AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Sam 21 Fév 2009, 20:24

« Caleb, Caleb… »

Une voix qui résonnait dans son rêve. Un rêve froid, pénible, sombre. Pas de quoi avoir peur. Les anges n’étaient pas encore apparus, déversant des milliers de fleurs sur ses visions de cauchemar, et d’enfer. Ses yeux s’ouvrent alors. Une limace montait péniblement le sommet de sa paupière, il l’attrape et la dépose dans sa bouche, avant de la mastiquer sans grande volonté. Comme tout prédateur qui se réveille, le premier besoin qu’il avait à l’esprit, était de manger… Besoin satisfait. Du moins pour un temps.

Jamais une limace n’aura le goût d’un humain. Il n’y a bien que les orcs qui conservent un goût âpre, et qui ne donne pas envie d’aller plus loin que le simple meurtre à leur encontre.

Au dessus de lui, quelques feuilles tombent de l’arbre et se posent sur son habit noir… Et sur son épée. Il écoute les bruits alentours, cherchant un son, peut-être familier, peut-être un son que son ouie de chasseur aura remarqué par-dessus tout.

Un animal. Une pierre qui marche. Oui, il entend. A première vue, il perçoit un groupe de personnes qui arrivent dans sa direction. Pile sur le chemin dégagé. Et après tout, il n’aurait pas pu en être autrement, à part ce chemin, il n’y a que la forêt dense et sombre. Il serait imprudent de tourner dans cette direction… Caleb peut y aller lui, mais c’est parce qu’il ne craint pas les démons. Il ne craint pas les démons sous les ponts, les gargouilles perchés sur les pierres, et autres monstres, à son service. Il continue de surveiller le groupe et parvient enfin à en compter ses membres, les uns après les autres.

Un épouvantail, un homme métallique, un lion, et une petite fille…

Drôle de groupe pour affronter les dangers que recèle cet endroit…

Un hurlement au loin lui fait savoir que les loups sont affamés… Tout comme lui.

Il saute de son arbre et se lance à la poursuite du groupe. Il y est presque, tout défile à toute vitesse autour de lui. Le décor change. Et quand il arrive là ou il a senti le groupe…

Il n’y a plus rien.

Plus qu’un chemin vide…

Mais pas si vide que ça, il sent une présence. Il se retourne alors, se préparant à faire face, à ce qui a sans doute fait fuir le groupe qu’il traquait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Sam 28 Fév 2009, 00:30

La jeune femme avait besoin d'aller se ballader. Comme toute les succubes qui se respecte elle avait quitté son antre pour partir à la recherche d'une victime sur laquelle, elle pourrait assouvir ses désirs charnels. Complètement nue sous le clair de lune, elle offrait ses beaux cheveux blancs aux rayons du soleil. Sa démarche silencieuse et féline était à peine perceptible.

Elle avait prit la direction de la forêt. étrangement, elle sentait un courant fort, la pousser dans cette direction. Elle ne connaissait rien de ce lieu étrange, mais pourtant elle devait y aller, elle le savait. Jouant au milieu des feuilles, en virevoletant, comme une dryade dans son élément, elle chantonnait. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas sentit aussi bien, aussi sûre d'elle. En fait c'était depuis, son arrivée ici.

Elle repirt sa marche rapide et sensuelle. Elle entendit un léger bruissement, vers elle, comme si quelqu'un se relevait doucement. Elle posa son regard sur l'ombre autour d'elle, et ne remarqua rien d'anormal. Elle soupira, déçue puis reprit sa route sous la lune protectrice. Cela faisait quelques minutes à présent qu'elle marchait. Et toujours rien...

C'est alors qu'elle le vit. Il s'agissait d'un homme, une proie potentielle donc, qui semblait partir à la poursuite d'une proie lui aussi. Mais lorsque la jeune femme se dévoila, il se retourna brusquement, posant ses yeux sombres sur elle. Sous le clair de lune, Liyana offrait son corps nu au regard du jeune homme. Le chale qu'elle portait habituellement sur les épaules avait disparut. Les reflets de la lune dans ses cheveux blancs, formaient autour d'elle un halo argentait, qui rendant sa beauté encore plus énigmatique qu'elle ne l'aitait déja? Qui aurait cru que cette charmante créature était démoniaque, plutôt qu'angélique...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Mar 03 Mar 2009, 12:31

Il sent cette odeur ensuite. Elle ne l’avait pas effleuré jusqu’alors, et pourtant elle était bien présente. Sans doute le vent l’avait-elle fait disparaître ou alors la créature avait dissimulé sa présence dans cette forêt.

Cette forêt qui n’était pas leur repère, et où elle venait sûrement chasser.

Encore une fois, il perçoit son parfum. Une odeur de souffre et d’érotisme. Les phéromones mis en avant. Des années d’expérience n’ont parfois pas suffi pour mettre en gardes les plus puissants combattants. Le roi des Vampires s’y est d’ailleurs perdu. Alors que reste t-il à Caleb pour résister à…

Une succube ?

Ces dévoreuses de chair, qui se repaissent du plaisir des hommes avant de mettre un terme à leur vie. Homme, démon, que leur importe. Il était trop tôt pour faire demi tour. Si ça se trouve, elle était déjà derrière lui. Et en sentant ses proies, il avait omis de sentir ses possibles adversaires. Erreur grossière.

Il effleure la poignée de son épée avec sa paume, puis se retourne sans pour autant la sortir de son fourreau. Mais sa peur était bien justifiée… Elle était déjà là. Guettant… une possible faiblesse. Ou une possible reddition à cause de ses attaques.

Mais il n’avait pas vu encore à quel point elle était belle… Son corps baigné dans la lumière, son corps nue aussi, qui dévoilait tout ses charmes. Elle était bien là pour chasser. Et Caleb allait devenir l’unique victime…

« Arrière ! »

Il tentait de savoir ce qu’il faisait. Heureusement qu’il était démon, sinon il aurait pu la prendre pour un ange, et ça l’aurait perdu…

« Je sais qui tu es, et quelle est ta vraie nature ! Alors inutile de me charmer. »

Inutile… Il espérait seulement qu’elle ne tente rien.

