qui avait succédé aux fracas de l'ouragan. Toute l'excitation qui l'avait accompagné ce jour se subtilisait à une fatigue qui ne lui était pas coutumière. Le jeune homme était las, ses muscles étaient comme fondus et le tiraient de tous les cotés. D'une certaine manière, la conscience de son propre corps se trouvait acérée. Il ressentait chaque douleur dans chacun de ses muscles, chaque coup qu'il avait reçu lors de la tempête et sa blessure réouverte qui coulait le long de son bras, rongée par le sel et l'eau de mer.
Lorsque son second se retira, il lui lança un regard de remerciement. Il était dans un trop sale état pour reprendre les rênes du bateau. Trop fatigué, trop amoché... Il avait besoin de sommeil et de se faire soigner.

Son regard vagabonda dans la cabine et tomba sur le corps de Pampelune. Elle était nue, ou presque. Le simple drap blanc qui lui servait de couverture la couvrait à moitié. Mais il était mouillé, froid, et par la même transparent. Étrangement, la vision de la jeune femme ainsi allongée devant lui ne lui fit rien. Ses yeux s'arrêtèrent en réalité sur la tache rouge qui s'élargissait de plus en plus sur le drap. Il s'arrêta un instant lorsqu'elle lui proposa de se coucher à ses cotés. Il aurait certainement accepté cette proposition bienvenue si l'odeur de son propre sang et de celui de la jeune femme ne lui avait pas donné le haut de coeur. Il fallait soigner cela au plus vite. Sinon ce ne serait pas un sommeil réparateur, mais un chemin plus rapide vers l'au-delà.

-Non, pas maintenant. Déclara t-il. Il faut d'abord que l'on se fasse soigner. Tu perds trop de sang, tu as failli mourir, il faut que quelqu'un s'occupe de toi.
Devant le regard étonné de la jeune femme, qu'il ne put imputer au fait qu'il avait refusé son offre ou à autre chose, il haussa les épaules et sourit. Lui même se sentait de plus en plus faible, et avait l'impression de perdre une nouvelle part de lui même à chaque instant. Rattachant son pantalon, il abandonna l'idée de repasser sa chemise face à la douleur qui perçait son épaule. Il s'avança doucement en direction de la porte, le plus rapidement possible en réalité, et sortit sur le pont. Dehors, le soleil commençait à percer à travers l'océan. Les nuages noirs de la tempête s'en étaient allés, et laissaient un ciel rougeoyant, couleur sang, peint à l'aquarelle. C'était beau, comme toujours et cette fois peut être plus car Kaplen ressortait d'un long combat. Il avait permis à Pampelune de survivre. Et c'était un miracle en soi.

Il s'accouda au bastingage et attendit quelques minutes avant de retrouver tous ses esprits. Les bourdonnements désagréables s'estompaient peu à peu, sa tête le tournait de moins en moins, mais il avait toujours aussi mal partout. C'était comme si on avait planté des couteaux sous sa peau, sur chacun de ses muscles, et que les lames tournaient et tournaient encore, s'enfonçant toujours plus loin en lui.
-Je pensais t'avoir demandé de dormir.
-Tu n'es pas mon père... Et je ne suis pas fatigué. Il nous faut quelqu'un pour soigner la fille. Elle perd trop de sang, et pendant la tempête, elle s'est une nouvelle fois évanouie. Je crains qu'elle ne se soit noyé quelques temps car son coeur ne battait plus à un moment.
-Ton père n'aurait pas fait mieux...
-Pas pire en tout cas. Ce n'était pas une tempête comme on en voit beaucoup hein? Kaplen se laissa sourire et attrapa le bras de son second. Merci. Je te laisse les commandes pour quelques heures. Puis je viendrais te relever. Tu n'es pas non plus très beau à voir. Lui souffla t-il avant de repartir avec un de ses hommes. Le ciel venait de dépasser l'horizon et le ciel commençait à prendre des teintes rosées qui virèrent rapidement sur un bleu presque gris, d'une infinité douloureuse.

Lorsqu'il revint dans la cabine, Pampelune l'attendait toujours. Presque endormie, on voyait qu'elle ressentait le contre coup de tout ce qu'elle venait de vivre. Son visage était pâle, ses joues creuses et ses yeux enfoncés dans ses orbites. La tache de sang s'était agrandie sur le drap, et ce n'était pas seulement du à la capillarité.
-Fais quelque chose. Souffla Kaplen à son matelot. Ce dernier s'exécuta. Il souleva les draps ensanglantés, et se pencha directement sur la blessure.
-C'est vraiment pas beau. Va falloir faire des points.
-Dans ce cas fait, plus vite elle sera soignée, mieux ce sera.
Le marin attrapa une aiguille et la passa sous la peau de la jeune femme qui gémit de douleur. Kaplen se retourna. Il entendait le frottement de l'aiguille contre la peau de Pamp, la respiration saccadée de cette dernière ainsi que le sang qui continuait à s'écouler sur le sol. Lorsqu'il eut fini, le matelot apposa un onguent gras sur la blessure et se tourna en direction du capitaine.

Kaplen avait le coeur au bord des lèvres. La vue du sang ne le dérangeait pas, mais il avait l'impression de souffrir avec la jeune femme. C'était certainement du à sa fatigue et à l'extrême sensibilité qu'il ressentait.
-A votre tour capitaine.
-Faites vite!
Le jeune homme ne bougea pas. Il laissa son homme s'occuper de lui, s'approcher, et commencer son oeuvre. L'aiguille était épaisse, et il sentait chaque fil lui parcourir le bras comme un parasite qui déchirerait sa chaire et ranimerait toutes ses anciennes douleurs. Lorsqu'il eut terminé, Kaplen le remercia et le laissa sortir. Il avait affreusement mal à l'épaule, mais l'onguent gras commençait à faire son effet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Dim 15 Aoû 2010, 02:05

Spoiler:
 

Pampelune était vraiment fatigués. Elle comptais vraiment dormir... Tout au fois qêtre soigner avait été une bonne idée puisque elle perdait plus de sang qu'elle le pensait. Quand avait été elle blessé ainsi? Elle ne s'en souvenait plus... Elle respira un grand coup complètement hors service incapable de réfléchir et s'endormit immédiatement. Un effroyable cauchemard commença alors...

