AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*Vampire*

avatar

*Vampire*

Nombre de messages : 1142
Localisation : Loin, très loin, très louun !
Métier/Fonction : Mon métier est de hanter tes rêves les plus fous !

MessageSujet: Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]   Dim 29 Avr 2012, 14:04


Peu de temps après le départ de Lunielle, la ravissante elfe aux cheveux d’or, Zeviehl passa des jours à tourner en rond dans sa caverne et des nuits à… Tourner en rond dans la forêt. Il réfléchissait, pensant à ce qu’il avait vécu avec elle. Une nuit exceptionnelle, merveilleuse, une des plus plaisantes de son existence. Il n'avait pas oublié les autres femmes, mais elle... Ce qu'ils avaient partagés... Avait-il donc tant changé à ce point là ? Peut-être qu’avoir bu un peu de son sang avait éveillé un sens qui lui était caché jusque maintenant. Son côté vampire… Il devait s’accommoder à cette idée, s’il voulait survivre. Mais il avait du mal. Il se sentait toujours « humain ». Sa personnalité, ses envies, tous étaient encore intactes. Il était toujours lui-même, sauf qu’il avait faim de sang frais. Il devait se nourrir, avant de devenir un véritable monstre sans contrôle.

Durant les jours qui passèrent longuement, Zeviehl ne rencontra personne. Très peu de gens s’aventurait dans cette forêt, il le savait. C’était bien pour ça qu’il y restait. Mais sa soif grandissait à force de ne pas avoir une proie un peu plus convaincante qu’un cerf ou qu’un rat. Un temps gris s’annonça. Il en profita donc pour sortir et marcher, à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent. Mr Grifou trottinait à sa suite. Zeviehl posa les yeux sur lui… Il avait de la chance d’être futé ce chat, et de mettre de la distance entre eux. Il l’aimait bien, mais s’il perdait contenance, il ne fera plus la différence…
Il préféra donc regarder devant lui. Il renifla l’air de la forêt. Elle était encore mouillée d’une récente pluie et l’humidité força les animaux à se réfugier dans leur tanière, pour se réchauffer. Le vampire accumulait les malchances.
Il aurait voulu tomber sur un ours assez fort pour que l’un des deux mette l’autre en pièce… Mais cela n’arriva pas, pour le plus grand désespoir de l’affamé.
La forêt semblait moins danse à mesure qu’il marchait. Il sentit un peu plus les rayons du soleil. Grimaçant, il s’arrêta en dessous d’un arbre, composé davantage de feuilles.
Mr Grifou continua son chemin, ignorant la souffrance de son maître. Il était d’un charme ce matou… Zeviehl tira la langue en sa direction, d’un air boudeur. C’était injuste. Il perdit un instant de vue son animal de compagnie. Le soleil s’endormit à l’horizon, sûrement mais trop lentement. Au bout d’une heure, le chat revint, tenant dans sa gueule un… un crabe ? Il ne le garda pas bien longtemps, car il se fit pincer. Dans un feulement contrarié, la bête lâcha la bestiole qui courut à l’aide de ses petites pâtes, partant sur le côté. Un point pour le crustacé, un !
Zeviehl fit un petit sourire. Donc ils marchaient vers la plage. Ils devaient être prudents, car cela signifiait qu’ils se rapprochaient du port. Il attendit qu’il fasse un peu plus sombre pour continuer. Il marcha bientôt sur le sable safran. Il semblait doux et chaud au touché. Zeviehl observa les alentours. Il n’entendit pas de bruit proche. Vers l’est, des lumières scintillaient et le feu du phare du port de Reilor s’illuminait comme l’éternel secours. Devant lui, il aperçut l’étendu de mer… Elle était gigantesque. Il aurait aimé voguer sur ses vagues, goûté à la plus puissante des libertés qu'un homme puisse vivre. A cette pensée et à la vue de l’eau, il ressentit un malaise… La tête lui tournait. Il s’éloigna de la plage aussi sûrement qu’un coup de vent. Il s’assit contre un arbre, reprenant ses esprits. Qu’est-ce qui c’était passé ?...
Les vampires ne pouvaient donc pas sortir le jour, mais aussi s’approcher de l’eau ? C’était fâcheux… Il se demandait bien pourquoi. En tout cas, cet événement avait su stopper sa faim l’espace de quelque instant. Comme si sa faiblesse n’était rien face à ce qu’il aurait vécu s’il était resté sur la plage. Il n’osa l’imaginer.
Mr Grifou, comme étonné de la réaction de son maître, vint se blottir contre lui en ronronnant. Lentement, Zeviehl le caressa. Ses forces allaient peut-être revenir s’il restait tranquille.
Il ferma les yeux. Il eut un terrible pressentiment, alors que son esprit lui faisait voir du sang à travers ses paupières closes. Cela allait devenir une affreuse obsession. Il rouvrit ses yeux de miel. N’y avait-il rien ? Aucune force sur ces terres qui pouvaient l’aider ? [Même pas un naincompétent ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bon membre


Bon membre

Nombre de messages : 142

MessageSujet: Re: Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]   Mer 27 Juin 2012, 17:16

.


