AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Surprenante rencontre [Pv Sahalim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*Démon*

avatar

*Démon*

Nombre de messages : 447

MessageSujet: Surprenante rencontre [Pv Sahalim]   Mar 09 Avr 2013, 19:05


Six mois...Six long mois que je n'aie plus de nouvelles de lui, six mois que j'ai perdu sa trace. Dans les ports, les villes et les villages, personne ne l'a vu. Dante semble s'être évaporé. Du moins, il s'arrange pour que je ne le retrouve pas. Il sait ce que je lui veux, il sait que lorsque l'on se rencontrera ce sera explosif, que ce jour là, je me débarrasserais de sa petite peste. Celle qui est la cause de tous mes maux...

Pourtant au fil des mois j'ai commencé à être moins obsédé par cet homme, je crois avoir appris à vivre ainsi. Mon envie de reconquête est toujours là, mais elle se fait de moins en moins pressante. Je commence à ouvrir les yeux, à me rendre compte de ce qui m'entoure. J'ai toujours vécu dans son ombre, je l'ai toujours glorifié, adulé. Jamais je n'avais pris le temps de m'occuper de moi, de mes besoins, de mes plaisirs, de m'intéresser a ce qui m'entoure.

Ce monde immense, je ne m'y suis jamais intéressé, jamais émerveillée. Pourtant, il regorge de créatures mystérieuses, dangereuses, des lieux désertiques, des iles magnifiques, des cités resplendissantes. Tant de choses à faire, tant de choses à voir. J'ai soif de connaissances, soif d'aventures. Je n'avais jamais appris à écouter ce que me disait ce cher Mr D. Il m'avait répété maintes et maintes fois que je devais nouer des liens avec les gens, que je devais ouvrir les yeux sur l'immensité de ce monde. C'est ainsi qu'il conçoit sa vie de pirate, et je dois faire de même. Paradoxalement, c'est en m'éloignant de celui qui m'obsédait que j'ai réussi à l'écouter et à le comprendre.

Récemment je me suis mise à lire une gazette qui est éditée chaque mois. J'y lis beaucoup d'aventures toutes très intéressantes. J'aurais aimé participer à la chasse de cet étrange animal, ne serait-ce que pour le voir, en faire un croquis, garder une image de ce genre de spécimen. Hélas j'ai entre les mains le dernier numéro paru et il est clair que la firme a finalement réussi a capturer ce qu'ils ont nommé comme étant un Lioplodindonneau. Dommage, si les descriptions faites dans la gazette sont exactes, cet animal avait l'air magnifique. J'espère croiser une créature peu commune un de ces jours. Peut être pas si médiatisé, mais qu'importe. Notre monde regorge de contes et légendes. Certains doivent être vrais...

Nos navires ont amarrés au port de Reilor voilà deux jours. Nous y resterons encore une bonne semaine. Nous devons faire le plein de vivres, de matériel, réparer armes et armures, acheter également de la poudre et de munitions. Sans oublier l'alcool. Bref, tout ce qui est utile lorsque l'on est un pirate. Certaines denrées vont mettre quelques jours pour parvenir jusqu'à Reilor, donc nous devons patienter tranquillement, profiter du peu de temps que nous passerons à terre pour recruter, mais aussi se divertir, s'enrichir ou pour ma part, vagabonder. Les gens de ce port nous craignent, mais savent que nous ne les attaquons pas. Bien au contraire, ils bénéficient d'une protection de la part du prince des océans et par conséquent de toute sa flotte.

Le soleil semble déjà à son zénith lorsque j'arrive aux collines d'Or. Je suis partie tôt ce matin, empruntant un cheval au maréchal ferrant. Pour une fois j'ai décidée de sortir un peu du port de Reilor et la ville elle-même. Mon équipage est prévenu, je serais de retour un jour avant notre départ, jusque-là, tout le monde a quartier libre. Ma jument semble un peu fatiguée, il faut dire que nous nous sommes laissées aller à galoper pendant de longues minutes sur ces magnifiques plaines que nous offrent les collines d'Or. Je descends de ma monture et la laisse se rafraichir aux bords d'un petit ruisseau. J'en profite pour faire également une pause et me restaurer.