Elle courait dans la foret situer à coté de Reilor ou elle avait l'habitude d'aller chercher des couleurs. Elle courait pour fuir. Mais qui?? Elle se retourna... Se retourna... et découvrit un grand loup qui la poursuivait. Elle accéléra et tribucha et donna un coup de pied au loup qui lui sauta dessus... Donna un coup à Kaplen...
-Je ne vais pas te tuer ma tendre Pam...
La voie d'Unded. Elle hurla et se débattit... Hurla et se débatti envoyant de nombreux coup a kaplen... Lorsque le loup disparut, il laissa place a un homme. Kaplen. Unded. L'un ou l'autre? Elle commença à paniquer. Elle se mit a pleurer... A pleurer dans les cheveux du capitaine étaler sur l'oreiller... Les deux... Un mélanges des deux... Elle s'élençat et l'embrassa... Embrassa l'homme qui dormais à ses cotés... Elle lui chuchota qu'elle l'aimait... Je t'aime... Puis commença a se serrer contre lui dans une étreinte tellement belle... Serra contre elle le capitaine dans une étreinte comme s'il était son nounours... Puis son coeur se calma et le cauchemard disparut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Lun 16 Aoû 2010, 01:12

Kaplen pouvait enfin se poser. Tout ce qui occupait son esprit quelques instants plus tôt s'enfuit en même temps que la douleur à son bras. Il sentait encore les points et le fil qui lui brulaient la chaire, mais ce n'était plus rien en comparaison avec ce qu'il avait vécu dans la journée. Lorsque son homme sortit, il s'installa sur le lit humide aux cotés de la jeune femme qui s'était endormie et ne prit même pas la peine de soulever les draps. Torse nu, il ressentait les draps poisseux de sang et d'eau de mer sous son dos, et chacun des mouvements de Pampelune. Prenant tout d'abord le plus de distance possible avec la jeune femme (distance toute relative vu l'étroitesse de son lit), il finit par se laisser aller au sommeil.

Il dormit avec délectation. Tombé dans un sommeil si profond qu'il ne ressentait plus rien, n'entendait plus rien et ne rêvait plus, il ne fut réveillé par les coups que lui lançait Pampelune que bien longtemps avant qu'ils ne se soient endormis. Encore entre deux mondes, il ne comprenait pas ce que lui voulait la jeune femme et se laissa faire lorsqu'elle se cola à lui. Son contact était chaud, elle s'était libérée des draps gorgés de sang et apportait un peu de chaleur dans ce lit humide et de plus en plus froid.
C'était agréable. Et lorsque Pampelune s'arrêta de bouger, Kaplen se rendormit. Ainsi se tenaient-ils chauds l'un contre l'autre, le jeune homme pouvait sentir chaque muscle de sa compagne se contracter, chaque inspiration, chaque expiration... Lorsqu'il se réveilla quelques heures plus tard, le soleil était à son zénith et il pouvait enfin voir les dégâts de la tempête.

Pampelune dormait encore. Ne voulant pas la réveiller, le jeune homme tenta de s'extraire de son étreinte le plus délicatement possible, mais tandis qu'il descendait du lit avec douceur, il sentit une main chaude plaquée contre son dos. La jeune femme s'était réveillée et le regardait avec une curiosité non feinte mêlée d'incompréhension. Elle devait être encore dans une phase difficile entre le sommeil et la réalité. Kaplen se posa à ses cotés et lorsqu'il vit qu'elle tremblait de froid, lui offrit sa redingote. Le manteau était beaucoup trop grand pour Pampelune, mais déjà, elle ne tremblait plus.
-Tu as fait un cauchemar cette nuit... J'ai cru que tu allais finir par me casser une jambe. Lança t-il dans le silence de leur réveil. Le jeune homme afficha un sourire de contentement et se leva.

Lorsqu'il vit dans quel état était sa cabine, il soupira et passa une main sur son front. Il y avait beaucoup de travail, et de nombreuses cartes se révélaient désormais inutilisables. Puis soudain, Kaplen repensa à ses hommes et à son second. Certainement éreintés d'avoir passés une nuit pareille. Il s'approcha à nouveau de Pampelune, lui attrapa la main et la regarda droit dans les yeux.
-Tu peux te lever et t'habiller? Il faut qu'on prenne le relais sur le pont. Et il faut que tu manges aussi...
S'il faisait froid sur le lit mouillé, le reste de la pièce baignait dans une chaleur estivale qui annonçait une journée chaude et ensoleillée. Kaplen se décida de changer de pantalon et de chaussure, il se coiffa les cheveux en queue de cheval et attendit que Pampelune s'exécute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Lun 16 Aoû 2010, 15:27

Spoiler:
 

Pampelune le regarda se changer. Elle admira les courbes des muscles fins du jeune homme. La vie d'un capitaine était ce qui forgeait le mieux un corps... On pouvait voir quelques petites cicatrices sans doute du à sa vie de marin et cela rendait encore plus attirant le corps du jeune capitaine. Elle laissa échapper un soupir d'aise et se mordit la lèvre, gêner. Il se retourna vers elle et haussa un sourcil d'incompréhension. Elle sourit en rougissant et lui sortie à la voie de son second qui approchait de la chambre il sortie. Elle s'habilla rapidement et rejoint le capitaine pour occuper le poste qui lui correspondait et la routine de pirate recommença...