Dernière édition par Silgrum Azgal le Lun 28 Jan 2013, 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Vampire*

avatar

*Vampire*

Nombre de messages : 1142
Localisation : Loin, très loin, très louun !
Métier/Fonction : Mon métier est de hanter tes rêves les plus fous !

MessageSujet: Re: Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]   Mer 27 Juin 2012, 18:51

Le vampire avait finit par s'endormir. Enfin... Pas proprement parler. Disons qu'il sombrait, quelque part. Car il ne connaissait plus vraiment le repos du sommeil. Quand il fermait les yeux, il avait la sensation qu'il se faisait aspirer vers la mort. Sensation désagréable, qui n'était ni un rêve ni un cauchemar. Une monstrueuse réalité inaccessible. Mais un bruit terrible le ramener vers les vivants. Son conscient distinguait des pas lourds, déterminés. Le rythme était un peu agaçant. Sans élégance, sans douceur. On aurait dit un bourreau... Peut-être venait-il le cherchait pour de bon ? Une force avait enfin pris ses responsabilités et décidait de le trancher en deux pour le réduire à l'état de cendre. Retourner à la terre et mourir... Tout simplement.
Mais Zeviehl se souvint de son désir. Celui de vivre, d'être libre et de vivre pleinement sa vie. Il ne voulait pas mourir. Il n'avait jamais voulu devenir ce qu'il était devenu, ne souhaita même pas la vie éternelle, mais c'était ainsi, c'était fait... Trop tard pour reculer.
Il se décida écouter ces pas qui venaient vers lui. Ils s'arrêtèrent, et le vampire devina que le personnage était tout proche. Cela se confirma par l'intensité du son qui arriva dans ses oreilles tel un bulldozer (nain !)
Merdeux ?
Pleine forêt ?
Flâner ?
Du travail, boire, inviter ? Mais de quoi ? Qui ?
Zeviehl ouvrit brusquement les yeux. Sa vision un peu floue l'empêcha de voir distinctement la créature qui lui fit face fièrement. C'était petit, trapu et poilu.
Qui de petit avait assez de caractère pour dire des inconvenances tel que merdeux ?
Il n'était pas en train de flâner, mais plutôt en train de mourir de faim... D'ailleurs, il était presque étonnant que le vampire n'est pas eu envie de sauter sur cette potentielle victime. Il le regarda plus attentivement et se rendit compte, enfin... Il le reconnu. Le jeune homme fit de grand yeux d'étonnement un peu choqué :
- Sil... Silgrum ?

Le nain foireux, menteur et tricheur, malgré tout son ami, celui qui lui avait appris bien des choses et l'avait battu aux cartes et à la beuverie plusieurs fois, voire tout le temps...
Il n'en revenait pas. Il avait retrouvé une personne de son passé. Il ne pensait pas que cela arriverait un jour. Bon, au moins il n'avait pas fait l'erreur de le manger. Sans doute qu'un nain était assez repoussant pour des instincts primaires de vampire assoiffé. Mais dans le doute, il préférait prévenir que guérir et regretter des actes incontrôlés.
- Silgrum... Va-t'en, ne reste pas près de moi.

Il n'allait pas très bien. Il devait être dans un sale état. Ne pas se nourrir avec du sang plus consistant que celui des animaux allait lui coûter son existence. Car la vie il l'avait déjà perdu, ne nous leurrons pas. Il avait peur malgré la force destructrice du nain de l'abattre avec sa force de vampire...
Il ferma les yeux, voulant presque que cette envie de sang cesse. Mr Grifou revint près de son maître. Il se frotta de tout son long, avec finesse, contre la jambe de Silgrum avant de sauter et s'assoir sur Zeviehl. L'animal ressentait peut-être le malêtre de son maître et voulait rester auprès de lui, malgré les risques.
- Je suis désolé... Tu m'as sans doute cherché pendant des mois. Mais... Je ne peux pas t'accompagner. C'est trop tard...

