AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 A la recherche de ses origines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: A la recherche de ses origines   Jeu 16 Avr 2009, 19:37

Cela faisait des jours que Liyana marchait, elle était épuisée. Elle ne savait pas encore où elle était arrivée, mais elle se savait guidée par une lueur, un instinct primaire, plus fort que tout. Elle arrivée sans le savoir au lieu qu'elle recherchait tant. Ce lieu qui protégeait ses soeurs, et qui renfermait tous les secrets de son existence. Elle s'arrêta, longuement devant la grande porte qui se trouvait face à elle, elle n'osait pas rentrer sans y être invitée. Elle ne rentrerait donc pas. Elle trouva une grosse pierre à côté de l'entrée, et s'assit respirant à plein poumons, l'air froid du soir.

Ses longs cheveux blancs voletaient dans le vent. Elle attrapa une mèche de ses cheveux plus courte que les autres, et l'observa longuement. C'était Caleb qui lui avait prise, comme souvenir disait il. Elle soupira, elle espérait reéllement le revoir, car il semblait posséder de nombreuses réponses à ses questions. Elle soupira, un frisson la parcourut, elle qui n'avait jamais froid. Une peur étrange l'envahit: et si personne ne l'invitait à entrer? C'était impossible, elle était une succube et sa présence serait détectée par ses soeurs. Elle s'entoura du châle rouge sang qu'elle portait sur ses épaules. Cela ne cacha en rien sa nudité, mais elle lui donnait à présent l'impression d'être protégée par ce qui l'entourait....
Revenir en haut Aller en bas
~*Reine des Abysses*~

avatar

~*Reine des Abysses*~

Nombre de messages : 4683
Localisation : *~ là où les corps rencontrent la nuit ~*

MessageSujet: Re: A la recherche de ses origines   Dim 06 Sep 2009, 13:20

Le Royaume de Ghurol s'éveillait doucement, alors que la nuit rafraichissait le plafond de sable et ses parois de terre. Le sol s'humidifiait de nouveau tandis que le jour le gardait sec et dur sans réussir à en remonter sa température. La vie dans les souterrains était tempérée, peu soumise aux caprices de l'île, on ne dénotait que très peu les écarts d'humeur entre le soleil et les étoiles. Pas de quoi secouer un jupon, non... C'était plutôt une forme d'horloge biologique qui faisait remonter à la surface les femmes reptiles en quête d'une autre source de chaleur pour se languir, se repaître le sang d'un feu bienfaiteur. Comme une sonnerie tintinnabulante à l'heure programmée, l'estomac gargouille et gronde, hâtant les démones à leurs affaires. Qui s'endort à la plage de Lan Reï? Il est pour moi! Laisse-moi la Pierre d'Emma cette nuit, et je te rapporte le dessert... Et ça rit à pleine gorge, étirant le conduit oesophagien, découvrant les crocs blancs avides de chair.

Oanig se trouvait déjà dans le labyrinthe de couloirs, se frayant un passage à travers les soies et chiffons de ses soeurs. Toutes prenaient le temps d'incliner le tête, saluant son impérieux passage, avant de revenir à leurs échanges d'anecdotes et de fantasmes. Elle souriait à part elle, se reconnaissant en chacune, partageant leur faim et leur excitation. La chasse infligeait à chaque sens une tension particulière, une ouverture sur le monde qui semblait sans limite, prônée par l'adrénaline qui parcourait sang et muscles, poumons, cerveaux. Le coeur prenait un rythme plus soutenu, régulier, il ne fallait pas le laisser s'emballer. La sueur perlait sur la peau douce et parfumée, exhalant ces odeurs comme un appât sur un hameçon. C'était terriblement bon, comme des préliminaires, le souffle court jusqu'à l'apaisement, la première morsure, un goût... Mais Oanig fut arrêtée au milieu du couloir par une émotion étrange. C'est un petit fourmillement sous l'épiderme, un élan, qui n'est pas désagréable. Les premières fois, on se sent désemparée de ne pas comprendre, de ne rien pouvoir y faire. Et puis, on nous explique: une nouvelle succube est là, arrivée sur Ghurol, elle attend et elle a besoin d'être accueillie.