Deux semaines plus tard, la jeune fille était courbaturer par les tâches qu'elle effectuait chaque jours mais heureuse. La vie sur l'opale était beaucoup moins routinière que sur le bateau du capitaine Dentbleu. Elle était heureuse ici. Les marins contrairement au premier jours c'était parfaitement bien tenue avec elle. Le capitaine était ferme mais aimait ses marins et veillait beaucoup mieux a son équipage que d'autre homme. Elle s'étira. La cloche qui disait lorsqu'il fallait échanger entre les dormeurs et les bosseurs. Le soleil se couchait donc un peu plus de marins allait dormir. Elle rejoint sa cabine qu'elle partageait avec Kaplen. Ils s'y croisaient rarement car elle était souvent de garde la nuit et lui veillait sur l'équipage en pleine journée. Etrangement ce jours là elle avait été affecter au travaux de jours et trouva donc le capitaine entièrement nue dans sa cabine. Elle entra dans la cabine en frôlant le mur et en le regardant et fla directement s'assoir sur le lit. Elle enleva son corset, sa jupe du jours, ses bottines et libéra ses cheveux qu'elle avait attaché à l'aide de morceau de cuir. Il lui restait sa chemise du dessous, légère et transparente très confortable pour dormir. Le problèmes de l'eau de mer mélanger a de la pisse chauffer que tout marin utilisent pour laver leur vêtements, est que cela créer une couche de sel et rend les vêtement difficile à porter car irritait gravement le peau et ne les laisse pas sécher convenablement. C'était sans doute pour cette raison que le capitaine avait tout enlever et pris une chemise propre. Il s'assit sur le lit à côté de Pam tournée contre le mur et s'allongeât. Pampelune se tourna vers le capitaine et le regarda. IL fixait le plafond puis sentant sans doute son regard, il se tourna vers elle.

-je pense que je ne vais pas tarder a recevoir le pigeons...

Elle avait les mains le long du corps et remonta sa main gauche afin de se gratter le nez. L'étroitesse du lit fit qu'elle toucha quelque chose qu'elle ne pensait pas pouvoir toucher un jour. Elle aimait la façon de travailler du capitaine, sa façon de procéder quelque soit la situation, elle aimait son corps et tomber peu à peu amoureuse de lui. Se rendre compte qu'il la désirait lui fit un choc et elle ferma les yeux. Elle continua néanmoins a lever la mains en caressant au passage le corps du jeune homme à demis nue en oubliant qu'elle était venue se gratter le nez. Elle ré-ouvrit les yeux et en voyant le regarde que lui jetais Kaplen son cœur s'emballât...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Lun 16 Aoû 2010, 20:43

Kaplen s'était assez rapidement à avoir la jeune femme à ses cotés. Ils avaient dormi peu ensemble, le jeune homme avait fait tout son possible pour qu'elle puisse profiter du lit entier. Il était déjà exigu pour une seule personne.
Chaque moment où il l'avait croisée, où il lui avait donné ses ordres, où il l'avait frôlée... Le rapprochait d'elle. Et il ressentait dans cette chevelure blonde et bouclée des souvenirs revenir, des fragrances se porter à ses narines , son cerveau s'activait. Les jours passèrent, se muèrent en semaine.... Et il finit par découvrir ce qui n'allait pas: Il était tombé amoureux de la jeune femme.
Plus qu'un sentiment, plus qu'une passion corporelle, le feu qui le brulait à chaque fois qu'il croisait Pampelune n'avait rien d'un besoin physique. C'était une faim insatiable, le besoin de toujours l'avoir auprès de lui, de la sentir tomber dans ses bras et s'y laisser aller comme lors de leur première nuit ensemble. Ce jour là, il avait décidé de tout lui avouer. Il espérait sincèrement qu'elle ne lui dirait pas non, et qu'elle ressentait les mêmes choses que lui.

Lorsqu'elle le trouva dans sa cabine, il était dans une position délicate. Faisant semblant de ne pas l'avoir vue, il était en train de se changer. Ses vêtements de la journée empestaient la sueur et étaient emplis de crasse et de sel. Des auréoles blanches marquaient sa chemise et son pantalon comme des taches sur le cou d'une girafe. Ce dont il avait besoin c'était d'un bon bain, d'une nouvelle garde robe (il avait maigrit ces dernières semaines et ses chemises commençaient à lui devenir un peu grande)... De se sentir propre. Lorsqu'elle se plaça sur le lit sans un mot et se déshabilla, Kaplen déglutit. Que devait-il faire? Que pensait-elle? Voudrait-elle de lui?
Il s'allongea sur le matelas après avoir passé une chemise relativement propre. Lorsque la jeune femme posa sa main sur lui, il reçut une décharge comme nulle autre avant.
Tout ce qu'il avait pensé, les phrases vides de sens qu'il avait essayé de construire dans son esprit, les scènes qu'il avait imaginé... Tout cela disparaissait sous le feu du plaisir qui commençait à le consumer lentement.

Kaplen se tourna en direction de Pampelune et la regarda droit dans les yeux. Des yeux, il s'en rendait compte maintenant, qui naissaient dans un océan infini, des paillettes dorées perlaient sur ses iris comme des diamants et venaient traverser la pupille anthracite comme des étoiles filantes. Le jeune homme crut se perdre un instant dans la profondeur de ses yeux et émergea avec un sourire béat. La jeune femme acceptait, elle ressentait les mêmes sentiments que lui, elle aimait son être entier, et elle le lui avait montré. Kaplen finit par avancer ses mains en direction de Pampelune. Ses gestes n'étaient pas encore surs, il hésitait. Lorsqu'il atteint sa poitrine et posa une main au dessus de son coeur, le bruit des battements qui accéléraient de plus en plus le submergea et surpassa tous les autres bruits qui l'entouraient. Il se fondait dans la jeune femme comme si elle l'avait avalé. Il ressentait chaque battement, chaque cellule fonctionner, chaque inspiration, tous les échanges d'air qui se déroulaient en elle, il ressentait la passion qui le dévorait, et cela dépassait tout ce qu'il n'avait jamais espéré.
Prenant la tête de Pampelune entre ses mains, il finit par approcher son visage du siens et par l'embrasser. Ce fut au dessus de tout ce qu'il espérait. Le jeune homme découvrait un nouveau monde, et commençait à perdre tous ses sens. Lorsqu'ils se séparèrent un instant le temps de reprendre leur souffle, Kaplen souffla à l'oreille de la jeune femme:
-Oublions les pigeons pour cette nuit.