« Quel est ton nom, jeune succube ? Moi c’est Caleb. »

Sa main ne parvenait pas à quitter son épée…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Mar 03 Mar 2009, 17:49

La jeune femme regarda le démon en face d'elle. Il avait peur. Il n'osait oter sa main de la garde de son épée. Un sourire étrange et carnassier apparu sur les lèvres de la belle demoiselle, ce qui laissa apparaitre deux canines pointues de ses douces lèvres. Elle fit un pas vers lui, sa démarche était féline et sensuelle. Elle était ici pour chasser et elle ne reculerait pas devant une épée. Il lui demanda son prénom et se présenta. Caleb, c'était un joli prénom...Elle frissona de plaisir en l'imaginant déja sous elle. Elle se présenta simplement, mais avec une voix d'une sensualité rare qui aurait attiré n'importe quel homme:

"Je m'appelle Liyana..."

Elle se fichait qu'il sache qui elle était réellement, elle avait une proie devant elle et ferait tout pour s'en emparer. Elle jouait avec lui, offrant à la lune la courbe de ses formes, ses beaux yeux rouges sans posés sur lui de façon insistante. Elle se rapprocha encore un peu plus de lui, laissant assez d'espace entre eux, pour etre tout de même en sécurité. Elle sourit de nouveau, mais cette fois ci d'un sourire charmeuse et envoutant:

"Tu as peur...Tu ne devrais pas pourtant..."

Liyana avait disparue pour laisser place à la succube, à la chasseresse qui était en elle. Elle aimait ces nuits où elle faisait peur tout en attirant de façon incroyable...Belle sous le regard de la lune, ses cheveux blancs voletaient au vent. Elle offrait sans gène sa poitrine à l'homme face à elle, jouant avec son corps, où parfois l'on pouvait remarquer une pointe de sauvagerie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Mar 03 Mar 2009, 23:55

Il s’imaginait alors, marquer par la pointe de son épée, une inscription sur son corps. Et si sa main brûlante pouvait enflammer son épée, dessiner une lueur rouge sur sa poitrine. Entre ces deux monts, plein de vie, captureuse du regard des hommes. Il y aurait dessiné la mort…

Pour que sa vie soit sauve.

« Liyana, hein… Une chance, je ne suis pas tombé sur la reine alors. Seulement sur une de ses enfants… Combien d’hommes vaillants a-t-il fallu pour que tu sois créé ? »

Elle aurait pu faire humaine… Une belle jeune femme, dévêtue, peut-être la proie d’odieux brigands et qui aurait été détroussé sur le chemin. N’importe quel homme se serait arrêté pour lui venir en aide. Mais il y avait ces yeux rouges. Qui ne permettaient pas la transparence cette fois. Caleb connaissait sa nature, il l’avait mise en garde et pourtant elle approchait.

Les succubes qui se nourrissent de la peur de leur victime, ne souffrent pas de ce sentiment non plus…

Il aurait voulu l’attaquer, qu’elle ne serait pas à sa portée. Elle aurait tout le temps de saisir son épée avec ses tentacules, de l’envoyer au loin, et de saisir Caleb à la gorge. Si un humain passait par là, Caleb l’attraperait et le balancerait directement sur ses griffes.

Ses canines ne rencontreraient jamais son sang démoniaque.

« Tu es belle, mais crois-tu que ça soit vraiment un atout pour me séduire ? Crois-tu que ça soit vraiment suffisant ? »

Un rictus se dessine sur son visage. Il a envie d’attaquer, mais il ne préfère pas la provoquer. Heureusement que les succubes ne chassent pas en meutes…

« Je suis un démon. Pas la peine de te faire belle pour moi, je résisterais à ton charme. Il y a un groupe qui s’est enfoncé dans la forêt, nous pouvons peut-être nous partager ses membres… Il y a plus d’hommes que de femmes dans ce groupe, si j’ai bien entendu. »

C’est ça, détourne la de toi… Donne lui une autre proie et puis avise de ce que tu feras après… En sachant qu’il faudra faire disparaître le corps, si tu ne veux pas être pourchassé par toutes les succubes du royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Ven 13 Mar 2009, 22:49

HJ: désolée du retard, j'avais pas vu que tu avvais répondu, pardonnes moi.


La jeune succube fut surprise par la question du démon. Combien d'hommes comment ça? C'était peut être son côté trop humain qui faisait que la jeune femme ignorait que chaque nuit des hommes mourraient aux mains des succubes. Elle avait abusé de tous ces hommes certes, durant leur sommeil mais elle n'avait jamais réussit à leur oter la vie, malgré une pulsion immense et difficile à contrôler. Elle plongea ses yeux rouge sang dans ceux du démon et d'une façon douce, et emplie de tristesse elle dit simplement:

"J'ignore de quoi tu parles...Je n'ai pas été élevée avec mes soeurs..."

Sa voix douce, avait été presque pleine de sanglots, il venait de toucher une zone sensible, du passé de la jeune femme. Elle pouvait remarquer la lueur brutale dans le regard du démon, le regard si violent de la créature qui désire tuer et rien d'autre. Elle soupira, mais relança ses attaques sensuelles, vers le jeune homme, elle hésita avant de dire tout simplement comme si elle parlait à un vieil ami:

"Mon but n'est pas de tuer, je n'en suis pas capable...Mon but et simplement déteindre ce feu, au fond de mon ventre..."

