AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 150 km d'altitude...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 687
Localisation : Centre
Métier/Fonction : Médecin du paranormal et linguiste / Conteur amateur

MessageSujet: 150 km d'altitude...   Ven 20 Juin 2008, 23:21

"Punaise ! C'est pas de la tarte, la randonnée !"

Ginkô fuma de nouveau sa cigarette, puis voulut la jeter dans une poubelle environnante. Mais vu qu'il était en pleine montagne, il y renonça et la rangea dans sa poche.
Le médecin du paranormal avait vécu plusieurs aventures étranges au port, puis il était reparti pour de nouvelles aventures en plein dans la forêt. Trouverait-il son client et allait-il résoudre son problème ? Il ne se permettrait pas de laisser mourir ce dernier comme il avait laissé Grimles se suicider malgré lui.
Il s'assit alors sur un rocher, puis posa son étrange sac-meuble fait de bois. Il consulta sa montre-boussole : les coordonnées que lui avaient donné le client était proches. Ginkô sourit, satisfait de son approche du but.


*C'est franchement là où je me rends compte que parfois le voyage n'est pas aussi important que la destination... Je me fais peut-être des idées. Bon, encore un petit effort !! Il faut que je continue, sinon ma bonne conscience va encore me gronder.*


Il se releva en arrangeant son manteau, qui bougea au rythme du vent. Cet homme avait une force intérieure aussi remarquable que celle d'un guerrier : prêt à tout pour protéger ce qui lui tient à coeur. Et ce sont les vies des gens qui importaient, pour Ginkô. Cette allure que lui donnait son manteau, son sac en bois, sa cigarette entre les doigts, ses cheveux blancs, ses yeux verts (ou plutôt son oeil vert, car celui caché sous la mèche était en verre), était semblable à celle d'un combattant. Bien qu'il n'en avait absolument pas les habilités ni l'endurance face à la douleur. Mais la force d'esprit était là. Et dans un parcours du combattant tel qu'une randonnée dans la montagne, comment ne pas ommettre cela ?

Ginkô entendit soudain un bâton qui craqua. Il se retourna calmement. Il fuma sa cigarette, l'autre main dans la poche de son manteau vert. L'errant sourit à l'inconnu se tenant devant lui.


"Hum... Vous avez perdu votre chemin ?"


Dernière édition par Ginkô le Sam 21 Juin 2008, 01:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 28

MessageSujet: Re: 150 km d'altitude...   Sam 21 Juin 2008, 00:08

Encapuchonné dans un grand manteau de voyage d'un rouge sombre, un homme se tenait là, seul, appuyé sur un bâton de bois légèrement tordu. Sous sa capuche, on ne pouvait pas voir ses yeux mais une barbe de trois jours ornait son visage. Il avait un très léger sourire en coin et malgré son apparence de vieil ermite, il ne montrait aucun signe de fatigue. Seuls ses pieds dépassaient du manteau presque excessivement grand qui le recouvrait ; il portait des chaussures de cuir protégées par des plaques de métal argenté. S'il n'inspirait pas de peur particulière il n'était pas non plus très rassurant et ses intentions étaient pour l'instant inconnues. L'homme ouvrit la bouche et parla d'une voix très jeune.

- Si j'ai perdu mon chemin ? Ca alors, je n'en sais rien.

Le jeune homme retira alors sa capuche pour laisser paraître un visage à l'image de sa voix. Des cheveux châtains, presque blonds, mal coiffés et tombants lui servaient de couvre-chef. Ses yeux, d'un vert d'émeraude superbe perçaient les mèches qui tentaient de les cacher et son regard était rempli d'expérience et de passé, au point de paraître étrange sur cette figure juvénile. Son visage mal rasé, visiblement involontairement lui donnait finalement un certain charme. Il avait dix-neuf ans, presque vingt.

- Permettez-moi de me présenter, je me nomme Ulysse Wayar.

Il s'était légèrement incliné fasse au médecin et, de petite taille, paraissait de ce fait encore plus fragile. Il n'en était rien, pourtant. Ulysse avait un passé qui prouvait tout le contraire ; sa danse avec l'entêtement, l'indépendance et la victoire avait fait son petit bout de chemin dans les chaumières de Lan Rei.

- Et vous ? Vous êtes médecin ?

Son regard s'était posé sur la petite armoire à pharmacie portative. Lui n'avait aucun bagage, du moins rien d'encombrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 687
Localisation : Centre
Métier/Fonction : Médecin du paranormal et linguiste / Conteur amateur

MessageSujet: Re: 150 km d'altitude...   Sam 21 Juin 2008, 13:12

"Ulysse Wayar... Ulysse Wayar... Wayar... ?"

Ginkô se gratta le menton : on aurait dit qu'il réfléchissait. Puis il gratta ses cheveux argentés. Il écarquilla légèrement les yeux.

"..................... 'Connais pas."

Il fuma sa cigarette, puis profita pour remettre également celles de sa poche dans son armoire portative. Il mit ses mains dans les poches de son manteau et s'approcha de l'inconnu.

"Pourtant, si vous mettez un manteau qui semble fait pour autant masquer votre corps et votre visage, c'est bien parce que vous ne voulez pas être reconnu... Mais bon, c'est pas mon affaire."

Ginkô reprit place sur le rocher. Après tout, il pouvait se reposer encore un peu. On ne lui parlait pas souvent.