Je prends mon temps et feuillette le dernier numéro de la gazette, je regarde les petites annonces, je ne sais pas trop qui les a publiés, mais elles semblent assez rocambolesques. Certaines mon font biens rire. Comme celle qui vend des pastilles anti-mal de mer. À coup sûr il s'agit d'une arnaque, je me demande tout de même qui est ce fameux capitaine avec qui l'on peut boire si on achète ses fameuses pastilles. L'annonce du sac de graines pour protéger sa maison me semble être également une belle arnaque. Qui peut-être superstitieux ou crédule a ce point? La dernière annonce parle d'un salon dont je n'ai jamais entendu parler. Le salon du Sangsuculteur. Je me demande à quoi peuvent ressembler ces fameux Casparek.

Mon repas terminé j'observe le paysage magnifique, au loin se dessinent les monts d'El, petite, mais néanmoins dangereuse chaines de montagnes. Plus loin derrière se trouve la ceinture de Brédian, bien plus hostile, séparant cette ile en deux et cachant habilement les activités étranges qui se passent a Lan Rei Ouest. Personne ne sait vraiment ce qui se passe là-bas. Les scientistes font leurs expériences et parfois un cobaye, une chimère ou quelque chose d'étrange s'en échappe, mais cela arrive rarement et l'affaire est très vite étouffée. Je repense à mon horoscope lu quelques minutes auparavant. « Tu trouveras dans ton long voyage les réponses que tu cherchais, car si tu gravis la montagne, tu atteins son sommet. »

Dois-je prendre cela au pied de la lettre? Je ne pense pas, d'ailleurs, qu'irais-je faire dans ces montagnes, ce n'est pas mon monde, et, ce qui s'y passe ne me concerne pas. Je pose mon journal sur le sol et m'allonge sur l'herbe, les yeux clos je sens une légère brise glisser sur mon visage, jouant légèrement avec quelques-unes de mes mèches rougeâtres. La fatigue me gagne peu à peu et je finis par m'endormir. Quelques heures ou quelques minutes, se sont écoulés lorsque je reprends mes esprits l'ai se fait plus frais, le soleil a commencé sa descente nocturne, lorsque j'ouvre les yeux, une ombre plane au dessus de moi, quelque chose m'observe, penché sur ma personne. Mes paupières s'ouvrent péniblement et je distingue ce qui semble être une tête d'animal...juché sur un corps humain?!

« Qui êtes-vous....? » Parvins-je à articuler péniblement en me redressant légèrement. Même si la question qui m'est venue en premier est de savoir qu'est-ce donc que cette créature? Moi qui voulait rencontrer quelqu'un de différent, on dirait que mon souhait va s'exaucer, mais est-ce une bonne ou une mauvaise chose?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Anubite*

avatar

*Anubite*

Nombre de messages : 242

MessageSujet: Re: Surprenante rencontre [Pv Sahalim]   Mar 16 Avr 2013, 22:08

Plusieurs jours à chasser une curieuse créature et pourtant celle-ci n’a jamais montrée le bout de son museau … des semaines d’errance à travers ces étendues verdâtre pour un simple rongeur aussi légendaire soit-il. Que ces soit disant informateurs soit maudits tous autant qu’ils sont … La chasse était devenue sa raison de vivre, surtout celle d’animaux rare et encore mieux ceux dit comme dangereux. L’anubite n’avait plus vraiment de but dans sa vie, c’était pour cela qu’il était devenue chasseur, c’était pour l’animal une sorte d’introspection de lui-même, il voulait connaitre ses limites quel soit physique ou mentale hors la chasse de gros gibier était d’une exigence exaltante pour sahalim, le moindre faux pas pouvait conduire à un mort atroce le faisant passer de chasseur à un vulgaire gibier. La ou les sens pourrait être occulté dans une vie civilisé il ne prenait leur sens que dans la survie, l’odeur des phéromones annonçant la chasse d’un tigre géant, l’ouïe qui indique le rapprochement d’un ver des sables .C’était tous cella que cherchait aujourd’hui le colosse.

Mais aujourd’hui rien de tout ça , a la plus grande déception du chasseur , les collines étaient d’un calme irritant , aucun animal digne d’une traque … et surtout toujours pas de signe de ce rongeur … pourtant celui-ci était censé être géant … en plus pour couronner le tout ce paysage était si étrange pour l’anubite , jamais il n’avait vu autant d’herbe se réunir sur un petit bout de colline , sur ghurol seul le vent et le sable vous accueillait , l’odeur de fer dans l’air , parfois aussi l’odeur du sang lorsque les prédateurs du désert avait fait un bon festin .

C’était étrange à dire mais Ghurol lui manquait , cette terre pourtant si inhospitalière lui semblait être son havre de paix , ici tout était trop reposant …pas de tempêtes à l’horizon , pas de ver des sables , pas de troupeaux à surveiller , pas de cri de berger , rien qu’un vaste champ vert .La seul ressemblance entre les deux endroit était cette étrange façon dont les paysages reflétaient les rayons du soleil . Ici ou dans le désert les plantes ou le sable s’évertuaient à réfléchir cette lumière étincelante ajoutant à cette dimension de vaste.