Pour Zeviehl, la vie en ville était devenue une utopie. Il avait déjà beaucoup de mal à s'adapter en tant que tel, en vampire. Il devait se nourrir, mais il était trop faible pour bouger. Allait-il finir ainsi ? Dépérir, desséché peut-être ? Comment finissait un vampire qui ne boit pas de sang ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bon membre


Bon membre

Nombre de messages : 142

MessageSujet: Re: Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]   Mer 27 Juin 2012, 19:14

.


Dernière édition par Silgrum Azgal le Lun 28 Jan 2013, 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Vampire*

avatar

*Vampire*

Nombre de messages : 1142
Localisation : Loin, très loin, très louun !
Métier/Fonction : Mon métier est de hanter tes rêves les plus fous !

MessageSujet: Re: Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]   Mer 27 Juin 2012, 19:45

- Ma part du...

Le nain s'en alla comme il était venu. Frustré et bougon, comme dans ses souvenirs. Il n'était pas un mirage, il avait bien parlé avec son ami. Que voulait-il dire par "sa part du butin" ? Le vampire rouvrit les yeux, intrigué. Ce n'était pas vraiment l'argent qui l'intéressait le plus, mais c'était un des seuls moyen d'avoir un minimum de chose, dans ce monde. Voyager, il avait toujours voulu voyagé. Mais désormais, à quoi pouvait bien lui servir cet argent ? Car le vampire en s'approchant de la mer avait compris qu'il ne pourrait plus jamais prendre le large.
Perdre la vie pour rien... Maudit pour rien ? C'était donc cela son destin ? Ce nain n'allait tout de même pas partir avec l'argent qu'il avait gagné si durement dans sa vie d'humain, si ?
Le vampire sursauta aux paroles du nain alors qu'il parlait d'un homme "responsable de sa détoure". Il chercha dans son esprit. Il se rappela qu'il fuyait la garde car on l'accusait de vol et de trafic, de tromperie et d'avoir dupé un riche marchand. Ce même marchand qui l'avait tantôt engagé lui et ses amis à devenir ses assassins pour éliminer la concurrence.
Il avait couru pour se sauver, ses amis n'avaient pas réussi à le suivre. Il ne su jamais ce qu'ils étaient devenu, ni le troisième, le neveu du marchand...
Il se souvenait à peine de leur nom. Mais ce nain, il connaissait la vérité. Il savait qui les avaient trahis. Indirectement, cette personne était à la fois la cause de son déshonneur, de sa fuite, et de cette terrible nuit où il s'était fait vampirisé. Cela ne serait jamais arrivé s'il n'avait pas eu besoin de partir de son ancienne vie.
- Attends... , réussit-il à dire, faiblement. Attends...

Il essaya de se redresser un peu, mais ne réussi pas à se relever. Il posa les yeux sur le nain.
- Si... si tu vas chasser. Garde le sang, s'il te plait.

Il connaissait les capacités de son maître nain. Il était fort, très énervant mais un guerrier redoutable. Il était capable d'abattre un ours, mais ne verra pas l'utilité de garder du sang. C'était la manière la moins brutale qu'il trouva pour dire à Silgrum qu'il était un vampire.
- Fais ça pour moi. Je peux à peine bouger.

C'était très étonnant qu'il arrive à se contrôler et à parler, mais le nain était vraiment repoussant (plutôt positivement et positif vue la situation)
Mr Grifou descendit et se blottissait contre son maître. Le vampire se repoussa doucement. On ne sait jamais... Il pouvait avoir des gestes incontrôlables. Le chat, comme s'il comprenait, s'éloigna et suivit Silgrum. Un ours, un cerf, une biche, même un lapin suffirait. Mais il devait faire vite, le temps lui était compté. Et le jour commençait à se lever. Il avait peur des conséquences si le soleil vint à être trop lumineux.
- Je t'expliquerais tout... Mais fait vite.

Il aura une dette envers lui. Il était dur de payer une dette à un nain, surtout sans bien ni sous. Mais Zeviehl était capable d'accepter tout ce qu'il désirait. Du moment qu'il puisse vivre et assouvir et savoir. Savoir ce qui c'était passé, il y a quatre mois environs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bon membre


Bon membre

Nombre de messages : 142

MessageSujet: Re: Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]   Mer 27 Juin 2012, 20:30

.