S'ensuivit pour lui un moment magique, qui le laissa complètement vide de ses forces et de son esprit mais qui lui emplit le coeur plus qu'il ne l'aurait jamais pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Mar 17 Aoû 2010, 00:50

Lorsque Kaplen posa une main hésitante sur la poitrine de la jeune fille, le rythme de son cœur s'emballât et battit de plus en plus fort, autant que son amour s'élevait dans l'air de la chambre. Le regard qu'il échangèrent augmenta encore le tempo de se muscle de l'amour. Pampelune n'avait jamais vue autant de désir dans le regard de l'un de ses deux amants passés. Elle n'avait jamais ressenti rien de tel et vue autant de chose dans un regard. Lorsqu'il l'embrassa elle ferma les yeux et profita de se baiser plus qu'elle ne l'avait jamais fait. Lorsqu'elle se sépara, elle eu l'impression qu'elle venait de perdre la meilleure chose du monde.

-Oublions les pigeons pour cette nuit.

elle hocha la tête et décida de relancer le rêve qu'ils venaient de mettre en pose pour reprendre leur souffle. Elle posa ses lèvres sur celle du capitaine doucement, le fit glisser sur les draps afin qu'il occuper la place du lit se placer au dessus de lui les jambes de chaque coté de son torse et commença a lui masser la poitrine tout doucement en formant à l'aide de ses doigts des petits cercles concentrique. Elle posa ensuite une nouvelle fois ses lèvres sur la bouche de Kaplen et introduit délicatement sa langue dans le palais intérieur du jeune homme afin d'entamer une jolie danse avec la langue du capitaine. Elle laissa une trace humide sur le nez de Kaplen puis descendit tout doucement jusqu'au nombril du jeune homme ou elle déposa sa tête et y laissa choir de nombreux baiser. D'ici elle caressa doucement la virilité de l'homme qu'elle aimait puis laissa échapper une langue qui vint y déposer un soupçon de plaisir qui le fit vibre de tout son corps et lui fit émettre un gémissement de plaisir. Elle remonta et mis ses lèvres sur les siennes et chuchota

-Je vous aimes capitaine Kaplen... Mais je préfère que le plaisir total vienne plus tard... Embrassez moi et câliner moi autant que vous voulez. Embrassez moi aussi profondément que vous le souhaitez... Mais gardons le meilleur pour plus tard...

Elle allez l'embrasser une nouvelle fois lorsque quelque chose attira son oeil. Des mouvements au hublots. Elle se redressa légèrement et aperçut quelques choses qui lui fit échapper un cris... Un pigeon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Mar 17 Aoû 2010, 01:15

C'était le matin, et Kaplen s'était endormi. Il n'avait jamais dormi aussi bien et aussi profondément. Peut être que toute la tension qu'il avait accumulé ces dernières semaines s'était définitivement échappée avec la jeune femme. Peut être qu'il avait réussit à enfin redevenir lui même, oublier ses soucis, oublier ses sentiments, ses sensations, l'espace d'un instant.
Pampelune s'était levée et habillée. Assise face à son bureau, elle le regardait en souriant. Le jeune homme eut quelques difficultés à émerger de ce sommeil si agréable. Il s'étira comme un chat et rendit le sourire de Pampelune. Jamais plus il ne la verrait de la même façon. Ce qui s'était passé entre eux cette nuit était important, plus qu'important, cela marquait un tournant dans leur propre vie.
Lorsqu'il vit que la jeune femme tenait un bout de papier entre ses mains, il se leva et s'approcha d'elle.
-Le pigeon? Demanda t-il tout simplement. Puis tandis qu'elle lui répondait et qu'elle lui expliquait ce qu'ils devraient faire les jours à venir, le jeune homme se mit en quête d'habits présentables. Ceux qu'il avait lavé la veille n'étaient pas encore secs et il ne voulait pas abimer la veste de son père, elle avait assez prit de coups lors de la tempête. Finalement Kaplen s'arrêta sur une chemise à jabots noire aux bordures dorées, qui lui était décidément trop grande, une veste rouge et or, et un pantalon noir qui avait décidément trop vu la mer. Si Pampelune ne lui faisait aucune remarque, il savait que ses habitudes vestimentaires avaient toujours fait jaser. Kaplen était considéré comme un excentrique, il aimait être propre, avoir les cheveux correctement coiffés, et cherchait sans cesse à bien paraître physiquement. Il se rendit compte qu'il ne s'était pas rasé depuis plusieurs jours quand la jeune femme finit son exposé. Haussant les épaules, le jeune homme se dit que ce n'était pas si grave, et qu'il avait d'autres choses plus importantes à faire pour le moment.

-Il faut qu'on remonte alors... Je vois de quel endroit elle parle, et nous sommes à quelques jours de navigation si le temps se maintient. C'est un peu à l'ouest de Reilor, dans une petite crique... J'y suis déjà allé. Nous n'aurons aucun problème pour y mouiller, ton amie a bien choisit. Sera t-elle accompagnée? Je ne veux pas que nous nous fassions prendre par sa faute. Était-elle avec toi sur ton ancien navire avec ton capitaine à la noix qui se faisait passer pour un pirate?
Pampelune le dévisagea, mais ne l'arrêta pas. Il avait besoin de parler et elle l'avait comprit.
-Je sais que tu reste sceptique parce que tous les bateaux que nous avons croisé nous ont poliment salués et que nous n'en avons attaqués aucuns... Mais nous ne sommes pas ce genre de pirates. Nous avons des ressources, la mer comme compagne... Et les sirènes.
A peine eut-il prononcé ces mots que le jeune homme se mordit la lèvre. Ce n'était pas quelque chose que la jeune femme devait savoir pour le moment. Son passé ne concernait que lui, et peu d'hommes avaient été mis dans la confidence. Il caressa son saphir qu'il faisait jouer entre ses doigts et haussa les épaules. Posant un baiser sur le front de Pampelune, il se retira à la hâte sans attendre de réponse. Il les connaissait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Mar 17 Aoû 2010, 15:53