L’animal se laissa tomber dans les herbes comme s’il prenait un bain, retirant son casque, la chaleur ne le dérangeait plus depuis des années même sous cette épaisse cuirasse, mais il était toujours agréable de sentir le vent glisser sur son pelage, ce vent qui lui rafraichissait sa truffe avec ardeur. C’est ici et ainsi que Sahalim se laissa vibrer à quelques pensées mélancolique. Il se revoyait courir dans le sable petit, son bâton à la main le faisant virevolter comme s’il était un soldat, ses gestes lui semblaient si patauds aujourd’hui, il se revoyait aussi courir dans les rues de la ville portuaire avec ses compagnons en semant la zizanie partout où ils passaient. C’était le temps de l’innocence de la liberté.

Mais tous ceux-ci avait rapidement changé lorsque le traditionnelle messager était passé ordonnant à son père de l’envoyer au camp afin de le former au combat .Si à l’époque sahalim rêvait d’être un soldat l’instruction de la milice était dur … et son petit caractère avait eu vite fait de le mettre dans le rang des mauvais élèves et pourtant il était devenue un ordonnateur cette pensées ne put l’empêcher de décrocher un sourire.

Il était l’heure … il fallait se remettre en route, l’heure tombé et si Sahalim voulait tomber cette nuit sur du gibier intéressant à prendre il fallait qu’il se mette en route vers les monts d’El avec un peu de chance il pourrait trouver un géant avec lequel troquer ou peut-être se battre au choix.

L’animal se releva et repris sa course, sa démarche comme à son habitude chaloupée, étrange, elle avait une sorte de déhanchement typique des hommes mais la position de ses pattes et jambes finissaient en un pas animal, comme si l’on avait fait un adroit mélange entre la démarche souple de l’homme et la vitesse et la discrétion d’un canidé.

Sahalim n’eut pas beaucoup de marche à faire pour voir une personne étrange, celle-ci est au sol comme si morte, étrange, avec prudence l’animal se rapprocha petit à petit avec discrétion, sortant au passage un poignard, si c’était un piège autant être parer . De plus cette personne dégageait une odeur non humaine , une sorte d’odeur de souffre , pour le commun des mortels cette odeur n’aurait été jamais été perçu mais la truffe du canidé étant bien plus développé la moindre fragrance lui était révélé . Le colosse en était sur maintenant c’était un démon ou une succube et son dérivé masculin.

L’ancien soldat se courba pour voir à quoi ressemblait cette personne, c’était une femme. Que faisait-elle ici ? C’était une bonne question, sahalim se mit en position pour dégainer rapidement au cas où et c’est ce moment-là que choisis la jeune demoiselle pour ouvrir les yeux et lâchant un soudain

« Qui êtes-vous »


Il fallait croire qu’elle n’avait jamais vu d’anubite avant car elle ne semblait pas du tout croire se qu’elle avait devant les yeux. L’anubite recula d’un pas tout en gardant sa main sur son arme

« Je vous retourne la question , il est poli de se présenter en premier avant de vouloir savoir le nom de son interlocuteur , je vous demanderez aussi se qu’une … femme fait ici la nuit tombante ? »

L’anubite semblait analyser chacune de ses réactions , ses yeux étaient rivés sur elle traduisant la prudence de l’animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Démon*

avatar

*Démon*

Nombre de messages : 447

MessageSujet: Re: Surprenante rencontre [Pv Sahalim]   Dim 28 Avr 2013, 13:31

J'observe cet étrange inconnu. Il m'intrigue, je ne connais pas cette race, enfin, je n'en ai jamais rencontré. Si ce que j'ai lu est exact, j'aurais affaire à un Anubite. Un corps d'homme surplombé d'une tête de chacal. Que fait-il ici? Les légendes racontent que cette espèce vit isolée dans des lieux plutôt désertiques. Jusque-là je ne croyais pas vraiment que cette race existait vraiment, je pensais plutôt que c'était une légende. Mais ce que j'ai sous les yeux me prouve le contraire. Ses yeux me dévisagent, je le sens aussi surpris que moi, il semble sur ses gardes, l'une de ses mains semble être prête à dégainer une arme. Alors qu'il me répond, je jette un discret coup d'œil vers mon étui à violon, il est là, à quelques mètres de moi. En cas d'agression, je suis en position de faiblesse. Je n'aurais jamais le temps de l'attraper et de sortir mon instrument avant de me faire tuer. Je dois faire preuve de prudence.