Dernière édition par Silgrum Azgal le Lun 28 Jan 2013, 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Vampire*

avatar

*Vampire*

Nombre de messages : 1142
Localisation : Loin, très loin, très louun !
Métier/Fonction : Mon métier est de hanter tes rêves les plus fous !

MessageSujet: Re: Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]   Sam 30 Juin 2012, 14:23

Le nain s'arrêta. Il se retourna, saisissant les mots de Zeviehl. Ce dernier se doutait que son ami petit (et pas petit ami non merci !) commençait à comprendre. Il fallait être un ignorant ou un naïf pour ne pas percuter sur la demande de l'homme, en particulier sur le détail "garder le sang".
Le nain lâcha brusquement ses affaires et tel un jeune taureau, s'élança vers lui d'un pas assuré. Il prit sa mâchoire, et Zeviehl ne put s'empêcher de sortir un bruit de contrariété. En apercevant ses dents, un sourire se dessina sur les lèvres du nain.
Dissimulé derrière la barde (rousse) ? Vous rigolez ! Zeviehl connaissait parfaitement les façons de faire et dire de ce personnage. Il n'avait qu'un seul objectif dans sa vie, du moins si ça n'avait pas changé, c'était bien l'argent. L'or, l'enrichissement, il était capable d'user du mal honnête, de la fourberie et de la tricherie pour y parvenir. Par n'importe quel moyen, il arriverait à être riche. Et c'était bien pour cela que Zeviehl avait un peu peur de la suite des évènements, surtout sur son sort. Car ce sourire, aucune difficulté à le deviner grâce aux pommettes joufflus, signifiait qu'il avait déjà un plan.
« Si je fais ce que tu me demande tu me sera redevable un peut plus que la livraison de l’homme qui t’as trahi. Et on va augmenter t’as dette… »

Qu'est-ce que je vous disais ? Le nain était un bon profiteur. Le seul avantage était qu'il faisait les choses biens. Impossible d'être déçu par un nain sauf si vous n'aviez pas précisé dans votre contrat oral (c'est bon de le préciser) que vous vouliez avoir une part de l'argent. C'était l'erreur que Zeviehl n'avait pas faite avec celui-ci. Silgrum l'avait bien éduqué pour ça. C'était seulement grâce à ça que le vampire avait une part du butin, même s'il ne se souvenait pas avoir fait affaire avec le nain avant sa fuite.

Silgrum le tira par les bras vers un arbre, au vue de l'ombre grossissante. Il le cala dans un trou, assez grand pour ses fesses...
Il lui demanda de ne pas bouger. De toute manière, il n'irait pas bien loin. Le nain partit hors de son champ de vision avec Mr Grifou, qui le suivit, curieux.
Zeviehl sentit quelque chose sous ses fesses qui forçait un peu. Il se décala et vit un lapin sortir de son terrier...
Niveau délicatesse et attention, le nain avait zéro. Cela non plus n'avait pas changé.
Il observa l'animal s'en allait rapidement dans le bois et il entendit un gros "POUM!". La pauvre bête n'avait pas choisit le meilleur chemin. Quelques instants d'attente et Mr Grifou marchait vers son maître avec le lapin dans la gueule.
- C'est bien mon chat, vient par ici, sourit son maître tendant la main.

Le matou s'arrêta en cours de route et posa le lapin sur le sol. Il prit juste le temps de se laver longuement sa pâte... Comme s'il n'avait rien d'autre à faire. Mais Zeviehl ne s'impatienta pas plus que ça. Le chat finit par tirer la bête vers le vampire.
- Ne soit pas si retissant, je te le rend dans 30 secondes !

C'était plus ou moins le temps que mit le vampire à aspirer le sang de cette petite victime, qui n'aurait jamais dû sortir de son trou. Mais ce sang ne suffisait pas... Mr Grifou n'attendit pas qu'on lui enlève le lapin. Il l'arracha des mains de son maître en grognant. Quel vorace.
Zeviehl attendit quelques minutes, qui lui parurent une éternité, avant de voire son ami traîner difficilement un ours. Il n'était pas mort car le vampire pouvait sentir d'ici le cœur qui battait lentement dans sa poitrine velue. Il n'attendit pas que le nain se répète pour s'attaquer à l'animal assommé. Il planta ses dents dans son cou et draina le liquide vitale. Au fur et à mesure, il sentit ses forces revenir. La "vie" s'infiltrait dans son corps macabre. Et il retrouva toute la vitalité dont il avait besoin pour, au moins, continuer à exister. Il fut légèrement contrarié qu'il n'eut pas plus de sang dans cet ours. Il pensait bien que de toute façon, il lui faudrait manger bien plus consistant. Cette expérience lui aura appris une chose : Il ne pouvait pas continuer éternellement à se nourrir d'animaux.
C'était évident.
- Merci Silgrum, dit-il, sincère.

