AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
"Homme libre, toujours tu chériras la mer !"
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent."
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit."
"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter."
"Le voyage est une suite de disparitions irréparables."
"Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
"Dieu nous rêve. S'il s'éveille, nous disparaissons à jamais."
"Nous trouverons un chemin... ou nous en créerons un."
"Le rêve de l'homme est semblable aux illusions de la mer."
"Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va…"
"Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer."

Partagez | 
 

 Moreva âme perdue et larme de perle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Moreva âme perdue et larme de perle   Mar 28 Fév 2012, 02:43

Spoiler:
 

L'être était allongé sur le dos. Il avait mal partout et l'idée de bougé ne lui inspirait aucune confiance. Pourtant il y avait peut être un danger imminent tout autour de lui. Il ouvrit un oeil pour vérifier. Une lumière aveuglante d'une couleur rouge lui grilla la rétine. Il hurla. Au moins maintenant il était assis. La douleur lui avait parcourut la colonne vertébrale ainsi les ailes et l'avait plus ou moins contraint à se retrouver à la verticale... Des ailes? Il avait des ailes? Il ouvrit à demi l'oeil pour vérifier. Le rouge fut moins agressif et progressivement l'ami du compère sa mit à regarder à travers des paupières mis closes. Il s'observa son entourage. Pièce ronde, rouge. Avec quelque chose d'étrange comme une fenêtre qui montrait un autre Être de l'autre côté. Il s'approche à quatre pattes. L'Autre fit de même. Il s'arrêta et il fit la même chose instantanément. également. Le mot de miroir parcourut sa tête douloureuse et lourde. Il s'approcha et caressa la surface polie.

L'être avait des yeux violets. D'un violet grisé. L'expression triste que l'on pouvait lire devait être issu de nombreuse années de solitude et de drame. Deux petits trous faisaient figure de nez. Ses lèvres étaient en forme de coeur et d'un ton au dessus de sa peau beige. Son visage fin et en forme de gland portait une couronne de bouclette d'un doré qui coupait avec ce rouge sang. L'être se retourna.

De l'autre côté siégeait une autre fenêtre, un autre miroir. L'être se déplaça en entre appercevant un espèce de voile claire faire disparaitre légèrement le rouge à l'arrière. Ce miroir était plus grand et laissait apercevoir le buste. Une légère forme de poitrine se dessinait. Femme. L'être était elle. D'étrange volute se dessinait sur sa peau du sein de l'épaule et descendait plus bas cacher par le reste du miroir. Cet étrange tatouage de couleur violette palpitait doucement et changeait de nuance. Mauve, violet pale... Toutes passaient sur la peau d'Elle. Elle était menue et fine donc de sans aucun doute de petite taille.

Un bruit attira son regard sur la gauche. Un autre miroir s'élevait jusqu'au plafond, épousant la forme du mure. Continuant sa longue visite sur le sol à 4 pattes la femelle s'avança et se regarda. Des ailes s'élevaient se son dos. L'une plus courtes que l'autre avaient l'air déchirée. Le même violet courait le long des deux soies dans un dégradé du foncé vers le clair. Seul le bout d'une couleur sanglante de l'aile atrophiée faisait contraste avec cette couleur qui semblait lui appartenir.

Elle s’appuya sur le miroir et essaya de se lever. Elle retomba sur les genoux et senti son os fragile craqué. Elle patienta quelques minutes. Elle recommença une fois encore et avec un coup d'aile termina debout les jambes tremblantes et son corps, nue, couvert de sueur. Elle caressa le miroir. Elle remarqua que son reflet apparaissait plusieurs fois. Elle se retourna toujours appuyée et regarde son dos dans le miroir semblable à celui sur lequel elle est appuyée. Son corps et ce côté ci encore couvert de tatouages. Ils descendent jusqu'aux fesses en parallèle avec ceux situés sur son ventre. Mais le plus étrange ce sont les trois griffures sur son dos d'un rouge pourpre le même que sur l'aile... Soudain la surprise la fait s'écrouler par terre un espèce de dessin se forme sur le miroir. En lettre rouge. Mo...re...va...
Revenir en haut Aller en bas
¤Fantome des courants¤

avatar

¤Fantome des courants¤

Nombre de messages : 592
Localisation : ~*~ Entre deux eaux... ~*~
Métier/Fonction : ~*~ Fantome des courants... ~*~

MessageSujet: Re: Moreva âme perdue et larme de perle   Mer 29 Fév 2012, 00:56






Un gargouillement. Glouglou et la viande se réveille. Un oeil après l'autre, le décor se monte de lui-même. Il fait chaud, c'est humide et étroit; Bienvenue dans Nos boyaux.