« Hum... »

La Reine passa une main dans ses cheveux, prenant un instant pour réfléchir. Elle, ne pouvait pas s'occuper d'elle ce soir. Elle avait une mission... Ce n'était vraiment pas une heure, pour les autres non plus. Allait-elle dispenser une de ses sujettes de l'apéritif? Ou bien envoyer en duo la jeunette sur le terrain? La Succube jeta un coup d'oeil autour d'elle, se rappelant avoir vu passer Sélyme. Dans les embruns de cheveux volants multicolores, elle avait du mal à détailler qui se trouvait près d'elle. Aliénor attendait juste derrière elle, voulant rejoindre le même endroit et ne s'étant pas permis de la dépasser à son arrêt. La Reine observa ses canines blanches pointant déjà sur ses lèvres roses, brillantes de salive. C'était signe de beaucoup trop d'engouement alors que la succube se trouvait toujours au royaume... Une chasseresse se devait de montrer plus de retenue et de subtilité, au moins jusqu'à avoir atteint sa cible, on était pas chez les sauvages ici.Elle plongea les yeux dans ses pupilles violettes:

« Combien sont-ils? 
_Trois, ma Reine

Dit-elle en manquant s'écorcher la langue sur ses dents. Oanig cacha un rire moqueur, une rosée de sueur perlait sur son front, elle allait bientôt baver comme un chien devant un os.

_Range ta langue, ma fille, ce soir tu mangeras du pain et des fruits et à moins que tu ne montre plus de délicatesse ce régime risque de te suivre un moment.

La succube se ramollit de honte, la tête entre les épaules, une moue déçue à la bouche. Que diable! Un peu de dignité, songea la Reine. Elle souleva un sourcil, se limitant à un rabrouement qui froisserait sa peau lisse avant de s'affairer à sa mission.

_Ah et pendant que j'y suis, il y a une fille en haut. Je doute que tu l'aies remarquée... Tu n'auras qu'à aller la chercher.

Elle lui saisit le menton d'une main.

_Mais je veux des bonnes manières, est-ce claire?
_A vos ordres, reine Ain'Hoa.

Elle la relâcha et la petite, après un bref instant pantois, fit demi-tour. La nouvelle ne serait pas entre les meilleures mains, mais elle était pressée et n'avait aucune autre démone gougeate à gronder sous la main. Quant aux autres, les priver de dessert risquait de facher sa réputation. Elle rassembla ses cheveux sur son épaule, les lissa et reprit son chemin. Bientôt Aliénor se présenterait en haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~¤ Mille-Visages ¤~

avatar


Nombre de messages : 184
Localisation : Partout à la fois!
Métier/Fonction : Pnj

MessageSujet: Re: A la recherche de ses origines   Dim 06 Sep 2009, 13:22

Le passage était très étroit. Une gorge serrée par des amygdales de sable et de terre enlassés séparait le grand hall d’entrée des bronches principales du royaume. Humide, froid, orné de gravures dérangeantes pour l’étranger qui viendrait se risquer dans cette bouche du diable, colorées de sang coagulé. Quelle ode splendide à l’hospitalité des succubes.
Dans ces tons chauds de rouge et de brun bercés de la lumière des torches, qui si elles étaient maintenues en feu par de la graisse, ne l’étaient sûrement pas avec celle de baleines, les grandes portes gardiennes des souterrains se dressaient de la terre suite à la longue descente dans ses entrailles.
Aliénor ralentit à cet endroit, dans cette cavité figée entre deux mondes bien différents. Des dalles de brique rousse importées, incrustées dans le sol, lui rafraîchirent les pieds après les avoir tant traînés en chemin qu’elle en avait presque labouré la terre. Elle soupira, s’empêcha de détester celle qu’elle allait bientôt découvrir et qui l’avait privée de son festin sans le vouloir. Elle savait bien que ce n’était pas de sa faute, la Reine n’en étant pas à sa première punition envers elle. Elle ne devait pas beaucoup l’apprécier mais ne s’imaginait pas qu’elle puisse la gronder pour son manque de manières. Elle se complaisait à l’imaginer jalouse de sa beauté, de ses pupilles rares aux reflets d’améthyste, de ses fins cheveux d’ange trompeurs…

Elle tira un peu sur sa courte tunique bleue, la lissant du plat de la main, et poussa la petite porte encastrée dans l’une des deux grandes qui permettaient, dans ces horaires peu propices à la garde, de pouvoir gambader à son aise et laisser entrer les pauvres fous perdus jusqu’aux méandres du terrier. La nouvelle attendait dehors, assise sur un rocher, l’air fatigué. Parfois, elles faisaient un très long voyage pour arriver jusqu’ici et s’endormaient toute une journée, pour être réveillées avec une faim d’ogre. Des succubes expérimentées les amenaient alors à leur première chasse, les guidant et permettant ainsi la meilleure intégration qui soit de cette nouvelle vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: A la recherche de ses origines   Dim 06 Sep 2009, 16:18

Liyana somnolait, lorsqu'elle entendit les portes gigantesques, pivoter et grincer. Qu'elqu'un venait l'accueillir. Elle ne savait pas vraiment comment les choses évolueraient, mais elle savait qu'il y avait en elle quelque chose d'étrnage, que personne ne saurait s'expliquer. Elle vit apparaitre une jeune femme étrange, au visage d'ange et aux yeux de chasseresse. Elle se releva lentement, offrant toute la beauté de son corps à cette inconnue. Elle semblait attirée par elle, comme si elles avaient toujours été liées, et qu'enfin elles se retrouvaient.