Elle le regarda s'éloigner et alla s'installer sur le bastingage pour regarder la mère. Dans quelques jours elle retrouverais kaleya et Aegir... Ils lui avaient manquer. Elle avait vraiment hâte de les revoir et tenir son amie dans ses bras. Elle avait besoin de lui raconter tous ce qui lui était arriver avec Dentbleu et Kaplen. Deux semaines, c'est long mais elle avait eux l'impression que tout c'était passé si rapidement. Elle avaient vraiment besoin que quelqu'un l'aide. Les vague frappais la coque du bâtiment à un rythme régulier. Pampelune ferma les yeux et se laissa bercer par le doux balancement que lui offrait la mère. Lorsqu'elle avait vue le pigeons, elle s'était lever et lavait renvoyer en disant qu'elle y serai. Elle avait laisser le mots sur la table et était retourner se blottir dans les bras de Kaplen qui s'étaient endormis entre temps trop fatigué. Elle n'avait jamais dormis aussi bien sur un bateau. Elle l'aimait incontestablement beaucoup plus qu'elle avait put aimer un homme jusqu'à maintenant. Elle laissa échapper un soupir et se dirigeât vers le second et passa sur les vestiges du dessin la représentant avec Kaplen. On voyait encore partiellement leur visage. Elle ferma les yeux s'interdisant de se baisser et de caresser le bois ou le capitaine était représenter. Elle était vraiment mordue...

-Dite mosieur le second, quels sont les ordres pour le moment?

Il la regarda une bonne minute, lui caressa la joue comme un père le ferais et déposa un baiser sur les cheveux de la jeunes filles.

-je t'octroie un jour de conger ma belle. Rejoint Kaplen il a l'air tout remuer. je pense que cela lui fera du bien. maintenant tu vas bosser de jour. Elle va!

Elle s'écarta. Il avait tout compris depuis le début. Elle le retrouva à la fenêtre de la cabine, accouder en train de fumer. Elle s'approcha doucement dans sa robe simple et blanche, passa ses bras autour de la taille du jeune homme et posa sa tête sur son dos. Elle écoutait le bruit de son cœur qui s'était légèrement accélérer quand elle avait déposez sa caboche dessus. Elle sourit.

-Vous avez l'air un peu... égarer capitaine. Que ce passe t'il??

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Mar 17 Aoû 2010, 16:39

Spoiler:
 

-Vous avez l'air un peu... égareé capitaine. Que se passe t'il??
Kaplen se retourna lentement et attira la jeune femme entre ses bras. Elle était douce, chaude... Et tellement fragile. Il avait l'impression de tenir un enfant entre ses bras. Le jeune homme caressa ses longs cheveux blonds avant de se remettre face au bastingage. Ainsi en hauteur, il pouvait voir tout ce qu'il se passait sur son navire. Il relâcha Pampelune et tira une nouvelle bouffée de tabac.
-Il y a des choses qu'il vaut mieux enfermer et garder sous clefs... Tu as déjà eu des remords ou des regrets? Des choses que tu attendais tant et qui t'ont grandement déçue?
Il s'arrêta quelques secondes. Un goéland passa au dessus du couple en criant et s'élevait dans le ciel bleu roi. Il faisait beau, plus que beau, c'était un vrai jour d'été. Une brise marine leur caressait le visage et faisait voler leurs cheveux dans tous les sens.
-J'ai fait des choses dans ma vie, des choses que je regrette. J'ai eu des choix à faire, et parfois je n'ai pas choisi les bons... Mais il y a un truc dont je suis sur Pampelune, et que je n'ai pas encore osé te dire... Je t'aime.

Il posa une main réconfortante sur l'épaule de la jeune femme et l'attira vers lui. Tendant la main en direction de la proue du bateau, il reprit.
-Nous arriverons dans trois jours, toujours si les vents se maintiennent. Mais je ne suis pas inquiet sur ce point. Admire cette vie qui nous est offerte et tout ce qu'on peut en tirer. Nous avons de la chance, beaucoup de chance...
Si la jeune femme lui répondit, il ne l'écouta pas. Trop absorbé par ses propres pensées, il dérivait comme une goutte d'eau dans un océan infini. Les jours suivants se ressemblèrent. Chacun avant sa tache, son rôle à jouer et le faisait sans discuter. Kaplen savait ce que ses hommes racontaient lorsqu'il n'était pas là. Il savait également que Pampelune n'aurait plus aucun problème avec aucun d'entre eux. Ils étaient tout pour lui, et il était pour eux. L'Opale gardait plus de secrets qu'il n'osait le dire, et il avait envie que la jeune femme sache où elle était tombée.
Le soir du deuxième jour, il était à son bureau lorsqu'elle entra. Elle darda sur lui ses grands yeux curieux et s'approcha de lui avec une démarche de félin. Le jeune homme lui lança un grand sourire qui ne dura pas longtemps. Le regard soucieux, il fronçait les sourcils. Il avait beaucoup réfléchi dans la journée.
-Assied toi. L'ordre, l'injonction... Il avait utilisé le même ton que celui qu'il prenait pour parler à ses hommes. Pampelune s'exécuta sans rien dire, elle le fixait toujours avec la même intensité mais son sourire avait disparu.