Le nain allait sûrement commencer à manger "les restes". Il lui avait demandé de raconter ?
Zeviehl essaya de rassembler ses souvenirs.
- Par où commencer... Je ne sais pas très bien ce qui c'est passé. Nous étions tous les quatre, moi, mes amis, sur le point de devenir riche. Nous avions trouvé le moyen de faire tourner en bourrique le marchand afin qu'il nous donne ce qu'il nous devait. Nous méritions bien cela, après tout ce qu'il a fait faire...
Nous aurions pu voyager loin de Lan Rei... Mais la garde a tout découvert. Je ne sais pas comment, mais du jour au lendemain, nous étions tous accusés d'assassinat, de vandalisme, de vols aussi je crois bien...
J'ai dû fuir, loin de tout ce que je connaissais, loin de cette ville dont je ne sais même plus le nom. Et mes amis, je ne sais même pas ce qu'ils sont devenus...
Je suis partit dans le bois qui poussait près de ce bourg. Et je l'ai de nouveau croisé, une vampire...
Elle était très belle. Je l'avais vue un mois plus tôt, ou plus... Je ne sais plus. Elle était d'une finesse et d'une beauté époustouflante, douce, agréable, bref une femme qu'on rêve d'avoir auprès de soi, non ?


Il s'arrêta un instant pour poser ses yeux sur le nain. Il ne s'attendait pas à avoir une réponse, car le nain allait sans aucun doute le trouvait ridicule. Lui c'était l'argent, Zeviehl les femmes... C'était perpétuel.
- Quand elle a su que je partais loin d'ici, elle s'est mise en tête de venir avec moi pour vivre le grand amour. J'ai réalisé à ce moment là qu'elle était tombée follement amoureuse de moi et je crois même qu'elle me demandait presque en mariage, en me proposant sa compagnie éternelle. Mais ce n'était pas réciproque. Elle n'a pas accepté que je préfère ma liberté à elle. Alors elle a tenté de me mordre. J'ai bien essayé de me défendre et de m'enfuir mais elle était trop rapide...
Je ne me souviens plus très bien de cet instant, la morsure, mon décès... J'espère que je ne m'en souviendrais jamais. Voilà, tu sais tout...


Du moins tout ce dont il se souvenait. La fuite, et cet effroyable nuit étaient bien intactes dans son cerveau à quelques détails près, mais il ne savait pas ce qui c'était passé. Comment ils avaient été découvert ? Qui les aurait trahis ? Et surtout, pourquoi ? Qu'est-ce que cette personne avait à y gagner en les dénonçant ?
Sans aucun doute de l'argent et du pouvoir. Mais le marchand a dû avoir plus d'ennui, suite à cela... Ce ne pouvait pas être lui. Ils s'étaient appliqués pour qu'il ne sache rien.
Alors qui ? Quelqu'un d'extérieur qui les aurait espionné ? Ou alors...
L'un d'entre eux... ? Un de ses amis ? Non, il refusait de le croire. Quand bien même c'était possible, pourquoi ?
- Silgrum, je te dois la vie. Enfin... mon existence si tu préfères, corrigea maladroitement Zeviehl. Il reprit son sérieux très vite : Mais tu disais que tu connaissais les coupables, non ? Alors éclaire mon passé, s'il te plait ! Je ferais n'importe quoi pour payer mes dettes, mais j'ai tout d'abord besoin de tirer un trait sur ce passé qui me hante depuis plusieurs mois...

Zeviehl avait parfaitement conscience des mots qu'il prenait. Il venait en quelque de rédiger un contrat et de le proposer au nain. Il attendait une bonne raison pour le signer définitivement par un accord. Le vampire voulait savoir la vérité...
Il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bon membre


Bon membre

Nombre de messages : 142

MessageSujet: Re: Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]   Lun 30 Juil 2012, 11:56

?


Dernière édition par Silgrum Azgal le Lun 28 Jan 2013, 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Vampire*

avatar

*Vampire*

Nombre de messages : 1142
Localisation : Loin, très loin, très louun !
Métier/Fonction : Mon métier est de hanter tes rêves les plus fous !

