AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Rencontre insolite chez les elfes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
=Aïkologue=

avatar


Nombre de messages : 3675
Métier/Fonction : Conteuse

MessageSujet: Rencontre insolite chez les elfes   Mer 06 Fév 2013, 00:15

Encore un de ces jours où le ciel semblait s’effondrer sur la terre. La pluie s’écrasait sur la végétation en de lourdes gouttes qui trouvaient, de feuilles en branches, leur chemin jusqu’à l’humus nourricier au sol. Ou jusqu’aux poils, aux plumes, aux écailles et à la peau de ceux qui s’aventuraient hors de leurs abris. C’était le cas de Balsa qui s’était levée quatre jours plus tôt, toute résolue à se rendre dans un village elfique, et n’avait guère arrêté de marcher depuis. La décision n’avait pas été facile à prendre car sa vie solitaire la rendait chaque jour plus sauvage. Elle avait quitté le navire de son maître voilà plusieurs mois et depuis elle avait évité toute relation avec les créatures intelligentes qui peuplaient Rosyel. Mais il lui avait fallu se rendre à l’évidence, elle avait besoin de ces autres. Il fallait plus que se nourrir ici dans la forêt, plus que se trouver un refuge et se défendre contre les dangers de ces interminables dédales d’arbres et de collines.

Comme elle était sans le sou, elle comptait échanger quelques uns des trésors qu’elle avait accumulés. Sur son dos, jeté par ses vieux vêtements, un paquetage de cuir grossier contenait des fourrures, des crânes, des bois, des griffes et des crocs de bêtes. Quelle valeur pouvaient-ils avoir aux yeux des elfes ?, elle l’ignorait. Cependant elle s’était battu avec parfois suffisamment d’acharnement pour deviner qu’il n’était pas à la portée du tout un chacun de revenir d’une chasse avec pareil butin. Si j’arrive à rien échanger, je pourrais toujours voler… Elle grimaça.

Ses pieds nus avançaient sur les branches et les mousses que l’humidité baignait sous cette pluie sans fin. Elle tentait de maintenir un cap en direction du nord et pour cela elle contourna un large bosquet de ronces qui, recouvertes des éclats célestes, brillaient de tout leur tranchant, pour trouver après lui un petit cours d’eau par-dessus lequel elle bondit. Pas qu’un peu plus d’eau eut changé quoique soit à son état mais elle y voyait un défi, presque un jeu. Elle repéra sur l’autre rive les indices d’un passage fréquent, sente discrète sur le sol et branches basses cassées. Elle en cassa une elle-même et la planta en évidence près de l’eau. Si cela tenait, cela ferait un bon repère pour le retour. Si jamais elle retournait sur ce territoire qu’elle s’était accaparé. Elle suivit la piste du ruisseau vers l’aval, déployant de grandes foulées, toute à l’idée d’aller s’installer ailleurs par la suite. Elle ne fut pas décidée quant à sa prochaine destination – et elle ne s’en préoccupa plus – quand elle arriva sur un chemin qui courrait au-dessus de l’eau en un petit pont de bois. Ces premières traces de vie intelligente la firent sourire, elle était sur la voie.

Elle grimpa sur l’édifice, solide à l’évidence et un moment elle se tint là, rincée de toute la pluie qui tombait droit sur elle, trempant chaque parcelle de son être sans vergogne. Gauche ou droite ? Elle avait apprit l’existence du village lorsqu’elle avait épié la conversation de quelques lutins. Un excellent jeu, distrayant et palpitant, car il fallait toujours s’approcher plus, narguer les petits êtres… et cela pouvait mal finir. Ceux-là discouraient des grands qui passaient parfois dans leur bosquet : des oreilles pointues venant d’un village non loin. Et l’on bataillait pour savoir en combien de jours on pouvait s’y rendre. Pas moins de sept, jura le premier lutin. Le second clama l’avoir fait en six jours et le troisième annonça quatre. On ne le crut pas et on se chamailla un moment. Et Balsa, encore à quelque distance, prévoyait quatre jours, toute grandes jambes qu’elle était. Cela la rendait maintenant assez confiante, elle pouvait trouver le village avant la fin du jour. Mais c’était le plus simple, arriver à destination, et le plus certain. Ce qui restait hasardeux était ceux qu’elle allait rencontrer. Y en aurait-il pour marchander ? Peut-être pour sa simple différence elle ne serait pas acceptée, peut-être ce qu’elle amenait n’avait aucune valeur. Peut-être même avait-elle abattu une créature vénérée de ce peuple et prendraient-ils comme une offense qu’elle en apporte les restes. Il y avait aussi des chances qu’elle ne trouve pas ce qu’elle venait chercher, ou qu’on lui en réclame de l’or et rien d’autre.

Et si simplement elle ne prenait pas la bonne direction maintenant, elle pouvait marcher bien plus longtemps que prévu. Elle finirait par se résoudre à faire demi-tour, ne perdrait que quelques jours et elle n’était pressée par rien, cependant tourner en rond sous cette pluie maudite ne l’amuserait pas. Comme elle s’en remettait à la chance pour beaucoup dans cette excursion, elle haussa les épaules et prit à droite.


_________________
Celui qui ne peut se concentrer sur ce qu'il doit faire n'a pas le droit de parler de ses rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rencontre insolite chez les elfes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'hygiène chez les elfes
» Le sommeil des Elfes
» Un jeune elfe (Finit)
» Une soirée chez les elfes de Lorien et le paté d'écureuil
» Funérailles chez les elfes
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Rosyel :: Rosyel :: Forêt de Yelli-