-Il faut que je te dise quelque chose avant que l'on ne rencontre tes amis... Tu n'es pas sur n'importe quel bateau pirate avec n'importe quel équipage. Peut être étais tu trop jeune quand cela s'est passé... Mais je sais que ton ancien capitaine m'a reconnu. Tous me connaissent... Ou tout du moins me reconnaissent. Je suis certain que tu cache une histoire douloureuse toi aussi, nous ne choisissons pas cette vie au hasard... Et je ne te demanderais pas de tout me dire si tu n'en as pas envie. Je veux juste que tu comprenne mes hommes et mon bateau, et la vie que tu as décidé de mener.
Les paroles de Kaplen raisonnaient à travers la cabine comme si le lieu avait été beaucoup plus grand. Elles reflétaient une part de sagesse qu'il se savait avoir, mais qu'il gardait pour lui. Plus sérieux que jamais, il avait posé ses outils de calcul et fixait désormais la jeune femme avec attention.
-Je ne connais pas mes parents, j'ai été adopté... Mon père adoptif possédait ce bateau, et était un homme très connu dans ce milieu. Plus que dans la piraterie, on utilisait son nom dans les villages en menace. C'était un homme extraordinaire... J'ai toujours été différent vois-tu, aucuns de ces hommes ici n'a mon visage, mes yeux, la couleur de ma peau. J'ai toujours été un étranger parmi eux, et on se moquait de moi... Mais mon père m'aimait. Il m'aimait comme si j'avais été son propre fils, au delà des différences qui nous séparaient, j'ai longtemps cru qu'il était mon vrai père. Puis un jour, quelques hommes se sont mutinés. Il est mort, comme un simple esclave, donné aux requins, déchiré dans un bain de sang répugnant... Il est mort et ces hommes ont prit le contrôle de l'Opale. C'est une période dont personne ne te parleras. Banni, haït, je me suis enfui pendant les combats. La raison pour laquelle l'Opale ne te dis rien est peut être qu'il a perdu de sa superbe et que ces hommes ont été incapables de la faire vivre comme le faisait mon père. Il m'a fallu de nombreuses années avant de me retrouver prisonnier dans ces cales. J'ai vengé mon père, fait couler plus de sang que je n'en avais jamais vu, récolté cette cicatrice qui marquera mon visage jusqu'à la fin de ma vie, et retrouvé mon navire, celui qui me revenait de droit. L'Opale a une histoire Pampelune, et cette histoire dérange. De nombreux hommes qui travaillent dehors ont vécu tout cela, m'ont cru mort, m'ont vu revenir comme un sauveur. Certains ont essayé de me tuer autrefois, ne m'ayant pas reconnu, d'autres ont décidé de m'aider immédiatement. Mais l'Opale reste célèbre. Célèbre par mon père, le plus grand capitaine de tous les temps... Et célèbre pour tout ce qu'il s'y est passé.
Kaplen soupira. Il n'avait fait aucune pause, n'avait pas prit le temps de respirer. Tout était sortit d'une traite. A la fois soulagé et gêné il posa à nouveau son regard sur le visage de Pampelune et lui attrapa les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Mar 17 Aoû 2010, 19:14

Lorsqu'il lui attrapa les mains, la léthargie qui l'avait envahis pendant le discourt disparut. Cette léthargie n'était pas dû en l'ennuie mais au fait qu'elle enregistrait chaque mots de chaque histoire. C'était un don qu'elle possédait toute petite. Chaque histoire que l'on lui avait raconter, elle était capable de les sortir mots pour mots. Elle souris, dégageât l'une de ses main et la porta au visage de Kaplen.Elle le caressa doucement.

-Tu sais... J'ai pas toujours eu une vie facile non plus... Tu m'as demander si j'ai des remords et des regrets... Oui c'est le cas... Je ne sais pas qu'elle age tu pense que j'ai... Mais souvent on me dit plus vieille que je ne le suis réèllement. J'ai 17 ans. Il y a 17 ans, ma mère m'a abondonner et est morte. Jai vécut chez un oncle alcoolique qui ne m'a pas donner une vie facile.

Elle pris l'une des mains de Kaplen qui la tenait toujours et la fit caresser la cicatrice qu'elle avait sur le visage.


-Celle ci c'est ma mère qui me l'a faite. J'étais trop petite pour m'en souvenir. Tu as vue celle qui cours le long de mon corps. Mon oncle il n'y a pas si longtemps... Il m'a fait d'autres choses dont je ne préfère pas me rappeler et pas te les raconter... On a tous notre part d'obscurité. Quelque soit ton passé, celui de se navire et de tes hommes je t'accepte comme tu es. Je t'aime... Quelques soit les défauts que tu caches je prend tout...

Une larme vint fleurir au creux de son oeil... Rien que d'évoquer ce que lui avait fait son oncle lui faisait du mal... Elle lui pris les deux joues du capitaine.


-C'est la première fois que je ressent autant de chose... j'ai toujours eu l'impression d'être faible... Et a tes côtés j'ai l'impression d'être invincible...

Elle se leva hésitante et alla s'assoir sur les genoux du capitaines, l'attrapa par le cou et l'embrassa doucement.

-Je t'aime tellement...

Elle ferma les yeux...

-Kaplen Yl tyrs, je vous aime. N'ayez aucun doute la dessus... Mon cœur vous appartient aussi longtemps que vous le souhaitez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Mar 17 Aoû 2010, 20:07

Spoiler:
 

Kaplen fut littéralement submergé par la douleur que ressentait la jeune femme. dix-sept ans... Il lui en aurait donné au moins trois ou quatre de plus... Il la laissa plonger contre lui et venir chercher du réconfort contre sa poitrine. Ses bras la collèrent à lui et il la laissa pleurer sans rien dire, conscient de la douleur qui la traversait à ce moment. Rechignant à se laisser aller, il ne put cependant pas retenir une petite larme qui coula le long de sa joue à l'abri des yeux de Pampelune.
C'est à cet instant précis qu'il repensa à ce qu'il s'était dit un jour: Je ne m'attache plus, l'amour m'incommode, m'insupporte et me fait souffrir. Je préfère souffrir le fait de vivre seul toujours, que celui de perdre une partie de moi un jour. Finalement, ce n'était peut être pas vrai... Mais s'il perdait un jour Pampelune, alors ce ne serait pas une partie de lui même, mais son être tout entier.