Ici Nous broyons, Nous mastiquons, Nous brassons. Nous extrayons l'essence de ces vies, Nous les absorbons. Nourrissez-Nous, encore, de vous! Car vous êtes faits un peu de Nous, mais beaucoup de ce qui se passe là-bas, au-delà de Nos ténèbres. Par-delà les barrières de la chair et du sang qui coule. Revenez-Nous, comme un témoignage, comme une histoire pour s'endormir.

Nous goûterons d'abord à la peau, et aux particules de tout ce qui appartient au mortel. Comme la rosée sur un brin d'herbe, oui, Nous connaissons les brins d'herbe! Ils sont de Nous, eux aussi... Et comme cette rosée, chaque goutte qu'a sué votre passé s'attache à l'épiderme. Nous vous respirons, Nous vous léchons des vos yeux derrière ce miroir... Approchez, ne soyez pas encore effrayé. Après tout, Nous vous rendons entier, à la fin...

Nous collons le reflet de votre langue à la vitre qui vous observez, laissant dans le verre la marque embuée d'une clef. Le décor se replie, comme un simple papier, remballez les photos. La lumière tombe, comme la nuit, et la salle devient noire.










(Bienvenue ici ma Jolie !
D’accord pour ton avatar et n’oublie pas de remplir ton esquisse. ^^ Bon courage pour la suite ! )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Moreva âme perdue et larme de perle   Dim 04 Mar 2012, 17:08

Des yeux... des yeux l'observaient. D'un coup d'un seul ils disparurent et laissèrent place à l'emprunte d'un objet. Apeurée la femme retomba en arrière. Elle recula de quelques pas et, méfiante, se rapprocha et effleura la vitre. La clef disparut. De nouveau effrayée elle voulut retirer la main, ne pu. D'un coup d'un seul elle senti un air chaud lui caresser la main et tout devint noir. A quatre pattes elle se retourna suffisamment vite pour voir la salle rouge avec tout les miroirs se refermer dans une ondulation et se plonger dans le noir absolu.

Plongée dans le noir elle ne savait pas quoi faire. Elle ne voulait pas bouger de peur de faire mal à quelqu'un ou quelque chose. Anxieuse elle se mis a triturer ses longs cheveux qui lui descendaient jusqu'aux fesses. Une légère mélodie issus de son enfance lui vint chatouiller les oreilles. Une mélancolie profonde ainsi qu'une touche de remord lui tordis le ventre. Des voies perdu dans l'obscurité commencèrent alors à murmurer le mot qu'elle avait lu sur le miroir "Mo... re... va...". Comme une litanie ils se déplacèrent tout autour d'elle. Se mot, son prénom...

-Laissez moi... Je ne suis pas Merova... Non ce n'est pas moi...

Elle commençait à se souvenir... Moreva. Son nom de fée... Qu'elle n'était plus. Des larmes vinrent l'inonder.

-Laissez moi... Je ne veux pas me souvenir non...

Elle se replia sur elle même se berçant comme elle le pouvait souhaitant oublier ce qu'elle entendait. Elle était chargé de remord.
Une vois plus forte que les autres hurla. Son propre cris se joignit à cette voie. Non pas un cris de terreur mais le cris du désespoir d'un perdue ou d'un noyé. Elle se leva comme elle put et commença à courir dans le noir toujours plus opaque. Elle finit par chuter et eu l'impression de tomber au ralentit.

-Ta fautes... C'est ta faute... Tu n'oublieras jamais. JAMAIS!

Elle pleurait toujours plus fort. Renfermer sur elle même elle ne savait pas comment réagir. Elle n'avait jamais su... Elle aimait agir mais réfléchir c'était impossible, cela prenait trop de temps. Elle avait donc... Puis... Puis s'était enfuis, vaincu par la honte, le remord, le désespoir et la solitude. Là à cet instant perdu dans une pièce noir elle se retrouvait ... d'une certaine manière.