L'homme (puis-je vraiment l'appeler ainsi?) me répond poliment, il semble finalement plus prudent qu'agressif. La surprise passée je me détends quelque peu. Je pense qu'aucun de nous ne cherche les problèmes. Nous sommes juste deux personnes surprises de rencontrer quelqu'un en ce lieu et à ce moment de la journée. Son regard ne se détourne pas de moi, je suis toujours étendue sur le sol, je me lèverai bien, mais je ne sais comment il réagirait. Le dialogue semble être la meilleure solution pour débloquer un peu la situation, car il n'y a rien de plus dangereux que deux êtres qui craignent une agression.

« Veuillez m'excuser, vous m'avez surprise alors que je m'étais assoupie. Je crois que je me suis laissé bercer par la quiétude de ce lieu. Permettez-vous que je me relève, il est très inconvenant pour une dame d'être ainsi étendue sur le sol lorsque-l'on à de la compagnie. »

Je n'attends pas qu'il me réponde, je me redresse lentement, d'abord en position assise, puis je me lève complètement pour me tenir face à lui. Il n'est pas aussi grand que ce que j'ai pu lire dans les livres. Il doit mesurer un peu plus de deux mètres tout de même. Les comptes et légendes racontent que cette espèce mesure plus de deux mètres cinquante. Ce genre d'ouvrage me semble finalement assez loin de la vérité.

Je frotte les pans de ma robe, quelques tiges d'herbes sont venues s'y perdre, j'arrange également tant bien que mal mes cheveux légèrement ébouriffés. Je n'aime pas cette situation, je n'aime pas être prise par surprise, moi qui suis toujours parfaitement présentable, parfaitement maquillée, parfaitement vêtue, parfaitement coiffée et parfumée. Là, je ressemble à une vulgaire poupée de chiffon avec une robe froissée, les cheveux qui n'ont aucune tenue et je suis sure que je dois sentir l'herbe fraiche. Seul mon maquillage doit avoir tenu. Moi qui suis habituellement si parfaite, moi qui suis l'incarnation de la perfection, je rencontre un inconnu alors que je viens de me réveiller.

Quelle idée aussi de m'assoupir, est-ce un lieu pour faire une sieste? Je suis sûre à présent de n'avoir aucune crédibilité avec mon étrange inconnu. Je dois faire bonne impression pour faire oublier ce mauvais démarrage. Mon image est ce qu'il y a de plus important. Je me dois d'être toujours parfaite, c'est ce qui fait ma réputation.

« Je ne m'attendais pas à rencontrer qui que ce soit en ce lieu. Voyez-vous je suis en ville pour quelques jours alors j'ai pris la journée pour me détendre, me ressourcer, communier avec la nature, profiter de la quiétude de cet endroit. Je ne m'attendais pas à m'endormir après avoir pris mon repas. »

J'esquisse un sourire sans arrière-pensée aucune. Je ne pense pas que mon étrange inconnu soit agressif. Je fais preuve de politesse, de courtoisie et je n'inspire aucune animosité. De plus, Cryss n'a aucune raison de se réveiller, ce n'est pas une situation qui l'intéresse pour le moment. Normalement tout devrait bien se passer.

« Je me prénomme Crystella De Corvinet, j'espère avoir rattrapé mon impolitesse? C'est que je n'ai pas l'habitude d'être surprise au réveil par un inconnu...À présent, la politesse veut que vous vous présentiez mon cher. »

Je lui tends une main amicale. Je suis prudente même si je ne ressens aucune animosité de sa part. Et puis en cas de problème, il m'est a présent très facile de récupérer mon instrument de musique. J'ai hâte qu'il se présente, hâte d'en savoir plus sur lui, sur son espèce, hâte de savoir ce qu'il fait dans cette région, qui sait, peut-être pourrait-on être compagnon d'aventure? J'ai encore quelques jours avant de repartir, un peu d'aventure pourrait s'avérer intéressant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Surprenante rencontre [Pv Sahalim]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Surprenante rencontre [Pv Sahalim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une légende amérindienne surprenante...
» Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE
» [Meaux] La plus surprenante des évasions ...
» Vie tant attendue et à la fois Vie si surprenante... [PV Lunaire, Grise, Star, Sud & Opale]
» Les retrouvailles un peu...surprenante ! pv Foudre
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Lan Rei :: Lan Rei Est :: Collines d'Or-