MessageSujet: Re: Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]   Lun 30 Juil 2012, 23:21

Le silence s'était installé entre les deux hommes. Zeviehl ne lâcha pas le nain des yeux. N'importe quoi oui, il ferait n'importe quoi dans la mesure du possible. Mais pour un nain, les mots avaient leurs importances. Il aurait dit "je ferais une chose pour toi" le nain l'aurait immédiatement analysé. Chez Silgrum, il aurait compris "des choses"... Car c'était un insatiable gourmand et un arnaqueur professionnel. Mais Zeviehl savait tout ça...
Alors il fut bien plus direct, bien plus concret. Je ferais n'importe quoi... Tout ce qu'il demandait en échange, c'était la vérité.

Le nain lui fit remarquer qu'il avait été un imbécile. Il était vrai que si Zeviehl avait prévenu son ami, peut-être que tout se serait bien passé. Le vampire baissa les yeux. Il avait mis des mois à réfléchir sur ce plan d'action. Tout avait été calculé. Et pourtant ils s'étaient retrouvés sur les listes de la garde. Son plan avait été si parfait...
Ils étaient quatre dessus. Ses plus proches amis, des personnes de confiances. Ils avaient exécutés tout avec précaution et minutie. Rien ne leurs avaient échappé... Alors pourquoi ? Qu’est-ce qui c’était passé pour qu'un beau jour, la garde se mette à les pourchasser comme des criminels, des assassins ? Certes, Zeviehl n'était pas un ange immaculé, il avait volé, tué et trompé. Mais on aurait dit qu’ils étaient considérés comme des fous dangereux, tellement les gardiens de sa ville natale leurs en voulaient. Il se souvient de leurs armes, aux poings, hurlant de rage : « Assassin, revenez ici, vous allez payer pour tous les crimes de cette ville... »
Tous les crimes, tous les malheurs collaient sur le dos de trois hommes. Alors qu’ils n’avaient fait qu’à peine un dixième de ce dont on les accusait. Ils étaient payés pour…
« Le neveu du marchand vous a accusé, toi et les jumeaux d’avoir mis à sac la boutique du marchand. Il voulait rester dans les bonnes grasses de son oncle. En plus de ça, le marchand vous a fait accuser des meurtres qu’il commanditait. Voilà comment vos têtes ont été mises à prix. »

Le nain ne faisait pas dans la dentelle, et cette révélation prit par surprise Zeviehl qui resta sans voix. Mahel ? C'était ... Non... C'était impossible ! Pas lui ! Ils se connaissent depuis leurs jeunes âges. Ils avaient été tous les quatre ensembles, tout le temps... Sauf ce jour là, ce terrible jour... Mais alors, il les avait vendus à son oncle ? Il avait fait ça pour sauver sa misérable vie sans foi ni loi, sans honneur. Ses meilleurs amis vendus aux autorités de la ville pour qu'ils payent à sa place. Mahel... Un ami en qui Zeviehl avait eu toute confiance. Il avait détruit leurs vies... Et il avait permis à la sienne de s'arrêter. Si Zeviehl n'avait pas eu besoin de fuir la ville, il ne serait jamais allez dans les bois, jamais il n'aurait revu cette vampire, et jamais il se serait fait mordre... Rien de tout cela ne se serait produit !

Le jeune homme sentit une profonde haine l'envahir. Il avait dû mal à se contenir... Il prit sa tête dans ses mains. Elle allait exploser... Non elle allait se détacher pour faire évacuer la colère qui remplissait tout son être. Il n'y avait plus rien, autant remplir ce corps sans vie de quelque chose ! Cette colère, il n'en avait jamais connu de telle. Si violente, qu'elle terrasserait n'importe quoi. Si courroucé, comment son ami avait-il pu ? ... Si ... L'idée de le tuer plaisait à Zeviehl. C'était étrange, car jusqu'à maintenant, il ne se voyait pas manger un humain.
La peur l'envahissait à cette idée. Il n'avait pas eu le courage d'essayer, pour voir s'il se sentirait mieux. Il avait failli mourir de faim. Son corps réclamait un sang plus nourrissant que celui des bêtes.
Mais maintenant, il n'avait plus peur. Il était en colère, il avait la rage, la haine. Son honneur avait été piétiné, sa confiance avec, et sa vie arraché. Il n'avait plus qu'une seule idée en tête : Se venger, savourer cette douce fragrance, voir dans les yeux de ce traître la vie d'éteindre. Car le plat qui se mange froid mené par la vengeance allait être terriblement nourrissant pour lui...
- Où est-il ? , Demanda le vampire d'un ton glacial.