Elle était triste, on aurait dit, un ange déchu qui ne savait pas où était sa place, quel rôle il avait à jouer sur cette terre, et où il devait se diriger. Elle s'approcha un peu plus du jeune homme. S'il voulait la transpercer de son épée, qu'il le fasse, elle s'en fichait pas mal. sa vie n'était que cahos et solitude. pourtant au fond d'elle brillait une lueur curieuse qui lui indiquait le chemin. D'un regard espiègle elle observa le démon, il lui indiquait le chemin vers d'autres proies suceptible de l'intéresser. elle le regarda droit dans les yeux et dit simplement:

"Je me fiche de ces humains...C'est toi que je veux..."

C'était incroyable la façon qu'elle avait eu de changer d'expression aussi rapidement. D'agressivité à la peine, de la peine à la séduction. Elle était bien une succube mais pourtant elle semblait différente des autres...Elle eu soudain l'impression que quelque chose ne tournait pas rond chez elle, peut être avait elle raison?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Mer 18 Mar 2009, 23:41

Non, elle n’allait pas faire ça… Ses effluves, il pouvait encore les sentir. Des lianes invisibles qui le ramenait à elle… Non, elle n’allait pas faire ça… Se rapprocher de lui, pour encore plus le tenter.

Il aurait aimé enlever son masque, ce masque si étrange qui pouvait mimer ses propres émotions comme un homme normal et les rendre visible aux autres. Mais il y avait toujours cette différence, son visage brûlé, meurtri. Où les cicatrices transformaient son sourire en une odieuse grimace. Si elle lui avait enlevé son masque, alors elle aurait vu son rictus démoniaque. Les frissons qui parcourraient son corps, et ses envies de meurtres. Le sang qui lui montait à la bouche, comme pour attiser ses envies… Une soif de mort. Il y avait bien plus grisant que chasser une proie, c’était de se mesurer à un autre prédateur…

Il aurait préféré cependant un orc ou un troll, même si celui çi mesurait deux mètres de hauteur, et avec une massue adapté à sa taille, plutôt que cette succube… La pointe de ses monts se montrant droit, docile… Sa cambrure qu’elle dévoilait sans complexe, à chacun de ses pas. Ses lèvres fines… Méritant un baiser, une caresse, ou plus encore…

Mais sous ce joli corps, pourquoi la succube n’était-elle pas encore sorti… Et si c'était comme cela qu'elles s'emparaient des hommes, même pendant l'infime seconde précédant leur mort, ils ne verraient sans doute pas la vraie nature de la femme avec qui ils faisaient l'amour, même avant leur mort, ils ne verraient pas la vraie nature de la créature.

« Pas élevé avec tes soeurs… Alors qui t’as appris les meurtres et la séduction ? Ne me dis pas que c’est dans ta nature profonde. Les humains n’utilisent pas encore votre sang comme potion d’amour.»

Il n’avait pas des grandes convictions sur cette affirmation. Les succubes chassaient seules certes, mais elles vivaient dans des grottes en meutes, et étaient gouvernées par une reine. Encore une preuve qu’elles sont prête à tout pour séduire. Il ne devait pas se laisser faire.

Mais ce feu… Oui, il le sentait maintenant. Il posa alors une main caressante sur le ventre de cette femme, il se refusait de faire plus de gestes… Trop dangereux… Et pourtant il avait toujours cette sensation qu’il n’y avait aucun danger, qu’elle était digne de confiance… Qu’il pouvait la croire comme n’importe quel homme stupide le ferait…

Elle était collée à lui, parfaite tentatrice… Il en avait marre de se défendre, il perdait toutes notions de danger. Il perdait tout ce qui lui restait de raison.

Pour la première fois depuis sa confrontation, sa main quitta la paume de son épée et passa dans son dos… La succube avait la peau douce, il se pencha et l’embrassa à pleine bouche.

Un ultime réflexe démoniaque le tira en arrière. Mais sa main ne bougea pas. Il resta immobile. Juste en état d’excitation. Légèrement tremblant.

"Que m'as-tu fait..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Mar 24 Mar 2009, 11:31

Liyana fut des plus surprise par le mouvement du démon. Il avait délicatement posé sa main sur son ventre. Ce geste anodin se montrait relativement tendre. Elle perdit son sourire, surprise par cet élan de tendresse. Puis elle remarqua soudain que l'être face à elle baissait sa garde.
Il se pencha vers elle et l'embrassa passionément. Elle lui rendit son baisé sans aucune gène. Puis il la fixa de ses yeux démoniaque, en lui demandant ce qu'elle lui avait fait. La question posée pour la première fois, ne trouva pas de réponse. La jeune femme ignorait elle même pourquoi elle agissait ainsi, mais elle savait une chose, une seule, c'est qu'elle en avait besoin pour survivre.

Regardant l'homme de ses beaux yeux rouge sang, elle remarqua la souffrance de cet être qui luttait pour lui resister, et qui désirait tant ce corps qui bougeait devant ses yeux. D'une main tendre et douce, elle caressa délicatement le visage du démon. Elle remarqua le masque, sui couvrait son visage, mais ne fit aucune remarque. Avec tendresse, loin de la sauvagerie des autres succubes, elle posa ses lèvres délicates sur celles du démon, et déscendit dans son cou, avec dans les gestes, quelque chose qui ressemblait preque à de l'amour...

Malgré ses réactions parfois sauvages, elle était douceur et tendresse, avec ceux dont elle abusait. Si ce mot signifiait "donner un amour inconditionnel, à un être dont l'on ignore tout". Un sourire, bien différent d'auparavant, apparu sur son visage, un sourire d'ange. Elle se cola délicatement contre le corps chaud du démon, se pressant plus fort contre lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Ven 27 Mar 2009, 00:34

Ce geste le condamnait peut-être à la mort, et pourtant il s’en fichait. Toute une vie de démon qui passait aux oubliettes, qui finissait dans le lointain tunnel des damnés, de ceux qui n’avaient pas de repos, tout simplement à cause d’une femme… A cause d’une dévoreuse d’homme. Pourquoi ne sortait-elle pas ses tentacules, pourquoi ne l’achevait-elle pas tout de suite. Ce n’était pas beaucoup demandé… Elle n’avait qu’à viser son cœur, enfin si elle savait où il se trouvait, à une place très différente du corps d’un humain normal. Si elle tenait une lame, à cet instant, il guiderait lui-même sa main pour qu’elle frappe. Là, c’est le point sensible, lui dirait-il, va-y, frappe ! Achève moi, nourris toi de mes restes, juste, avant, fais moi bien regretter ma vie…

Mais au lieu de ça, alors qu’il attendait la mort, comme un oiseau qui becquetterait une lame, elle…

L’embrasse.