"Effectivement, je suis médecin. Médecin et explorateur à la fois. Mais officieusement, bien sûr, héhé... On me surnomme le Lucky Luke des temps modernes : c'est vrai quoi, je suis un pauvre pharmacien solitaire, loin loin loin de chez-moi... Enfin, je suis un errant, donc mon chez-moi c'est le monde entier ^^ Oh désolé petit gars, je t'ennuie. Ca fait pas mal de temps que je n'aie parlé à aucun errant comme moi... Mon nom est Ginkô. Quant à mon nom de famille, beeeen... Tokoyami. Mais vu que je suis orphelin, je me suis moi-même donné ce nom. Pas con, le mec. Haha... "

Il sortit de sa boîte à pharmacie, la lettre de son client, indiquant les coordonnées de sa maison. Puis il consulta sa montre-boussole. Et tout ça en continuant de parler à Ulysse.

"Si vous ne savez pas si vous avez perdu votre chemin... Alors effectivement vous n'avez aucune idée de la nature de votre itinéraire. Ca veut aussi dire que vous avez un but, vous aussi. Ca me ferait plaisir de connaître plus en détail un jeune homme comme vous en plus dans mon existence. Vous discuterez bien avec un vagabond ?"

L'explorateur attrappa un petit bâton tout seul par terre, puis le remua un peu, et même le fit tournoyer légèrement.

"Après tout, moi, je me suis présenté. A votre tour."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 28

MessageSujet: Re: 150 km d'altitude...   Mer 09 Juil 2008, 23:34

Ulysse alla s'asseoir auprès de Ginkô et écouta tout ce qu'il disait avec un sourire absent. Il regardait le vide sans rien dire. Les évènements qui s'étaient passés depuis ces trois derniers jours avaient marqué en peu de temps un immense tournant. Il ne laissait rien paraître, mais au fond de lui, il était mélancolique. Ne prêtant que peu attention à Ginkô, il ne retint pas tout ce qu'il lui disait mais entendit sa dernière phrase.

- Me présenter ? Aha...

C'était un petit rire sans joie qui s'était échappé des lèvres du jeune homme. Il s'appuya contre un rocher plus gros, lança un très bref regard vers la direction d'où il était venu et ferma les yeux. Il sourit à nouveau en repensant à la requête de Ginkô. Se présenter ! Cela tombait si mal ! Oui, vraiment, cette situation était amusante, finalement.

- Je vous aurais volontiers raconté des choses plus intéressantes si nous nous étions rencontrés quelques jours plus tôt. Aujourd'hui je ne suis rien d'autre qu'un ermite...

Un bruit de métal lourd retentit. Des silhouettes lointaines étaient apparues et Ulysse les regarda approcher en perdant son sourire. Affalé sur son siège, il regarda la patrouille de cinq soldats avancer vers eux.

- Ah... Décidément...

[Owaaa c'est court ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Humain*

avatar

*Humain*

Nombre de messages : 687
Localisation : Centre
Métier/Fonction : Médecin du paranormal et linguiste / Conteur amateur

MessageSujet: Re: 150 km d'altitude...   Jeu 10 Juil 2008, 14:30

"......................"

Ginko resta pensif eu égard à la mélancolie traduite par les paroles d'Ulysse. Il le regarda silencieusement tout en fumant sa cigarette. Quelles souffrances pouvait bien avoir endurées cet homme ? Et qu'est-ce qui pouvait bien l'avoir conduit à l'ermitage ? Cette activité ne lui convenait pas du tout. Il lui donna une tape dans le dos en souriant largement.

"Hééééé mon brave, vous êtes encore trop jeune pour agir comme les vieux. Je ne sais rien de vous, mais bon, je sais en tout cas que..."

Il souleva sa capuche pour regarder son visage.

"... vos yeux n'ont rien de la fatigue d'un ermite."

Il rabaissa rapidement la capuche et reprit place.

"Je vous déconseille fortement d'essayer d'être ce que vous n'êtes pas."

Il fuma sa cigarette, puis se releva en mettant les mains dans les poches.

"Vous êtes plus jeune que moi, ça crève les yeux. Vous savez... Ermite, ce n'est pas un métier. Vous ne gagnerez rien à votre vie comme ça ! Le pire est surtout là où vous errez sans aucun but. Moi, j'ai sans arrêt des destinations à atteindre. Vous n'allez vraiment pas arranger quoi que ce soit en disant que vous ne savez rien de là où vous allez."

Il se retourna vers lui.

"Navré en tout cas, je suis lamentable pour donner des conseils ^^ mais vous avez bien un foyer ou retourner, non ?"

Ulysse semblait silencieux. Ginko avait dorénavant sa curiosité à vif.

"Ou bien vous avez..."

Il entendit des cliquetis derrière lui. Il se retourna encore une fois et aperçut au loin un groupe de soldats.

"Oh merde... J'aime pas l'armée."

Ginko sortit sa cigarette et la fuma lentement pour se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: 150 km d'altitude...   

Revenir en haut Aller en bas
 

150 km d'altitude...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'altitude donne le mal de mer [PV Mike] [Terminé]
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» Des extraits d'un entretien avec Jean Erich René
» undi 27 avril 2009 FORCES OCCULTES, FORCES CULTURELLES A 969 mètres d’altitude
» « J'ai besoin de prendre de l'altitude pour réfléchir à tout ce que j'ai fais de bien, de mal. Je sais que j'ai jamais été un exemple, mais oubliée mes actes passés » FT Demy
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Lan Rei :: Lan Rei Est :: Monts d'El-