Il joua avec les cheveux de la jeune femme pendant quelques temps puis la fit changer de position. Elle se trouvait désormais assise sur ses genoux, face à la table, et le jeune homme pouvait parler sans difficulté.
-En fait, nous n'avons que deux ans d'écart... Ce sont peut être toutes ces choses que nous avons vécues qui font qu'on à l'air plus âgés aujourd'hui.
Puis il se pencha à nouveau sur la carte sur laquelle il travaillait et plancha dessus en compagnie de Pampelune. La jeune femme ne connaissait pas grand chose dans les calculs de trajectoire et visiblement peu la cartographie des fonds marins. Il lui expliqua comment fonctionnait le compas, à quoi servait exactement la boussole, et tous ces calculs de pression qu'il devait faire chaque jour. Finalement, c'était aussi intéressant de travailler à deux. Voir à quel point il était adroit dans son métier le rappelait à la réalité. Le lendemain, ils devraient rencontrer les fameux amis de la jeune femme, mais il ne savait ni qui ils étaient, ni si cela se révèlerait dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Mar 17 Aoû 2010, 21:28

C'était agréable d'apprendre de nouvelle chose... Encore plus si c'était avec l'homme que vous aimez. Elle sourit et se regarda dans le miroir qui trainait prêt du lit. Elle l'avait poser le matin même après avoir quitter l'étreinte de Kaplen pour s'habiller. Elle s'admira et ne manqua pas de remarquer qu'elle avait changer depuis le début de son aventure. Ses cheveux qui habituellement était bien brosser était maintenant sans cesse en bataille, son visage avait bronzer, comme ses bras et ses jambes lorsqu'elle mettait sa robe la plus courte, ses yeux était plus claires et percer d'un scintillement de joie qu'elle n'avait revu depuis la mort d'Alex. La cicatrice que lui avait infligé sa mère était davantage marqué car plus blanche que le reste de sa peau. Elle avait indéniablement changer. La présence de Kaplen dans ses bras le prouvait et elle voulait marqué sur sa peau cette transformation. Elle embrassa doucement Kaplen, se détacha a regret de lui et alla récupérer son sac. Elle en sortie une pointe et un petit pot de pigment aussi que son morceau de charbon. Elle retourna vers Kaplen, le fit assoir par terre et lui demande de la serrer contre lui. Elle commença par dessiner sur le sol un petit poisson qui représentait la mer à qui elle semblait désormais appartenir. Elle ajouta de nombreux petits détails qui fit devenir le petit poisson une merveille. Elle dessinait grâce à ce que lui inspirait le jeune homme. Elle regarda son travail de nombreuse fois dans l'ensemble et ne s'arrêta que lorsqu'elle fut satisfaite. Elle embrassa le capitaine qui retourna à ses marins et alla chercher colibri le seul tatoueur du navire. Il accepta volontiers de lui faire le tatouage qu'elle avait confectionner dans la chambre de la cabine. Il préféra allez chercher ses propres outils. Elle s'installa sur la seul chaise de la cabine dénuda son dos et le vieux matelots commença a lui reproduire le petit poisson sur l'omoplate droite. Lorsqu'il eu finit, elle avait le cœur au bou des lèvres. Elle n'avait pas l'habitude d'avoir mal et son corps de jeune fille était davantage tailler pour les salons des dames de la haute que le moindre désagrément que pouvait lui apporter la vie de marin même si cela lui plaisait. son corps évoluerait doucement vers le métier qu'elle avait choisit mais cela ne correspondait pas encore à ça. Elle alla se poser sur le lit sur le ventre et demanda à Kaplen qui était revenue, qu'il aille donner ses ordres avant de revenir vers elle. Lorsqu'il fut de retour la nuit venait de tomber. Il vint s'assoir prêt d'elle qui chuchota:

-On les retrouves demain... Tu en penses quoi...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 1356
Localisation : Au dessus de l'océan, sur l'Opale.
Métier/Fonction : Pirate

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Mar 17 Aoû 2010, 22:06

Kaplen dévisagea la jeune femme. Son épaule droite était gonflée et rouge, et il ne parvenait pas à bien voir le tatouage. Mais c'était indubitablement réussit.
-ça va tu n'as pas trop mal? Lui demanda t-il en guise de réponse.
La tête qu'elle tirait lui répondit à sa place et il se mit à rire. Il connaissait lui même les douleurs d'une telle opération.
-Je te laisse te reposer, je retourne travailler. Les vents changent, et je suis le seul à connaître véritablement notre cap. Nous entrons dans une passe difficile. Bonne nuit.
Sur ce, il embrassa la jeune femme sur le front comme à son habitude et la laissa récupérer.

Le vent s'était levé, et de gros nuages pointaient à l'horizon. Kaplen frissonna. Il ne portait que sa chemise et sentait le vent s'engouffrer à travers ses manches trop larges. Ils n'auraient pas de tempête cette nuit, ni les nuits à suivre, mais le vent se mettrait en travers de son chemin. Remontant les épaules pour essayer de se tenir chaud, il retrouva son second qui se tenait au gouvernail et lui donna les dernières indications.
-Finalement, c'est pas si mal que t'ai pris cette gamine sous ton aile. Vous avez l'air de vous compléter...
-Depuis combien de temps tu...
-Tu ne vas pas me la faire à moi hein? Je te connais par coeur mon garçon.
Le vieil homme posa sa main sur la tête de Kaplen et lui ébouriffa les cheveux.
-Ton père aurait aimé te voir comme ça. Je suis certain qu'il serait fière de toi!
-Mais sans moi, il ne serait pas mort!
-Ne raconte pas de bêtises veux-tu? Ce qui est arrivé devait arriver. Il n'a pas assez fait attention, alors qu'il savait très bien... Ce n'est en aucun cas de ta faute. Les choses sont ainsi faites... Je suis sur qu'il vogue toujours dans ces eaux, à la tête des pirates les plus illustres de cette terre...
-J'ai l'impression qu'il est mort hier...
-C'est souvent ce qu'il se passe quand vous avez perdu quelqu'un. Tu sais, quand on t'a retrouvé sur ce bateau la bas, j'étais persuadé que c'était toi, mais les autres voulaient pas me croire. On croyait tous que t'étais mort... Et puis te revoir tant d'années après... J'avais l'impression de venir de te quitter, et que tu étais devenu adulte dans ton sommeil.