Un trouble une nouvelle fois dans son esprit. Elle lui avait rendu son baiser, alors qu’elle aurait dû en finir… Son corps restait très humain, doux et charnel… Elle se pressa une nouvelle fois, la pointe de ses seins contre lui, alors qui avait tenté de lui passer son épée au travers du corps. Il n’y avait rien de normal dans tout ce qu’il ressentait, ces sentiments fabriqués de toute pièce, par une succube en mal d’amour, affamée…

Plus moyen de se ressaisir, il l’appuya encore plus sur son torse, il l’enserra, jusqu’à l’étouffer puis il l’embrassa. Cette fois, c’était un vrai baiser, un de ceux qu’aucunes guerres ne seraient capables de stopper. Ses mains tâtonnèrent son corps, passant sur ses multiples courbes, s’attardant sur sa poitrine généreuse, sa cambrure, et caressèrent aussi ses cheveux… Tout en se demandant quand elle déclenchera l’attaque. Il n’avait même pas besoin de la dévêtir, son corps nue lui était déjà offert avant même qu’il ne le demande. Il fallait vraiment être un seigneur démon pour arriver à leur résister.

Il ouvrit sa chemise, dégrafa les boutons puis la jeta au sol, elle avait maintenant une vue complète sur ses blessures, ces cicatrices bien profondes, tout ce qu’un masque ne saurait cacher. Carreaux d’arbalètes, ou même lame, il avait connu maintes souffrances, mais aucune ne l’avait plus blessé que celles faites dans sa jeunesse. Alors qu’il était encore un elfe, emmené par les orcs dans une grotte, pour y être torturé…

Ses baisers étaient doux comme du miel. Son étreinte même plein de fougue, était pleine de tendresse. C’était la moins criminel des succubes qu’il avait rencontrés jusqu’alors, mais elle n’en était pas moins dangereuse. Sa ceinture atterrit sur le sol, envoyant l’épée rejoindre les plantes. Il était désarmé… Ou pas. Un démon restait un démon.

« Profite maintenant que je n’ai plus le contrôle de moi-même, car par la suite, si je survis, je te pourchasserais jusqu’au confins du monde… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Sam 28 Mar 2009, 15:21

Elle fut surprise par le geste du démon. Il l'avait allongée au sol. Elle le fixa de ses yeux rouges si envoutants, et le vit quitter ses armes, sa chemise, et la regarder. elle vit apparaitre les cicatrises d'une vie violente et cruel, pour cet être dont elle ne connaissait rien. Elle ne put s'empêcher de poser délicatement sa main blanche sur les traces laissées par les violences qu'il avait subies. Comment était il arrivé dans cet état, que lui était il arrivé?

Le corps de la jeune femme se cambrait sous les caresses de cet être démoniaque. Elle avait besoin de cet amour pour survivre, mais à chacune de ses "attaques", elle sentait une pulsion immense l'envahir. L'envie de tuer, de faire souffrir, après avoir assouvit ses désirs. Mais elle savait resister, son but n'était pas de tuer, et de toute façon, elle ne savait pas comment faire. Elle était un peu perdue, entre l'espèce à laquelle elle appartenait et son caractère... Peut être que son père avait laissé une trace trop importante chez elle, pour qu'elle ai le tempérament si violent de ses soeurs?

Elle fut surprise de la remarque du démon. C'était le première fois qu'on la menaçait de cette façon. Elle le fixa avec des yeux soudain sauvages et violents, qui lui lançaient un défi:

"Tu pourras bien me pourchasser jusque dans les entrailles de la terre, tu ne pourras jamais m'attraper..."

Elle lui lança un sourir ravageur, et l'embrassa de plus belle. Ils s'enivraient à présent l'un de l'autre. Elle se colla un peu plus à lui. L'invitant avec tendresse aux plaisirs charnels...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Lun 30 Mar 2009, 21:28

Ils étaient allongés sur l’herbe sèche, pendant que la foret se complaisait dans un grand silence, plus rien autour ne comptait. Tous ce qui vivait dans cette forêt, semblaient attendre de voir ce qui allait se passer, comme un démon avait-il pu perdre la bataille face à une femme dévêtue, alors qu’il était armé… S’en suivrait alors un déluge de questions dans l’esprit des observateurs, qui allait contribuer, au bénéfice des succubes, à faire grandir la peur envers leur race.

Ses doigts glissait sur ses cicatrices, profitait-elle de ses ongles pour y glisser un sournois venin ? Un poison qui le paralyserait davantage… Elle ne commettait même pas l’erreur de sous-estimer un adversaire qui baissait sa garde, et qui était proche de la reddition complète. Les démons ont toujours de la ressource, se disait-elle, sans doute. Pour autant, il ne sentait qu’une chaleur dans son corps, mais celle-ci n’avait aucun rapport avec un quelconque poison…

Ils s’embrassèrent encore, leurs langues s’affrontant, et Caleb se demandant quand elle voudrait en finir. Il hâta sa propre fin.

Elle n’aurait pas de plaisir… Non…

« Nul besoin de te pourchasser alors que je t’ai en dessous de moi à cet instant… »

Sa main descendait sous sa personne, caressant les jambes de la succube, arrivant au tissus de sa botte et sans attendre, il tira une courte lame, une dague au manche démoniaque, qu’il pointa contre la poitrine de Liyana…

Il la caressa avec, regardant ses deux facettes se soulever et descendre au fur et à mesure de sa respiration, bien plus forte maintenant qu’au début de leur rencontre.