Elle l'examina de ses yeux rouges sang. Son visage d'ange n'exprimait aucune émotion, comme s'il avait s'agit du visage d'une statue de marbre. Elle s'approcha doucement, s'enveloppant encore plus dans son seul voile rouge, comme si elle avait voulu être ailleurs loin d'ici, mais qu'elle avait était obligée de venir. Elle était loin d'être à l'aise. Elle baissa gentiment la tête pour faire un signe à la jeune femme, et d'une voix douce et langoureuse elle dit:

"Mon nom est Liyana..."

Elle ne savait pas vraiment comment se comporter devant cette jeune femme, qui semblait bien plus sauvage qu'elle. Liyana était une jeune succube, qui se refusait à être ce qu'elle était. Plutôt étrange comme situation, et dure à vivre également. Comment faire comprendre aux gens que vous êtes une machine à tuer qui ne veut pas tuer?
Revenir en haut Aller en bas
~¤ Mille-Visages ¤~

avatar


Nombre de messages : 184
Localisation : Partout à la fois!
Métier/Fonction : Pnj

MessageSujet: Re: A la recherche de ses origines   Mer 16 Sep 2009, 20:36

Ses mains agrippées à son châle, presque recroquevillée sur sa nudité, les cils voilés de mèches de cheveux très clairs, la nouvelle avait tout d’une timide. Ce genre d’attitude était parfois apprécié des victimes, mais il était étrange au sein de la communauté. Chaque succube était fière, chaque démone était hargneuse. Aliénor ne voulait pas avoir à lui prendre la main et la tapoter gentiment alors que trois hommes venaient d’échapper à sa faim à cause d’elle. Elle fronça les sourcils, amère, et se contenta de faire un signe de la main pour l’appeler jusqu’à elle. Face à la moue un peu peureuse de sa sœur, elle releva le menton avec dédain et passa une main dans ses cheveux souples et doux pour leur donner un élan chatoyant qui faisait tourner la tête à toutes ses proies.

« Bienvenue dans l’Antre des Succubes. Je suis Aliénor, c’est la Reine Oanig Ain’Hoa qui m’envoie te chercher. »

Une pointe de prétention ponctua son maigre discours, et sans plus attendre ses commentaires, elle s’engouffra de nouveau sous terre en jetant parfois un œil par-dessus son épaule, vérifiant la mine de celle qui la suivait. Les couloirs serpentaient d’abord en descente, agrémentés de peu de lumière. Elle allait vite, connaissant les lieux du bout des doigts effleurant la paroi. Puis il redevenait plat, plus éclairé, dallé d’ambre et peint de rouge. Les reflets des torches sur la résine, c’était une idée d’une ancienne reine, voulant évoquer des rivières de sang sous les pas des visiteurs. Aliénor en fit le commentaire à voix haute, toujours avec un orgueil qui ne lui appartenait pas. Puis elles arrivèrent aux habitations. Les nouvelles couchaient dans les dortoirs.


« On pense ainsi que vous pouvez vous acclimater plus vite, entre vous, nouvelles. »

Elle ouvrit une porte de bois renforcée d’or sur un petit dortoir de 10 lits à baldaquin, faits d’ébène et de voilages verts. Des tapis moelleux recouvraient le sol, les murs s’ornementaient de quelques carreaux de glace teintés. Un grand placard s’étendait sur tout le fond, ouvert d’une porte sur des tissus multicolores, le rangement des tenues. Tandis que Liyana semblait le fixer, Aliénor lui glissa d’un ton taquin à l’oreille :

« Mais ne te sens pas obligée de te vêtir… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: A la recherche de ses origines   Sam 26 Sep 2009, 19:49

Liyana fut surprie en entrant de découvrir cet univers d'un rouge sanglant. Cette couleur avait quelque chose de relativement attirante comme quelque chose d'horrible, et de repoussant. Elle tenta de se repndre, et fixa la jeune femme devant elle, la suivant comme son ombre. Les pas de la succube aux cheveux blancs étaient d'un silence mystérieux. Elle suivit donc sa guide, pour arriver dans une grande chambre d'une beauté rare. La seule chose qui géna soudain Liyana était la présence des neufs autres lits. Liyana avait toujours vécu seule jusqu'à présent, à part les quelques années de sa vie où elle avait était élevée par une humaine. Elle hésita puis se dit que si les choses étaient ainsi on ne pouvait pas vraiment y changer quelque chose.