Kaplen essaya de sourire, mais tous ces vieux souvenirs lui retournaient le coeur. C'était comme s'il ne parvenait pas à tourner la page. Le seul homme qu'il n'ait jamais considéré comme son propre parent était mort devant ses yeux et il avait encore du mal à se le dire. Tandis que le soleil se couchait à l'horizon, le jeune homme se demandait simplement ce qu'il allait devenir. Redorer le blason de son père n'allait pas être quelque chose de simple, il lui fallait du renfort, des contacts... Et une cause à soutenir, ce qui lui manquait. Puis soudain son visage s'illumina.
-Tu es déjà allé dans Lan rei ouest?
-C'est un endroit maudit, il ne faut surtout pas s'y approcher tu m'entends?
-Je posais juste une question... J'ai rencontré des gens qui en sortaient, ce qu'ils ont subi dépasse tout ce que je n'aurais jamais pu imaginer... Tu crois qu'ils étaient consentants?
-Ce sont des choses qu'il vaut mieux taire, jeune homme! Nous ne pouvons rien faire pour eux, et les choses ne changeront jamais d'accord?
Devant le ton qu'avait prit son second, le jeune homme se tut. Il avait l'impression de tenir une conversation avec un père de substitution. Ils étaient très proches, peut être trop... Mais le refus total du vieil homme conforta Kaplen dans son idée. Il fallait qu'il en apprenne plus sur ce qu'il se passait la bas. Et puis, on ne savait jamais, une révolte pourrait gronder, il pourrait s'en occuper, se donner un autre but dans sa vie que celui de rechercher ses origines. Le jeune homme caressa son saphir et le replaça sur son front comme l'avaient fait les sirènes. Lorsque le bijoux était dans cette position, il se sentait mieux, presque plus fort, plus puissant... Peut être était-il réellement magique...
La nuit fut assez longue. Les vents poussaient toujours le bateau en travers, et il était très difficile de revenir au près. Le bateau n'était pas particulièrement à l'aise en vent de derrière, même s'il se maintenait. La girouette qui grinçait au dessus du gouvernail ne cessait de tourner dans tous les sens, et plus que d'habitude, les hommes durent travailler avec les voiles. Kaplen lui même participa aux manoeuvres. Ils n'avaient pas assez de bras pour lutter contre les vents, et le jeune homme était le seul à ressentir toutes les petites nuances qui faisaient qu'ils gardaient leur cap. Lorsque le soleil se leva, ils étaient arrivés. Passer la barrière de corail n'avait pas été une mince affaire, mais ils étaient tirés d'affaire. Le bateau n'avait subit aucuns dégâts malgré leur cap qui avait dévié sans cesse contre le corail. Fatigué par cette nuit intense, le jeune homme se retira quelques temps dans sa cabine. Pampelune était réveillée lorsqu'il entra dans la pièce exigüe. Si elle avait dormit cette nuit, il n'aurait pu le dire. Kaplen se dirigea en direction du lit et s'y coucha sans un mot. Il fallait qu'il gagne du temps sur son sommeil, la journée promettait d'être plus longue encore que la nuit qu'il venait de passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 310
Localisation : Je ne sais pas ...
Métier/Fonction : Dessinatrice de passage

MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   Mer 18 Aoû 2010, 00:29

Le second lui avait ordonner de ne pas bosser jusqu'à ce qu'ils récupèrent kaleya et Aegir. Le capitaine était vraiment inquiet et il lui avait demander de s'occuper de lui comme une femme le ferais. Lorsqu'il le lui avait annoncer comme ça elle avait sourit et rejoint Kaplen sans discuter. Il s'était déshabiller car dans la cabine il faisait vraiment lourd. Allonger sur le ventre, il avait les yeux grand ouvert. Elle s'approcha doucement et caressa doucement ses fesses puis son dos. Elle se pencha vers lui et lui chuchota;

-T'inquiète pas... Tout va bien se passer demain... Comment pourrait il en aller autre ment...?

Elle commença a masser ses épaules nouer par l'inquiétude. Lorsqu'elle l'eu un peu détendu elle enleva sa robe. C'était la première fois qu'ils l'étaient tout les deux au même moment mais étrangement n'était pas le moins de monde déranger. Elle savait qu'elle voulait attendre avant d'aller beaucoup plus loin avec lui. Elle voulait qu'il est une total confiance et leur avenir commun. Elle l'enfourcha et continua son massage. Son omoplate ne lui faisait presque plus mal. Il frissonna lorsqu'un léger courant d'air vint le frapper. Elle lacha un rire joyeux et couvrit sa colonne vertébrale de baiser.

-Maintenant que vous êtes détendue jeune homme il va falloir dormir..

Il la regarda lorsqu'elle le mis sur le dos et commença à le border.

-Vous savez jolie demoiselle... Je ne suis pas insensible à vos charmes et vous endormis dans cette... tenue jaurais du mal à me concentrer pour compter les ... pigeons...

Elle explosa de rire, l'embrassa et alla fouiller dans la mal du capitaine voir si une chemise légère n'y était pas cacher. Elle trouva pile ce qu'elle cherchait l'enfila et rejoint le capitaine qui n'arrivait pas à dormir. Elle s'enfila des les draps et se tourna vers lui.

-Dodo maintenant!

Et elle commença à lui chanter une berceuse

-She reads a book from across the street
Waiting for someone that she'll never meet
Talk over coffee for an hour or two
She wonders why I'm always in a good mood


Elle n'avais pas finis le premier couplet qu'il dormais deja comme un ange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lady-pampy-dupp.blogspot.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rencontre au port.. [Kaplen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre au port.. [Kaplen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Port du scramasax
» La bataille du Grand-Port...
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Lan Rei :: Lan Rei Est :: Port de Reilor-