Puis il la poignarda.

Juste au centre de ses deux monts, la lame n’était allée que peu profondément, quelque chose avait retenu son bras. Seulement deux centimètres, mais suffisamment pour que le sang y coule, qu’il s’échappe de cette fente… Il posa le couteau à coté et sous le coup d’une impulsion venant d’on ne sait où, il se mit à le boire…

Son sang… Il se mit à le goûter et même plus, trouvant quelque chose d’excitant à se nourrir de ce qui faisait sa force. Elle n’en mourrait pas c’était certain, mais il voulait l’affaiblir. L’excitation ne le quittait pas.

Alors qu’il aspirait sa vie, sa main glissa vers son intimité préservée, cherchant à voir si tout en elle correspondait bien au corps d’une humaine…

C’était bien le cas… Il continua ses gestes, mais enleva sa bouche de la coupure, le sang ne coulait plus, et déjà elle commençait à se refermer. Ses doigts se montraient agiles, alors qu’il passa une langue sur ses lèvres pour les essuyer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Jeu 02 Avr 2009, 11:15

Elle sourit à la remarque du démon, il avait tout à fait raison, elle était sans défense sous le corps musculeux du émon, elle se rendit soudain compte de son erreur. Malgré sa prudence et le fait d'être sur le qui vive, elle comprenait qu'elle venait de faire un mauvais pas. Elle vit la dague du démon s'approcher de sa poitrine. Une lueur de peur traversa son regard, elle sentit la douleur vive de la dague traverser sa peau, elle s'attendait à mourir. Mais elle vit le démon l'observer de façon remarquable. Il examina chaque recoin de son anatomie. Peut être avait il l'impression qu'elle était hideuse à présent. Des larmes coulaient le long de ses joues, ses sentiments mélés étaient des plus étranges. Peur, excitation, violence.

Ses yeux rouges se firent plus flamboyants, plus sauvages, et ses canines de chasseresse apparurent. Elle souffrit de l'apparition de celles ci, plus grandes que celles qu'elle avait habituellement. Elle porta une de ses jolies mains à ses lèvres. Quelque chose se produisait, entre les deux êtres, une alchimie particulière, qui révélait leur sauvagerie, un lien magique, qui révélait la vraie nature de Liyana. Elle n'avait à présent qu'lle seule envie véritable, celle de le sentir entrer en elle, de ne faire qu'un avec lui, et de mordre joyeusement son épaule sous le coup du plaisir. Des images violentes apparurent sous ses yeux, une succubes, une vraie, semblait prendre possession de la jeune femme. Pourtant elle faisait tout pour se rebeller contre cette nature profonde.

La blessure au creux de ses seins, s'effaça son le regard du démon. il s'essuya goulument ses lèvres. Et sans même réfléchir, seulement par instinct, elle l'embrassa de nouveau, et toute en douceur, comme si elle mordait dans une friandise, elle mordit les lèvres du démon, goutant elle même on sang démoniaque. Leur sang se mélait, elle gouttait à la sauvagerie. Elle se cambra violemment sous une poussée d'envie royale, et tira le démon vers elle, contre elle, pour qu'enfin il prenne possession de son corps....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Jeu 02 Avr 2009, 17:49

Face à la démonstration de force de Caleb, et aux gouttes de sang sur le corps de la jeune femme. La succube commençait à se transformer…

Ses crocs se découvrant peu à peu, dépassant ses lèvres, elle devenait ce qu’elle avait tenté de cacher lorsqu’elle l’avait aperçut. Une créature faite pour le meurtre, ou la chasse. La plaie était déjà refermée, ce n’était pas comme ça qu’il pourrait la blesser… Il devrait lui planter son couteau directement dans le cœur et l’enfoncer, l’enfoncer plus encore, jusqu’à ce que ses crocs pénètrent à nouveau dans sa bouche, et qu’elle meure, son corps inerte, plus proche de son coté humain.

Sa peau changeait insidieusement, ce n’était pas visible, c’était surtout palpable… Moins douce, le contact se rapprochant plus d’une seconde peau que l’on pouvait arracher à loisir.

Il fixait ses yeux rouges, alors qu’elle le serrait plus fort contre lui… Elle le désirait… Elle lui demandait d’agir rien que par son regard… Il obtempérait.

L’union charnel débuta, elle dévorait ses lèvres, buvait son sang à son tour. Leur sauvagerie ne servait plus qu’à leur donner du plaisir. Ils s’enlaçaient, serpent contre serpent. Crocs contre dents. Les bras puissants de Caleb l’enserraient jusqu’à l’étouffer. Et s’il pouvait la tuer après ce plaisir, il le ferait… C’était un moyen de survie, satisfaire la chasseuse pour la distraire, la rendre malhabile…

Mais on ne pouvait pas rivaliser pour ces plaisirs avec une Succube, elles qui étaient destinés dés leur plus jeune âge, à l’acte de reproduction. Elle montrait une détermination sans faille, menant le combat charnel à sa guise.

Caleb ne pouvait que s’y abandonner. Il continua ses va et vient puissants, la faisant gémir, la faisant mordre à nouveau. A chaque poussée d’adrénaline, Caleb se sentait dévoré, et pourtant, il n’avait pas peur, il n’avait pas de souffrances, juste ce plaisir inattendu qui le tirait à elle, et qui le faisait se donner encore plus…

Caleb la griffait, tentant de la repousser, sans succès, même les coupures qu’il lui infligeait semblait accroître son envie et sa vigueur. Lorsque le désespoir s’empara de lui, alors, il s’abandonna totalement à elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Ven 03 Avr 2009, 20:23

La belle succube soupirait, gémissait sous les caresses du démon. Pourtant étant une maitresse dans l'art de faire l'amour, elle fut surprise par leur union. Jamais auparavant elle n'avait ressentit cela. son corps n'en avait pas assez de lui, elle aurait voulut se fondre en lui et disparaitre. Ses jolies lèvres couvertes de sang, entrouvertes sous le désir, étaient parfois parcourut par sa langue douce.