Mais le nain reprit la parole :
« Les jumeaux sont à l’abri à la colonie, l’autre est en cage, à la colonie aussi. Mais il y a plus important. Maintenant que tu connais la vérité, laisse moi t’exposer les termes du contrat que tu as signé. »

Zeviehl serra les poings. Il avait envie de hurler à la face de Silgrum que se n'était pas le moment. Que sa soif de sang et de vengeance la tenaillait d'une façon si brutale qu'il ne s'en pensait pas capable, jusqu'à aujourd'hui...
« Tu vas rentrer avec moi à Reilor. J’y ai une maison assez grande pour que tu ais ta chambre. Mais j’y veux aucune fille. Ça fouille trop une fille. Pour les filles t’ira à l’auberge. »

Humpf... Offusqué, le vampire tenta de se contrôler un minimum pour entendre les restes des conditions du nainch'pardeur. (huhu)
Le nain lui faisait un emploi du temps à la va vite. Il lui donnerait Mahel quand il sera prêt. Il devra également s'occuper du marchand... Cette espèce de sac était encore en vie ? Le fait qu'il vivait désormais à Reilor était étonnant, mais après tout il avait été un des plus puissants marchands de sa ville natale. Car il demandait aux jeunes hommes de la débarrasser de la concurrence. Apparemment, le marchand s'était refait, car le nain convoita ses "quelques trésors". Silgrum donnera une liste avec le nom des victimes. Des personnes riches indésirables ? Un peu comme le marchand en somme. Zeviehl prit le temps de réfléchir. Ce n'était pas une si mauvaise idée... Cela lui permettrait de manger, la garde enquêterait mais comme ces gens seraient des pompeux détestables, elle ne s'y tardera pas. Et Silgrum, dans sa soif de richesse, pourra prendre tout ce qu'il voudra avant les autres. Ils feraient un bon duo de tueurs en série et pilleurs mais... C'était un vampire, et lui un nain.
« Tu comprends ? T’as quelque chose à rajouter ? »

Zeviehl leva un sourcil. Il lui permettait de s'opposer au contrat ? Venant de Silgrum, c'était une chose rarissime sur laquelle notre vampire n'allait pas écraser du pied.
- Je veux ma part du butin après chaque meurtre et que tu me payes une chambre dans une auberge. Ma présence dans la ville doit rester secrète, je ferais en sorte d'être discret et de ne pas nous poser de problème. Certaines femmes voudront peut-être d'un vampire comme amant du soir, et je m'assurerais qu'elles se taisent. Au pire, tu les mettras sur la liste..., souligna t-il d'un air triste.

Zeviehl fut étonné devant le savoir du nain.
- Tu en sais des choses... sur les vampires. Il faudra que tu m'en dises plus...

Le vampire se releva. Il avait regagné toutes ses forces. Les poings serraient, il leva la lèvre supérieure et dévoila ses longues canines. Il passa la langue sur ses dents d'un air assoiffé, et referma la bouche.
- Mène-moi à lui demain, sans tarder... Je veux le voir réaliser ce qui m'est arrivé par sa faute. Je veux voir sa peur dans ses yeux. Et quand il réalisera que sa vie se termine, j'aurais déjà mes crocs plantés dans sa chair de traître. Je jure de boire des lampés de son sang et de ne pas lui en laisser une seule goutte !

L'éternel jeune homme mit un coup de poing dans la branche de l'arbre le plus proche. Elle craqua et partie en mille morceaux, dévalant plusieurs mètres... Quelle force. Mais Zeviehl n'y fit pas attention. Son regard observait la mer, cette chose qui l'avait rendu malade. Mais il voyait bien plus loin. Il fixait son obsession du moment, sa plaie ouverte qui attendait une cicatrice. Il entendait la mélodie de la vengeance, elle trottait dans son être. Un être qui existait, mais qui ne vivait plus...
Sa future victime, Mahel allait connaître quelque chose de bien trop doux qu'était la mort. Zeviehl fera tout pour qu'elle soit terrible, affreuse et douloureuse... Le pas vers le vampirisme allait être franchi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bon membre


Bon membre

Nombre de messages : 142

MessageSujet: Re: Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]   Ven 10 Aoû 2012, 12:30

?


Dernière édition par Silgrum Azgal le Lun 28 Jan 2013, 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Vampire*

avatar

*Vampire*

Nombre de messages : 1142
Localisation : Loin, très loin, très louun !
Métier/Fonction : Mon métier est de hanter tes rêves les plus fous !