-Jamais...? Je n'oublierais jamais. Je veux...

La voie la coupa dans son élan.

-Egoiste, hésitante avec des désirs tellements futile... C'est ce que tu as été... Sinon il n'y aurait pas tant de cadavre derrière toi...Tu te souviendrais de tout et tu ne serais pas cette lâche incapable d'assumer!

La jeune fée se crispa et ferma les yeux ne souhaitant qu'une chose que tout cela cesse.

-Tu es hésitante,

Elle s'évanouit battus par ses émotions. Un temps indéterminé passa. Lorsqu'elle se réveilla se ne sont pas les larmes qu'elle offrit au noir et aux voies qui s'étaient tu, mais un visage de marbre emprunt d'une profonde tristesse. La seule chose qui lui restaient à présent c'était cette tristesse qui lui donnait l'impression que le noir devenait plus épais encore...
Revenir en haut Aller en bas
¤Fantome des courants¤

avatar

¤Fantome des courants¤

Nombre de messages : 592
Localisation : ~*~ Entre deux eaux... ~*~
Métier/Fonction : ~*~ Fantome des courants... ~*~

MessageSujet: Re: Moreva âme perdue et larme de perle   Mar 29 Mai 2012, 18:56





Voix de femmes, voix d'hommes, qu'importe. Commères insatiables, toutes plus affamées, toutes plus envieuses, dans l'attente d'un inconnu à dépecer. Nous aimons attaquer celui qui ne peut pas se défendre, qui ne peut pas riposter. Il ne peut rien arriver aux voix qui se protègent dans les replis ténébreux. On ne peut rien opposé à une attaque interne. On ne sait se défendre contre soi-même.

La critique est facile et tellement jouissive! C'est un tel plaisir de se faire passer de gueule en gueule cette pièce de viande, trop tendre, juteuse à souhait.
Plus le bavardage s'envenime plus nous apprécions. Petite fée, mais grande gueule. Au cœur de notre cercle, au cœur de la cible. Gloussement, ricanement, injures. Nous sommes au spectacle. Nous connaissons les répliques, trop souvent jouées, mais nous savons également chaque double sens caché derrière les phrases anodines, les tentatives pour se donner bonne conscience, pour présenter un visage avenant.
Nous voulons gratter ce vernis d'humanité. Voilà ce qui nous intéresse: découvrir ce qui est enterré au plus profond, là où elle a cru que personne ne pourrait tendre les mains.

Et la voila qui creuse pour nous, jusqu'à buter sur les vérités enfouies. Voilà le coffre au trésor. Nous pouvons jeter la carte.

Après s'être pourléché les babines, nous voulons mordre. Nos mâchoires craquent, nos dents viennent claquer près de ses oreilles ridiculement petites, tour à tour, toujours plus près, plus menaçantes. Toujours plus vite.
L'apparition de la clé aurait pu passer inaperçue, si ce n'est ces particules, ces gravats qui tombèrent de nos bouches carnassières, débris d'une clé qui ne pourra ouvrir ce passage une deuxième fois.
La poussière s'écoulent jusqu'au sol, sous les pieds de la fée. Mais les particules ne se déposent pas, elles descendent encore, il n'y a plus de surface, juste une ouverture blanche.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Moreva âme perdue et larme de perle   Jeu 31 Mai 2012, 11:56

[En cours]

Une lumière éblouissante et insistante lui écrase les paupières. Elle se crispe et peu à peu son esprit retourne dans les tréfonds de sa tête. Elle ouvre une paupière. juste en face d'elle un énorme trou de lumière traverse l'obscurité. Elle tend la main vers cette lumière d'espoir. Son corps ce soulève porté par ses ailes et elle s'avance, traverse ce salut.

La lumière ouvre sur un étrange jardin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Moreva âme perdue et larme de perle   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moreva âme perdue et larme de perle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» "La Route Perdue"
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» Larme pourpre - Assassin
» Cybèle, l'elfe perdue
» Minecraft, la perle du moment *_*
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aïklando :: Préliminaires :: Nouveau Départ :: La Trappe-