Elle vit l'armoire, et s'en approcha elle posa sa main délicate sur le tissu, d'une douceur extrème. Elle entendit alors à son oreille la voix douce et taquine de sa guide. Pour la première fois Liyana la fixa d'un regard tendre et franc, et lui sourit, mais un sourire à la manière de ceux des anges, qui vous réchauffe de l'intérieur, et qui vous laisse quelques instants béa, laissant apparaitre ses jolies canines de carnassier. Liyana n'avait nullement l'intention de se vêtir car, elle ne l'avait jamais fait et ne commencera pas de sitôt. Elle s'approcha lentement d'un des lits en testa la souplesse, et sourit, attendant une réaction de sa guide...
Revenir en haut Aller en bas
~¤ Mille-Visages ¤~

avatar


Nombre de messages : 184
Localisation : Partout à la fois!
Métier/Fonction : Pnj

MessageSujet: Re: A la recherche de ses origines   Mer 25 Nov 2009, 00:47

La petite ne collaborait pas vraiment, avec son silence et ses airs ambivalents. La succube ne savait pas quoi en penser. Elle prit appui d'une épaule sur le placard, croisa les bras et la fixa tandis qu'elle continuait son inspection des lieux. Cette image de trois corps sveltes et pâles hantait l'organe qui lui servait de coeur, il ne palpitait que pour ces jeunes hommes ce soir et n'envoyait plus suffisamment de sang à la patience d'Aliénor. Elle se mordit la lèvre dangereusement, manquant de faire céder la fine membrane abritant cette fine pulpe rose sous l'émail de ses crocs. C'était insupportable, il fallait qu'elle s'occupe.

Elle avança vers sa consœur et s'immobilisa face à elle, lui tendant les mains.


"Puisque nous ne sommes que toutes les deux, j'ai une idée pour nous amuser un peu!"

Elle l'attrapa fermement et sortit immédiatement dans le couloir, dans une allure plus proche du sautillement que du pas.

"J'espère que tu as faim!"

Lui lança-t-elle par dessus son épaule. Puis elle la trimbala dans un bref aperçu du labyrinthe des souterrains jusqu'à deux portes de bois assemblées en un demi cercle, aux poignées d'or. Elle tira l'une et s'engouffra à l'intérieur, attendant Liyana.

"Voici la salle des bains..."

Effectivement. Dans le sol carrelé d'ambre étaient creusés non pas un, ou deux, ou trois bassins... Mais dix! Chacun pourvu d'une robinetterie précieuse et différente, chacun de forme différente, chacun dédiés à un bain différent... Tous pouvant se rejoindre et se lier en ouvrant de petites passerelles... Aliénor choisit l'un des plus simples, arrondi, et s'agenouilla pour actionner le robinet bleu de saphir duquel se mit à couler du lait parfumé. Elle s'écarte ensuite vers un porte manteau en os et ôta sa tunique sans plus de cérémonie avant de la suspendre. Puis elle se dirigea, son reflet nu l'escortant dans chacune des immenses glaces bordant la pièce, jusqu'à une sorte de corne blanche reliée à un tuyau souple.

"Je voudrais un plateau léger pour le repas et deux incubes."

Ils comprendraient que ce n'était pas la reine à l'intonation aimable de sa voix et n'en feraient pas trop dans les mets. Elle retourna s'assoir au bord du bassin, les orteils effleurant le liquide qui commençait à l'emplir.

"Alors, qu'en pense-tu?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: A la recherche de ses origines   Ven 27 Nov 2009, 22:29

Liyana avait extrèmement surprise par la rapidité de sa consoeur pour lui attraper le poignet et se précipiter en dehors de la chambre luxueuse. Liyana faillit résister, par réflexe, mais elle se dit qu'il s'agissait surement d'une mauvaise idée. Elle n'avait pas l'habitude que l'on s'occupe d'elle ainsi, bien au contraire.

La succube, la conduisit dans une salle étrange, où se trouvait une multitude de bassins. Elle lui demanda au passage si elle avait faim. Liyana savait très bien, ce que cela signifiait, et elle avait eu une sueur froide dans le dos, et failli partir en courant, fuyant ce lieu qu'elle redoutait. Mais elle prit sur elle, et suivit calmment sa guide, tentant de ne laisser apparaitre aucune de ses émotions. Elle souriait gentiment, comme si de rien n'était.