MessageSujet: Re: Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]   Mar 14 Aoû 2012, 22:16

Ah oui, on ne donnait jamais d'ordre à un nain. Enfin, pas à Silgrum... Un détail que Zeviehl avait oublié parmi plusieurs petits détails très insignifiants, mais important pour sa survie s'il ne voulait pas finir décapité par une hache. Il avait raison de plus. Il ne pourrait pas faire des kilomètres alors qu'il n'avait pas d'énergie. En plein jour, ce serait signer son aller direct dans les jupons de la femme mortelle...
Le nain voulait l'emmener à Reilor... La ville principale de cette île. Si vous êtes un humain né sur le Lan Rei, même dans le village le plus éloigné paumé dans la forêt ou dans les montagnes, vous devait forcément connaître Reilor, ou du moins en entendre parler. Son port était le plus fréquenté par tous les marchands et voyageurs de tous les horizons. Zeviehl lui connaissait une réputation de grande entrepôt de poissons, d'armes, de débauches, de voleurs, de gens qui passaient leurs temps libres après le travail à boire dans les tavernes, maisons majoritaires en nombre dans les rues. C'était une ville intéressante pour y faire ses courses dans les bordels... Ben oui, vous pensiez à quoi ? Vous voyez un vampire faire des courses chez les poissonniers ? Puis se frotter aux voleurs, sans doute formé en assassinat, alors que Zeviehl n'avait pas eu d'entraînement depuis plusieurs mois... Ce n'était pas une bonne idée. Il préférait négocier avec le nain. Oui très sérieusement... C'était moins risqué d'entreprendre des négociations avec Silgrum.
Ce dernier commençait à s'endormir. Cela n'allait pas empêcher le vampire d'imposer ses désirs. Car un sas de pièces d'or c'était bien trop peu ! Il pensait vraiment dépenser le moindre contre ses services ? Zeviehl allait le rendre riche ! Il pouvait lâcher plus d'or que ça. Surtout s'il tuait le marchand du "Joyau de l'île". L'oncle de son ami, ce traître... Cet homme méritait tout autant de souffrir que son neveu au vue de tout ce qu'il leur avait fait faire pour s'imposer meilleur marchand. Mais notre vampire se fichait de lui. L'idée de le savoir mort et dépossédé de tous ses trésors le réjouissait légèrement. C'était une perspective à ne pas négliger.
- Bien... Je te suis jusqu'à Reilor. Il fallait bien que j'y retourne un jour...

L'homme s'assit contre un arbre et continua :
- L'idée de revoir ce salopard est pas mal. Mais avant je veux préciser un truc sur notre... "contrat". Je te connais trop bien, alors je veux deux sacs d'or par semaine, et deux sacs supplémentaires par meurtre, car tu ne m'en donnera pas plus, ajouta l'homme dans un sourire. Tu pourras choisir tout les salops nobliaux et marchands aisés que tu voudras, sauf les femmes, je les garde pour mon autre passion.

Il souriait, mais plus pour lui-même, car le nain dormait.
- Je ne crois pas oublier quelque chose. Je pourrais insister pour avoir des femmes chez toi mais non une fois c'est pas non deux fois, n'est-ce pas ?

Le deuxième non équivaut à une hache dans sa tronche.
- Faudrait construire... une maison de passe..., termina le blond dans le vague.
C'était juste une idée irréfléchie. Un peu osée et donc pour le moment sans réelle être un vrai projet. Le vampire garda le silence, entrant en réflexion. Le soleil était déjà haut dans le ciel. Fort heureusement les rayons furent bloqués par les arbres protecteurs. Zeviehl tenta de se reposer également... Il ne savait pas s'il atteindrait un jour le sommeil. Depuis son nouvel état, il n'avait plus dormi, ni rêvé. Il fermait les yeux et entraient dans une sorte méditation. Car son ouïe restait en éveille, à l'écoute de chaque bruit environnant. Juste au cas où...
Car entre un nain qui ronflait à point fermé et un chat qui rognait les os de l'ours, personne ne se souciait du danger. La jeunesse...
La nuit ne devrait pas tarder à venir les envelopper de ses bras ténébreux. Une vision qui rassurait de plus en plus le vampire.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au crépuscule, sur la plage, retrouvailles et affaires font leur danse [Silgrum le naincontournable]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» De retour de la plage avec Sybille
» Retrouvailles sur la plage et création d'une nouvelle vie ?
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Île de Lan Rei :: Lan Rei Est :: Port de Reilor-