Elle reprenait soudain le dessus, sur l'être démoniaque qu'elle était. sa peau reprit sa douceur, et ses yeux leur couleur habituelle. Elle plongea alors ses yeux dans ceux du démon, comme pour l'hypnotiser. Elle sourit, avec une tendresse infime, avant de l'embrasser tendrement. Elle se donnait à lui, entièrement, cette frèle créature avait à présent tout de l'ange. Ses jolies petites ailes blanches étaient plaquées dans son dos, se faisait à peine remarquer.

Elle regardait le ciel, observant sa mère, la lune. Elle se mordit la lèvre inférieure jusqu'au sang, sous les va et vient du démon sous elle. Elle se cambrait, gémissait de nouveau, ayant du mal à reprendre son souffle, sous la force de jeune homme. Des larmes coulèrent soudain sur ses joues, elle ferma les yeux. Elle était sans défense, elle n'était plus la créature sanguinaire que les gens craignait. Personne ne comprenait cette particularité qui faisait de Liyana cette succube si étrange. Jamais auparavant elle n'avait réagit devant un de ses amants d'une nuit, et cela lui fit horriblement peur, mais elle ne pouvait se résoudre à se détacher de son corps...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Dim 05 Avr 2009, 17:12

Pourquoi il se donnait à elle. La mort l’attendait… la mort. Et le plaisir. Jamais il n’avait connu un plaisir pareil avec les humaines qu’il avait séduite, ni même avec les démones tentatrices. Fallait-il se livrer à la mort pour connaître un tel plaisir ? Et pourtant… Il n’allait pas mourir aujourd’hui.

Il s’aperçut que sa peau changeait, l’humaine en elle ressortait, elle ne le mordait plus, ne le griffait plus… Et ces ailes qui sortaient à nouveau de son dos, faisaient encore changer la donne. Moins dangereuse, mais pas moins attirante. Il l’embrassa alors qu’elle se mordillait les lèvres, pour l’empêcher de se faire plus de mal. Etrange retournement de situation, la proie prenait soin du chasseur. Elle se cambrait sous ses assauts, et lui souriait. Lorsque le plaisir vint, il trembla légèrement, puis s’écroula sur elle, vidé de toutes ses forces. Son regard chercha son épée.

« Se défendre… Vite… »

Mais il n’avait plus de forces. S’était-elle nourri, avait-elle eu ce qu’elle désirait ? Il respira doucement, la tête posée contre sa douce poitrine, puis il se dégagea de ses bras et roula sur le coté. Sa main rejoignit son épée et il la plaça contre son torse. Sans la frapper, il voulait au moins pouvoir se défendre. L’épée était lourde, et dur à maintenir. La poser sur son torse était presque une preuve qu’il ne pouvait pas la porter plus loin.

Allongé au sol, il restait une proie facile, alors il se servit de son épée et la planta dans la terre. Il l’utilisa comme béquille et se releva, observant la succube une nouvelle fois. Il tituba jusqu’à l’arbre le plus proche, et s’y accola. Ses mains posés sur l’arbre, il se servit de ses origines elfes… mais à cause du démon qu’il était devenu, le processus fonctionnait à l’inverse. Il aspira l’essence de l’arbre, qui devint très vite creux et sans vie. Caleb reprenait vigueur. Et ses habits aussi. Il enfila son pantalon, mais garda son torse nu.

« Pourquoi ne m’as-tu pas tué ? Alors que c’était pourtant ce que tu devais faire, c’est ta nature, je n’aurais pas du survivre… »

« Mais qui es-tu vraiment ? »


Il n’en revenait pas d’être encore en vie après s’être laissé séduire si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Mer 08 Avr 2009, 17:01

Presque à bout de force, la belle succube au cheveux de naige était étendue au sol. Elle vit son amant d'un instant tenter de se libérer d'elle, mais il semblait épuisé, surement comme elle l'était. Elle soupira, ferma les yeux en inspirant profondément. Elle s'appuya comme elle pu et posa ses yeux de sang sur le démon. Il lui demandait pourquoi elle ne l'avait pas tué. Elle le regarda étonnée:

"Tu devrais t'estimer heureux que je ne t'ai pas tué non? Peut être que ma nature est différente que celle que tu connais? Mon but n'est pas de nuir, je veux seulement apaiser la créature qui gronde au fond de mon être..."

Elle soupira, son front était couvert de sueur, elle se leva avec difficulté et se dirigea doucement vers lui. Elle s'approcha de l'arbre mort, par les pouvoirs du démon, et caressa l'écorce noire. Ses yeux s'emplissaient d'une tristesse immense et elle posa ses yeux sur son amant:

"Je sais ce que je suis et ce que je me dois de faire...Mais je m'y refuse, je me bat contre ce que je suis..."

Cette phrase si simple, qui expliquait tout, était très lourde de sens. Elle eu un sourire triste et posa une main douce sur la joue du démon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Sam 11 Avr 2009, 20:36

Respirant doucement, il l’écouta parler avant de prononcer le moindre mot. Lorsqu’elle eut terminé, il avait une toute autre vision d’elle, il ne voyait plus le monstre qu’il avait vu au tout début. Cette femme nue, marchant vers lui, dans l’unique but de l’attirer vers elle et de le tuer. Cette vision était bien loin maintenant… Et même si elle était encore nue, il ne regardait plus ces formes généreuses, mais seulement mon regard. Il attendit avant de répondre, mesurant ses paroles. Après l’avoir accusé de ne vouloir que sa mort, il lui faudrait mesurer à nouveau ses propos. Ne pas faire d’erreur. La bête qui était en elle, pouvait peut-être encore se réveiller. Elle pouvait être comme une double personnalité qui profiterait de son épuisement. Une deuxième personnalité qui surgirait plus en forme que jamais… Pour détruire Caleb et l’assurance qu’il se forçait à se donner. Ca et cette sorte de confiance, entre une succube et un démon…

Le genre de confiance qui disparaîtrait sans doute dés qu’ils seront chacun de leur coté.