Elles étaient donc à présent, au bord d'un des bassin, la succube passa une commande, ont Liyana ignorait le résultat. Elle la vit entrer calmement dans le bassin, et la suivit calmement. L'eau commençait à monter légèrement, faisant frémir délicieusement la peau de Liyana. Elle aimait ce contact presque charnel, surtout quand il arrivait au niveau du ventre. Lorsque le succube lui demanda ce qu'elle en pensait, Liyana se demandait si elle parlait du bain, ou bien du repas que l'on préparait pour elles. Elle soupira, et d'un air innocent, fixa la jeune feme de ses yeux rouge sang et dit:

"C'est plutôt agréable..."

Elle avait la nette impression, que la jeune femme en face d'elle, la prendrait pour une idiote, mais elle était plutôt perdue, dans ce lieu dont elle avait toujours vécue éloignée.
Revenir en haut Aller en bas
~¤ Mille-Visages ¤~

avatar


Nombre de messages : 184
Localisation : Partout à la fois!
Métier/Fonction : Pnj

MessageSujet: Re: A la recherche de ses origines   Mar 01 Déc 2009, 00:29

"Plutôt?"

Aliénor haussa les sourcils, surprise par ce manque d'enthousiasme. La nouvelle avait-elle déjà pu voir tant de beauté, tant de préciosité ailleurs? Sentir tant de parfums, tant de sensations qu'il se dégageait de ce bain de lait? La chaleur du liquide blanc sur la peau nue, les évanescences de ses senteurs délicates aux narines? Existait-il plus raffiné dans le monde? Elle en doutait fort, mais elle lui accorda le bénéfice du doute: les incubes n'étaient pas encore arrivés. Peut-être qu'elle choisirait d'autres mots, d'autres tons pour signifier son contentement, autrement plus vigoureux.

Dans un soupir, la succube laissa ses genoux se plier et s'évanouit un instant dans l'onde blanche, amorçant une courte brasse, laissant ses cheveux et son visage s'hydrater de cet élixir de bien-être. Elle réapparut à l'autre bord, se hissa en dehors du bassin et accueilli avec grands élans de joie deux mâles pimpants dont le nom avait peu d'importance. Ils déposèrent le plateau garni de fruits frais ou confits, de boulettes de viande épicées et d'une jarre de jus exotique près de la nouvelle puis vinrent s'immerger à son côté.

Aliénor, qui guettait les réactions de Liyana, les laissa la tenter. Dans la chaîne alimentaire de Ghurol, ces incubes avaient moins de valeur qu'un bocal de figues imbibées de miel. C'était des esclaves. Néanmoins on les appréciait en ces temps difficiles ou la chair fraîche venait à manquer. Un peu comme des boîtes de conserves à la fin de la semaine, lorsqu'il faut refaire des courses... C'était une façon de la tester. Elle pouvait avoir deux raisons différentes de les repousser, elle pouvait répondre favorablement à leurs avances...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: A la recherche de ses origines   Ven 04 Déc 2009, 21:20

Sa réponse semblait ne pas satisfaire la jeune femme, Liyana s'en doutait mais tant pis. Elle n'était pas du genre à sauter de joie quand quelque chose lui faisait plaisir, c'était ainsi, c'est tout. Elle se laissa aller lentement dans le liquide blanc, inspira profondément, et soupira, c'est vrai que ça faisait du bien. Ses cheveux de la même couleur que le liquide se mêlait à ce bain. Elle ferma les yeux et se laissa aller quelques secondes.

Elle resta ainsi la tête posée sur le bord du bassin. Elle entendit alors, des pas légers et des plateaux que l'on posait sur le sol. Elle ouvrit lentement les yeux, et vit apparaître deux hommes, d'une beauté rare, posant des plateaux de fruits sur le sol. Liyana se redresse lentement, et comprit soudain que sa nouvelle compagne la testait. Elle se sentit mal à l'aise et chercha du regard un moyen de s'échapper. Pourtant une attirance forte l'aimantait vers les deux garçons, elle ne put s'empêcher de faire un pas vers eux.

Elle attrapa furtivement un abricot frais, le coupa en deux, mordit dans une partie à pleines dents, et en offrit une autre partie à l'homme juste face à elle. Il s'approcha lentement, d'elle. Elle alla se serrer contre lui, sentait cette force violente au creux de son ventre. Elle ferait taire cette brûlure, en tentant de ne pas tuer, elle ne voulait pas être un monstre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A la recherche de ses origines   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche de ses origines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Guildes (La quête des origines et Eldorado)
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Ghurol :: Ghurol :: Royaume des Succubes-