Il ricana assez sombrement pour exprimer la pensée qui l’animait alors. Le déferlement de doutes qui laissait maintenant place à d’autres pensées.

« J’en ait vu des créatures, parfois même les plus puissantes, mais jamais encore l’une de vous ne m’avait fait ça… Même si c’était plaisant, j’ait quand même côtoyé la mort de très très prés. Mais je suis heureux d’être encore en vie... Je trouve que ma vie n’est pas assez longue et il me reste tellement de meurtres à commettre et de chairs à dévorer… Sût été dommage de mettre un terme à cette envie. »

Il remit sa chemise, et respira l’air ambiant à la recherche d’une nouvelle proie. Le groupe avait depuis bien longtemps disparu, mais il pensait sentir l’odeur de quelques brigands, des hommes apparemment. Il avait faim et il devait se ressourcer, c’était vital…

Liyana se leva enfin, et toucha l’arbre mort. Quels rapports les succubes avaient-elles avec la nature…

« Que vas-tu faire maintenant ? Tu as besoin de te nourrir malgré tout, même si tu refuses ta nature profonde. Et si ta faim devait arriver, j’aimerais autant que tu ne te jettes pas sur moi… Où vas-tu aller après… moi ? Trouver un humain et le tuer ? Je pourrais même t’y aider, si tu le souhaites avant de reprendre la route pour une destination connue de moi seul… Vers un objectif aussi lourd de sens que ta lutte contre tes envies les plus meurtrières… »

Il posa sa main sur celle de la succube, mais cette fois, juste pour la retirer de sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Dim 12 Avr 2009, 00:10

Elle le regarda retirer lntement sa main blanche de sa joue pleine de cicatrice. Elle soupira, elle ne savait pas, si un jour la bête qui était en elle prendrait le dessus, pour l'instant elle arrivait à la contrôler, mais pendant combien de temps encore? Elle hésita avant de répondre simplement à la réponse du démon, quelque peu blessée par son indifférence:

"Je ne sais pas...Je dois me rendre dans le repère de mes soeurs, pour répondre à mes questions. Peut être que là bas, je réussirait à devenir ce que je dois devenir, ou peut être pas. Je n'ai pas de réponses, et je ne sais pas, s'il ma prochaine victime en paiera de sa vie...La seule chose que je sais, c'est que j'ai faim, d'une faim que je ne peux assouvir, et qui me fait horriblement peur...Alors pour la calmer, je boi du sang, comme ce soir, j'ai but ton sang, voila pourquoi tu étais faible..."

Il s'agissait de la plus longue tirade que la jeune femme était capable de faire, d'ordinaire presque silencieuse, elle venait d'expliquer ce qu'elle ressentait à ce démon, ses doutes, et ses espoirs. Elle aurait voulu disparaitre sous les yeux accusateurs du démon, se volatiliser, et s'enterrer pour ne jamais renaître. Elle était un monstre, aux yeux des autres, et à ses propres yeux. elle réprima ses larmes, mais ne put les empacher plus longtemps, elle essaya de se justifier avec difficultés:

"Je sais que tu déteste ma race...Tout le monde nous déteste...Alors quand j'essaie, d'expliquer ce que je ressent, les gens me prennent pour une folle, ou un monstre,.."

Elle le regarda droit dans les yeux, pour essayer de lui faire comprendre la détresse dans laquelle elle était, mais elle se doutait bien que cet homme, ne chercherait pas à la comprendre, bien au contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Lun 13 Avr 2009, 20:40

Il l’écouta patiemment parler… Là où elle désirait aller, il ne pourrait pas la suivre. Se risquer dans la tanière des succubes, alors que ce n’était qu’un miracle s’il avait survécu à celle-ci, serait une folie… Il avait déjà eu des expériences avec elles, dans leurs grottes. L’endroit où on ne devait aller sous aucun prétexte. Dans les enfers, il avait connu certains démons qui, en ayant marre de la vie, et en ayant déjà des centaines d’années de non humanité, avaient voulu se risquer à voir les succubes pour connaître le plaisir ultime avant la mort…

On disait qu’ils avaient à peine franchi le seuil de la grotte que les succubes les avaient tués sans ménagement. Les dépeçant vivants et ne leur donnant pas ce qu’ils avaient désiré car ils étaient bien trop vieux… Seuls les jeunes pouvaient connaître ce plaisir avant la mort…

« Je ne peux pas t’accompagner parmi les tiens. Tu es bien trop différente d’elles et tu n’as pas l’autorité nécessaire pour me faire entrer dans cette grotte sans que l’une de tes sœurs ne me tuent… »

A regret, il devait l’admettre, pour connaître ses origines, il ne lui était d’aucune aide sauf…

« Je pourrais toujours mener une enquête chez les démons. Savoir si on parle de la fille d’une succube et d’un démon. Même s’il s’agit d’un démon mineur… Quoi qu’un démon ne parvient même pas à contrôler sa soif comme tu l’as fait avec moi. Je ne t’en veux pas pour le sang que tu m’as pris, j’ai pu me ressourcer à l’arbre… Me servir de la nature encore une fois. Et rendre ce qui la compose stérile et incapable de se reproduire. »

L’arbre mort sur lequel reposait son dos en attestait… Vidée de toute substance pour un démon meurtrier… Il essuya quelques larmes sur le visage de la succube.

« Sois fière de ta race, tu es quand même forte, et tu ne crains pas les hommes. Aurais-tu préféré être une humaine et les craindre ? La crainte de perdre ta vie d’un seul coup d’épée ou à cause d’une simple flèche ? Non, je ne crois pas…»

Il ricana ensuite à ses dernières paroles, même si ça devait lui faire du mal, il trouvait ça amusant…

« Tu oublies que je suis un démon. Jamais les humains ne te comprendront, mais les démons sont comme toi, nous vivons pour tuer… Et tu ne seras pas humaine de sitôt, alors évite d’essayer de te faire comprendre par eux, ou tu finiras soit au bûcher, soit pendu au bout d’une corde… les humains ne sont pas là pour nous comprendre, mais pour tuer ceux qui sont différents, voilà pourquoi jamais je n’éprouverais de remords en tuant l’un d’entre eux. Au bout d’une bonne centaine, je n’ai qu’une envie, celle de recommencer… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Lun 13 Avr 2009, 22:31

Elle essuya lentement ses larmes, et lui offrit un sourire franc, et honnête. Il avait raison, pourquoi, se souciait de l'amour des humains, eux qui l'avaient toujours rejettée. Mais sa mère adoptive était pourtant une humaine, pour qui elle avait ressentit un amour infinie. Elle soupira, de nouveau, avant de poser ses yeux rouges sur le démon. Elle hésita avant de dire simplement:

"Je ne sais pas vraiment si mon père est un démon...Je me suis longtemps posé la question, pourquoi une succube abandonnerait sa fille, alors qu'elle constitue la survie de l'espèce?"

Elle posa délicatement un doigt sur sa bouche un air d'interrogation mutin sur le visage. Elle regarda la lune dans le ciel, et sourit, elle allait mieux à présent. Son ventre ne la brulait plus, elle était apaisée, mais pour combien de temps.

"Les humains sont peut être des créatures faibles, mais certains ont plus de force que l'on ne pense..."

Sa voix douce et chaude, était empreinte d'une certitude étrange pour une sucube de cet âge. Bientôt, elle connaitrait, ses soeurs, elle les découvrirait, et saurait comment elle devait agir, elle grandirait, ou peur être qu'elle serait chassée, elle l'ignorait, mais ressentait une apréhension à cette idée. Elle regarda alors Caleb droit dans les yeux avant de dire:

"Tu es un démon bien étrange Caleb. Tu ne supportes la présence d'aucun être et pourtant tu me laisse, là près de toi."

Cela avait était plus une réfléxion à haute voix qu'une remarque pour le démon. Elle regarda autour, d'elle, la nuit était passée rapidemment, le jour ne tarderait pas à se lever. Elle devait rentrer, se cacher comme à chaque fois, car elle avait bien remarqué que la présence d'une jeune femme nue en plein jour n'était pas bien vue. Elle aimait à converser avec le jeune homme pourtant, mais elle avait une envie irrépressible de reprendre la route, et d'aller, dans le repère qui la métamorphoserait, comme un pappillon sortant de sa chrysalide, ou bien qui la détruirait...

"Je pense que nos chemins vont se séparer, ici, non? J'espère te revoir, on ne trouve pas un amant tel que toi toute les nuits..."

Elle avait rit de façon angélique à cette remarque, son rire cristallin emplissait la nuit, comme le chant du cristal, le bruit de l'eau sur les rochers, elle était un être remarquablement contradictoire. La sauvagerie et la violence de l'enfer, dans la beauté et la douceur du paradis...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   Jeu 16 Avr 2009, 17:50

« Tout comme toi, je n’ai pas la réponse à cette question, tout ce que j’espère, c’est que tu ne seras pas déçu quand tu sauras la vérité. Si ta mère est une humaine, rien ne dit qu’elle te reprendra, et si c’est une succube, rien ne dit que sa nature bestiale décidera de ne pas te reconnaître…»

Caleb devenait la raison même. Pour autant, pouvait-on dire qu’il s’était épris de cette semi succube, au charme indéniable, hum… Non, sans doute pas. Il avait connu trop de femmes pour vouloir s’y attacher… Ne pas commettre cette erreur, rallongeait la vie, disait-on aussi. Il contemplait cette femme mutine, avec qui il avait passé un moment de peur mêlé au plaisir intense. Elle semblait apaisée, malgré tout, il sortit à nouveau sa dague… Et coupa une courte mèche de ses cheveux. Il la rangea ensuite dans sa poche. Avant qu’elle ne le foudroie du regard ou se jette sur lui, il expliqua son geste.

« J’avais besoin d’un souvenir de toi… Et je me suis servi. J’espère que tu ne m’en voudras pas, j’ai toujours l’habitude de me servir… »

Il écoutait ses autres paroles, patiemment. Se disant qu’il n’allait pas la revoir de sitôt. Autour de lui, les plantes commençaient à mourir… Il n’était pas tout à fait guéri et déjà son corps puisait des ressources dans la nature, semant un poison dans la terre…

« Aucun être ne m’a apporté ce que tu m’as apporté… Tu perdras peut-être cet avantage dans quelques semaines, qui sait… »

Caleb avait un objectif bien défini, mais il ne savait pas quand il l’atteindrait. Qu’importe, il avait tout le temps… mais son chemin le mènerait certainement hors des succubes, ça c’était sur… Et donc il allait laissé là Liyana, sur le bord du chemin…

« Je n’espère pas te revoir, j’attendrais juste que le hasard fasse ou non son effet. Il n’y a pas d’espérance chez les démons. L’espérance c’est pour les mortels qui ont une vie courte. Au revoir Liyana. Et si nos chemins devaient se croiser, j’espère que tu sauras encore une fois, retenir ton coté succube… »

Il caressa une dernière fois les cheveux de la succube avant de lui déposer un baiser rapide sur les lèvres, puis il disparut dans la forêt, à la recherche de quelques proies…

-FIN-
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre avec plus brutal que soi, ou non...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Arme brutal
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Rosyel :: Rosyel :: Forêt de Yelli-